• Inauguration de l’éclairage LED du Condruzien, une première en province de Namur

    Il rendra possible l’atterrissage de nuit et urgence d’un hélicoptère médical !

    DSC_0110.jpg

    Lire la suite

  • Vernissage de la 71e expo des Peintres du Condroz au Centre Culturel de Ciney

    L'expo est ouverte jusqu'au 15 décembre !

    Lire la suite

  • Une cinquantaine de personnes pour le rendez-vous mensuel Condroz Connect chez Clocoline

    Si, près de septante personnes s’étaient inscrites à la nouvelle conférence Condroz Connect qui vient de se tenir à la salle Clocoline au zoning de Biron, ils étaient finalement une bonne cinquantaine à l’avoir rejoint.

    La première partie de la soirée était consacrée à une conférence donnée par Diederick Legrain sur le thème « Créer une communauté sur les réseaux sociaux ». Après le jeu habituel de questions réponses, chacun a été invité à partager ses cartes de visite autour de tables de discussion (modifiées afin d’améliorer son réseautage).

    Pour ceux qui ne connaissent pas encore Condroz Connect, c’est e rendez-vous networking des entrepreneurs connectés. Il s’agit d’un moment convivial et gratuit qui propose une fois par mois, aux entrepreneurs de la région, une conférence thématique suivie d'un réseautage / drink ouvert à tous. Tout entrepreneur, qu’il soit starter ou accompli, indépendant ou patron de PME, est le bienvenu. Le GAL Condroz-Famenne collabore à cette initiative.

    Plus d’information sur Condroz Connect : https://condroz-connect.be.

  • Le Domaine de Chevetogne à la recherche d'un comité pour un relais pour la vie en 2020

    Réunion d'information le mardi 10 décembre à 18h30

    Lire la suite

  • Première Saint Eloi pour les ouvriers communaux de Hamois à l’ancienne poste

    DSC_0082.jpgLa tradition a été une nouvelle fois respectée en ce dernier vendredi de novembre au sein du service des travaux de la commune de Hamois avec le barbecue organisé par l’amicale des cantonniers pour la Saint Eloi ou la Sainte Barbe. Valérie Caverenne, bourgmestre, Cédric Bertrand, échevin des travaux et Pierre-Henri Roland, premier échevin étaient présents à cette petite fête organisée au nouvel atelier communal situé à l’ancienne poste.

    DSC_0089.jpgSi, le déménagement s’est déroulé par étapes, afin de perturber le moins possible le quotidien des différents services, tout le monde (l’ensemble du personnel des travaux est de 27 personnes !) s’est retrouvé dans les nouveaux locaux situés à la sortie du village de Hamois, rue d’Achet, le 4 octobre. Parmi les points positifs à ce déménagement, épinglons la centrale téléphonique qui permet à chacun d’avoir sa ligne et de pouvoir communiquer entres les différents bureaux disséminés sur le site. Les agents techniques, auparavant logés dans les anciens bureaux de la police à Emptinne, ont également déménagé à l’ancienne poste.

    DSC_0081.jpgPour Cédric Bertrand, échevin des travaux depuis près d’un an, est très fier de son équipe, de leur travail qu’ils accomplissent et des personnes humainement enrichissantes avec qu’il rencontre. Avant la traditionnelle photo avec la statue de Saint Eloi, chacun a eu une pensée pour Dominique, dit Le Blanc, absent, qui a de gros problèmes de santé.

    Pour voir les 12 photos que j’ai prises ce vendredi, il suffit de cliquer sur https://ciney.blogs.sudinfo.be/album/saint-eloi-hamois-2019/

  • L’abbé et le doyen Renard ainsi que 5 couples fêtés par l’administration communale de Ciney

    DSC_0001.jpgLa scène était plutôt insolite jeudi soir dans la salle du conseil communal de Ciney, puisqu’aux côtés des 5 couples fêtés pour leurs noces d’or, leurs familles et une partie du Collège communal, on retrouvait les frères Renard, Doyen et abbé de la paroisse de Ciney. Au moment où ils allaient quitter Ciney, après 22 années qu’ils y ont passées, pour aller à Beauraing, le Collège communal tenait à les mettre à l'honneur lors de cette réception officielle.

    DSC_0002.jpg

    Les frères Renard

    DSC_0003.jpg

    DSC_0011.jpgIls ont passé leur enfance à Montegnet, tout petit village près de Flostoy. Lorsqu’ils étaient petits et qu’ils devaient se rendre à Havelange, le village leur semblait bien grand !  Quant à Ciney, n'en parlons pas, c'était pour eux la ville et ils n’allaient jamais imaginer y passer, ensemble, 22 ans.

    Avant les cours au séminaire, le Doyen Renard a suivi une formation de régent littéraire et y a enseigné le français, la religion et l'histoire à l'Institut Saint Joseph de Ciney. Au début, ils ont été vicaires, l'un à Fosses-la-Ville et l'autre à Havelange pour se retrouver ensuite, tous les deux à Ohey avant d'être désigné dans le Doyenné de Ciney. Un souvenir des plus marquant durant leurs années dans la capitale du Condroz est certes la tempête que la ville a connue en 2010.

    DSC_0015.jpgChacun s'en souvient, et eux sans doute encore bien plus que d'autres, le mercredi 14 juillet 2010, en fin d'après-midi, une tempête s'est abattue sur Ciney et le clocher, notre clocher, l’emblème de la ville, s'est effondré dans la nef causant d'importants dégâts. 7 années ont ensuite été nécessaires pour que le clocher soit replacé sur la tour et 8 années pour que le culte puisse à nouveau être célébré dans la Collégiale. Pendant tout ce temps heureusement les offices ont pu être déplacés vers l'église des Capucins. Ils ont, bien sûr suivi ce dossier et participé aux innombrables réunions d'experts exigées par la complexité d'édification d'un tel bâtiment et la volonté unanime de le reconstruire à l'identique.

    Le Doyen et l'Abbé Renard, vont quitter Ciney pour rejoindre Beauraing où ils seront en charge du doyenné ainsi que chapelains des lieux d'apparition. La ville de Ciney sera ravie d'accueillir leurs successeurs dès le mois de janvier.

    Noces d’or de Jean-Marie et Colette Roger

    DSC_0016.jpg

    DSC_0020.jpgSi Jean-Marie Roger est né à Ciney le 9 février 1947, sa future épouse, Colette Raiwet est née à Serinchamps le le 16 février 1948. Ils se sont croisés à la gare de Ciney, dans la salle des pas perdus de l'ancien bâtiment. Ils se sont mariés le 11 juillet 1969 à Serinchamps et habitent Braibant. De leur union sont nés 3 filles et 13 petits-enfants, de 25 ans à 8 ans.

    DSC_0022.jpgAprès des études d'instituteur, Jean-Marie a été instituteur dans une classe unique, principalement à Braibant, puis Directeur des écoles de Braibant et Achêne. Colette était employée secrétaire chez un opticien, puis dans une compagnie d'assurances.  Elle s'est ensuite occupée des enfants tout en aidant son mari à l'école (transport, dîner,). Elle s'occupe toujours bénévolement de la surveillance du temps de midi à l'école de Braibant, elle fait de la marche tous les week-ends et, surtout, elle est toujours disponible et tournée vers autrui. Jean-Marie aime le sport, le jardinage, l'histoire, la géographie et les voyages.  Il fait encore partie du comité de la salle Union, de la CLDR et du groupe sentiers.

    Noces d’or de Joseph et Josette Comble

    DSC_0031.jpg

    DSC_0035.jpgJoseph et Josette Comble se sont mariés le 4 octobre 1969 à Buissonville où ils s’y étaient rencontrés lors d’un bal. Joseph Comble est né à Fronville le 20 juillet 1946. Il a fait toute sa carrière chez Ronveaux. Josette Lambert est née à Buissonville le 16 janvier 1949. Dès leur mariage, ils ont habité Chapois, dans la maison qu'ils occupent toujours actuellement et où Josette s’est occupée de leurs 3 enfants.

    Ils ont aujourd'hui 6 petits enfants. Si Josette aime jardiner, son époux aime les chevaux.

     

    Noces d'or de Baudouin et Brigitte Dallemagne

    DSC_0038.jpg

    DSC_0044.jpgBaudouin Dallemagne est né à Rocourt le 9 décembre 1937 tandis que Brigitte Henrichs est née à Verviers le 29 septembre 1944. Ils se sont mariés le 25 octobre 1969 à Limbourg. Ensemble ils ont vécu à Chevron, une section de la commune de Stoumont. Si Baudouin a beaucoup travaillé à l'étranger, au Congo, au Canada, Brigitte était institutrice maternelle. Ils ont 4 enfants et sont justement venus s'installer à Ciney, il y a 4 ans, pour se rapprocher de leurs enfants qui habitent tous à proximité. Ils ont 11 petits-enfants.

    Baudouin aime les travaux d'extérieur : il a eu un peu de mal à quitter sa maison dans laquelle il s'était beaucoup investi pour les travaux d'aménagement de l'habitation et de ses abords. De son côté, Brigitte est plus intéressée par les activités organisées, elle suit les cours d'informatique et participe aux ateliers ENCEFAL à la Maison Citoyenne.

     

    Noces d'or d’Alphonse et Marie-Rose Arnould

    DSC_0050.jpg

    DSC_0055.jpgAlphonse Arnould est né à Bellefontaine le 23 février 1947 (sa famille a quitté les Ardennes alors qu'il était âgé de 12 ans pour s'installer à Braibant) et Marie-Rose Cornil à Ciney le 23 mai 1948. Ils se sont rencontrés à l'occasion du bal des fermiers qui avait lieu chaque année à la salle Saint-Pierre de l'école communale et se sont mariés le 8 novembre 1969 à Ciney. Ils habitent actuellement Ciney.

    Alphonse a suivi les cours de l'école de gendarmerie avant de travailler dans différentes brigades territoriales. Il a ensuite terminé sa carrière en tant qu'opérateur de transmission au centre de communication du District de Ciney d'abord, et au District de Dinant ensuite.

    Les passe-temps favoris de Marie-Rose sont le patchwork et le pastel, tandis qu’Alphonse se tourne plutôt vers la construction, la rénovation, les aménagements extérieurs, avec une attention particulière pour l'élaboration d'un étang. Ensemble, ils marchent dans un groupe.

    Noces d'or de Christian et Agnès Poty

    DSC_0062.jpg

    DSC_0065.jpgAgnès Laloux est née à Namur le 27 juillet 1949 et son futur mari à Ciney le 4 février 1946. Tous deux cinaciens, ils se sont tout naturellement rencontrés à Ciney. Après leur mariage, le 6 décembre 1969 à Ciney, ils ont habité 6 ans à Namur puis sont vite revenus vers Ciney. Ils ont une fille et un petit-fils.

    Christian a travaillé à la Maison américaine puis a tenu le Punch, café bien connu de la rue du Commerce, pendant 8 ans et ensuite travaillé avec son frère au Marignan à Namur. Agnès a travaillé 10 ans à la pharmacie Laloux, puis, après une petite pause, à la pharmacie EPC.

    Pour voir 80 photos que j’ai prises jeudi soir à l’hôtel de ville, il suffit de cliquer sur https://ciney.blogs.sudinfo.be/album/noces-d-or-ciney-novembre-19/

  • La Maison de Tourisme Condroz-Famenne s’agrandit avec la venue de la commune d’Assesse

    DSC_0005.jpgL’assemblée générale de la Maison de Tourisme Condroz-Famenne s’est déroulée mardi soir dans un lieu inédit, à savoir l’étage de la tour de la Collégiale de Ciney. Un des principaux points de l’ordre du jour était d’accepter la venue de la commune d’Assesse dans l’ASBL. Pour le point presse qui s’est déroulé au rez-de-chaussée de la tour, Alain Collin, président de la Maison de Tourisme Condroz-Famenne a rappelé que les maisons de tourisme ont été créées à la fin des années nonante et que celle du Condroz-Famenne en a été la dernière, en 2004 avec déjà à l’époque, Julie Riesen comme directrice :

    DSC_0011.jpg

    DSC_0010.jpg« nous avons notamment été pionnier en créant bienvenue vélo qui, depuis, s’est essaimé dans toute la Wallonie. En 2015, les communes d’Ohey et Gesves nous rejoignent. La commune d’Assesse vient de se retirer de la Maison de tourisme vallée de la Meuse Namur-Dinant pour nous rejoindre après validation de cette démission au 1er janvier 2020. Il faut savoir que lors des travaux de création des Maisons de Tourisme en bassins territoriaux, les responsables de la région wallonne avaient déjà imaginé que les communes d’Assesse, Ciney, Gesves, Hamois, Havelange, Ohey et Havelange devaient être regroupées !

    DSC_0006.jpgPour Dany Weverbergh, bourgmestre d’Assesse, « le choix précédent de se retrouver avec les communes de la vallée de la Meuse était un mauvais choix ! En rejoignant nos communes voisines, de tailles comparables, le choix est bien meilleur de part la cohérence territoriale avec le GAL où nous sommes partenaires avec Gesves et Ohey, le projet de création d’un parc naturel avec les six autres communes et le nombre de collaborations déjà réelles. »

    Pour Laurent Marée, le responsable du Domaine de Ronchinne, « Nous sommes heureux de rejoindre la réactivité et le dynamisme de la Maison de Tourisme Condroz-Famenne. Grâce à notre emplacement géographique et nos 81 chambres et nos salles de séminaire, nous pourrons faire rester les gens qui viennent chez nous dans la région ! »

    DSC_0008.jpg

    DSC_0014.jpg

    Avant de clôturer la conférence de presse, Alain Collin a symboliquement associé la tarte au riz de la pâtisserie Pierson d’Assesse à la bière de la brasserie Minne de Somme-Leuze, les deux points extrêmes de la Maison de Tourisme Condroz-Famenne.

    DSC_0016.jpg

  • Représentation de Combat de Pauvre à Ciney le 3 décembre à 20h

    22528881_1131370833661250_6087244683902471050_o.jpgDepuis près de 50 ans, la mauvaise redistribution des richesses en Europe ne cesse d’accroître les inégalités. Les chiffres de la pauvreté explosent. La pièce « Combat de pauvres » de la CieArt&Tca, dresse un portrait de ces figures quotidiennes de la pauvreté du simple « clodo » à la famille monoparentale.
    Le CNCD-11.11.11 s’est associé cet automne à une série de représentations de la pièce, suivies de débat sur les inégalités et la justice fiscale.

    Depuis près de 50 ans, la mauvaise redistribution des richesses en Europe ne cesse d’accroître les inégalités. Les chiffres de la pauvreté explosent : 1,5 millions de personnes en Belgique, 9 millions en France, 13 millions en Allemagne. La précarité et l’exclusion semblent s’inscrire comme une norme sociale, sans qu’aucune mesure ne parvienne à enrayer ce fléau.

    Pour la Compagnie Art & tça, dont la démarche est d’interroger les grands enjeux sociétaux, il y a une urgence à faire entendre la réalité de la pauvreté, comprendre les choix politiques, les aberrations de notre système, les impasses et les alternatives.

    La pièce « Combat de pauvres » de la Cie Art&Tca, dresse un portrait de ces figures quotidiennes de la pauvreté du simple « clodo » à la famille monoparentale. À partir de témoignages rassemblés sur le terrain, ils inventent une forme de théâtre documentaire qui se fait porte-parole des « sans voix ». Avec poésie et humour, ils créent une matière artistique vivante, exigeante et critique de notre temps.

    SOIRÉE A CINEY LE MARDI 3 DECEMBRE

    Le CNCD-11.11.11 s’est associé cet automne à une série de représentations de la pièce, généralement suivies d’un débat sur les inégalités et la justice fiscale. A Ciney, le spectacle démarrera à 20h au théâtre communal.

    Réservations directement au Centre culturel de Ciney: 083. 21 65 65
    Pris des places: 12 € - 8€ seniors, étudiants, sans emploi

    Ces représentations sont organisées dans le cadre de la campagne pour la justice fiscale « Les multinationales doivent payer leur juste part » du CNCD-11.11.11.