• De Sorée à Libois sur les sentiers d’art de Gesves et d’Ohey

    A pied ou à vélo tout terrain, découvrez notre beau et Vrai Condroz au travers du sentier d’art, balisé dans le sens horloger du tracé. Bonne balade !

    • Départ à l’église de Sorée (parking possible), l’œuvre n°1 « Valmik the anthill » que l’on découvre en empruntant les escaliers du vieux cimetière à malheureusement souffert de la tempête

    sentierGesves1b.jpg

    sentierGesves1bé.jpg

    • 3,7 km plus loin, l’œuvre n°2, « the macromolécule

    sentierGesves2b.jpg

    • 2,1 km plus loin, l’œuvre n°3, « la chaise brûlée », un petit chemin en bas vous permet d’y accéder, attention, l’œuvre est située dans un virage !

    sentierGesves3.JPG

    • 2,2 km plus loin, l’œuvre n°4, « l’eau d’ici »

    sentierGesves4.JPG

    • 2,2 km plus loin, l’œuvre n°5, « sans refuge ou nus comme un ver »

    sentierGesves5.JPG

    • 0,3 km plus loin, l’œuvre n°6, « Triskele » est le premier abri du sentier

    sentierGesves6.JPG

    • Passage devant la maison communale de Gesves et l’office de tourisme

    sentierGesves6a1.jpg

    • 2 km plus loin en descendant un sentier escarpé, l’œuvre n°7 « Welcome », une invitation à s’asseoir

    sentierGesves7d.jpg

    • le long du sentier, d’autres œuvres de la Fête de mai et des bancs sont à découvrir

    sentierGesves7g.jpg

    • 4,2 km plus loin, l’œuvre n°8, « Arbres poumons »

    sentierGesves8.JPG

    • 0,3 km plus loin, l’œuvre n°9, « Cathédrale de lumière »

    sentierGesves9.JPG

    • 2 km plus loin, l’œuvre n°10, « Chère terre », ne se trouve pas à la hauteur du n° 3 mais avant, dans un petit coin de verdure aménagé où l’on distingue mieux l’ancienne pompe à eau publique

    sentierGesves10b.jpg

    • 0,9 km plus loin, l’œuvre n°11, « l’arbre mobile » dont le panneau explicatif a disparu !

    sentierGesves11a.jpg

    • 0,4 km plus loin, l’œuvre n°12, « sans entrave » qui ne ressemble plus à l’œuvre originale à cause du vent

    sentierGesves12.JPG

    • 1,3 km plus loin, l’œuvre n°13, « intersection » dont le feuillage évolue en fonction des saisons. Découverte du bois didactique du bois de Gesves.

    sentierGesves13c.jpg

    • à nouveau, de nombreuses œuvres de la Fête de mai sont à rencontrer (certaines ont disparu, mais le panneau existe toujours), dont une à quelques mètres de l’œuvre 14

    sentierGesves13p.jpg

    • 5,4 km plus loin (cela semble plus long), l’œuvre n°14, « sous son aile », nouvel abri et petite table pour pique-niquer 

    sentierGesves14f.jpg

    • à nouveau, en passant devant l’église et la château d’Haltinne, de nombreuses œuvres de la Fête de mai sont à découvrir en remontant sur Ohey
    • 5,4 km plus loin, nous avons quitté Gesves et sommes rentrés dans Ohey, l’œuvre n°15, « demain »

    sentierOhey15a.JPG

    • 2 km plus loin, l’œuvre n°16, « mirror passage » dans les bois de Haillot

    sentierOhey16b.jpg

    • 1 km plus loin, l’œuvre n°17, « companion », pas toujours facile de la trouver à Haillot !

    sentierOhey17e.jpg

    • 1,8 km plus loin, l’œuvre n°18, « le veilleur » située en pleine nature

    sentierOhey18c.jpg

    • 4 km plus loin, l’œuvre n°19, « « renversement », l’œuvre sans aucun doute la plus photographiée ! On peut voir son évolution depuis sa création il y a 3 ans. Nous sommes à Jallet !

    sentierOhey19d.jpg

    • 2,6 km plus loin, l’œuvre n°20, « trivouac», un abri prévu pour 3 personnes

    sentierOhey20b.jpg

    • 1,5 km plus loin, l’œuvre n°21, « capteurs de rêve » située en face de la chapelle St Hubert à Libois

    sentierOhey21d.jpg

    • Après un peu plus de 45 km, nous quittons le territoire de la commune d’Ohey et entrons dans la commune de Havelange par le village d’Ossogne pour suivre un nouveau sentier d’art qui vous emmène d’abord aux Sawhis.

    En cliquant sur https://ciney.blogs.sudinfo.be/album/sentier-d-art-gesves-ohey/, vous découvrirez pas moins de 119 photos prises dans le sens du sentier d’art.

  • Augmentation de la capacité à bord sur le réseau TEC

    Communiqué de presse reçu ce matin du service marketing des TEC. Bonne lecture !

    Dès le lundi 1er juin, et afin de poursuivre la phase de déconfinement progressif de la Belgique, de nouvelles mesures seront d’application sur le réseau TEC. 

    Mesures à bord des véhicules 

    Pour garantir la santé des clients du TEC, les mesures de précaution sont toujours d’application. 

    Les voyageurs sont dès lors priés de : 

    • porter un masque (ou une alternative couvrant le nez et la bouche) pour accéder au transport en commun. Ce masque obligatoire doit être porté à tout moment, aux arrêts et dans les véhicules, dès l’âge de 12 ans. Les contrôleurs pourront refuser l’accès à bord aux personnes qui ne portent pas un masque ou une alternative ;
    • continuer de monter à bord des bus uniquement par l’arrière. 

    Augmentation de la capacité à bord

    À partir du lundi 1er juin, davantage de voyageurs pourront monter à bord des véhicules TEC avec, toutefois, une limitation de : 

    • 12 voyageurs assis et 4 voyageurs debout pour un autobus standard ;
    • 19 voyageurs assis et 6 voyageurs debout pour un autobus articulé ;
    • 20 voyageurs assis et 5 voyageurs debout pour un tram. 

    Des marquages de distanciation au sol ainsi qu’un rappel des consignes seront présents à bord des véhicules.

    Reprise de la validation

    Les valideurs seront de nouveau accessibles à bord de certains véhicules TEC. Lorsque ce sera le cas, une affiche indiquera aux voyageurs qu’ils doivent obligatoirement valider leur titre de transport. 

    Dans le cas où le valideur ne serait pas accessible, les voyageurs devront posséder un titre de transport valable, sans temporairement le valider. 

    Bien que les ESPACES TEC ont rouvert leurs portes le 18 mai, les voyageurs sont invités à privilégier l’E-SHOP et les automates de ventes SELF pour l’achat de titres de transport. 

    Priorité aux déplacements obligatoires

    Le TEC en appelle au comportement civique de ses clients en leur rappelant de différer les déplacements non utiles afin de laisser la priorité aux personnes qui se trouvent dans l'obligation de se déplacer.

    Les déplacements de moins d’un kilomètre peuvent par ailleurs être effectués à pied, et ceux de moins de cinq kilomètres peuvent se faire à vélo. 

    Respect des mesures d’hygiène

    Durant cette phase de déconfinement, le TEC recommande à tous ses clients de continuer à appliquer les différentes règles d'hygiène communiquées précédemment, à savoir :

    • se laver régulièrement les mains ;
    • utiliser uniquement des mouchoirs en papier, à jeter directement dans une poubelle fermée après usage ; 
    • éternuer ou tousser dans le pli du coude à défaut d'avoir un mouchoir ;
    • éviter de se toucher le visage ;
    • rester à la maison en cas de maladie.

    Le nettoyage des véhicules TEC continue par ailleurs d'être renforcé. 

    Ces différentes mesures sont prises dans l'intérêt de tous pour préserver au mieux la santé des conducteurs et des voyageurs.

  • La Commune d'Assesse propose le Wi-Fi gratuit autour de certains espaces publics

    L’initiative WiFi4EU (lire «Wi-Fi for you» - traduire «Wi-Fi pour vous») promeut la connectivité Wi-Fi gratuite pour les citoyens européens dans les lieux publics: parcs, places, bâtiments publics, bibliothèques, centres de santé, musées, ...

    Le projet vise à offrir à chaque citoyen une bonne connectivité Internet, indépendamment de l’endroit où il habite et de ses moyens financiers.

    La Commune d’Assesse, désireuse de stimuler l’inclusion numérique, a posé sa candidature et a été sélectionnée (avec 284 autres communes belges) pour  bénéficier de ce projet européen.

    Depuis mi-mars, le Wi-Fi est disponible gratuitement  dans et autour de trois espaces publics de l’entité: la maison communale et la bibliothèque à Assesse ainsi que  l’Office du Tourisme à Crupet.

    A proximité de ces lieux, toute personne peut se connecter au Wi-Fi gratuitement et sans mot de  passe, le nom du réseau étant Wifi4EU-Commune d’ASSESSE.

  • Appel aux associations actives dans le don alimentaire pour bénéficier de 100 000 kg de pommes de terre gratuites

    Communiqué de presse reçu il y a peu:

    L’asbl SOCOPRO (Collège des Producteurs - Manger Demain), en collaboration avec la Plateforme digitale Bourse aux dons, concrétise une action d’écoulement des pommes de terre wallonnes à destination du secteur de l’aide alimentaire. Grâce au soutien de la Wallonie, les acteurs de l’aide alimentaire recevront gratuitement 100 000 kg de pommes de terre afin de les redistribuer aux personnes en situation de nécessité.

    Une initiative à destination des plateformes et acteurs de l’aide alimentaire


    A partir de ce mercredi 27 mai, les bénéficiaires des 620 points locaux d’aide alimentaire basés en Wallonie, notamment desservis par l’ensemble des réseaux existants en Belgique (Saint-Vincent de Paul, Resto du Cœur, Croix-Rouge, etc.), pourront recevoir gratuitement des pommes de terre lavées et conditionnées en filets de 5 à 10 kg, à utiliser en purée, frites ou soupe.

    Mise en place à l’initiative de l’Asbl SOCOPRO et facilitée par la Plateforme digitale Bourse aux dons, cette filière d’écoulement des stocks de pommes de terre vise à réduire le risque de gaspillage alimentaire et à soutenir le secteur de l’aide alimentaire. Cette action est désormais possible grâce à la participation de 5 emballeurs wallons (donateurs).

    Démarches à entreprendre

    Pour que les plus démunis puissent bénéficier de cette action, les organismes intéressés doivent simplement s’inscrire en tant que « receveurs » sur le site Bourse aux dons en complétant la fiche d’informations utiles. Chaque organisme pourra alors sélectionner l’offre qui lui convient et réserver la quantité de pommes de terre souhaitée auprès de l’emballeur de son choix.

    Les 5 emballeurs identifiés (appelés « donateurs » sur le site) gèrent directement les contacts avec les producteurs et le contrôle qualité des pommes de terre. La Bourse aux dons facilite quant à elle les démarches administratives et la traçabilité des dons.

    Ce modèle permet donc aux organismes de l’aide alimentaire de se manifester facilement et de bénéficier rapidement des pommes de terre et procéder à l’enlèvement chez l’emballeur.

    Pour les associations alimentaires intéressées par l'action, rendez-vous sur www.bourseauxdons.be

    Pour les producteurs disposant de pommes de terre destinées à la transformation et souhaitant intégrer ce dispositif ou pour toute autre question, un point de contact spécifique est établi au Collège des Producteurs à l’adresse : info@filagri.be

     

    Limiter le gaspillage alimentaire et soutenir les publics précarisés

    Dans le cadre de la gestion de la crise du covid-19, l’objectif de cette action est double.
    Premièrement, il s’agit de contribuer à l’écoulement vers l’alimentation humaine de surstock des pommes de terre initialement destinées au secteur de la transformation et dont les activités sont à l’arrêt suite à la fermeture des marchés (export - horeca). De plus, cette situation débouche également sur une absence de revenu pour les agriculteurs.
     
    Deuxièmement, il s’agit d’un joli coup de pouce de la part des producteurs vers le secteur de l’aide alimentaire, également fortement impacté par la crise. Effectivement, les différentes organisations manquent d’approvisionnement en produits frais.

     

    Une action exceptionnelle soutenue par la Wallonie


    Les Ministres de l’Agriculture, Willy BORSUS, et de l’Action sociale, Christie MORREALE, ont annoncé ce 10 mai 2020, la mobilisation de 30 000 € pour cette action couplée, ce qui permet le don des 100 000 kg de pommes de terre. Le financement des dons est assuré à hauteur de 0,25 €/kg : 0,05 €/kg pour le producteur, soit 1/3 de la valeur normale de vente, 0,15 €/kg pour l’emballeur, 0,05€/kg pour soutenir l’organisation de transports groupés pour les organismes situés à plus de 50 km aller-retour de l’emballeur, ainsi que la gratuité des pommes de terre pour les acteurs de l’aide alimentaire.
    Une fois l’action de gratuité terminée, les acteurs de l’aide alimentaire pourront toujours s’approvisionner, via la Bourse aux dons, auprès des emballeurs, et ce au prix de 0,2 € /kg.

    A la recherche des meilleures pistes pour la valorisation des stocks de pommes de terre, un groupe de travail constitué de nombreux acteurs (SOCOPRO, APAQ-W, FWA, Fiwap, Belpotato, Valbiom, etc.) a vu le jour pour mettre en œuvre des solutions d’écoulement dont celle vers l'aide alimentaire. Les différentes solutions mises en place consistent à renforcer la consommation de pommes de terre par les citoyens (notamment à travers les acteurs de la grande distribution), à promouvoir de façon forte le secteur, à renforcer l’utilisation de pommes de terre en alimentation animale et à favoriser les synergies avec les unités de biométhanisation.

  • Unanimité sur tous les points pour un conseil communal en distanciation sociale au hall omnisports de Natoye

    DSC_0075.jpgPetite nouveauté en cette période de Covid-19, pour la première fois, le conseil communal, afin de privilégier la distanciation sociale a été déplacé dans la partie centrale du hall omnisports de Natoye. De plus, après s’être lavé les mains, les conseillers allaient à droite et le public (4 personnes !) à gauche !  Bonne ambiance en général et unanimité sur tous les points à voter !

    La bourgmestre, Valérie Caverenne, a, d’entrée, fait le point sur la situation liée au Covid-19, en voici les grandes lignes :

    • Merci d’abord à la RCA pour noua accueillir dans ces lieux en espérant que les conditions s’amélioreront pour la tenue de notre prochain conseil communal le 27 juin prochain
    • D’emblée, une cellule de crise a été formée au niveau communal
    • Nous avons des liens réguliers avec le Gouverneur
    • Nous n’avons pris aucune initiative spécifique au niveau communal
    • Le télétravail a été la norme pour l’administration communale
    • L’accessibilité à l’administration communale se faisait via un rendez-vous et des n° de téléphone communaux étaient (et sont encore) accessibles
    • Utilisation des réseaux sociaux et du site internet pour la communication
    • Une gazette spéciale Covid en avril a été éditée
    • Merci pour l’élan de générosité qui s’est créé au sein de notre population : confection de masques, aide pour les courses pour les plus démunis, … le n° d’urgence communal ayant été peu sollicité
    • Des masques ont été disponibles via le CPAS avant la prochaine distribution à toute la population : 510 ont été confectionnés à ce jour à 213 familles !
    • Merci à nos commerces qui sont restés ouverts en toute sécurité

    DSC_0074.jpg

    Pascal Leclercq, échevin de l’enseignement, a fait le point sur la nouvelle rentrée communale en deux fois :

    • La garderie a toujours existé dans chaque implantation, en moyenne inférieure à 2 % mais avec un pic un jour de 15 élèves à Hamois
    • Pour les 6e primaires, 93 % de élèves sont rentrés 2 jours/semaine
    • Pour la 1ères primaires, 55 % d’élèves sont rentrés ce lundi matin (dont 85 % à Hamois et 23 % à Achet)
    • Pour les 2e primaires, 72 % d’élèves sont rentrés ce lundi matin (dont 84 % à Hamois et 57 % à Mohiville)
    • Une remédiation se déroulera le mercredi matin pour certains autres élèves
    • Comme il n’y a plus de repas chauds, les cuisinières sont venues renforcer les équipes de nettoyage
    • 000 euros ont été consacrés pour l’achat de produits nettoyants, gels, masques, poubelles, savons, thermomètres, …

    Concernant les comptes de la Régie communale autonome sportive, après une bonne année, 2019 est une année déficitaire. Parmi les raisons de ce fait, citons la diminution d’occupation des clubs due aux travaux du hall de Natoye, la diminution en conséquence de la vente de boissons et l’augmentation des frais de personnel. Evidemment, les comptes 2020 seront impactés par le confinement. Des aides sont possibles pour les clubs sportifs par la Région wallonne.

     

    Toujours en conséquence de la crise, il a été accepté que la location (2 x 75 euros) des locaux mis à disposition des 2 co-accueillantes soit suspendu.

     

    Concernant le renouvellement des concessions dans les cimetières communaux, on a pu apprendre que la Maison de la Mémoire était intervenue afin que certaines concessions ne « tombent » pas dans l’oubli !

     

    La commune dispose de 2 logements de transit, le premier, à l’étage du 8 rue du Centenaire à Mohiville et le second au 6 rue de Relais à Emptinne.

     

    Concernant la Maison du Tourisme à Ciney, le travail physique s’y reprend à mi-temps. L’accueil devrait rouvrir le 8 juin. L’équipe travaille actuellement sur les aires de bivouac des sentiers d’art et suite, à la demande, de nouvelle cartes de promenade seront éditées.

    sentier42b.jpg

     

    Le problème du nouveau décret de la mi-mai de la Région wallonne sur les terres polluées fait polémique un peu partout. La commune de Hamois a signé la motion introduite par la commune d’Andenne afin de la modifier car, pour la commune (autant pour les privés pour qui le décret est aussi appliqué), il deviendra impossible à travailler sur la plupart des petits travaux d’entretien, les délais et les surcoûts augmentant ! Abstention d'Ecolo, je n'avais pas regardé vers ma gauche ! Voilà, c'est corrigé !

     

    Le dossier a bien évolué pour l’aménagement et l’extension des infrastructures du RCS Schaltin. Un nouveau projet a vu le jour : un 3e terrain traditionnel en herbe (moins cher au final qu’un terrain synthétique !), situé sur les essarts communaux en bordure du terrain actuel sera aménagé, un éclairage en LED sera installé, les abords seront réaménagés ainsi que les vestiaires et la buvette. Un auteur de projet sera désigné pour tous ces aménagements. Une réflexion a été entamée concernant l’aménagement du site du club de football de Natoye.

    DSC_0079.jpg

     

    Bonne nouvelle pour la population concernant l’achat de masques de protection pour la commune via la centrale de marché de la province : ils arriveront bientôt, par voie postale, un masque étant remis à chaque habitant de plus de 12 ans et un plus petit à ceux entre et 12 ans.

     

    Concernant l’entretien des voiries pour les années 2019-2020, voici les rues concernées :

    • La rue d’Emptinne depuis la cuvette jusqu’à la ferme Cosse
    • Rue du monument à Schaltin
    • Enduisage rue des Lilas et une partie de la rue des Papillons à Frisée ainsi qu’une partie de la rue des Près jusqu’au parking du terrain de football
    • Poursuite de la rénovation de la rue de Namur à Natoye jusqu’à la place de la Grette
    • Une somme de 20.000 euros, sur fonds propres, est prévue pour la rénovation de la cour de l’école de Hamois

    Enfin, on a pu apprendre que le remplacement de l’éclairage (270 pts lumineux à remplacer) a débuté à Emptinne,

  • Reprise du marché de la place Monseu ce lundi

    DSC_0067.jpgUne semaine après la réouverture des marchés publics et au lendemain du plus célèbre, celui de la Batte à Liège, la place Monseu a retrouvé son ambiance, d’un lundi sur deux avec l’accueil des marchands ambulants.

    La ville de Ciney a pris toutes les bonnes mesures pour assurer la sécurité autant des clients que des ambulants : sens de circulation indique au sol pour les entrées et les sorties barrière nadar, bandes multicolores, …

    DSC_0068.jpg

    DSC_0072.jpgPremière constatation : un peu moins d’ambulants, notamment ceux qui vendent des vêtements mais pas de problèmes pour les fruits et légumes à repiquer, les fruits et légumes, vêtements, chaussures, poulets rôtis, les sacs et matelas, …. le tout dans la bonne humeur, la plupart des gens portant leurs masques et avec le respect des distances.

    DSC_0070.jpg

    J’ai notamment rencontré un marchand ambulant de la région, Eric Rasschaert, de Purnode, qui vend sur le marché les légumes (notamment les pommes de terre à l'ancienne) et les fruits qu’il produit en famille. Ils sont aussi disponibles à l’ancienne salle de théâtre du village.

    DSC_0071.jpg

    Pour rappel le marché de Ciney place Monseu est ouvert les 2e, 4e et 5e lundi de chaque mois !

  • Le marché couvert de Ciney est sauvé !

    Communiqué de presse reçu hier soir de la part de la ville de Ciney:

    marchécouvertciney.jpgC’est une excellente nouvelle pour l’ASBL Marché Couvert mais aussi pour le secteur de l’élevage. La Direction générale de L’AFSCA a annoncé hier mercredi 20 mai, l’arrêt de la procédure de retrait d’agrément du marché aux bestiaux.

    Pour rappel, le Marché Couvert avait jusqu’au 30 avril pour répondre aux exigences de l'AFSCA. Les instances dirigeantes du Marché Couvert ont travaillé d’arrache-pied pour professionnaliser encore davantage l’outil ces derniers mois.  De nouveaux règlements et procédures ont été établis en concertation avec l'autorité de contrôle, une société d'audit externe et le Marché Couvert lui-même.

    La Ville de Ciney se réjouit de cette issue positive et de la poursuite du marché aux bestiaux, institution incontournable pour la chaîne alimentaire belge.