Hamois - Page 5

  • Un nouveau plancher pour le bar du Condruzien !

    Le menuisier  du service des travaux de la commune de Hamois aidés par des bénévoles du club, ont commencé hier lundi 17 août à remplacer le vieux plancher du bar par un plancher ignifugé. Il y a beaucoup de misères à se débarrasser ! Les sanitaires seront également rénovés. Le comité du Condruzien espère que tous les travaux seront terminés pour mardi prochain car l'équipe première reçoit la D3 de Marloie à 20h.

    DSC_0031.jpeg

  • Démonstration d'artisans et théâtre à la Spirale ce dimanche 23 août

    Ce dimanche 23 août, dans le cadre de son désormais traditionnel Dimanche de démonstration des artisans, la Spirale à Natoye accueillera le spectacle « La botte du diable ».

    Ce tout nouveau spectacle, proposé par la Compagnie Magic Land Théâtre est directement inspiré d’une légende wallonne et mis en scène pour la rue à la façon d’une farce médiévale : «  C’est l’histoire d’un vieil avare et de sa jeune servante qui n’en pouvant plus de la méchanceté et de la pingrerie de son maître décide de faire un pacte avec le diable pour se débarrasser de lui. Mais c’est sans compter sur la fourberie du vieillard dont l’intelligence et les coups bas surpassent ceux du maître des ténèbres. Pour la première fois de son interminable existence, le prince des enfers va comprendre qu’il est des âmes très difficiles à acquérir… ».

    Ce projet est né de la nécessité en ces temps difficiles pour la compagnie de se réinventer et de retrouver son public en dehors des lieux confinés de la culture. C’est aussi pour les comédiennes et les comédiens du Magic land de renouer avec les débuts de la compagnie, le théâtre de rue..

    Les textes et la mise en scène sont de Patrick Chaboud.

    magicland.jpg

    Par ailleurs, le Centre des Métiers d’Art La Spirale , présente, de manière permanente, les créations de 57 artistes et artisans issus de toute la Wallonie. Tous les deuxièmes et quatrièmes dimanches du mois de 10h à 18h (jusque fin novembre), plusieurs d’entre eux sont en démonstration devant le public. Ils vous partagent leur passion.

    DSC_0276.jpg

    Ce dimanche 23 août, les artisans présents sur le site seront:  

    - Patricia Biot pour une démonstration de verre filé

    - Frédérick Capieaux vous fera apprécier la magie du tour de potier

    - Jean Delcourt et Fabian Laloux feront découvrir le travail de la cire et des coulées de bronze

    - Isabelle Jadot le travail du papier et de la reliure

    - Philippe Lourtie au travail devant son tour à bois

    - Alexandre Mayeur sculpteur sur pierre et sur verre.

    Une occasion unique de découvrir des artisans professionnels au travail et de partager un moment privilégié avec eux.

    DSC_0281.jpg

    Pour ceux qui ne connaissent par encore la Spirale !

    Situé dans un ancien bâtiment ferme entièrement rénové à Natoye, le Centre des Métiers d’Art La Spirale est le seul endroit en Wallonie qui rassemble un tel savoir-faire tout au long de l’année.

    Céramistes, maîtres verriers, sculpteurs, dinandiers, bijoutiers, tourneurs sur bois, ébénistes, facteur de piano, forgerons, vannier, tisserandes, maroquiniers … y proposent un véritable savoir-faire qui mérite le détour dans 4 salles d’exposition ouvertes aux regards du public.

    La Spirale et ses membres souhaitent, au travers de l’art, interpeller le visiteur sur son quotidien, ouvrir ses yeux sur la richesse de la découverte de l’autre, de ses passions, de ses rêves, de son Art. Pour la saison 2020, le nouvel espace didactique a encore été étoffé.

    Celui-ci explique de manière ludique et interactive les différents métiers d’artisans.

    Le touriste pourra également vagabonder dans le superbe jardin et y découvrir diverses sculptures monumentales, ainsi que le potager didactique, la mare, la rivière, le petit bois, les superbes espaces fleuris… il est aussi le départ de jolies promenades à la découverte de la région du Condroz.

    En pratique :

    Ouverture  de 10h à 12h et de 13h à 18h et spectacle à 15h

    Prix : 

    Exposition et démonstration : adultes, 3 euros (en-dessous de 16 ans gratuit)

    Exposition, démonstration et spectacle : adultes, 13 euros (en-dessous de 16 ans, 7 euros)

    Merci de réserver pour le spectacle via www.magicland-theatre.com

  • 3 bulles pour 72 jeunes pour le traditionnel stage d’été du Condruzien

    Cette année, les responsables des équipes des jeunes du Condruzien devaient organiser leur traditionnel stage durant le congé de Pâques. Hélas, avec toutes les conséquences liées au Covid-19, le 34e stage n’a pu avoir lieu à la date prévue. Il a été néanmoins reporté du 13 au 17 juillet et pas moins de 62 jeunes âgé de 5 à 14 ans y ont participé.

    DSC_0035.jpgDans le but de redynamiser le club (et de rajeunir les cadres !), Georges Taton, a passé le témoin à son fils Quentin et à Sam Defays pour la nouvelle coordination des jeunes du club.

    Georges, en bon père de famille, les épaulera sous son œil bienveillant, est déjà bien assuré de la relève:  ce qu’ils ont fait en juillet et leur objectif pour Pâques de l’année prochaine d’atteindre les cent stagiaires !

    DSC_0039.jpg

    Pour le traditionnel stage du mois d’août (du 10 au 14 août), beau succès pour la nouvelle équipe puisque pas moins de 75 jeunes (dont une fille) répartis en 3 bulles (4 à 8 ans, 9 à 10 ans et 11 jusqu’à 14 ans) y ont participé.  Christopher Celik, Vincent Marie Voet, Axel et Arnaud Defays, Aubry De Bauw, Baptiste Benassy, Sacha Mentens, Grégory et Robin Minet, Loïc Colomer et Dorian Themans coachaient les jeunes. L’intendance et la cuisine était assurée, dans les 2 buvettes, par Christian, Françoise, Daniel, Bernard, Georges et Jules.

    DSC_0041.jpg

    DSC_0031.jpgSi, en juillet, les conditions climatiques étaient impeccables, tout avait été prévu pour affronter les conditions caniculaires de cette 2e semaine d’août : pose, eau fraîche, gourde individuelle pour chacun, possibilité de se rendre au bois de Cheumont pour les plus petits et mise à disposition du hall. Et pour respecter les conditions sanitaires, pas d’accès aux vestiaires, repas en petits groupes et pas d’excursion d’un jour. Au niveau des innovations, il a été décidé d’offrir un pain saucisse aux stagiaires et à leurs parents en fin de stage le vendredi et d’abaisser de 25 euros le coût du stage pour les affiliés du Condruzien (50 au lieu de 75 euros !).

    Ajoutons, comme ce samedi 15 août marque la journée du Condruzien, toutes les équipes de jeunes affronteront ceux d’Achêne de 9h30 à 18h sur les 2 sites du club. Malheureusement, le tournoi habituel de l’entité a été annulé !

    DSC_0044.jpg


    Autre bonne nouvelle pour le Condruzien, à partir de la semaine prochaine, des ouvriers communaux aidés par des bénévoles du club, remplaceront le vieux plancher du bar par un plancher ignifugé. Les sanitaires seront également rénovés.

    DSC_0033.jpg

    Pour voir les 16 photos que j’ai prises ce mardi, il suffit de cliquer sur ,https://ciney.blogs.sudinfo.be/album/stages-condruzien-2020/, pour les 3 vidéos, rendez-vous sur ma page Facebook ou sur Sudinfo-Ciney-1215205548568594

  • Les 4 semaines de plaines communales sur les sites de Hamois et de Schaltin sont finies !

    Photo sur le site de Schaltin: 

    DSC_0019.jpg

    Lire la suite

  • Le 21 juillet de la commune de Hamois a été célébré à Natoye cette année

    DSC_0006.jpgAlors qu’habituellement, la célébration du 21 juillet dans la commune de Hamois se déroule à Hamois (proximité de l’église, du monument aux morts et d’une salle pour une réception après la partie officielle), cette année, vu l’absence de verre de l’amitié et de repas, la commémoration de notre fête nationale s’est déroulée à Natoye: tout d’abord devant le monument aux morts pour la traditionnelle remise de la gerbe avec André Fortemaison, entouré par la bourgmestre et le premier échevin,

    DSC_0008.jpg

    puis par le discours de Valérie Caverenne et enfin par l’officie religieux, à quelques centaines de mètres plus loin à l’église du village. La plupart des membres du Collège et du conseil communal étaient présents !

    DSC_0003.jpgLa partie musicale était animée par des membres de la Concordia. Par rapport aux autres années, j’ai constaté l’absence d’enfants, que la plupart des personnes présentes (mais pas toutes !) étaient bien masquées. Vu l’endroit où se trouve le monument à Natoye, d’où 3 routes s’y croisent, quelques automobilistes ainsi qu’une trentaine de motards en balade, ont dû prendre leur mal en patience et, malgré eux, ont assisté à quasi toute la partie officielle.

    DSC_0017.jpg

    DSC_0013.jpgVoici la partie intégrale du discours prononcé par Valérie Caverenne, bourgmestre (exceptée pour évoquer les personnes présentes et excuser les absents)

    Lorsque Léopold 1er prêta serment le 21 juillet 1831, il hérita d’un pays qui venait de conquérir son indépendance quelques mois plus tôt face aux troupes hollandaises et son Roi Guillaume. C’est finalement le 8 juin 1939 que le traité fixant notamment les frontières de ce nouveau royaume, fût ratifié.

    En 1865, à l’âge de 30 ans, c’est au tour de Léopold II de monter sur le trône. Époux de la Reine Marie-Henriette, le « Roi bâtisseur » a soutenu nombre de travaux publics dont la modernisation des ports, le perfectionnement des voies de communications ou encore la construction de monuments remarquables telles les arcades du cinquantenaire à Bruxelles. Il fût également à l’initiative de la colonisation du Congo. Par ailleurs, en 1909, trois jours avant sa mort, le Roi signa la loi sur le service militaire obligatoire.

    DSC_0018.jpgLe soixantième anniversaire de l’indépendance du Congo, le 30 juin dernier, a ramené au centre de l’actualité la période coloniale de notre pays avec ses conséquences et ses exactions. Dans ce contexte, notre souverain Philippe a exprimé ses plus profonds regrets au peuple congolais pour les "actes de violence" et les "souffrances" infligés au Congo léopoldien puis belge.

    DSC_0012.jpgIndépendamment de l’analyse qui sera réalisée prochainement par une commission d’enquête parlementaire sur la question coloniale, nous devons garder à l’esprit que l’histoire ne s’efface pas en supprimant ses symboles. Au contraire,  il faut être attentif à ne pas condamner l’histoire à l’oubli au même titre que ses enseignements. « La connaissance du passé constitue en effet une pierre angulaire pour la compréhension du présent et la construction du futur ». A nous de poursuivre le travail de mémoire et de sensibilisation notamment aux différentes formes de ségrégation et de racisme.

    Ce jour de fête nationale, célébré en Belgique depuis 1890, est d’ordinaire un jour de fêtes populaires aux couleurs du drapeau belge et de la brabançonne. C’est aussi une opportunité pour mettre à l’honneur tous ceux qui se sont battus pour notre pays, sa liberté et sa prospérité.

    DSC_0004.jpgCette année, la cérémonie a un accent particulier outre les conditions de notre rassemblement devant ce monument. Nous ne pouvons ignorer la crise sanitaire inédite qui nous touche à l’instar du monde entier. Elle impacte toutes et tous, directement ou indirectement que ce soit humainement, socialement ou économiquement. Pensons spécialement à ceux qui ont perdu un proche ou qui ont été précarisés par le covid-19.

    DSC_0010.jpgJe saisis cette occasion pour rendre hommage aux femmes et aux hommes engagés en première ligne. En alerte depuis le début de cette pandémie, ils n’ont pas ménagé leurs efforts : personnel des services de santé, de sécurité ou de secours, de nos écoles ou issu de toutes les autres fonctions essentielles qui ont maintenu courageusement leur activité pour continuer à faire fonctionner notre pays.

    D’autre part, je tiens à souligner l’implication de nos concitoyens. L’entraide et la solidarité dont nous avons été les témoins durant ces derniers mois sont réconfortants, de même que le respect des mesures édictées par le Conseil National de sécurité. Que chacun et chacune soient vivement remerciés et encouragés à continuer l’effort. Le virus étant toujours présent, il est essentiel de rester prudents.

    Pour conclure, rappelons-nous la devise de notre pays « L’union fait la force ». Devise qui résonne d’une façon singulière en situation de crise. Et surtout, espérons que ces quelques mots, liés aux valeurs fondamentales de la Belgique, puissent inspirer les responsables politiques à qui le Roi vient de confier la tâche délicate de former notre futur Gouvernement fédéral. Vive la Belgique, vive le Roi !

    Pour découvrir 18 photos que j’ai prises devant le monument aux morts de Natoye, il suffit de cliquer sur https://ciney.blogs.sudinfo.be/album/21-juillet-hamois-20/

  • Des artistes au travail ce dimanche 12 juillet à la Spirale à Natoye

    Le Centre des Métiers d’Art « La Spirale » présente, de manière permanente, les créations de 57 artistes et artisans issus de toute la Wallonie. Tous les deuxièmes et quatrièmes dimanches du mois de 10h à 18h (jusque fin novembre, la première fois cette année, le 28 juin dernier), plusieurs d’entre eux sont en démonstration devant le public. Ils vous partagent leur passion.

    dimanche démo juillet 2d.jpg

    Ce dimanche 12 juillet, Jean Delcourt fera une coulée de bronze, Rita Hendrickx vous fera découvrir la magie du tour de potier, Philippe Lourtie au travail devant son tour à bois, Shiness Jewelry vous apprendra tout sur l’art du bijou et Jean-Marie Saintes sculptera le bois. Une occasion unique de découvrir des artisans professionnels au travail et de partager un moment privilégié avec eux !

    Rita (2).JPG

     

    Pour ceux qui ne connaissent pas la Spirale !

    Situé dans un ancien bâtiment ferme entièrement rénové à Natoye, le Centre des Métiers d’Art La Spirale est le seul endroit en Wallonie qui rassemble un tel savoir-faire tout au long de l'année. Céramistes, maîtres verriers, sculpteurs, dinandiers, bijoutiers, tourneurs sur bois, ébénistes, facteur de piano, forgerons, vannier, tisserandes, maroquiniers … y proposent un véritable savoir-faire qui mérite le détour.

    Ce ne sont pas moins de 7 salles d'exposition qui sont ouvertes aux regards du public.

    salle expo.jpeg

    La Spirale et ses membres souhaitent, au travers de l’art, interpeller le visiteur sur son quotidien, ouvrir ses yeux sur la richesse de la découverte de l’autre, de ses passions, de ses rêves, de son Art. Pour la saison 2020, le nouvel espace didactique a encore été étoffé. Celui-ci explique de manière ludique et interactive les différents métiers d'artisans.

    Le touriste pourra également vagabonder dans le superbe jardin et y découvrir diverses sculptures monumentales, ainsi que le potager didactique, la mare, la rivière, le petit bois, les superbes espaces fleuris… il est aussi le départ de jolies promenades à la découverte de la région du Condroz.

    En pratique :

    Ouverture :

    • Du 28 mars au 22 novembre du mercredi au vendredi de 13h à 17h, le samedi de 13h à 18h et le dimanche et jour férié de 10h à 12h et de 13h à 18h.

    • En juillet et août du lundi au samedi de 13h à 18h et le dimanche et jour férié de 10h à 12h et de 13h à 18h.

    Prix : 3 euros > 18 ans

    Accessible aux personnes à mobilité réduite.

     

  • Un petit goût de vacances dans le dernier conseil communal de Hamois avant les vacances !

    Plus de transparence pour les conseillers, finances communales dans le vert et bonne nouvelle pour l’extension de l’école de Natoye et la liaison Hamois-Achet

    Lire la suite

  • Bye bye infotec.be, welcome letec.be

    Voici le dernier communiqué du TEC, reçu ce matin, bonne lecture !

    Ce lundi 29 juin, le TEC lance son nouveau site officiel letec.be, développé dans le cadre du programme GO DIGITAL visant à proposer des solutions digitales et innovantes aux clients et au personnel du TEC.

    Les grandes nouveautés

    En plus de son nouveau design, le site du TEC présente de nouvelles fonctionnalités :

    • Un compte client unique pour le site, l’E-SHOP et prochainement l’application TEC avec, entre autres, une gestion personnalisée des favoris et des notifications ;
    • Un E-SHOP intégré pour une expérience client homogène ;
    • Des informations en temps réel afin de fournir aux clients un aperçu dynamique de l’état du réseau TEC ;
    • Une navigation simplifiée afin de faciliter l’accès au contenu et aux informations du TEC ; 
    • Une ergonomie mobile pour offrir une expérience de lecture et de navigation optimale pour les clients, et ce, quel que soit leur appareil (PC, tablettes, smartphones, etc.) ; 
    • Une procédure de recrutement en ligne qui permet aux demandeurs d'emploi de postuler aux offres du TEC de manière rapide et simplifiée.

    "Le TEC prend le train de la digitalisation et avance maintenant à grands pas vers toujours plus de services de qualité aux voyageurs", se réjouit le Ministre wallon de la Mobilité, Philippe Henry.

    Une seule entreprise : le TEC

    Depuis la fusion des 6 entités le 1er janvier 2019, il n’est plus question de "Groupe TEC", "des TEC" ni même de "la TEC", mais bien d’une seule et même entreprise : le TEC.

    Le lancement du nouveau site letec.be est l’occasion de repositionner et de moderniser la marque TEC tout en matérialisant cette fusion auprès des usagers.

    Un message porté par des artistes wallons

    Le TEC a fait appel à des artistes wallons pour assurer le lancement de son nouveau site et porter ainsi ce message de simplification et de modernisation.

    Le rappeur liégeois Venlo a composé la bande son du clip vidéo. Les artistes liégeois Doud et Noir Artist et l’artiste namuroise Salomé Gauthier ont quant à eux habillé entièrement 9 bus qui sillonnent à partir d’aujourd’hui les routes wallonnes. 

    Diffusée à la télévision, à la radio, sur les réseaux sociaux, sur les véhicules et autres canaux digitaux du TEC, cette campagne de communication inédite a un message clair : c’est plus simple, c’est letec.be.