- Page 4

  • Soirée présentation du Volti à Havelange le 17 novembre

    soirée Volti ACRF.jpg

    Si vous voulez télécharger ce document en pdf, cliquez sur soirée Volti ACRF.pdf

  • Célébration de l’Armistice à Ciney

    DSC_0100.jpgComme à chaque fois depuis quelques années, la cérémonie patriotique de l’Armistice à Ciney se déroule au monument des Capucins, après un office religieux célébré par le doyen. C’est devant un grand nombre de membres du conseil communal et de l’action sociale, des représentants de l’Unité de Transport de Bruxelles, des représentants des associations patriotiques, d’enfants de l’école communale qui ont lu quelques textes avant l’allocution du bourgmestre et de Cinaciens et de Cinaciennes que s’est déroulé la partie officielle de l’événement.

    DSC_0087.jpg

    DSC_0091.jpgVoici l’intégralité du discours de Jean-Marie Cheffert, bourgmestre : «Comme chaque année, nous sommes rassemblés pour nous souvenir et honorer ensemble la mémoire des disparus et le courage des valeureux combattants des guerres qui ne doivent pas devenir des oubliés de l’histoire. L’Armistice du 11 novembre 1918 est une date qui a marqué à jamais les consciences des hommes et des femmes qui ont vécu cette période tragique. Il ne reste certes pas de survivant du front, mais la mémoire qui a été transmise au fil des années reste intacte puisque, chaque année, nous utilisons notre jour de congé à venir ici devant ce monument, pour rendre hommage à ceux qui ont souffert pour notre pays. Avec le recul cependant, nous percevons de plus en plus à quel point la guerre fut tragique et inutile. La grande guerre, qui ne devait durer que quelques semaines, jusqu’aux moissons, disait-on et qui devait être la der des der, fut la plus atroce des guerres en Belgique et dura 4 ans, au détriment, bien sûr, de la vie de milliers de soldats. La bataille d’Ypres, de l’Yser, Verdun, quelques noms tristement célèbres et qui coûtèrent si cher en vies humaines : pas un hameau, pas un village, pas une ville qui ne fut épargnée. Pour preuve, les nombreux monuments aux morts, véritables lieux de mémoire qui portent les noms des Cinaciens qui ont perdu la vie pour défendre leur patrie, la nôtre. Elle fut un véritable suicide de l’Europe dont les séquelles seront terribles et subsisteront longtemps. Je citerai l’arrivée progressive du poisson nouveau du fascisme et du totalitarisme engendrant la montée des nationalismes qui a abouti à la seconde guerre mondiale, à peine 20 ans plus tard et qui plongea à nouveau le monde dans l’horreur.

    DSC_0088.jpg
    En 2016, ces deux guerres mondiales peuvent nous sembler bien lointaines : c’était dans la première moitié du siècle dernier … Mais ce n’est pas avoir l’esprit morbide que de nous souvenir, puisque bien d’autres conflits ont surgi ensuite, un peu partout dans le monde et aujourd’hui, en accomplissant notre devoir de mémoire, nous exprimons notre reconnaissance à tous nos morts pour la patrie et pour la paix. Sur certains monuments figure la phrase : «vous qui passez, ne les oubliez jamais « ! » Elle résume parfaitement pourquoi nous sommes ici, n’oublions pas et veillons à transmettre aux plus jeunes cette reconnaissance. N’oublions pas notre histoire, car nous nous condamnerions à la revivre ! Cela ne doit toutefois pas nous empêcher aussi de rester vigilants.

    DSC_0093.jpg

    Au fil des années, en effet, la menace a évolué pour devenir, pour une grande part, une menace terroriste avec un cortège d’actes lâches et barbares. Nous approchons du premier triste anniversaire des attentats de Paris, depuis, rien que dans notre pays, il y a eu Zaventem, la station de métro Malbeek, Nice, Saint-Etienne du Vouvray, … sinistre liste qui semble vouloir se terminer. Plus loin de nous, en Syrie, cette fois, la guerre a fait se déplacer vers l’Europe des hordes de migrants. Pendant la seconde guerre mondiale aussi, les populations belges avaient fui vers la France, à la différence qu’à cette époque, dès la fin des combats, chacun avait rejoint son village, son pays. Aujourd’hui, les migrants veulent rester chez nous, la vie dans leur pays leur semble impossible à reprendre. Il est certes de notre devoir de faire preuve de solidarité et de leur permettre de mener une vie acceptable, dans les limites du raisonnable et de nos possibilités, toutefois.

    DSC_0099.jpgPlus que jamais, nous devons nous tourner vers ceux qui défendent les vraies valeurs démocratiques et rassembler nos forces pour faire de notre pays un havre de paix et de sécurité. Cette sécurité, d’ailleurs, semble ébranlée ces deniers temps puisque nous devons vivre avec cette menace terroriste et la perspective de nouveaux attentats sur les sols belges et français que nous annoncent les experts. Nous avons dû nous habituer à croiser des militaires armés dans les grandes villes du moins, prêts à intervenir pour notre défense. Nous devons toutefois nous garder de banaliser la guerre, où qu’elle se déroule dans le monde : c’est le danger de notre époque où l’image prédomine. On filme tout, on montre tout, jusqu’à nous blaser même parfois. A tel point, par exemple, la communication et l’image diffusées deviennent plus importantes que le travail. Voyez la campagne américaine : les problèmes n’y étaient guère évoqués et le débat restait bien souvent en dessous de la ceinture et ce qu’aucun institut de sondage n’avait prévu est arrivé, à savoir la victoire de Donald Trump qui peut apparaître comme étant un grand populiste. Nous verrons avec le temps les conséquences qui en découleront notamment dans les relations entre les Etats Unis d’Amérique et ce que l’on a tenté de créer les Etats Unis d’Europe, cette idée étant malheureusement de plus en plus mise en péril. Il en va de même aujourd’hui en France pour la campagne présidentielle qui a lieu dans les médias avant tout.

    DSC_0089.jpg

    Nous devons en être conscients et nous méfier de cette évolution. Merci aux porte-drapeaux qui par leur présence renforcent le caractère solennel de ce moment d’hommage et de mémoire, aux représentants de l’Unité de Transport de Bruxelles, à laquelle Ciney est jumelée, au Cercle Instrumental et à la chorale qui accompagnent la cérémonie, au Franc Thour qui vous accueillera au Centre Culturel pour le verre de l’amitié. Vive le Roi, vive la Paix, vive la Belgique, vive Ciney !

    DSC_0096.jpg

    Pour découvrir les 18 photos prises ce dimanche matin, il suffit de cliquer, en haut, à droite, sur l'album intitulé "11 novembre 2016 Ciney"

  • Il n’y a jamais eu autant de monde à Hamois pour célébrer l’Armistice !

    DSC_0103.jpgMalgré le froid, les autorités communales de Hamois ont constaté avec plaisir que la population (dont toujours autant d’enfants) ne s’était jamais autant mobilisée pour le rendez-vous annuel du 11 novembre.

    Voici l’intégralité du discours prononcé par Luc Jadot, bourgmestre : «Le 11 novembre 1922, à Bruxelles a lieu l’inhumation de la dépouille d’un soldat inconnu, désigné par un soldat aveugle de guerre parmi d’autres braves tombés au champ d’honneur. Cette cérémonie à la colonne du Congrès présidée par le Roi Chevalier, a provoqué une immense émotion dans la population. C’est la reconnaissance de la Nation envers ses héros pour leurs souffrances et leurs sacrifices. Déjà, à partir de l’année 1919, des monuments commémoratifs vont être érigés sur tout le territoire national afin de perpétuer la reconnaissance du peuple belge envers les militaires et les civils, victimes de la grande guerre. Nos aïeux ont voulu transmettre aux générations futures la mémoire de l’hommage rendu aux enfants de Hamois et des villages de notre commune, victimes de ce conflit. A Hamois, il fut inauguré le 22 août 1927. C’est le reflet de la ferveur civique qui caractérise cet après guerre. Des déportés, des victimes civiles ont souvent été associées au souvenir de ces combattants de la première guerre. A l’issue du second conflit mondial, on ajoutera les noms des soldats morts sur le monument de la Grande Guerre.

    DSC_0109.jpg

    DSC_0108.jpgLa ferveur patriotique est toujours bien présente dans notre commune. Les cérémonies du Relais Sacré du 6 novembre dernier ont rassemblé pas moins de 200 participants. Elèves, maîtres, citoyens et citoyennes, représentants de l’armée, représentants des associations patriotiques, porte-drapeaux et autorités communales se sont arrêtés avec les porteurs de flambeaux sacrés devant les monuments pour rendre hommage à nos héros. Les élèves avaient été sensibilisés à cette démarche par des représentants de la Maison de la Mémoire de Hamois qui ont été dans les classes pour expliquer le sens de la cérémonie du Relais Sacré et la signification de cet hommage du 11 novembre. La liberté fait partie de l’air que nous respirons, c’est dans notre ADN. Mais le prix de la liberté, c’est de rester en alerte, de s’inspirer des leçons du passé et de lutter contre toutes les formes d’intolérance. Le nationalisme et le populisme s’installent considérablement dans nos démocraties, nous imposant une vigilance afin de défendre nos valeurs.

    DSC_0121.jpg

    Au lieu de donner des leçons à la Belgique, pays fondateur de l’Europe, le président Juncker devrait tenter de juguler la montée du populisme au sein des pays de l’Union Européenne afin de contribuer à ne pas approfondir le fossé entre les opinions publiques et la réalité politique européenne. L’incertitude liée à l’implication militaire dans l’OTAN suite à l’élection présidentielle aux USA doit retenir toute l’attention des partenaires de cette organisation qui garantit notre sécurité. L’histoire nous a montré la fragilité de la paix et les combats incessants qu’il a fallu pour la préserver ou la rétablir. Votre mobilisation aujourd’hui est le signe de votre attachement à cette paix et à la patrie. Merci pour votre présence à toutes et à tous. Vive la Belgique, vive le Roi.

    DSC_0116.jpgAvant l’interprétation de la Brabançonne pour les écoliers de Hamois, Jacques de Cartier d’Ives, président de la Maison de la Mémoire, a cité les noms des personnes décédées durant les deux conflits mondiaux qui sont présents sur les pierres des différents monuments de l’entité de Hamois.

    Ils sont morts pour que nous soyons libres de nous souvenir. Tous leurs noms ne sont pas gravés sur nos monuments et il n'y a , parfois, pas de monument pour les commémorer, mais nous, nous avons le devoir de ne pas les oublier, car il n'y a rien de pire que l'oubli...l'oubli , ce second linceul des morts.

    Achet: J... Bailly, Auguste Cellier, D......Charlier

    Emptinne: Jean Blaise, Joseph Dave, Jules Dave, Louis Dave, Auguste Delfosse, Capitaine Victor Demeure, Joséphine Famerée, Louis Georges, Camille Libion, Flore Ligot, Victor Maréchal, Joseph Michaux, Luc Mercier, René Pahaut, Louis Surlectiaux, Victor Trompette, Maurice Willem

    Hamois: Gilbert Baurin, Anatole Beauraing, Premier sergent Jules Demblon, Raymond Dellieu, Premier sergent René Elisabeth, Ignace Famerée, Adelin Godart, Georges Hayot, Gustave Lambert, Frumence Legrand, Robert Marchal, Louis Massinon, Albert Richel, Léon Struvay, Camille Thys

    Mohiville: Alexandre Adelaire, Constant Bovy, Marceline Petit-Rouelle, Victor Thioux, Alexis Thirifays

    Natoye: Calixte Dave, Joseph Delongueil, Arthur Eloy, Jules Fastrez, Joseph Lambert, François Robin, Georges Spoiden

    A Schaltin et à Scy, la pierre est muette, mais nous nous souvenons de ceux qui se sont battus et sont morts pour que nous puissions vivre libres aujourd'hui

    En cliquant, en haut, à droite, sur l'album intitulé "11 novembre 2016 Hamois", vous découvrirez 24 photos prises ce matin.

     

  • 2 musiciens de la Concordia de Natoye fêtés pour 65 ans consacrés à la musique !

    DSC_0046.jpgLa tradition a été une nouvelle fois respectée à Natoye avec la célébration de la Sainte Cécile à la salle de la Concordia en présence du bourgmestre Luc Jadot et du président du conseil communal, Jean-Claude Goetynck. Comme d’habitude, la section musicale de la Concordia a débuté la soirée, avec notamment une belle interprétation des jeunes mis en évidence, la relève de la Concordia est bien assurée !

     

    DSC_0050.jpg

     

     

    DSC_0057.jpgAvant le repas proprement dit (81 convives), Francis Coq, président de la Concordia, fêta différents jubilaires de la Société Royale Union Dramatique et Musicale La Concordia :

    • Monique Gravé et Alberte Fadeux comme bénévoles
    • Daniel Monjoie pour 10 ans au pupitre
    • Olivier Hallot pour 25 ans au pupitre
    • Martial Pêtre et Jules Cornil, pour 65 ans au pupitre
    • Lui-même pour 30 ans au sein de la Concordia

     

     

    DSC_0079.jpgPour ces deux derniers, une plaquette hommage leur a été remise des mains de José Tonneau et Andrée Tasseroul, de la fédération royale musicale de Namur : «ce sont des exemples pour tous les membres de notre société. Avant la minute de silence en hommage à Raoul Radu, décédé durant le courant de l’année, hommage a été rendu à Charles Dachelet et la section dramatique de la Concordia en pleine répétition de la pièce «Grand Père se marie » qui sera jouée à Pâques 2017.

    DSC_0084.jpg

    Pour découvrir 54 photos prises jeudi soir, il suffit de cliquer, en haut, à droite, sur l'album intitulé "Sainte Cécile Natoye 2016".

  • Les 6e de l’Athénée Royal de Ciney, passeurs de mémoire pour ceux de 5e !

    DSC_0012.jpgLe monument aux morts qui se trouve dans la cour de récréation de l’Athénée Royal de Ciney doit être un cas unique dans notre pays : inauguré le 13 novembre 1927 pour commémorer le décès de 9 élèves de l’école moyenne à l’époque, on a ajouté au monument les noms de 22 anciens élèves et 2 professeurs morts durant le dernier conflit mondial, plaque inaugurée le 21 juillet 1948.

    DSC_0004.jpg

    DSC_0008.jpgDepuis, chaque année, à la date la plus proche du 11 armistice, des élèves et leurs professeurs commémorent leurs mémoires. Cette année, la cérémonie s’est déroulée en présence des porte-drapeaux des associations patriotiques de Ciney (dont la plus jeune, Mélissa, n’a que 19 ans), des membres de Limélie (Liberté-Mémoire-Liberté) de Ciney, des autorités communales représentées par Frédéric Deville, échevin, Luc Fontaine et Jean-Marc Gaspard, conseillers communaux, des élèves de 5e, 6e et première rénové de l’athénée, des directions et des enseignants.

    DSC_0011.jpgA cette occasion, les écoliers de 6e ont confié le relais de passeurs de mémoire à ceux de 6e, après l’avoir reçu il y a un an par ceux actuellement en première rénové. Xavier Rouet, préfet de l’athénée a rappelé ce qui s’est passé à la fin de la première guerre mondiale et évoqué les guerres actuelles : «il y a des gens qui se sont battus pour que nous soyons libres en Belgique, c’est à eux de leur rendre hommage ici aujourd’hui. Etre passeurs de mémoire, c’est important, transmettez ce message de liberté ». La cérémonie s’est achevée par une chanson de Moustaki « sans la nommer », suivie de la lecture d’un texte et la brabançonne.

    DSC_0020.jpg

    Pour découvrir 31 photos prises ce jeudi après-midi, il suffit de cliquer, en haut, à droite, sur l'album intitulé "11 novembre athénée Ciney".

  • O’Steam à Forzée ce 12 novembre à 20h

    O'Steam propose des arrangements étonnants de thèmes irlandais, en raccordant leurs instruments acoustiques à des pédales d’effets des moins traditionnelles (disto, whammy, …), comme aurait pu le faire Jimi Hendrix s’il avait joué de l’accordéon! Après avoir présenté leurs projets respectifs aux 4 coins du monde, Damien Chierici (Dan San, ...) et Fabian Beghin (Chouval Brass, ...) se retrouvent sur scène pour jouer un répertoire folk rock détonnant. Ils sont accompagnés de Nicolas Dechêne et de Ludo Legrand.

    Durant tout le week-end des 12 et 13 novembre, l'atelier des Piquées de l'aiguille sera là pour animer un marché d'automne!

    Infos et réservations: petittheatreforzee@gmail.com ou 083/61.32.60

  • Célébration du 11 novembre en présence de nombreux écoliers à Haversin

    DSC_0011.jpgCette année, pas moins de 43 enfants des écoles communales de Haversin et Pessoux (une première) et de l’école de communauté française de Haversin se trouvaient aux côtés des autorités communales de Ciney (le Collège presque au complet ainsi que le conseiller communal Luc Fontaine) et de la population pour célébrer le 11 novembre devant le monument aux morts du village.

    DSC_0010.jpgLe Cercle Instrumental était présent pour la partie musicale. Henri Focant, échevin, a remercié les associations patriotiques présentes, les enseignants et les services de police et a rappelé l’importance de la poursuite par les écoliers du devoir de mémoire envers ceux qui ont donné leur vie pour notre liberté : «merci de comprendre le sacrifice de nos ancêtres et une pensée aux victimes du terrorisme. » DSC_0031.jpgAvant le traditionnel lunch à la salle du village, les enfants ont lu divers textes et chanté la Brabançonne. Le jour de l’armistice, les associations patriotiques de Haversin, Mont-Gauthier, Buissonville et Laloux se retrouvent, en alternance dans un des 4 villages pour un repas convivial après un office religieux.

    DSC_0029.jpg

    En cliquant, en haut, à droite, sur l'album intitulé "11 novembre Haversin", vous découvrirez 31 photos prises (dans le froid !!) en fin de matinée ce mardi.

  • 70 chevaux, 50 chiens et 2 chats à la Saint Hubert à Sovet !

    DSC_0066.jpgPour la troisième fois consécutive, une bénédiction Saint Hubert, bénie par l’abbé Orban, a été organisée par le comité de village de Sovet et l’équipe de Sébastien Louis. 3 sonneurs de trompe étaient présents. Comme les deux précédentes éditions, les cavaliers et les attelages, au nombre de 70, ont pu effectuer une promenade de 24 km tracée dans les alentours du village et principalement dans le domaine d’Onthaine, ouvert aimablement pour la circonstance par le baron.

    DSC_0022.jpg

    DSC_0085.jpgUne nouveauté a été très appréciée cette année: le club des Cinachiens avait balisé une promenade de 5 km spécialement pour les toutous et leurs maîtres. Autre innovation cette année, un photographe filmait et photographiait au sol et à partir d’un drone. Ce qui a permis à chacun, après la bénédiction, de suivre le reportage sur grand écran dans la salle du village.

     

    Pour découvrir les 86 photos prises ce dimanche à Sovet, il suffit de cliquer, en haut, à droite, sur l’album intitulé «Saint Hubert Sovet 2016 ».