Hamois - Page 3

  • Rencontre avec Jean Piret, météorologue amateur de Hamois

    J’y suis finalement arrivé, alors que j’avais prévu de réaliser son interview il y a quelques mois, les craintes liées au Covid-19 au sein de sa famille ne m’avaient pas permis de le rencontrer. Finalement, en tenant compte des nouvelles règles, j’ai pu rencontrer Jean Piret, ou Jeannot ou enfin Jean Jean dans sa jeunesse, en son domicile à Hamois (il y habite avec son épouse Marie depuis 1972) et profiter d’un beau soleil automnal pour réaliser quelques photos à l’extérieur.

    DSC_0066.jpegComment est née ta passion pour la météo ?

    Jeannot : Quand j’étais gamin, à l’âge de 5 ans, je me suis retrouvé plâtré pendant 4 ans et demi, cloué de la ceinture au pied. J’habitais alors à Purnode et mon père m’avait fabriqué un lit avec des perches à haricot pour que je puisse regarder dehors, par la fenêtre. J’ai ainsi pu regarder toutes les saisons se défiler devant mes yeux d’enfant !

    Mais, cela ne suffit pas pour connaître tous les secrets de la météo ?

    DSC_0067.jpegJeannot : Un de mes cousins, Robert Mathieu, travaillait à l’IRM (Luc Trullemans le connaît bien). Il a notamment présenté la météo à la RTBF durant 2 années.

    A l’aide de cartes synoptiques, il m’a expliqué, lorsque j’étais gamin, comment l’air circulait autour d’une basse et d’une haute pression et, en suivant ces cartes d’heure en heure, comment il était possible de prévoir la météo, notamment l’arrivée de la pluie !

     

    DSC_0062.jpegDepuis quand fais-tu des relevés météo ?

    Jeannot : J’effectue des relevés météo depuis une vingtaine d’années et, via mon ordinateur, depuis 15 ans. J’ai acquis ma première station météo en 2004. Depuis, j’en possède 3, ainsi qu’un pluviomètre, un anémomètre, une girouette et une webcam dont on peut voir l’image via météo Belgique (surfez sur webcam).

    C’est grâce à tous mes instruments et les cartes que je peux prévoir la météo dans le Condroz !

    DSC_0068.jpeg

    a passion pour la météo te prend-t-elle beaucoup de temps ?

    Jeannot : Quand je me lève, coup d’œil sur mes stations. Je déjeune, jette un coup d’œil sur la météo de mon journal, puis indique mes données sur mon ordi et enfin sur les forums de météo en Belgique.

    DSC_0070.jpeg

    Ton autre passion, c’est le vélo, prépares-tu ton circuit en fonction de la météo ?

    Jeannot : Les cirrus annoncent une perturbation. En général, la pluie vient de la mer, avec des vents de direction sud-ouest. Quand je prépare ma sortie, je regarde les webcams et les images satellites des régions où je vais me rendre.

    DSC_0065.jpegQuels sont les records à Hamois au niveau météo ?

    Jeannot : En 2010, j’ai mesuré 49 cm de neige chez nous, rue Docteur Jadot, 42° sous abri l’an dernier, 29,72 litres d’eau cette année le 19 août sur 24h et 21,08 le 9 octobre dernier. Pour la température, je me souviens des – 25° en 61-62 chez moi à Purnode

    DSC_0061.jpegSi certains sont sceptiques concernant le réchauffement climatique, quelle est ta position ?

    Jeannot : Il n’y a pas photo ! Il suffit de constater l’absence ou le peu de présence de neige en Hautes Fagnes ou les températures chaudes en Sibérie ! Je me souviendrai toute ma vie de l’hiver 62-63 qui a débuté la veille de Noël où il faisait 18° à midi et – 15° la nuit et s’est achevé début mars ! La température a augmenté de 3 à 4° chez nous en une vingtaine d’années !

    Comment peut-on connaître les conditions météo à Hamois ou l’évolution dans nos régions

    Jeannot : On peut me suivre sur ma page Facebook ou sur le Forum météo en Belgique (www.forums.meteobelgium.be) ou encore via www.meteociel.fr.

    Si tu es déjà passé sur Matélé il y a quelques années, un journaliste de la RTBF est passé il y a peu chez toi pour t’interviewer. Quand pourra-t-on te voir sur le petit écran ?

    Jeannot : Rendez-vous ce lundi 16 novembre à 12h45 sur La Une dans l’émission « Quel temps ! »

    125246122_1296750990660998_3221461327620589665_n.png

  • La célébration du 11 novembre s’est déroulée en comité restreint dans les 7 villages de l’entité de Hamois

    DSC_0030.jpegLa situation actuelle que nous vivons annuellement a contraint les autorités communales de Hamois à modifier l’organisation des manifestations patriotiques du mois de novembre.

    Au vu de la Circulaire du 3 novembre 2020 du gouverneur de la province de Namur relative aux commémorations des 11 et 15 novembre (relais sacré) ces activités officielles sont limitées à 4 personnes maximum et sans enfants.

     

    Célébration à Scy où le porte-drapeau était absent !

    DSC_0029.jpeg

    Ce qui explique l’annulation de la cérémonie du Relais Sacré (où tant de monde, dont beaucoup de jeunes, se retrouvait chaque année devant tous les monuments aux morts de la commune) ainsi que celle du 11 novembre où tous se réunissaient dans un des villages de l’entité.

    Célébration à Mohiville

    DSC_0032.jpeg

    DSCF4753.jpegDepuis Scy jusqu’à Emptinne (comme l’habituel itinéraire du Relais Sacré), c’est donc en comité restreint, à savoir la bourgmestre, Valérie Caverenne, le premier-échevin, Pierre-Henri Roland, d’un membre du conseil communal (conseiller communal ou échevin comme à Hamois, Natoye et Emptinne) et du porte-drapeau du village que s’est déroulé le recueillement devant chacun des monument de l’entité.

     

    Célébration à Achet

    DSC_0037.jpeg

    Célébration à Hamois

    DSC_0042.jpeg

    Célébration à Schaltin

    DSCF4730.jpeg

    Célébration à Natoye

    DSCF4750.jpeg

    Et, enfin, célébration à Emptinne

    DSCF4767.jpeg

  • La liaison en mode doux Hamois-Achet vient de débuter ce lundi

    DSC_0017.jpegLa première phase de la création d’un réseau de liaisons de mobilité douce entre les villages de la commune de Hamois vient de débuter ce lundi 9 novembre ((ils étaient prévus 3 semaines plus tôt !) avec les travaux du projet de la liaison Hamois-Achet à l’église d’Achet. Ils finiront donc au carrefour de la route de Liège. Comme l’avait expliqué lors du conseil communal de septembre, l’échevin Cédric Bertrand : la route d’Achet restera accessible durant tous les travaux, au minimum sur une bande de circulation. Dans la mesure du possible, c’est une circulation sur une voie, via feux de signalisation, qui sera privilégiée. L’accès aux garages et habitations sera maintenu autant que possible, de même que les accès aux commerces. Pour rappel, on aura essentiellement un marquage au sol au départ de Hamois et un trottoir réalisé depuis le dos d’âne d’Achet du côté gauche de la chaussée.

    DSC_0019.jpeg

    DSC_0020.jpegLes travaux se dérouleront durant 140 jours ouvrables, auxquels il faudra, sans aucun doute, ajouter des jours à cause des impétrants. La circulation entre Hamois et le carrefour en T d’Achet est interdite aux véhicules, excepté pour la circulation locale. Pour le responsables des travaux, les feux de signalisation seront utilisés si la circulation devient trop importante puisqu’il y aura des difficultés pour se croiser ! C’était justement le point d’achoppement qui a été utilisé par les riverains d’Achet lors de la réunion de présentation qui se demandent comment on se croisera dans le village !

    DSC_0021.jpeg

    Pour rappel, ce projet de liaison douce, qui a reçu une subvention de 582.857,33 € de la part de région wallonne fait partie du PCDR communal. les travaux comprennent principalement les opérations suivantes :

    conv1_orig.png

     

    • LOT 1 
      Zone 1 dans Hamois : rationalisation du stationnement par des marques au sol en peinture, permettant la conservation d’une zone piétonne le long du bâti.

    image4.jpeg

    • LOT 2 
      - Zone 2 entre Hamois et Achet: mise en place d’un cheminement en revêtement de béton, au-dessus du fossé existant. Une canalisation en diamètre 400 sera donc posée dans ce fossé. Les usagers faibles seront protégés par une barrière bois-acier et des potelets.

    image3.jpeg

    • Zone 3 dans le village d’Achet: création d’un trottoir unilatéral en hydrocarboné.  C’est là que débutent les travaux ce lundi.

     

    image1.jpeg

    Vous avez envie d’en savoir plus sur les liaisons douces ?

    Par "liaisons douces" on entend des itinéraires sécurisés réservés aux piétons et aux cyclistes. Elles constitueront une alternative aux voies rapides pour la liaison entre les villages. Ces cheminements lents seront destinés aux déplacements fonctionnels comme les déplacements scolaires, professionnels, de loisirs,... Les pôles à relier sont donc les villages, mais également les écoles, les commerces, les centres sportifs, les maisons de village, les arrêts de bus, le RAVeL,...
    La création de ce type de cheminements destinés aux usagers faibles participera au développement de l'usage de moyens de déplacement doux dans l'entité.
    Ces liaisons pourront également être empruntées dans un but de promenade d'où le lien de ce projet avec le secteur touristique.

  • APPEL à participation par la Spirale à Natoye : des masques et vous, un autre regard sur le confinement

    Bonne lecture du récent communiqué de presse de la Spirale à Natoye :

    "Cela fait déjà de nombreux mois que nous n’avons plus eu l’occasion de nous croiser … ou alors si furtivement ! Ne pourrions-nous pas saisir cette longue absence comme une opportunité pour sortir des sentiers battus et créer ensemble un chouette projet artistique ? Chacun d’entre-nous vit le confinement à sa manière ; chacun aussi a un regard sur le confinement des autres. Et si nous mettions ce moment particulier à profit pour prendre le temps d’explorer notre créativité et qui sait nous découvrir des nouveaux talents jusque-là insoupçonnés ?"

    DSC_0028 copie.jpeg

    Le Centre d’Expression et de Créativité La Spirale vous propose de le rejoindre, fin du mois de mai, au travers d’une exposition ayant pour titre « Démasquez-vous » ou plutôt :  « Des masques et vous, … un autre regard sur le confinement ». 

    L’objectif est de récolter un maximum de photos, dessins, sculptures, textiles, textes,  sur cette période qui nous fait vivre autrement… tantôt dans des moments de partage, de rire, de nouvelles découvertes, tantôt dans des moments peut-être plus difficiles. Dans un second temps, La Spirale prendra toutes les créations en photo afin de les placer sur des grandes banderoles présentées sur l’espace public. Les participants récupéreront dès lors leurs travaux. 

    Ce n’est ni un concours, ni une compétition seulement l’envie de faire partager votre regard sur cette drôle de période à un plus grand nombre. 

    L’ensemble des créations ou/et photos devra parvenir à La Spirale, avant le 10 mars 2021 au 22, chaussée de Namur à Natoye. 

  • Les vacances d'automne: l'occasion de partir à l'aventure lors d'une balade en famille

    image044.pngDepuis quelques années, la Maison du Tourisme Condroz-Famenne travaille notamment sur l’accueil spécifique des familles par la création d’activités familiales comme « Mes Aventures d’Enchanteur » - les 6 balades-jeux d’Olibrius. Une expérience touristique qui a beaucoup de succès depuis 2014. L’objectif de la Maison du Tourisme est de faire en sorte que la région soit reconnue comme une destination « Familles ». Dans ce but, il a été décidé de renforcer l’offre famille en créant 7 nouveaux parcours-jeux qui viendront compléter les 6 balades « Mes Aventures d’Enchanteur ».

    image046.pngTout savoir sur les nouveaux parcours-jeux7 carnets – 7 parcours parsemés d’énigmes – 7 histoires – 7 nouveaux personnages:

    • 7 parcours de ±2km, sous la forme de jeux de piste à réaliser en famille
    • Activité idéale pour des familles avec des enfants de 5 à 12 ans
    • Accessible toute l’année et en toute autonomie
    • A ce jour, seul le parcours de Ciney est réalisable et dès le 10 novembre, celui dans les bois d’Haillot à Ohey sera également disponible !
    • Les 5 autres carnets sont en cours de réalisation

    Première mission des familles à Ciney: GUSTAVE LE PEINTRE A PERDU LA MÉMOIRE

    image020.pngIl faut aider Gustave à retrouver le nom du célèbre compositeur et musicien cinacien qui figure sur le kiosque, parmi les 16 noms des compositeurs célèbres.
    A l’aide d’un plan, il faut se rendre à différents endroits de la ville pour résoudre 8 énigmes ludiques qui permettent d’en apprendre plus sur le patrimoine cinacien.

    POINT DE DÉPART : Place Monseu 23 à Ciney
    DISTANCE : 1,3km
    DURÉE :
    +/-1h – 1h30

     

     

    Deuxième mission des familles à Ohey (Haillot): LOUISON LE TRITON A PERDU LE NORD

    image022.pngIl faut aider Louison à retrouver son chemin et sa famille !

    A l’aide d’un roadbook il faudra parcourir le bois d’Haillot et résoudre 8 énigmes qui mèneront les joueurs au repaire de la famille Dondon.

    S’ils arrivent au bout de l’aventure, ils découvriront un site mystère !

    POINT DE DÉPART : rue de Nalamont, 139 B à Haillot (parking de l’école)
    DISTANCE : 2,3km
    DURÉE : +/-1h30 – 2h

    image050.pngComment obtenir les carnets ?

    Les carnets sont en vente au prix de 3€ dans les bureaux d’information touristique de la région ou via le site www.valleesdessveurs.be. 

    image051.png

    Ces nouveaux carnets ludiques ont été réalisés en étroite collaboration avec les Offices du Tourisme et les communes, avec le soutien financier du CGT et de l’Europe dans le cadre d’une fiche coopération avec le GAL Condroz-Famenne et le GAL Pays des Tiges et Chavées.

  • Tout savoir sur le réseau TEC en novembre

    Circulation sur le réseau 

    L’exploitation des lignes est assurée normalement pour l’ensemble du réseau TEC, et ce également au-delà du couvre-feu afin de permettre à tous les travailleurs et métiers essentiels de se déplacer. 

    Néanmoins, compte tenu du contexte et des effectifs disponibles, certains parcours peuvent être supprimés. Le TEC recommande à ses usagers de consulter la liste des parcours supprimés avant tout déplacement.

    Horaires durant les vacances de Toussaint

    Du 2 au 6 novembre, les bus/trams du réseau TEC circuleront selon les horaires établis pour les périodes de vacances scolaires

    Les 9 et 10 novembre, et bien que ces deux jours soient considérés comme vacances scolaires, les bus/trams du TEC circuleront sur base des horaires établis pour la période dite scolaire. Les 950 circuits de transport scolaire vers l’enseignement ordinaire et spécialisé ne seront en revanche pas assurés.

    Modifications sur le réseau

    Le TEC apporte régulièrement des modifications sur son réseau afin d’améliorer le service rendu à ses voyageurs. Découvrez les principaux changements mis en place en novembre dans les provinces du Brabant Wallon, du Hainaut et de Liège-Verviers sur letec.be.

    Avant de voyager sur le réseau TEC, pensez à vérifier l’horaire de votre ligne sur letec.be, via la recherche d’horaire ou la recherche d’itinéraire ou sur l'application TEC disponible sur le Google Play Store et sur l'App Store.

    Mesures à bord des véhicules

    Pour garantir la santé des clients du TEC, les mesures de précaution sont toujours d’application. 

    Les voyageurs sont dès lors priés: 

    • de porter un masque (ou une alternative couvrant le nez et la bouche) pour accéder au transport en commun. Ce masque obligatoire doit être porté à tout moment, aux arrêts et dans les véhicules, dès l’âge de 12 ans. Les contrôleurs pourront refuser l’accès à bord aux personnes qui ne portent pas un masque ou une alternative ;
    • d'avoir un titre de transport en règle et de le valider. 

    Par ailleurs, la montée à bord des bus se fait toujours uniquement par l’arrière

  • Un projet Boites à sardines dans le Condroz cinacien

    A partir de ce dimanche 18 octobre, le Centre d’Education Permanente  La Spirale s’inscrit dans le projet de l’association « Des sardines pour des sans toit ». Installée notamment dans la région de Arlon,  elle vient en aide dans l’urgence aux sans-abri d’ici et d’ailleurs. Dans la mouvance de la mise en place de sa boîte à livres et de sa boîte à dons, ce nouveau projet a pour but de récolter des sardines pour toutes  les personnes sans toit. 

    La sardine est un aliment  bien protéiné qui peut se manger avec un bout de pain et sans couvert… De plus, la boîte se met facilement en poche.

    DSC02410.JPG

    Ce nouveau projet s’est d’abord construit avec les enfants qui fréquentent les ateliers d’art plastique  du Centre d’Expression et de Créativité La Spirale. Des dessins ont été créés. Ils ont été présentés aux artisans membres du Centre des Métiers d’Art La Spirale qui se sont prêtés au jeu et qui ont réalisé des boîtes en bois destinées à accueillir les conserves.

    Trois premières boîtes destinées à récolter les dons ont ainsi vu le jour : une boite créée par les enfants dans le cadre des stages d’été, ainsi que deux boîtes en bois créées par le tourneur sur bois Philippe Lourtie et le chantourneur Gaspare Parisi.

    Les collecteurs  vont être mis en place dans le courant du mois d’octobre. Ils seront présentées lors du prochain Repair Café qui a lieu le dimanche 18 octobre de 10h à 13h à Natoye.

    Un des points de collecte se trouvera à la librairie Délire de Lire à Ciney, le deuxième à La Lagune à Chevetogne et le troisième à La Spirale à Natoye.

    DSC02412.JPG

    La Spirale espère que ces boîtes recevront un bel enthousiasme et que la  pêche sera miraculeuse. Pour plus d'infos : 083 690 790 – www.laspirale.be

  • Portes ouvertes chez AgroForestia à Schaltin sur le site de Rempache lors de la première journée Certifruit

    DSC_0657.jpgFin juin 2018, Jean-François Michaux et ses partenaires ont inauguré AgroForestia sur 2 ha, sur le site de Rempache à Schaltin. Le but de Jean-François, ingénieur agronome de formation et professeur à la Reid est d’y créer une vitrine de l’agroforesterie où l’on peut comprendre l’importance du retour de l’arbre dans les champs, comme les noyers, les alisiers, les cerisiers et les saules. Un réseau de haies, une houblonnière (en partenariat avec la brasserie du Condroz), un maraîchage, une prairie, une pépinière fruitière, des mares et un verger conservatoire complètent AgroForestia. Des élèves de l’EPSIS de Schaltin s’y rendent régulièrement pour entretenir un petit jardin. Jean-François Michaux a profité des journées Certifruit pour montrer l’évolution de son projet. La deuxième journée se déroulera le samedi 7 novembre avec la vente d’arbres fruitiers livrés à racines nues.

    DSC_0658.jpg

    DSC_0656.jpgDans le bâtiment où il range tout son matériel, il a présenté une dizaine de variétés de pommes et de poires, souvent inconnues du public (comme les pommes Grise de Braibant et la Tardive de Havelange). Il faut savoir que le Centre de Recherches Agronomiques de Gembloux a recensé des centaines de variétés différentes de pommes, poires, prunes et cerisiers dans nos régions. Une cinquantaine d’entre elles ont été sélectionnées pour leur résistance aux maladies et au gel et leur intérêt culinaire et gustatif. Un patrimoine qui était en train de disparaître a ainsi été sauvé !

    DSC_0659.jpg

    DSC_0660.jpgSur le site de Rempache, Jean-François a créé, sur 15a, pas moins de 10.000 plants de haies indigènes. Avec Haie-cologique, il propose ses services, que ce soit dans la conception ou l’élaboration d’un projet : conseils, choix des essences, préparation du terrain, plantation, paillage, protection des plants et suivi. Il contribue ainsi à la mise en place d’un certain maillage écologique bien utile pour lutter contre fragmentation ou la disparition de certains habitats. Sur un autre site à Schaltin, il produit des sapins de Noël.

    DSC_0662.jpg

    En plantant ou en restaurant une haie diversifiée, vous participez donc non seulement à la sauvegarde de nos espèces végétales (viorne obier, cornouiller mâle et sanguin, nerprun purgatif, fusain d’Europe, …) et animales mais vous empêchez également l’érosion naturelle (vent, pluie) tout en maintenant une certaine cohérence paysagère. En résumé, vous êtes un acteur du développement durable !

    Pour contacter Jean-François Michaux (le site de Rempache est ouvert sur rendez-vous), le 0479.353.761, info@haiecologique.be et pour plus de renseignements sur ses activités, http://www.haiecologique.be.