Hamois - Page 7

  • Deuxième boîte aux livres de la commune de Hamois à Emptinne devant la crèche des P’tits Loups 

    Le 24 avril dernier, en présence de quelques membres du Collège et du conseil communal et des bénévoles de Hamois les livres, avait été inauguré officiellement une première boîte aux livres à deux pas du Ravel, de l’école communale et de l’officie communal du tourisme à Hamois. Confectionnée par un ouvrier de la commune, elle avait été décorée par les enfants du conseil communal des enfants et de l'extrascolaire.

    Comme l’avait annoncé à l’époque, l’échevin de l’extrascolaire, Pascal Leclercq, « d’autres boîtes seront installées dans les différents villages de l’entité et décorées par diverses associations : crèches, plaines communales, Patro, aînés, … Ces boîtes seront réalisées avec un subside de la Province. »

    image2.jpeg

    C’est ce qui vient de se dérouler en ce mercredi 19 juin, à Emptinne, au 8 de la rue du Relais, devant la crèche des P’tits Loups, en présence de Jean-Marc Van Espende la députation provinciale de Namur, des autorités communales de Hamois et de l’extrascolaire. Cette seconde boîte à livres a été décorée par la MCAE « Les P’tits Loups ».

    image3.jpeg

    La bibliothèque "Hamois les livres" parraine cette boîte à livres et l'alimentera régulièrement.

  • 75e anniversaire de la bataille sur les Sarts le 23 juin à partir de 10h15

    Sur_les_Sarts_2019.jpg

    Historique de la bataille de Maibelle ou sur les Sarts 

    page2image14439088

    Ici a eu lieu la bataille de Maibelle appelée aussi combats de Sur les Sarts . Dans la nuit du 19 au 20 juin 1944, un groupe d’une quarantaine de résistants, provenant de la région de Mozet, vient s’installer provisoirement dans cette ferme, tenue par la famille Michaux.

    Suite à quelques indiscrétions et à une dénonciation, ce lieu tombe vite dans le collimateur de la Gestapo ( Geheime Staatspolizei - police secrète allemande ). Les nazis pensent d’abord qu’il ne s’agit que d’une sorte de dépôt de la résistance locale. Le dimanche 25 juin à 8 h du matin, la descente de quelques membres de la Gestapode Dinant, qui comptaient investir les lieux facilement, va tourner en une véritable bataille, qui durera une bonne partie de la journée. Les résistants vont se battre comme des lions contre des troupes allemandes toujours plus nombreuses et venues d’un peu partout.

    Le bilan sera lourd pour les nazis : 142 morts et 260 blessés tandis que 17 résistants y laisseront la vie, parfois dans d’atroces circonstances. En effet, deux d’entre eux, après avoir été capturés, seront torturés et finalement abattus, après avoir subi d’épouvantables sévices ! Deux autres seront envoyés dans un camp de concentration dont ils ne reviendront jamais.

    Tandis que leur ferme est pillée, saccagée et incendiée, les membres de la famille Michaux, considérés eux aussi comme des terroristes par les Allemands, sont embarqués dans un camion et transférés à la prison de Namur dans l'attente d'être envoyés en camp de concentration. Miraculeusement le fils, le petit André - âgé d'à peine 13 mois - sera malgré tout épargné et confié à des voisins par un garde allemand ayant conservé un peud’humanité. Joseph, le papa, mourra en déportation au camp de Buchenwald, fin 1944.La maman, Joséphine, déportée au camp de Ravensbrück, et le grand-père, Armand, déporté lui aussi au camp de Buchenwald, survivront à la déportation, mais décéderont tous deux, dans les années qui suivront la guerre, des suites des séquelles des traitements inhumains subis en camp de concentration. Le groupe de résistants sera reconnu par l’Armée secrète (A.S.) comme rattaché au groupe 7, secteur 3, Zone 5.

    Quelques mots sur l'armée secrète

    page4image14424160

    Dès 1940, des officiers de l’armée belge vaincue créent la Légion belge d’une part etl’Armée belge reconstituée, d’autre part. Ces deux mouvements de résistance se joignent ensuite pour former d’abord l’Armée de Belgique en 1942, qui prendra ensuite l’appellation d’Armée secrète ( A.S.) en 1944, sous le commandement du lieutenant général Jules Pire. Ayant la confiance du gouvernement belge en Angleterre qui lui avait conféré un statutmilitaire officiel, l’A.S. fut privilégiée par Londres en ce qui concerne lesapprovisionnements en armes, munitions, matériels, intendance, parfois au détrimentd’autres mouvements de résistance nettement plus ancrés à gauche, comme le Front del’Indépendance (F.I.). L’A.S. fut très active sur le terrain, menant de très nombreuses actions stratégiques et tactiques telles des missions de renseignement, de sabotage, de harcèlement de l’ennemi (dès septembre 1944), ou encore de préservation des infrastructures utiles.

    Considéré comme le mouvement de résistance le plus important de Belgique, l’A.S. futégalement appelée l'Armée blanche en raison de la teinte beige clair de leur uniformeconstitué d’une salopette en toile de jute ( fournie par les Britanniques ). A elle seule, l’A.S.comptera un tiers de tous les effectifs des 16 mouvements de résistance reconnus dans notre pays, c'est-à-dire près de 54.000 sur un total général d’environ 168.000.

    Le général Eisenhower, commandant en chef des troupes alliées en Europe a évalué à 15divisions l’apport de la Résistance française et belge et en a souligné le rôle essentieldans les combats pour la libération des territoires occupés et la victoire finale sur les forcesde l’Axe.

    Quelques mots sur la résistance dans le Condroz

    Très présente dans notre région, la Résistance est constituée principalement desmembres de l’Armée Secrète (A.S.) mais également du Front de l’Indépendance (F.I.) , du Mouvement national belge (M.N.B.) et de l’ Armée de Libération (A.L).
    Leurs actions dans le domaine du renseignement, mais également dans celui du sabotage et des coups de mains armés, seront très nombreuses et causeront à l’ennemi de graves préjudices, surtout en 1944. Ne citons que l’accrochage de Braibant, le 26 juin ; ladestruction du pont de chemin de fer de Lienne-Ciney, le 5 juillet ; le sabotage du tunnel de chemin de fer de Yvoir-Spontin, le 19 juillet ; la bataille de Jannée, le 27 août ; les combats du Bois des Tailles à Houyet, le 3 septembre, et la capture du général-major de la Waffen SS Kurt Meyer , commandant de la 12e Panzerdivision SS « Hitlerjugend », le 6 septembre à Spontin.

    page4image14420832

    Ciney sera baptisée « Capitale du Maquis » en raison de cette intense activité de laRésistance et notamment pour l’importance des missions de harcèlement de l’ennemi, surtout dans les jours qui précèdent la libération de la région, début septembre 1944.

  • 560 marcheurs à Mohiville

    DSC_0127.jpg560 marcheurs ont officiellement pris le départ de la marche organisée par le club des Culs de Jatte du Mauge de Hamois au départ de la salle des Murmures du Bocq à Mohiville ce dimanche. Les conditions climatiques étaient idéales pour la pratique de lia marche en Condroz et en Famenne. Que des félicitations pour les circuits, le fléchage, l'organisation en général. Les commentaires culturels aux différents lieux d'intérêt ont été très appréciés de part des marcheurs !!!

    64234009_436822206900187_3181785684968996864_n.jpg

    La plus jeune du club au travail au contrôle de Scy, la relève est ainsi assurée !!!

    64371872_2308764456040907_5753861703838203904_o.jpg

  • Découvrez le Condroz en vous promenant, rendez-vous ce dimanche dès 7h à Mohiville

    64260553_10219993396854537_6803830394228572160_o.jpg

    DSC_0135.jpgPour lire cette image en mode pdf, cliquez sur marcheMohiville.pdf, en vue d'obtenir toutes les infos sur le club de marche de loisirs, les Culs de Jatte et pour son organisation de ce dimanche 16 juin au départ de la salle des Murmures du Bocq à Mohiville (commune de Hamois)

  • Brevets remis pour la onzième saison de je cours pour ma forme à Hamois

    30 brevets je cours pour ma forme et 12 brevets de marche nordique remis en ce lundi de Pentecôte

    DSC_0492.jpg

    Lire la suite

  • Découverte des oeuvres du sentiers d'art 2019 en présence des artistes

    Durant quelques heures, ce samedi, la plupart des artistes des sentiers d'art 2019, accompagnés quelques personnes hébergeant les hébergeant ainsi que les organisateurs de l'événement pour découvrir la plupart des oeuvres qui seront visibles aujourd'hui par le public à partir de 10h.

    - Natacha Brion et Anne-Sophie de Visscher (Belgique), Pose inclinée dans le bois de Chacoux entre Monin et Scy

    DSC_0294.jpg

    - Fiona Paterson (France), Fondu, sur le Ravel, à deux pas de l'ancienne gare d'Emptinal

    DSC_0304.jpg

    - Beni Altmüller (Autriche), Light From The Forest au Moulin de Biron

    DSC_0305.jpg

    - Luiza Rauleac et Ananta Roosens (Belgique), Human Nature au Parc Saint Roch

    DSC_0312.jpg

    - Matthieu Parot (France), Recompose à l'entrée de Reuleau

    DSC_0316.jpg

    - Marc Averly (France), Farakas, entre Vincon et Natoye

    DSC_0324.jpg

    - Isabelle Aubry (France), Morpho, sur les Sarts en direction de Maibelle, derrière la chapelle

    DSC_0328.jpg

    • Tim Norris (U.K.), Woven Shelter Seat à Champion et Schaltin
    • DSC_0329.jpg

    • Mario Boccolini (Espagne) Torvtak , un abri au Bois du Bocq à Schaltin

      DSC_0341.jpg

    • Françoise Bastin (France), La chaise brûlée, à l'entrée de Gesves

      DSC_0353.jpg

    • Marisa Merlin (France), Welcome, le long du ViciGal à Gesves

      DSC_0363.jpg

    • Dimitry Krivoonov (Russie), The Macromolécule, par la rue de Champia à Gesves

      DSC_0369.jpg

    • Michael Sobolev (Russie), Compagnon, près de l'école d'Haillot

      DSC_0372.jpg

    • Dimitrov Rumen (Bulgarie), Cloud Tree, sur la Ravel à Havelange à deux pas de l'école des Aubépines

      DSC_0379.jpg

    • Pour découvrir toutes les photos cliquez sur https://ciney.blogs.sudinfo.be/album/sentiers-d-art-2019/

     

     

  • Découvrez Woven Shelter Seat, entre Champion et Schaltin

    Créé par Tim Norris, c’est une des 17 œuvres du sentier d’art 2019

    DSC_0279.jpg

    Lire la suite

  • Atelier papillons à la chapelle Sur les Sarts avec le 2e primaire de Schaltin

    Il s'inscrit dans le cadre des sentiers d'art et de la commémoration du 75e anniversaire de la bataille sur les Arts du 23 juin

    DSC_0276.jpg

    Lire la suite