Près d’un million d’euros d’investissements pour la relance commerciale à Ciney depuis 2009

Le commerce local n’a pas dit son dernier mot !

Le collège communal cinacien avait réuni la presse ce jeudi matin afin de présenter les différents axes du plan de relance commerciale de la Ville de Ciney, suite à la crise sanitaire actuelle. Mis sur pied en étroite collaboration avec l'ADL, une partie de ce plan sera proposé au vote lors du Conseil Communal du 22 juin prochain. 

DSC_0319.jpg

Pour Frédéric Deville, bourgmestre, « pour le Collège communal, le maintien d’une activités commerciale forte est essentielle à notre vis sociale, à notre ville et à nos villages. En plus d’actions et de projets ponctuels lancés ces dernières semaines, la ville de Ciney en étroite collaboration avec l’ADL lance un ambitieux plan financier de relance commerciale. Au total, depuis le 1er janvier 2019, c’est 926.028 euros qui seront investis directement dans notre économie locale. Il faut savoir que pas moins de 64 cellules vides sont comptabilisées dans le centre ville de Ciney. Les commerçants se sont sentis seuls ! L’argent que nous avons pu mettre dans cette action, nous obligera à faire des sacrifices autre part tout en gardant nos engagements pris lors de notre campagne électorale." Chaque échevin a ensuite développé les points concernant ses attributions. 

DSC_0320.jpg

Indemnité communale Covid-19 développé par Anne Pirson (200.000 euros, montant plafonné à 1.500 euros par commerçant)

A l’instar de la Région wallonne, le Collège veut apporter un soutien financier aux commerçants touchés de plein fouet par les mesures prises par le Conseil National de Sécurité. Cette initiative est partagée par le groupe Action avec lequel la majorité a co-construit un projet de règlement communal (merci à Frédérick Botin, pour le travail collaboratif fourni). 3 conditions sont à remplir :

  • Avoir bénéficié de la prime régionale octroyée dans le cadre du Covid-19
  • Etre un commerçant ou exploitant Horeca disposant d’une vitrine ou d’un comptoir physique
  • S’engager à maintenir son activité pendant une année minimum

Divers secteurs sont exclus comme les banques, pharmacies, supermarchés, intérim, commerces qui vendent uniquement en ligne, …

Carte SOS commerces développé par Anne Pirson (248.288 euros)

Chaque chef de ménage (8.000 plus ou moins) recevra une carte prépayée SOS commerces d’un montant de 30 euros à dépenser dans les commerces cinaciens participants autorisés du centre ville ou dans les villages de l’entité. Les cartes seront valables jusqu’au 31 décembre 2020. Les modalités pratiques seront communiquées prochainement.

DSC_0321.jpg

Chèques Commerces Bonus développés par Gaëtan Gérard (25.000 euros)

Depuis 2015, Ciney dispose d’un système de chèques commerciaux d’une valeur de 5 et 15 euros proposés à la vente. 10% seront offerts en plus du montant d’achat des chèques commerciaux par tranche de 25 euros (et plafonné à 200 euros par chef de ménage). Ils auront une durée de validité du 1er novembre au 31 décembre 2020. Le commerçant doit avoir adhéré à la charte relative aux chèques commerciaux (comme les 2 supermarchés du centre ville et les commerçants ou exploitants Horeca disposant d’une vitrine ou d’un comptoir physique)

Exonérations de diverses taxes touchant les indépendants développé par Gaëtan Gérard (29.844 euros)

Opération déjà décidée depuis plusieurs semaines, certaines taxes étant gelées terrasses, séjour dans un hébergement touristique, dancings, agence de paris). Près de 23.000 euros ont été perdus sur la taxe horodateurs durant la crise (jusqu’au 1er juin !).

DSC_0326.jpg

Extension des terrasses et prêt de chalets au secteur Horeca développé par Gaëtan Gérard

Des chalets d’été ont notamment été prêtés aux gérants d’établissements Horeca pour leur permettre d’abriter des tablées à l’extérieur suite aux mesures imposées. La mesure d’extension de terrasses est en vigueur jusqu’au 15 septembre.

DSC_0322.jpg

Action muguet développée par Séverine Goedert, présidente du CPAS (450 euros)

Une action boulanger/fromager & fleuristes a été mise en place le 30 avril et le 1er mai pour le compte des 5 fleuristes de l’entité de Ciney, les brins de muguet étant vendu (sans commission) par les 9 boulangers et 2 fromagers cinaciens.

Action fêtes des mères développé par Séverine Goedert, présidente du CPAS

Il fallait commander les cadeaux auprès de 26 commerçants participants à cette action. Plus de 600 cadeaux ont été livrés aux mamans de l’entité de Ciney par une trentaine de bénévoles le dimanche 10 mai dernier.

DSC_0323.jpg

Plateforme commerciale Buy in Ciney développé par Laurence Daffe

Grâce à la plateforme https://www.buyinciney.be, il est désormais possible pour 30 commerçants de vendre en ligne. La mise à disposition de la plateforme est gratuite jusqu’au 31 décembre par l’entreprise cinacienne Webdigitales.

Stickers et banderoles « Soutenons le commerce cinacien » développé par Laurence Daffe (2.858 euros)

300 autocollants pour voiture « Soutenons le commerce cinacien » seront apposés sur les véhicules des citoyens le vendredi 26 juin de 15h à 20h sur le parking du Cecoco. 6 banderoles seront placées sur les panneaux d’affichage le long des routes.

Facebook développé par Laurence Daffe (11.948 euros)

Pendant la période de confinement, plusieurs publications ont été réalisées, notamment pour soutenir le commerce de proximité, les commerces ouverts, …. La ville de Ciney en collaboration avec l’ADL a lancé la réalisation de capsules vidéo mettant en valeur le commerce cinacien.

DSC_0325.jpg

Action fête des pères développé par Jean-Marc Gaspard (2.300 euros)

L’opération « Papa pralines » a démarré le 6 juin et s’achève au dimanche 14 juin avec la distribution de mille ballotins de pralines cinaciens remis lors de chaque achat « cadeau fête des pères » chez 26 commerçants de la ville de Ciney.

Action Maternité commerciales développé par Jean-Marc Gaspard (230.000 euros)

Il s’agit de la mise à la disposition d’espaces commerciaux situés à la hauteur de la ville jusqu’à la rue Sainte Barbe en vue du développement de projets de commerces de détail de qualité, complémentaires ou novateurs par rapport à l’offre existante. Le conseil communal du 22 juin sera amené à se positionner sur l’acquisition d’un immeuble de 230.000 euros. Plusieurs conditions sont à remplir pour les futurs occupants.

Les commentaires sont fermés.