Un sixième Partenariat Local de Prévention pour les villages de Sovet, Jet, Croix, Reuleau, Senenne et Vincon

C’est dans les locaux de la Salle Saint-Hubert de Sovet que s’est déroulée, jeudi soir, une séance de présentation du sixième PLP dans la commune de Ciney. La capitale du Condroz compte compte dorénavant 6 PLP, Sovet rejoignant Braibant (créé il y a 15 ans !), Haversin, le quartier du Congo, Chevetogne ainsi que Pessoux.

PLPSovet1.jpg

Une vingtaine d’habitants de Sovet, Jet, Croix, Reuleau, Senenne et Vincon étaient à l’écoute du bourgmestre, Frédéric Deville (Séverine Goedert, présidente du CPAS et Luc Fontaine, conseiller communal étaient aussi présents), qui a rappelé le but des PLP et des autorités policières représentées par Ugo Piraux, directeur proximité de la Zone de Police Condroz-Famenne, Walther Salmon et Gilles Dormal, agent de quartier. 9 panneaux, renseignant l’existence de ce nouveau PLP ont déjà été placés aux entrées des villages.

PLPSove8.jpg

Le bourgmestre a rappelé que lors de la campagne électorale du groupe ICI, l’engagement avait été pris de créer plusieurs PLP sur le territoire de la commune : « un PLP est un accord de collaboration entre les citoyens et la police locale au sein d'un quartier déterminé. L'objectif est d'accroître le sentiment de sécurité général du citoyen, de favoriser le contrôle social et de propager l'importance de la prévention. Depuis la création des PLP, le bilan est positif, une diminution du nombre de vols ayant été constatée. Je rappelle qu’un PLP n’est pas une milice, une police secrète, il faut simplement être vigilant, ne pas prendre des risques et rapporter si l’on voit quelque chose d’anormal. »

Pour Walther Salmon, « vous devez être nos yeux, il ne s’agit pas de patrouiller ni de nous prévenir de querelles de voisinage. Pour tout agissement suspect, vous formez le 112 en vous présentant comme membre du PLP de Sovet. Freddy Collignon, le coordinateur, sera averti et répercutera l’info à tous les membres du PLP. S’il est absent, Miguel Bouvier reprend son rôle. »

Il s’en est suivi un jeu de questions-réponses où l’on a pu notamment apprendre qu’à Braibant, avant leur PLP (plutôt RISC), 15 à 20 vols étaient enregistrés par an pour 1 à 3 actuellement, qu’il fallait faire attention aux réseaux sociaux en y balançant n’importe quoi, qu’il était intéressant de créer un groupe privé sur Facebook et que WhatsApp était un outil plus intéressant que le simple sms (sauf si envoyé dans un délai fort court). Le PLP de Sovet, Jet, Croix, Reuleau, Senenne et Vincon compte déjà 19 membres, les autres PLP de la commune de Ciney en comptant entre 15 et 25.

Les commentaires sont fermés.