Dinant - Page 3

  • Réouverture des jardineries et pépinières pas de précipitation et renseignez-vous

    Voici un communiqué de presse de la filière horticole ornementale. Bonne lecture !

    La filière horticole ornementale (pépiniéristes, horticulteurs et jardineries) est soulagée de pouvoir à nouveau accueillir ses clients à partir de ce samedi 18 avril. Le beau temps et le confinement incitent à travailler au jardin. Mais il ne faut pas se précipiter pour les plantes annuelles car des gelées sont encore possibles. De plus, il faut bien se renseigner avant de se mettre en route car certains commerces ouvrent plus tard ou pratiquent l’enlèvement sans contact.

    Les professionnels de l’horticulture se préparent à recevoir leurs clients dans les meilleures conditions de sécurité et avec une extrême prudence. Les espaces de vente doivent être adaptés pour respecter au mieux les règles sanitaires. Tous ne seront pas prêts pour ce samedi 18 avril. Certains vont continuer à faire des livraisons ou de l’enlèvement sans contact. D’autres ont adapté leurs horaires d’ouverture.

    Retrouvez  tous les renseignements sur chaque point de vente avant de vous mettre en route en cliquant sur 

    viewer?mid=1N50NggHmcmHERjXE7wh-RImLKjCN0_1K&hl=fr&ll=50.20146143921627%2C4.683147200000008&z=8

    Trop tôt pour les annuelles !

     
    Les horticulteurs et pépiniéristes peuvent vous conseiller au mieux pour réussir vos plantations. En effet, le beau temps actuel est trompeur. On peut déjà s’activer au jardin mais tant qu’il y a encore un risque de gel, il est trop tôt pour garnir ses balconnières avec des annuelles (géraniums, surfinias,..). Il est préférable d’attendre la mi-mai (après les Saints de Glace). Il en va de même pour les plants de légumes dans les potagers. Il est donc important de bien se faire conseiller par des spécialistes.

  • Adaptation du réseau TEC jusqu’au 3 mai suite au Covid 19

    Nouveau comité de presse du TEC. Bonne lecture !

    Suite à la prolongation des mesures de confinement annoncées hier par les autorités fédérales, l'exploitation des lignes continuera d'être assurée sur base des horaires établis pour les périodes de vacances scolaires pour l'ensemble du réseau TEC, du 20 avril au 3 mai. 

    Des lignes renforcées

    Pour permettre au personnel soignant de rejoindre son lieu de travail, les lignes vers les hôpitaux continueront, dans la mesure du possible, d’être renforcées. Certaines lignes plus fréquentées continueront également d’être dédoublées.

    Maintien des mesures de précaution et de distanciation

    Pour garantir la santé de ses collaborateurs et de ses clients, le TEC tient à rappeler que toutes les mesures de précaution et de distanciation sociale sont toujours d’application. 

    Pour rappel, le nombre de passagers à bord est limité. Les voyageurs doivent respecter une distance minimale de 1,5 mètre entre eux et  n'occuper qu'une banquette sur deux. Par conséquent, il est demandé aux voyageurs de ne plus monter à bord des véhicules si les limites suivantes sont atteintes :

    • 5 passagers maximum pour un bus standard ;
    • 12 passagers maximum pour un bus articulé ;
    • 15 passagers maximum pour un tram. 

    Si tel est le cas, et dans la mesure du possible, les véhicules afficheront le message "Complet".

    De plus, la montée à bord des bus TEC se fait uniquement par l’arrière. Bien que la validation ne soit temporairement plus obligatoire, les voyageurs doivent posséder un titre de transport valable lors de tout déplacement nécessaire. 

    Ces différentes mesures de précaution et de distanciation prises par le TEC sont consultables sur www.infotec.be.

    Place aux métiers prioritaires

    Compte tenu de ces limitations à bord des véhicules, le TEC en appelle au comportement civique de ses clients en leur rappelant que les bus/trams sont avant tout réservés aux métiers prioritaires.

    Le TEC vous accompagne

    Toutes les informations concernant l'état du réseau TEC sont disponibles sur le site www.infotec.be et sont régulièrement mises à jour. Pour se tenir informés, les voyageurs peuvent également envoyer un message sur la page Facebook @leTECofficiel.

  • Le TEC se mobilise pour ceux qui doivent rester mobiles, merci au personnel

    Voici, en intégral, le dernier communiqué de presse du TEC, bonne lecture et à méditer aussi !

    Par le biais de sa nouvelle campagne, diffusée sur les réseaux sociaux et sur les chaines télévisées, le TEC veut remercier toutes les personnes qui exercent un métier prioritaire, tout en rappelant que le transport en commun leur est réservé en ce moment. Trop de gens ne respectent pas encore cette consigne. 

    Pour ce faire, le TEC a donné la parole aux enfants de son personnel dont les parents exercent une fonction essentielle, qu’ils soient infirmier(e)s, médecins, pharmacien(ne)s, policiers/ères, travaillant dans le secteur de l’alimentation et, bien sûr, conducteurs/trices de bus.

    La situation que nous vivons actuellement est inédite et difficile. Pourtant, au TEC, nos conductrices et conducteurs répondent présents pour véhiculer les travailleurs qui doivent impérativement rester mobiles.

    "Pour rien au monde, je ne ferais autrement que de tout simplement faire mon boulot. Et c’est avec fierté que je le fais, même si j’éprouve aussi ce sentiment de frustration de ne pas pouvoir embarquer tout le monde à bord de mon bus. Vous savez, même si mon épouse et mes filles qui sont à la maison sont stressées pour moi, elles sont fières. Je vis bien cette situation parce que la majorité des gens que je rencontre, lors de mes trajets, sont agréables. Il y a énormément de gens qui nous disent merci et si ce n’est pas par la parole, c’est un pouce levé. C’est très gratifiant."
    Francis BOGAERT, conducteur de bus du dépôt de Genson.

    "Même si j’essaie de faire abstraction de la situation actuelle très difficile, je ne vais pas cacher que j’ai toujours un peu la 'boule au ventre' lorsque je prends mon service. Je pense également beaucoup à ma compagne qui est aussi en première ligne. J’essaye de faire appliquer le mieux possible les règles de distanciation sociale auprès de la clientèle. Si certaines personnes peuvent se montrer parfois récalcitrantes, en général, ces contraintes sont assez bien respectées. Nous recevons même parfois des compliments. Cela fait évidemment chaud au cœur et nous motive à continuer le service à la population.
    Kevin DEVOS, conducteur de bus du dépôt de Salzinnes/Bauce.

    "Quand il s'agit de conduire les passagers au travail ou pour des déplacements essentiels, je trouve ça très bien, ils ont besoin de nous et c'est pour ça que nous le faisons. On se sent utile."
    Johan BARBIOT, conducteur de bus du dépôt de La Louvière.

    "En tant que conducteur en région rurale, je n’ai pas trop d’appréhension, j’essaye de relativiser. Cependant, je ne minimise pas la situation et suis inquiet, comme tout un chacun, pour ma famille.
    Antoine JACOB, conducteur de bus du dépôt de Florenville.

    "Malgré la situation difficile qu'on vit actuellement, j'ai pris la décision de venir travailler pour effectuer ma mission de chauffeur et penser aux gens qui travaillent quotidiennement (infirmier, agent de sécurité...). Je suis un peu inquiet et effrayé surtout au niveau de la contamination, mais je pense que si on prend nos précautions convenablement et qu'on respecte les mesures sanitaires comme il faut, tout ira bien."
    Abdeljlil CHAKIR, conducteur de bus du dépôt de Baulers. 

    Le personnel des services techniques est lui aussi bien présent. Des centaines de mécaniciens réparent, préparent et entretiennent les véhicules au sein de nos ateliers afin que les bus et trams puissent sortir, tous les matins, des dépôts.

    "On a quelques craintes car on se défend contre quelque chose d'invisible. On doit faire beaucoup plus attention qu'avant, changer nos gestes et habitudes car certains, banals auparavant, peuvent maintenant être dangereux. J'ai aussi plus de mal, mais ça c'est dans mon caractère, à ne pas dire bonjour (rires). Malgré cela, on ressent une certaine complicité et une solidarité entre tous ceux qui sont sur le terrain. La solidarité est plus présente que jamais. Dans ce contexte difficile, on se sent aussi 'nécessaire', nécessaire pour maintenir un service minimum indispensable à certaines personnes mais aussi pour aider le personnel soignant à se déplacer. Dans mon métier, j'ai toujours été et je reste fier de pouvoir être utile à autrui." 
    Pascal MATON, adjoint contremaître (Services techniques) au dépôt de Mons.

    Tous ces travailleurs de première ligne peuvent compter sur le soutien de leurs collègues qui continuent, seuls sur leur lieu de travail ou confinés à domicile, de tout faire pour assurer le service au citoyen. Un immense merci à eux aussi.

  • Le Collège communal de Dinant travaille à une analyse précise d'aide aux commerçants et aux indépendants

    Voici un communiqué de presse de la ville de Dinant. Bonne lecture !

    Comme partout en Belgique, les commerçants et indépendants de Dinant sont particulièrement impactés par les mesures de confinement liées à la crise du coronavirus COVID-19. C’est pourquoi le collège communal de Dinant et l’administration travaillent à une analyse précise pour apporter l’aide la plus efficace aux commerçants et indépendants.

    Lors de sa séance du 8 avril, le collège communal de la Ville de Dinant avait inscrit à son ordre du jour la question de l’aide aux commerçants et indépendants douloureusement impactés par les mesures de confinement en cours.

    En préambule, après consultation de la direction financière, le collège s’est vu confirmer que les ressources actuellement disponibles au niveau du budget communal sont relativement limitées. Les fonds de réserve sont, dès à présent, destinés à des dépenses incompressibles et leur consommation à d’autres fins risqueraient de compromettre dangereusement l’équilibre financier de la commune, à court ou moyen terme.

    Le collège a néanmoins élaboré une méthodologie volontariste et transparente en trois temps, visant à définir et dégager les mesures d’aide les plus réalistes et adéquates :

    è Etape 1 : L’administration communale est chargée d’identifier précisément l’ensemble des règlements sur les taxes et redevances qui concernent spécifiquement les indépendants dont les activités ont cessé depuis la mi-mars. Les compensations prévues par le Gouvernement wallon et éventuellement par d’autres niveaux de pouvoir seront intégrées dans l’analyse.

    è Etape 2 : Sur cette base, une réunion commune des commissions du conseil communal chargées, d’une part des questions financières, et d’autre part, des questions économiques, est convoquée, dès la levée des mesures de confinement, afin de dégager des propositions globales, précises et adaptées. Celles-ci devront permettre de soulager les pertes des commerçants tout en sauvegardant les moyens financiers nécessaires à la redynamisation du commerce et du tissu économique locaux. L’ensemble du Conseil communal sera convié à participer à la réflexion lors de cette réunion.

    è Etape 3 : Des professionnels issus des secteurs les plus touchés par les mesures de confinement seront consultés pour valider les propositions issues du pouvoir communal

    Cette méthodologie, le collège communal en est convaincu, est seule capable de permettre une aide en adéquation tant avec les situations respectives des victimes économiques de la crise qu’avec la réalité des deniers de la commune et, donc, des Dinantaises et Dinantais dans leur ensemble.

  • Le TEC adapte son offre de transport

    Voici le nouveau communiqué de presse du TEC que j'ai reçu il y a deux heures:

    Pour le Ministre de la Mobilité, Philippe Henry, "la situation inédite engendrée par le Covid-19 modifie profondément les habitudes de tous les citoyens, notamment en ce qui concerne leurs déplacements quotidiens. Néanmoins, le TEC souhaite continuer à assurer une mobilité maximale pour toutes les personnes qui sont dans l'obligation de se déplacer, et qui dépendent exclusivement du transport en commun".

    "Le TEC va dès lors adapter son offre de transport afin de garantir le meilleur service possible envers les usagers, tout en tenant compte de la disponibilité des collaborateurs", rassure le Ministre.

    L'exploitation des lignes sera prochainement assurée sur base des horaires établis pour les périodes de vacances scolaires, et ce, jusqu'au 18 avril. 

    Compe tenu des réalités différentes d'exploitation, cette modification d'horaire se fera selon le calendrier suivant :

    • Les Directions territoriales de Charleroi, de Namur-Luxembourg et du Hainaut : dès le mercredi 25/03 ;
    • La Direction territoriale de Liège-Verviers : dès le jeudi 26/03 ;
    • La Direction territoriale du Brabant Wallon maintient à ce stade son offre de transport sur base de la période actuelle dite scolaire.

    Les lignes transfrontalières vers la France, l’Allemagne et le Grand-Duché du Luxembourg restent desservies, au contraire de celles vers les Pays-Bas.

    Des lignes renforcées

    Pour permettre au personnel soignant de rejoindre son lieu de travail, les lignes vers les hôpitaux seront, dans la mesure du possible, renforcées. Certaines lignes plus fréquentées seront également dédoublées. 

    Votre sécurité avant tout

    Par ailleurs, pour garantir la santé de ses collaborateurs et de ses clients, le TEC a renforcé les règles de distanciation sociale. 

    Pour rappel, le nombre de passagers à bord est limité. Il est demandé à tous les voyageurs de respecter une distance minimale de 1,5 mètre entre eux et de n'occuper qu'une banquette sur deux. Par conséquent, il sera demandé aux voyageurs de ne plus monter à bord des véhicules si les limites suivantes sont atteintes :

    • 5 passagers maximum pour un bus standard ;
    • 12 passagers maximum pour un bus articulé ;
    • 15 passagers maximum pour un tram. 

    Si tel est le cas, et dans la mesure du possible, les véhicules afficheront le message "Complet".

    Les différentes mesures de précaution et de distanciation prises par le TEC sont consultables sur www.infotec.be.

    Priorité à ceux qui en ont vraiment besoin

    Compte tenu de ces limitations, le TEC en appelle au comportement civique de ses clients en leur demandant de différer tous les déplacements non utiles. Il est en effet indispensable de laisser la priorité aux personnes qui se trouvent dans l'obligation d’utiliser les transports en commun, et tout particulièrement les personnes qui vont travailler en bus ou en tram.

    Le TEC vous accompagne

    Toutes les informations concernant l'état du réseau TEC sont disponibles sur le site www.infotec.be et sont régulièrement mises à jour. Pour se tenir informés, les voyageurs peuvent également envoyer un message sur la page Facebook @leTECofficiel. Afin d'accompagner au mieux ses voyageurs, le TEC a élargi ses horaires et répond aux requêtes de ses clients de 06h30 à 18h30 du lundi au vendredi ainsi que le dimanche entre 16h00 et 20h00.

  • Covid 19 nouvelles dispositions relatives à la distanciation sociale

    Nouveau communiqué de presse du TEC

    Afin de limiter les contacts et risques de propagation du Covid-19, le TEC renforce ses mesures de distanciation à bord des véhicules. 

    Le nombre de passagers à bord est limité. Il est demandé à tous les voyageurs de respecter une distance minimale de 1,5 mètre entre eux et de n'occuper qu'une banquette sur deux.

    Par conséquent, il sera demandé aux voyageurs de ne plus monter à bord des véhicules si les limites suivantes sont atteintes :

    • 5 passagers maximum pour un bus standard ;
    • 12 passagers maximum pour un bus articulé ;
    • 15 passagers maximum pour un tram. 

    Si tel est le cas, et dans la mesure du possible, les véhicules afficheront le message "Complet".

    Ces nouvelles directives sont prises dans l'intérêt de tous pour préserver au mieux la santé des conducteurs et des voyageurs. 

    Il est demandé à tous les voyageurs de différer les déplacements non utiles afin de laisser la priorité aux personnes qui se trouvent dans l'obligation de se déplacer.

    Le TEC rappelle à ses voyageurs que l'ensemble des mesures de précaution précédemment communiquées sont toujours d'actualité et consultables sur www.infotec.be. Pour vous accompagner au mieux, le TEC a élargi ses horaires sur la page Facebook @leTECofficiel et répondra aux requêtes de ses clients de 06h30 à 18h30 du lundi au vendredi. 

     

  • Pas de Vlan pendant 4 semaines

    Les éditions du groupe Vlan ne paraîtront pas les semaines 13, 14, 15 et 16 ! Je suis donc en chômage technique !!

    L’objectif à ce jour est d’être prêt à redémarrer en semaine 17, soit la première semaine après les vacances de Pâques ! 

  • Opération pièces rouges en province de Namur en mars

    Plusieurs activités Télévie ont lieu cette semaine dans la province de Namur, vous trouverez ci-dessous un programme détaillé.

    L’équipe de l’Opération Pièces Rouges a commencé sa tournée la semaine dernière et continue à partir à la rencontre des auditeurs de Bel RTL. Cette semaine, Bérénice, Léon Lebouchon et le camion-tirelire passent par Namur. Voici leurs parcours pour les deux semaines à venir.   

     

    Le lundi 16 mars

    • Pendant la matinale de Bel RTL de 7h Léon Lebouchon partira à la rencontre des élèves de l’Athénée Royal d'Andenne (Rue Adeline Henin 4 - Andenne).

     

    Le mardi 17 mars

    • Léon Lebouchon partira à 7h lors de la matinale Bel RTL dans l’école libre de Dhuy (Rue des Infirmeries 1 - Dhuy) pour rencontrer les enfants.

     

    Le jeudi 19 mars

    • Bérénice se rendra dans l’école Fondamentale Autonome de Moustier-sur-Sambre (Rue de la Station 113 - Moustier-sur-Sambre) – heure à déterminer.

      Plus tard dans la journée, à 14h30, le camion-tirelire s’arrêtera au Quartier des Folies (Aquaconfort) - Auvelais pour rencontrer les habitants et récolter leurs pièces rouges.

     

    Le vendredi 20 mars

    • Lors de la matinale de Bel RTL de 7h, Léon Lebouchon et les quatre Borlée se rendront à l’école fondamentale libre Saint-François-Xavier (Rue Florimond Bidron 85 - Vedrin).

    • Dès 11h, les Namurois pourront aller vider leurs pièces dans le camion-tirelire qui s’arrêtera sur la place de l'Ange de Namur. Le camion continuera ensuite sa route vers Ciney où il attendra les habitants dès 14h30 jusqu'à 16h30 sur la Place Monseu.

     

    Le mardi 24 mars

    • Léon Lebouchon s’arrêtera à 7h à l’Athénée Royal de Saint-Servais pour y rencontrer les élèves. (Rue Léopold de Hulster 5 - Saint-Servais)

     

    Le jeudi 26 mars

    • Bérénice ira rendre visite aux élèves de l’école Primaire Libre Mixte du Séminaire de Floreffe (Rue du Séminaire 5 - Floreffe) à partir de 10h.

    • Un peu plus tard, à 11h, le camion-tirelire ira dans la ville de Gembloux (Place de l'Hôtel de Ville 6 - Gembloux) et enchaînera ensuite à Rochefort (Place Albert I - Rochefort ) vers 14h30.

     

    Le vendredi 27 mars

    • Léon Lebouchon se rendra dans Ecole Sainte-Thérèse (Rue de Navaugle 111 - Rochefort).

     

    Activités bénévoles

     

    • À partir du jeudi 12 mars et jusqu’au jeudi 26 mars les membres du personnel du centre wallon de Recherches Agronomiques de Gembloux pourront manger pour la bonne cause. Pendant ces 15 jours, l’entreprise propose tous les midis des repas spaghetti au profit du Télévie. Ces diners réservés aux employés ont lieu dans les bâtiments du CRA-W à la rue de Ziroux.
       
    • Le jeudi 12 mars, le kot à projet Namurois ImproNam qui vise à promouvoir l’improvisation théâtrale affrontera exceptionnellement l’équipe « Les légende de l’Unamur » composée des membres du personnel et des membres d'Alumni de l’Unamur. Ce match d’improvisation inédit au profit de la recherche contre le cancer aura lieu dans l’auditoire Pedro Arrupe à 19h30.

    • Le vendredi 13 mars, les élèves des sections « vente » et « comptabilité » du collège Saint-Guibert de Gembloux organisent leur 5ème défilé de mode au profit du Télévie. Les fans de mode sont attendu au collège Saint-Guibert dès 19h.

    • Ce sont deux événements en un que propose le Comité Télévie Agimontois ce samedi 14 mars. À partir de 12h, plusieurs parcours de marche et un parcours de vélo sont ouverts pour les amoureux de balades. Après l’effort ou juste pour passer un bon moment, le comité propose un repas et une soirée bingo dès 19h. Les deux événements ont lieu au Chalet des Grottes d’Hastière.

    • Le dimanche 15 mars, le comité Télévie d’Ohey livre pour la 7ème fois des petits déjeuners dans les villages du Grand Ohey ainsi qu’à Sorée, Coutisse et Haut-Bois. Les viennoiseries seront préparées dès 5h à l’école maternelle de Ohey.