Dinant et Godinne sont des gagnants de la campagne Trésors Cachés de Recupel

Près de 10.000.000 : voilà le nombre d’ampoules et d’armatures collectées grâce aux Belges en 2018. Une prouesse collective qui mérite d’être récompensée ! C’est dans cette optique que Recupel a lancé durant l’automne 2019 une campagne invitant chacun à présenter son ‘trésor caché’ : un endroit remarquable, mais méconnu, qui mérite d’être placé sous le feu des projecteurs, au propre comme au figuré. ‘Le four à pain’ à Dinant est un des ‘trésors cachés’ gagnants. 

Entre le 21 octobre et le 17 novembre 2019, pas moins de 249 perles cachées ont été proposées à Recupel. Sur la base de ces envois, un jury spécialisé a nominé les sites les plus remarquables et techniquement possibles. Les 9 gagnants sont : Hoeilaert (Oude gietijzeren weg), Tamise (Het Voske), Dinant (Le four à pain), Yvoir (Collège St. Paul Godinne), Bruxelles (Het Kanaal), Ternath (De Kakelbank), Gullegem (De Dromer’, Louvain (Walvis’) en Hooglede (Het Gesprek). Les deux autres candidats sélectionnés de la liste du jury vont être terminés dans les prochaines semaines. 

Avec un éclairage plus approprié, déjà installé à Dinant, Recupel mettra ‘Le four à pain’ en lumière pour le plus grand plaisir des riverains et des passants. L’éclairage utilisé est économe en énergie (en utilisant uniquement des lampes led) et fabriqué en Belgique.

« Nous sommes ravis du succès rencontré par notre action. En consultant toutes les candidatures reçues, on ne peut que se réjouir du grand nombre de sites remarquables qui agrémentent nos villes et communes. Nous remercions chaleureusement les participants de nous avoir indiqué la localisation exacte de ces endroits, et nous félicitons de tout cœur les gagnants. Dès ce lundi, Recupel offrira à ces sites l’éclairage qu’ils méritent », a déclaré Peter Sabbe, CEO de Recupel.

Le four à pain  de Dinant

Sur la rive de la Meuse, on trouve depuis peu un gigantesque four à pain. Pourtant, il n'est pas de toute première jeunesse. Les travaux de restauration ont débuté il y a plus d'un an. Le quartier fait tout pour que ce four redevienne opérationnel. Il vaut assurément le détour !

Godinne_Header_3000x1500px.jpg

La façade du collège de St-Paul Godinne - Godinne

Ce bâtiment abrite une école primaire et secondaire. Ce collège a été bâti pour absorber le flux des élèves au collège Notre-Dame de la Paix, à Namur. La première pierre a été posée en 1925, à la demande du père Joseph Mols, de l'ordre des jésuites. C'est un bâtiment remarquable par sa façade, qui ne passe vraiment pas inaperçue.

Les ampoules sont recyclables à 92% !

En 2018, les Belges ont été très nombreux à déposer leurs ampoules et armatures déclassées dans un point de collecte Recupel. Cette grande démarche collective a permis d’en récolter quelque 9.633.793. Par le biais de la campagne ‘Perles cachées’, Recupel souhaite remercier tous nos compatriotes pour leur contribution à la qualité et à la beauté de notre environnement, et les encourager à poursuivre dans cette voie.

« Les ampoules sont certes de petits objets, mais le recyclage de chacune d’entre elles fait une grande différence. Les matériaux qui les composent, tels que la poudre fluorescente et le verre, peuvent être recyclés presque entièrement (92%). Une ampoule usagée n’est donc pas un simple déchet, mais contient les matières premières qui permettront de fabriquer de nouvelles ampoules. En recyclant de plus en plus de matières premières, puis en les utilisant dans un schéma de production circulaire, on réduit considérablement le volume de matières premières vierges à prélever de notre planète. En déposant ses ampoules usagées dans un point de collecte, chaque Belge contribue ainsi significativement à la préservation de notre planète, via une économie plus circulaire », poursuit Peter Sabbe.

Les ampoules économiques et les lampes TL sont des déchets dangereux, qui ne peuvent être jetés via les sacs poubelles ou les bulles à verre. Lorsqu’elles sont collectées via Recupel, les recycleurs partenaires en prélèvent le mercure en toute sécurité.

Les armatures peuvent aussi être collectées

Recupel se charge de récolter et de recycler les ampoules à décharge (TL et économiques) et les ampoules LED. Trop souvent, on oublie que Recupel collecte aussi les armatures, telles qu’abat-jour, lampes sur pied ou lustres. Elles sont pourvues d’un cordon et peuvent donc être déposées dans les conteneurs destiné à l’Electro (et non au ‘Métal’).

« Nous espérons que les Belges seront encore plus nombreux à déposer leurs ampoules et armatures dans un point de collecte Recupel, de manière à leur offrir un recyclage optimal. Nous offrons plusieurs options au public. Si l’ampoule n’est pas défectueuse, elle peut être donnée dans une recyclerie. Si elle est cassée, elle peut être déposée dans un parc à conteneurs, un Point de Recyclage ou le point de vente où vous achetez votre nouvelle ampoule », conclut  Peter Sabbe, CEO de Recupel.

Les commentaires sont fermés.