Hamois - Page 13

  • Près d’une centaine d’Hamoisiens ont participé aux réunions sur le recensement du petit patrimoine

    Dans le cadre d’un appel à projet imaginé par la Région wallonne, la commune de Hamois a été sélectionnée et se lance le beau défi de recenser son petit patrimoine populaire. Ce recensement et ses avantages, est une remarquable opportunité qui contribue à la concrétisation des fiches 16 et 28 du PCDR en cours d’exécution. Dans le cadre de la Commission Locale de Développement Rural de Hamois, le Groupe de Travail Patrimoine a répondu, au mois de mars dernier, à un appel à projet de la Région Wallonne visant à l’exécution d’un recensement du Petit Patrimoine Populaire Wallon ou PPPW. Ce travail sera géré par le Service Patrimoine de la commune et par les membres du GT, avec l’aide de tous les citoyen(ne)s qui auraient envie de s’investir dans l’aventure.

    DSC_0002.jpg

    DSC_0004.jpegDepuis le 13 novembre jusqu’au 25 novembre, six réunions d’informations se sont déroulées successivement dans les églises de Natoye, Schaltin, Mohiville, Achet, Emptinne et Hamois. Elles ont réuni près d’une centaine de personnes qui représentent les 7 villages de l’entité de Hamois. Lors de chaque réunion, après une introduction par l’échevin du patrimoine et de l’urbanisme, David Jadot, sur les motivations et les buts suivies par la commune, tous les détails du recensement du PPPW ont été détaillés par Jean-Paul Degotte, membre de la CLDR.

    DSC_0001.jpgA la fin de chaque réunion, les personnes présentes ont reçu une fiche de recensement du PPPW. Pour ceux qui n’étaient pas présents ou même pour ceux qui étaient présents, il est plus aisé de remplir le document via le site de la commune www.hamois.be notamment pour les photos que l’on doit joindre à la fiche ou via le service patrimoine de la commune patrimoine@hamois.be. Une fois le petit patrimoine de la commune recensé, une ligne directrice plus claire pourra être tracée afin d’établir un programme de travaux pour permettre d’entretenir, restaurer et conserver ces traces du passé, témoins de la vie à Hamois. Le projet doit être achevé pour le 1erseptembre 2020.

  • Agenda de décembre de la Spirale à Natoye

    Vendredi 6 décembre à 20h : Piano bar avec concert de WATA WATA
    Chanson et musique des Balkans et d’ailleursUne dérive musicale, sans carte ni boussole, de Bruxelles jusqu’aux rives de l’Orient. Wata Wata… c’est quoi ?
    Un virus ravageur venu d’ex-URSS ? Une boisson pétillante coupée au raki et à la țuică ? Un pas de danse asymétrique qui n’existe que dans nos têtes ? Un navire légendaire échoué au large de la Vieille Europe ? Wata Wata c’est un peu tout ça à la fois… et c’est aussi sept musiciens bruxellois au service d’une musique festive et émouvante, bariolée et enivrante, qui nous parle de l’humanité la plus universelle dans les langues les plus singulières. En grec, en romanès, en yiddish ou en arabe, la plainte et les pleurs finissent souvent en larges éclats de rire, la détresse se fait promesse puis caresse. Une déclaration d’amour et de révolte, souffles et frottements, cordes et lames, sang et miel.

    Orphise Labarbe : Vocal - Anaïs Lambert : Violin - Emmanuel Haessig : Clarinet - Romain Karsenty : Accordion Gaspard Vanardois : Guitar, Ud - Marc Renders : Doublebasse - Romain Duyckaerts : Drums

    http://laspirale.be/wata-wata-2/

    Réservation : 083/690790 – contact@laspirale.be
    Prix d’entrée : 8 euros/adulte – 4 euros/étudiant
    Bar – Petite restauration
    Sur réservation, un repas (à la découverte de la Tunisie) est servi à partir de 18h30 (arrivée maximum à 18h45) au prix de 17 euros.

    Dimanche 8 décembre de 10 à 13h : REPAIR CAFE du Haut Bocq – Gratuit
    http://laspirale.be/activites-evenements/repair-cafe/

    Lundi 9 décembre de 18h à 21h : Soirée Pain d’ici et d’ailleurs

    Traditionnel, autant que culturel, le pain se retrouve sur beaucoup de tables du monde. Voyageons, déclinons cette recette. Nous profiterons de sa levée pour refaire le monde. Ce lundi, réalisation du pain tresse
    Sur réservation : 083/690790 –
    contact@laspirale.be
    Prix : 13€/séance avec Véronique

    http://laspirale.be/activites-evenements/pain-dici-et-dailleurs/


    DSC_0373.jpgMARCHE ARTISANAL DE NOEL les 14 DÉCEMBRE DE 11 À 19h ET 15 DECEMBRE DE 10 A 19h. Plus d'infos via http://laspirale.be/activites-evenements/marche-de-noel/

    On parle souvent des marchés de Noël d’Alsace, de Durbuy, de Cologne, … mais avez-vous déjà été faire un tour dans le village de Natoye ?
    Pour la 30ème fois, le Centre des Métiers d’Art « La Spirale » propose ces 14 et 15  décembre, de 11h à 19h, son marché artisanal de Noël.
    Cette année encore, ce seront 85 artistes et artisans de haut niveau et issus de tout le pays qui étonneront le public par les multiples créations et offriront le plus remarquable événement de ce type en Province de Namur, voire de Wallonie.

    Chaque année près de 3.500 visiteurs n’y découvrent que de véritables créateurs d'art, sévèrement sélectionnés ; du 100% Made by Hand. Ils ont tous la passion du travail bien fait et de l'authenticité.

     

    DSC_0383.jpg

    DSC_0402.jpgEn déambulant, le public rencontrera des nombreux céramistes (porcelaine, faïence, raku, grès …) , sculpteurs sur bois, sur pierre et sur métal, tourneurs sur bois, créateurs de bijoux, vanniers, relieur, maroquinier, … sans oublier les tisserandes, les chapeliers ou encore les dinandiers et souffleur de verre …
    De plus, nombreux d’entre eux vous font partager leur savoir-faire sur place en faisant des démonstrations devant le public.

    Ce marché des créateurs s’installe dans le site féérique du Centre des Métiers d’Art.
    Les exposants sont à la fois installés dans les grandes salles d’exposition au rez-de-chaussée et à l’étage et dans les vastes chapiteaux dressés pour l’occasion. Au total ce sont plus de 1400 m² qui sont à découvrir. Tous les locaux et chapiteaux sont chauffés et accessibles aux personnes à mobilité réduite (ascenseur).

    Ce marché exceptionnel de par la qualité des articles présentés constitue un rendez-vous obligé pour tous les passionnés de l'art et de l'artisanat.
    Le marché de Noël de NATOYE, la certitude de ne trouver que de l'artisanat de qualité entièrement réalisé par les exposants dans une superbe ambiance de fête.

    Entrée : 3 euros/adulte – gratuit pour les moins de 16 ans

    Bar bières spéciales - Petite restauration (pain saucisse – morceau de tarte) et repas (boulettes, sauce chasseur, frites) au prix de 10 euros/adulte

    DSC_0359.jpgLa Spirale à la recherche de bénévoles !

    Voici l'appel des responsables de la Spirale: "Pour l’organisation de cet événement important pour notre association, nous recherchons de nombreux bénévoles, notamment pour le montage des chapiteaux (mercredi 11 décembre), pour le démontage des chapiteaux (lundi 16 décembre) et pour diverses tâches (bar, cuisine, barbecue, stand vin chaud, vente tickets, surveillance site,…) les 14 et 15 décembre. Si vous avez quelques heures à nous consacrer, n’hésitez pas à nous contacter au 083.69.07.90.

  • Sauvons notre petit patrimoine à Hamois

    Réunions d’information en novembre dans les églises de la commune

    Lire la suite

  • Une cérémonie du 11 novembre à Hamois battue par les vents mais pas boudée par le public

    DSC_0167.jpgComme à chaque célébration de l’Armistice dans la commune de Hamois, un public particulièrement nombreux avait rejoint l’église de Hamois pour l’office religieux en l’honneur des victimes des deux guerres ou directement le monument aux morts (un certain nombre sont arrivés en retard car, cette année, la partie protocolaire, prévue à 11h30 a démarré près d’un quart d’heure avant !). Comme à chaque fois, les enfants étaient particulièrement nombreux : ils avaient à cœur de chanter la Brabançonne avant le vin d’honneur offert par la commune à la Maison des Jeunes.

    Jacques de Cartier, au nom de la Maison de la Mémoire, a souhaité la bienvenue à tout le monde lors de la cérémonie de commémoration de l'armistice du 11 novembre 18 : « Nous rendons aujourd'hui hommage aux victimes civiles et militaires de la Première guerre mondiale, mais aussi à celles de la 2e ainsi qu'aux victimes d'autres conflits. Nous avons une pensée spéciale pour tous les Belges tombés au service de la Paix depuis 1945. Pas moins de 252 militaires belges ont donné leur vie pour cette noble cause... »

    DSC_0168.jpgVoici, en intégralité, le texte prononcé par Valérie Caverenne, bourgmestre

    « L’an dernier, la cérémonie du 11 novembre, clôturait les activités patriotiques organisées, dans notre entité, pour commémorer le centenaire du premier conflit mondial. C’était également un moment particulier car notre regretté bourgmestre, Luc Jadot, proclamait son ultime discours au sein de sa commune qu’il chérissait tant. En cette année 2019, c’est le 75ème anniversaire des combats perpétrés à la fin de la guerre 1940 – 1945 qui a retenu toute notre attention. Que ce soit en Normandie, pour commémorer le débarquement du 6 juin 1944 ou encore dans notre pays, pour se rappeler que les Alliés se sont mobilisés fin de l’année 1944 pour s’opposer aux troupes ennemies durant la Bataille de l’Escaut (2/10 au 8/11) et la Bataille des Ardennes (16/12 au 18/01).

    DSC_0164.jpgNotre commune, n’ayant pas été épargnée par le deuxième conflit mondial, nous avons participé, à l’occasion de cet anniversaire, à une célébration particulière pour les 75 ans du massacre de Maibelle opéré la nuit du 19 au 20 juin 1944 à la ferme de Sur les Sarts. De même, à l’Institut de Schaltin, la rafle d’enfants juifs et d’adultes réfractaires au travail obligatoire le deux août 1944 a été commémorée le mois passé par le biais d’une reconstitution.

    Dimanche dernier, entourés des élèves de nos écoles, nous nous sommes rassemblés autour des monuments de nos 7 villages lors du Relais sacré. Tout comme aujourd’hui, 11 novembre, jour de commémoration de l’armistice, nous avons rendu hommage aux victimes civiles et militaires des guerres ayant affecté notre pays au siècle passé.

    Au travers de ces différents évènements, nous affirmons notre volonté de ne pas laisser tomber dans l’oubli ces faits marquants de l’histoire de notre pays, de nos villages et de ses habitants. C’est aussi un moyen de se souvenir de ceux et de celles qui ont sacrifié leur vie pour notre liberté.

    Votre participation nombreuse, nous encourage à perpétuer ce devoir de mémoire dans une démarche de transmission de notre histoire pour éviter qu’elle ne se répète. Dans ce cadre, je tiens à saluer d’implication essentielle des enseignants et des membres de la Maison de la Mémoire dans leur travail didactique que nous souhaitons accessible à toutes et à tous.

    Même si nous pouvons nous réjouir que la Belgique a fait un pas significatif en désignant pour la première fois une femme au poste de Premier Ministre, il ne faut pas occulter la difficulté rencontrée par nos dirigeants pour former un gouvernement fédéral au risque de rendre effectif un repli communautaire et régional souhaité par d’aucun.

    Rappelons-nous qu’il y a 30 ans, la chute du mur de Berlin était signe de la réconciliation de deux mondes. En ce jour, formulons le vœu que ces 30 bougies permettront d’éclairer tous ceux et toutes celles qui veulent construire des murs à tous niveaux : Entre pays, entre régions, entre communautés ou entre personnes de religion, d’origine, de couleur ou de genre différents.

    Que cette cérémonie, au-delà de sa tradition protocolaire puisse également nous sensibiliser à l’importance de la défense de nos valeurs démocratiques de respect, de liberté, de solidarité et de tolérance.

    Au nom du Collège et du Conseil communal, je tiens à remercier tous ceux qui ont participé à la préparation de cette commémoration et vous tous ici présents.

    Je terminerai par des mots empruntés au Maréchal de France et membre de l’Académie française, Ferdinand Foch: "Parce qu’un homme sans mémoire est un homme sans vie, un peuple sans mémoire est un peuple sans avenir…"
    DSC_0170.jpgAprès l’appel aux morts, Alain Piette et Jacques de Cartier ont rappelé que certains sont morts pour que nous soyons libres : Tous leurs noms ne sont pas gravés sur nos monuments et il n'y a , parfois, pas de monument pour les commémorer, mais nous, nous avons le devoir de ne pas les oublier, car il n'y a rien de pire que l'oubli...l'oubli , ce second linceul des morts.

    A Achet : J... Bailly, Soldat Auguste Cellier et D......Charlier

    A Emptinne : Jean Blaise, Joseph Dave, Jules Dave, Louis Dave, Auguste Delfosse, Capitaine-commandant de gendarmerie Victor Demeure, Joséphine Famerée,

    Louis Georges, Camille Libion, Flore Ligot, Victor Maréchal, civil déporté, Joseph Michaux, Soldat Luc Mercier, Soldat René Pahaut, Louis Surlectiaux, Soldat Alfred Trompette et Maurice Willem

    A Hamois : Gilbert Baurin, Soldat Anatole Beauraing, Premier sergent Jules Demblon, Soldat Octave Dellieu, Premier sergent-major René Elisabeth, Ignace Famerée, Adelin Godart, Georges Hayot, civil déporté, Gustave Lambert, Frumence Legrand, civil déporté, Robert Marchal, Louis Massinon, Albert Richel, Léon Struvay et Camille Thys

    A Mohiville : Alexandre Adelaire, Constant Bovy, fusillé par les Allemands, Marceline Petit-Rouelle, fusillée par les Allemands, Canonnier de 2è classe Victor Thioux et Alexis Thirifays, fusillé par les Allemands

    A Natoye : Soldat Anatole Breulet, Soldat Calixte Dave, Soldat Joseph Delongueil, Arthur Eloy, civil, martyrisé par les Allemands, Soldat Jules Fastrez, Joseph Lambert, fusillé par les Allemands, François Robin, civil déporté, Soldat Georges Spoiden et René Toussaint, civil déporté

     A Schaltin : Joseph Donnay, civil déporté, Felix Delongueil, Nestor Fiasse, civil déporté, Luc Mercier, François Michaux, civil déporté, Octave Thiry  et Alfred Trompette

    A  Scy, la pierre est muette, mais nous nous souvenons de ceux  qui se sont battus et sont morts pour que nous puissions vivre libres aujourd'hui : Adelin Blaimont, Nestor Monjoie et Zénobe Fluzin

    DSC_0173.jpg

    DSC_0162.jpgPour le traditionnel dépôt de gerbe, la bourgmestre était accompagnée par le lieutenant général e.r. Jean Marie Jockin, aide de Camp honoraire du Roi et du colonel breveté d'état-major e.r. Rolland Deffrasne, au nom de l'amicale des anciens combattants et des descendants des anciens combattants. Il s’en est suivi l’exécution de la Brabançonne par des musiciens de la fanfare de Hamois, les nombreux enfants présents, qui en connaissaient les paroles, ne purent les dire au début, surpris du rythme de la musique qu’ils ne pouvaient suivre.

    Pour voir les 45 photos que j’ai prises lundi autour du monument aux morts et à la Maison des Jeunes, il suffit de cliquer sur https://ciney.blogs.sudinfo.be/album/11-nov-19-hamois/

  • Installation du huitième conseil communal des enfants à Hamois

    DSC_0016.jpgC’est en présence du Collège communal presqu’au complet, de conseillers communaux, des directions et enseignants de 5e et 6e des écoles communales de Hamois ainsi que des familles (parents et grands parents) des futurs jeunes (et anciens de 6e du septième conseil) conseillers que s’est déroulée l’installation du huitième conseil communal des enfants.

    DSC_0020.jpgValérie Caverenne, bourgmestre, a rappelé que l’engagement des enfants était identique à celui des conseillers communaux et échevins présents ce soir : « vous devez savoir aussi que le chiffre 7 est le symbole de notre commune, 7 villages, plus de 7 milles habitants, plus de 7 milles ha, plus de 7 cents élèves, 2 fois 7 châteaux et un jumelage avec Valgorge en Ardèche, le département français n°7 ! Vous serez amené chacun à décider, à choisir et choisir, c’est aussi renoncer ! Vous aurez une bonne idée et celle-ci, pour se réaliser pourra prendre peu de temps ou être très longue et compliquée (comme le bois de Cheumont). Vous allez apprendre le fonctionnement d’un système démocratique où on débat et on négocie sous la houlette de Sarah. Le Collège reste à votre écoute. Félicitation pour votre engagement ainsi qu’à vos familles et aux enseignants pour accompagner le processus. »

    DSC_0047.jpgPascal Leclercq, échevin de l’enseignement, a dressé le bilan des activités 2018-2019 des jeunes conseillers : la réalisation d’une vidéo sur le patrimoine, présence le 23 novembre prochain à une matinée sur l’environnement, présence lors d’un conseil communal à Amay, la poursuite du projet des boîtes à livres dans la commune et du projet niches d’oiseaux. Il espère participer le plus régulièrement possible aux réunions du conseil communal des enfants qui se déroulent 2 fois par mois, de 13h30 à 15h30 à l’OCC de Hamois (la première réunion, sous la coordination de Sarah Leclercq, se déroulera ce mercredi 6 novembre, les suivantes étant programmés les 20 novembre et 4 décembre).

    Ensuite, chacun a presté serment devant le bourgmestre et a reçu son tee-shirt, son diplôme et une cocarde nationale.

    Composition des 16 conseillers du conseil des enfants :

    • Alexandre Goffaux et Noé Léonard (5e), Marthe Beguin et Anaïs Delwart (6e) de l’école de Hamois
    • Baptiste Fraipont et Gabriel Hicham (6e) pour l’école d’Achet
    • Joseph Henin (5e) et Emma Cellier (6e) pour l’école de Mohiville
    • Alix Dachelet et Tybalt Bernier (5e), Léona Dogot et Rosaline Van Put (6e) pour l’école de Natoye
    • Joséphine Claude et Justin Dessart (5e), Léonie Dominé et Mathys Hensotte (6e) pour l’école de Schaltin

    Pour voir les 64 photos que j’ai prises lundi soir, il suffit de cliquer sur https://ciney.blogs.sudinfo.be/album/8e-conseil-enfants-hamois/

  • Des livres à disposition dans les cars du Transport Scolaire en province de Namur

    Logo.jpgCe lundi 4 novembre, le TEC, en collaboration avec le SPW, a lancé l’opération « C’EST LA CLASS' DE LIRE DANS LE CAR ! » en présence des autorités du SPW et des transporteurs.

    Il faut savoir qu’en province de Namur, environ 3.300 élèves de 2,5 à 22 ans sont quotidiennement pris en charge par 132 circuits organisés par le Transport Scolaire, pour se rendre dans leur école.
    Selon le type d'enseignement, ordinaire ou spécialisé, ainsi que les options proposées, les établissements  scolaires correspondants peuvent être plus ou moins éloignés. Cet éloignement engendre des temps de parcours importants et, pour certains, des trajets éprouvants. Plusieurs situations problématiques peuvent en découler : anxiété, tensions entre élèves et/ou avec le conducteur et l’accompagnateur, conflits.  En mettant différents ouvrages à la disposition des élèves tels que livres, bandes dessinées, magazines et revues, le TEC souhaite augmenter la sécurité et le confort des élèves durant les trajets et peut-être aussi leur donner le goût de la lecture.

    IMG_3631.jpg

    MicrosoftTeams-image4.jpgCette action, née d'une initiative du conducteur d'un circuit de transport scolaire en province du Brabant-Wallon et soutenue par un grand nombre d'établissements scolaires, est rendue possible grâce à la générosité de dizaines d’organismes (maisons d’édition, écoles, librairies, particuliers) qui a permis de collecter des centaines d'ouvrages.  

    photo.jpgSi, ce 4 novembre, l'opération est proposée dans 8 cars namurois, elle sera étendue aux autres circuits de la province dans les semaines qui suivent. Cette idée s’inscrit dans la continuité des actions entreprises par le TEC afin d’améliorer la sécurité et la qualité au sein du Transport Scolaire.

  • Malgré la météo, toujours autant de monde et surtout des enfants lors du Relais Sacré de la commune de Hamois

    DSC_0121.jpgLe Relais Sacré, dans la commune de Hamois, quelque que soit les conditions météo (surtout cette année, avec la pluie ou le crachat qui a régné toute la matinée) est devenu un événement incontournable vu la participation de toutes générations à cet événement, fait plutôt rare dans notre pays. Ce que n’a pas manqué de souligner Valérie Caverenne, bourgmestre, « merci aux représentants de la maison de la mémoire pour leur travail pédagogique au sein de nos écoles qui ont permis d’animer ce relais sacré. Les interventions des élèves ont pu nous interpeller, nous émouvoir cependant il est certain que leurs illustrations, textes ou chants nous ont touchés et que la participation des écoles reste un moteur de cette matinée. Merci à eux et à leurs enseignants. La présence nombreuse à chaque halte nous encourage à perpétuer cette tradition qui a malheureusement tendance à disparaître dans beaucoup de communes. Nous remercions chaleureusement tous ceux et toutes celles qui nous ont rejoints devant les sept monuments.

    DSC_0147.jpgLe Relais Sacré à Hamois permet d’arpenter les 7 villages de l’entité et de se recueillir, en mettant en évidence le flambeau, devant les monuments aux morts érigés après la première guerre mondiale pour commémorer nos soldats morts ou disparus. Ce flambeau porté au départ par Claude Rouard qui passe le témoin, de village en village, symbolise le souvenir, la fraternité et le respect envers les victimes des guerres. Il symbolise également la transmission du souvenir de génération en génération afin qu’il ne disparaisse pas.

    DSC_0238.jpgNe perdons pas de vue qu’en participant au Relais Sacré, on perpétue une tradition qui a pris son origine en 1928 dans notre pays. Lors de la première édition, des flambeaux sont partis des quatre coins du pays, portés par des survivants de la Première Guerre mondiale et ont convergé vers la Colonne du Congrès et la tombe du Soldat inconnu à Bruxelles.

     

    DSC_0160.jpgDe Scy à 8h30 jusqu’à Emptinne, à 10h55, un car a emmené dans chacun des villages de l’entité une trentaine de personnes, dont le Collège et quelques conseillers communaux, les représentants des groupements patriotiques, les porte-drapeaux de chaque village, les représentants de la Maison de la Mémoire, ainsi que quelques adultes et 2 enfants. 

    DSC_0119.jpg

    Premier arrêt à Scy devant un public plus clairsemé (normal, il n’y a pas d’école). A chaque halte, 3 membres de la Concordia animaient musicalement, dans des conditions peu favorables le début et la fin (parfois avec la Brabançonne) de chacune d’entre elles.

    DSC_0131.jpg

    DSC_0140.jpgDeuxième arrêt à Mohiville où près d’une vingtaine d’enfants de l’école communale et leurs enseignants sont présents avec des coquelicots à la main qu’ils distribueront à la fin de la cérémonie à toutes les personnes présentes. Ils ont lu un texte « au champ d’honneur », une adaptation du poème Flanders Field de John Mc Crae où les coquelicots sont mis à l’honneur.

    DSC_0142.jpg

    DSC_0145.jpgTroisième arrêt à Achet où le mot Armistice sera utilisé comme acrostiche pour un texte lu par les enfants de l’école communale pour évoquer notamment ceux qui sont morts pour notre patrie. Les enseignants, présents, avaient aidé les écoliers, de tout âge à arborer une des lettres d’Armistice durant toute la halte.

     

    DSC_0162.jpg

    DSC_0165.jpgQuatrième arrêt à Hamois où les enfants ont lu de nombreux témoignages de soldats de l’époque des tranchées ou de gens qui l’ont vécues ainsi que des extraits de la bande dessinée Pipo, chien de guerre. Comme partout, les enseignants et les parents étaient présents !

     

    DSC_0185.jpg

    Petit arrêt, cette année chez Firmin et Marie-Paule, pour tous ceux qui vivent le Relais Sacré de Scy à Emptinne.

    DSC_0200.jpg

    DSC_0196.jpgCinquième arrêt à Schaltin, où, à chaque fois, enfants, enseignants, parents ainsi que tout le groupe du car, remontent, en cortège, du carrefour vers le monument situé en face de l’église. Un arbre peint sur un tableau, sur lequel les enfants avaient mis leurs empreintes en forme de feuilles était placé à côté du monument aux morts. Tous les enfants, avec l’encouragement de leurs enseignants et de leur nouveau directeur, ont interprété la chanson « les enfants de la terre et ont été les seuls à chanter la Brabançonne.

    DSC_0213.jpg

    DSC_0228.jpgSixième arrêt à Natoye où on semble « rivaliser, en tout bien, tout honneur » avec Schaltin en ce qui concerne l’animation et le nombre de personnes présentes. Un tableau, réalisé par Mesdames Ingrid et Delphine de première maternelle a été utilisé pour y planter des coquelicots par tous les écoliers présents, petits et plus grands. Un texte sur la paix, écrit par Pierre Guibert, a été lu par des écoliers.

    DSC_0237.jpg

    DSC_0236.jpgDernier arrêt à Emptinne devant un public beaucoup plus clairsemé, et qui a permis à Valérie Caverenne de remercier certaines personnes : « Nous voici arrivés à l’ultime étape du Relais Sacré de la commune de Hamois. L’occasion de remercier ceux qui ont préparé de près ou de loin cette commémoration : les différents services communaux ainsi que les représentants de la maison de la mémoire pour leur travail pédagogique au sein de nos écoles. Les interventions des élèves ont pu nous interpeller, nous émouvoir cependant il est certain que leurs illustrations, textes ou chants nous ont touchés et que la participation des écoles reste moteur de cette matinée. Merci à eux et à leurs enseignants. La présence nombreuse à chaque halte nous encourage à perpétuer cette tradition qui a malheureusement tendance à disparaître dans beaucoup de communes. Nous remercions chaleureusement tous ceux et toutes celles qui nous ont rejoints devant les sept monuments. Une attention particulière pour Célia, Evi, Alexandre et Noé, pour les Abbés Jean Urbain et Bruno, pour Victor et Adèle Marie, pour les fidèles porte-flambeaux et porte-drapeaux, félicitations aux musiciens pour leurs différentes prestations dans des conditions peu favorables. Merci également à l’inspecteur principal A. Genson et à notre chauffeur qui nous a conduit à bon port. Au nom du Conseil et du Collège communal, je réitère le souhait, que l’acte civique que nous avons posé ce jour puisse permettre à chacun et chacune d’être le relais de notre histoire et les porteurs du souvenir de nos héros à travers le temps et les générations ! »

    Pour voir les 125 photos que j’ai prises tout au long du passage dans les 7 villages de l’entité de Hamois du Relais Sacré, il suffit de cliquer sur https://ciney.blogs.sudinfo.be/album/relais-sacre-hamois-2019/

  • Appel à projets pour créer des aires de pique-nique familiales dans la zone de la Maison de Tourisme Condroz-Famenne

    Vous travaillez dans le métier du bois ? Vous êtes créatif, artistique ? Vous avez envie d'implanter une aire de pique-nique familiale dans notre belle région ? Cet appel à projets est pour vous !

    Lire la suite