Guy Baivier, réélu Roy de la confrérie du Franc Thour

DSC_0107.jpgAlors qu’il avait décidé, pour des raisons familiales, à renoncer à se présenter une nouvelle fois comme Roy de la confrérie du Franc Thour Nostre-Damme de Chiney après 14 années de bons et loyaux services, Guy Baivier est revenu sur sa décision. En ce deuxième samedi de février, à l’occasion du traditionnel souper du Roy, les membres de la confrérie l’ont réélu à l’unanimité, son cœur ayant finalement pencher dans la balance pour rester, plus que jamais, très actif au sein de la confrérie gastronomique.

DSC_0133.jpg

Comme Guy Baivier avait également décidé de démissionner de la présidence du Grand Conseil de la Tradition Gastronomique et Culturelle de Wallonie et de Bruxelles et du Conseil Namurois, on ne peut préjuger si sa décision de reprendre le flambeau comme Roy de la confrérie cinacienne aura la même conséquence au sein des deux conseils d’administration. Le repas, concocté par le traiteur Tasiaux et son équipe a été unanimement apprécié ainsi que les vins (dont des Belges) choisis pour l’accompagner !

DSC_0102.jpgLe souper du Roy fournit également l’occasion de fêter le membre du Franc Thour qui a cumulé en 2018, le plus de sorties : pour la seconde fois, Luc Robberecht a reçu le titre d’ambassadeur pour ses 13 sorties, talonné par les deux nouveaux confrères, Philippe Detinne et Amand Collard. Les deux ambassadeurs à vie, Daniel Léonard et Jean-Claude Rinchard méritent une nouvelle fois leur épitoge avec respectivement 16 et 8 visites à l’extérieur.

Si la promotion de la Chevetogne occupe toute l’année les membres de la confrérie, la préparation du 49echapitre du 9 juin prochain, du 50eanniversaire en 2020 et l’accession de la confrérie au titre de Royal en 2021 constituent les prochains objectifs du Franc Thour.

Pour découvrir 41 photos prises samedi soir, il suffit de se rendre à la rubrique Albums Photos et de cliquer sur l'album intitulé "Souper du Roy 2018".

Les commentaires sont fermés.