Retour à la poésie pour Claude Donnay avec Le bourdonnement de la lumière entre les chardons 

Retour à la poésie du mosan Claude Donnay, depuis peu reclus dans les bois de Blocqmont à Yvoir.  Après deux romans, « La route des cendres » en 2017 et « Un été immobile » en 2018, tous deux parus aux éditions M.E.O.,  Claude Donnay livre son dix-septième recueil de poésie, intitulé « Le bourdonnement de la lumière entre les chardons ».  Recueil oscillant entre la tristesse, l’obscurité qui entoure l’homme et les éclats de lumière, les tessons de bonheur à même le sol entre les épines des chardons.

Un recueil, qui paraît aux éditions Le Coudrier, à l’instar d’autres recueils du poète comme « Retour sur printemps », « 40 échanges », ou encore les « Poèmes du Chemin Vert ». Illustré par les très belles photos d’Odona Bernard, une jeune illustratrice spécialisée en création numérique. 

On constate parfois que les poètes, qui passent à l’écriture romanesque, finissent par délaisser le poème.  L’écriture certes différente n’est pas la seule raison de cet abandon.  L’intérêt du public francophone pour le roman est beaucoup plus important que pour la poésie, parent pauvre de la littérature dans nos contrées.  Cette situation n’est pas aussi flagrante dans les pays anglo-saxons et complètement inversée dans les pays du Maghreb ou de l’Orient, où les poètes jouissent d’une grande notoriété.

Claude Donnay adore raconter des histoires, créer des personnages.  Le roman lui permet de rêver au long cours.  Mais il ne peut vivre sans la poésie.  Le poème c’est la vie, l’essentiel de l’écriture, la langue qui se déploie pour dire l’indicible.

Claude Donnay écrit donc un poème chaque jour et nombre de ceux-ci sont postés sur les réseaux sociaux et suivis par un cercle de lecteurs/lectrices plutôt fidèles, ce qui montre bien que la poésie peut être lue et donc éditée.

Et on en vient à l’autre casquette du poète, celle de l’éditeur Bleu d’Encre.  Cette maison, qui est d’abord une revue, créée il y a maintenant plus de 20 ans, édite des recueils depuis quelques années, notamment ceux d’Aurélien Dony, le jeune et talentueux écrivain dinantais ou de François Degrande, poète, auteur, compositeur, interprète, que certains ont pu entendre en concert en juin dernier à la Citadelle de Dinant, à l’occasion de la Fête de la Musique, organisée par Dinant Creative Factory.  Claude Donnay adore ce rôle de « passeur » et Bleu d’Encre Editions commence à se faire un belle place au soleil parmi les meilleures maisons d’édition de poésie en Belgique francophone.

Pour terminer, il suffit de dire que le recueil « Le bourdonnement de la lumière entre les chardons » est disponible sur commande en librairie, sur le site de l’éditeur Le Coudrier (www.lecoudrier.be) ou directement en s’adressant à l’auteur (claude.donnay58@gmail.com), qui se fera un plaisir de vous le dédicacer.

Et pour celles et ceux qui ont aimé le roman « Un été immobile », un petit scoop : un 3e roman vient d’être accepté par l’éditeur et paraîtra l'an prochain.

Commentaires

  • Bonjour, j'ai acheté il y a quelques années à Dinant, a l'occasion de "Montmartre" une aquarelle signée

    C.Donnay ,pouvez vous me dire,sil s'agit d'une que vous avez faites. Merci d'avance.
    Bien a vous.

Les commentaires sont fermés.