Une nouvelle aire de pique-nique sur le site du moulin de Scoville (Hamois)

14 aires de pique-nique sont en cours d'installation depuis l’an dernier dans les 7 communes de la région Condroz- Famenne, territoire de la Maison du Tourisme qui comprend les entités de Assesse, Ciney, Gesves, Hamois, Havelange, Ohey et Somme-Leuze. Pour rappel, l'objectif de ce projet est d'augmenter la qualité et l'attractivité des chemins de promenades. La totalité des aires devraient être installées d'ici le courant de 2021.

131435882_460511841599481_5919039770958490819_o.jpgL’ensemble de ces aires de pique-nique sont construites en bois massif avec des essences indigènes provenant de la région. Elles présentent un caractère original, créatif et artistique en lien avec les caractéristiques naturelles et culturelles du territoire et permettent d’accueillir des familles avec de jeunes enfants et des personnes à mobilité réduite (PMR). Sur les 14 aires de pique-nique, il y a 9 modèles différents. Ce projet, d’un budget total de 70.000 euros, est mené par la Maison du Tourisme Condroz-Famenne, en collaboration avec le GAL Pays des Tiges et Chavées et le GAL Condroz-Famenne, grâce aux soutiens financiers de la Région wallonne, de l’Europe et les 7 communes. Depuis la fin de l’année 2020, une nouvelle aire a été aménagée par les ouvriers communaux hamoisiens près du moulin de Scoville et du bief du Bocq dans la commune de Hamois. La table, tout comme celles de Nettinne et Hamois, a  été conçue par Hilke Vervaeke de Focus ID en partenariat avec Alexandre Rossignon-Norska de Coutisse. La même table a été installée à Havelange, à l'entrée du Sawhis, près du kiosque.

DSC_0002.jpeg

Pour rappel à ce jour, on peut déjà trouver et utiliser les 7 tables suivantes :

  • À Ciney, le long du Ravel, près des anciens fours à chaux
  • A Hamois, le long du Ravel (à côté de l’O.T.) et à Scoville
  • A Havelange, au Sawhis et à Porcheresse (à côté de l’église)
  • A Somme-Leuze : dans le bois de Nettinne, à l’entrée du bois de Champaille 
  • A Ohey : à Evelette, au bout du chemin des Comognes

La prochaine table à installer sera à Chapois, aux étangs de Happe, dans les semaines à venir ( à voir en fonction de la météo). Suivront 6 autres tables à Bonsin (au lieu-dit de la Plaine Sapin) , Ohey (près du nouveau S.I.), les 2 à Assesse (dans le jardin de l'Office du Tourisme à Crupet et à proximité directe du Château-Ferme de Petit-Courrière) , les 2 à Gesves (près de l'école d'équitation et à Haltinne, près des anciens fours à chaux du Ponciat).

Toutes les infos sur le  moulin de Scoville

Le long des 45km de la rivière du Bocq qui coule en province de Namur se cache le moulin de Scoville à Hamois. Sa particularité : sa roue produit de l'électricité 24h/24 et permet de chauffer le bâtiment depuis août 2019.

DSC_0024.jpg

Le moulin de Scoville remonterait à l'époque romaine. Cédé en 1691 par les Pères Jésuites à Matthieu d'Ossogne, il fut ravagé par un incendie et reconstruit en 1743. L'activité du meunier s'y est poursuivie jusqu'en 1963. La roue du moulin a été entièrement rénovée et I ‘ensemble en robinier faux-acacia pèse environ 1.1 00 kg.
Juste devant le moulin, la fontaine-lavoir, constituée de deux bacs en pierre et située en bordure du ruisseau le Bocq, avait des usages différents. L'un des bacs servait à récolter l'eau, tandis que l'autre servait à rincer le linge. Ce lieu avait également une grande fonction sociale car il permettait aux gens de se rencontrer et de converser.

Dans la vie rurale, la recherche de l'eau potable n'a pas toujours été une chose facile. Les habitants du village devaient se rendre notamment à la fontaine du moulin de Scoville, avec le joug et les seaux, afin de recueillir l'eau pour les besoins domestiques. Les ménagères se rassemblaient le long du Bocq pour laver leur linge avec la batte à bois, puis le rincer dans le bac en pierre prévu à cet effet. La fontaine-lavoir était un véritable lieu de rencontre où s'échangeaient les potins locaux !

Les commentaires sont fermés.