Vie politique - Page 3

  • Près de 2.500 jeunes dans les rues de Ciney pour le climat

    DSC_0083.jpgLes étudiants des écoles secondaires de Ciney, de la première à la sixième (à l'exception de élèves de l'EPASC) se sont unis pour organiser une marche pour le climat. Tout s’est bien déroulé dans la bonne humeur et sans débordement : des délégués des étudiants cadraient bien la manifestation, demandant aux jeunes de marcher sur les rues et non sur les trottoirs, une vingtaine de représentants de la zone de police encadraient bien le cortège, en moto à l’avant, à vélo à l’arrière et protégeant chaque carrefour (la circulation automobile était interdite comme le parking place Monseu depuis 7h au matin), parents et passants prenant des photos et applaudissant au passage les jeunes.

    DSC_0057.jpgLe rassemblement se faisait à 9h précises place Monseu où quelques discours ont été prononcés puis, étudiants avec les délégués en tête et portant une banderole où était écrit « nous sommes le pouvoir du changement » ont pris la direction de la rue Notre Dame en entonnant « on est plus chaud, plus chaud que le climat ! ». Le cortège, où beaucoup de calicots avaient été confectionnés, est passé rue Notre Dame, Avenue de Namur, rue du centre, rue Courterjoie, rue Edouard Dinot, rue Commerce, rue Capucins, devant la gare et rue Piervenne avant de se retrouver au pied du kiosque pour les conclusions de la marche.

    DSC_0117.jpgLa cortège s’est arrêté devant chaque école primaire où les écoliers arboraient également des calicots, chantaient pour le climat et applaudissaient la démarche de leurs aînés. Un arrêt s’est également déroulé à l’hôtel de ville où des pétitions signées ont été remises à Frédéric Deville, bourgmestre. Les jeunes ainsi que quelques citoyens en ont également profiter pour ramasser les déchets qui étaient présents sur les trottoirs et routes de la ville.

    DSC_0091.jpgCe n’était pas la première fois que des étudiants cinaciens participaient à une marche en faveur du climat car bon nombre d’entre eux ont pris part aux marches qui se sont déroulées à Bruxelles ou à Namur (à chaque fois, ce n’était pas les mêmes classes qui étaient concernées). L’action des jeunes à Ciney ne s’arrête pas à cette marche, car, au sein de chaque école (dont l’EPASC), des « Green Team » vont être mises en place pour débattre de manière citoyenne sur tous les futurs enjeux climatiques.

     

    DSC_0143.jpg

    DSC_0060.jpgDiscours de Coline Briard de 6ede l’institut Saint Joseph

    Comme Coline avait écrit ce texte sur sa page Facebook, les représentants de chaque école ont décidés qu’elle lirait son discours du haut du kiosque avant le départ de cortège. Le voici, in-extenso :

     

    Chères autorités

    Je m’adresse à vous dans votre ensemble parce que je pense que vous êtes tous, à votre échelle, responsables de la situation actuelle. Aujourd’hui, je suis tout, sauf sereine. Aujourd’hui, je ne sais pas ce que me réservera demain. Aujourd’hui, je me dis que l’humanité a fait beaucoup trop de dégâts pour s’endormir l’esprit tranquille. Aujourd’hui, je m’adresse à vous, alors que mon intérieur pleure, hurle, est horrifiés et voudrait avoir la chance que vous avez, le pouvoir que vous détenez, l’impact que vous pourriez avoir ! Comment avez-vous pu laisser les choses aller si loin, sans jamais réellement tirer les sonnettes d’alarme ? Certes, le silence est sûrement plus simple. Oui, c’est vrai, ce serait plus facile de choisir de fermer les yeux et de tous jouer aux ignorants. Mais la simplicité ne nous est plus donnée aujourd’hui. Nous le savons tous, nous avions de l’or entre les mains, la nature était magnifique mais nous l’avons brisée !

     

    DSC_0061.jpg

    Chers politiciens

    Oui les politiciens, ces gens qui soit disant représentent le peuple, la population dans son ensemble. Oui, normalement, nous devrions nous reposer sur les choix et les programmes de nos élus, n’est-ce-pas ? Et pourtant, vous me semblez être à mille lieux d’une figure d’exemple. S’en suivant, j’aurais plusieurs questions pour vous Mesdames et Messieurs les politiciens. Est-ce que vous aussi, à 17 as, étiez inquiets, comme je le suis, de l’état de la planète ? Dites-moi, si vous aussi, ne saviez pas si avoir des enfants était encore censé en ces jours. Etiez-vous préoccupés par votre consommation (en tout genre) comme je le suis au quotidien ? Vous disiez vous parfois que vous n’auriez plus la chance de découvrir telle ou telle espère ? Si pas, alors voici une dernière question à votre attention. Trouvez-vous normal qu’une jeune citoyenne de 17 ans se pose (entre autres) toutes ces questions ?

     

    DSC_0070.jpg

    Chères multinationales

    Vous pour qui une remise en cause de vos modèles de développement est inimaginable malgré votre potentiel échec de plus en plus prévisible. Dites-moi, multinationalistes, industriels, lobbyistes, … est-ce que cette soif d’argent et de pouvoir sera-t-elle un jour assouvie ? Songerez-vous à trouver des solutions pour remédier à cela ? Géants de l’industrie pourraient rimer avec prévenants de l’écologie. Car, en fin de compte, tout l’or du monde ne vaut pas une deuxième planète !

    DSC_0166.jpg

     

    Chères autorités, chers politiciens, chères multinationales

    DSC_0108.jpgJe ne pense pas vous apprendre grand chose en vous disant que nous, jeunes citoyens inquiets de l’avenir qui nous est réservé, les manifestants du jeudi, les jeunes qui marchons dans les rues afin d’être entendus, habitons sur la même terre que vous. Nous sommes dans le même bateau. Nous allons tous droit dans ce fameux mur. Nous espérons tous avoir un avenir. Et je pense qu’il nous arrive à tous de laisser notre utopie submerger notre inconscient le temps d’un instant. Le temps de rêver à un monde meilleur. Mais un rêve qui se veut tout de même réaliste. Alors, je fais appel aujourd’hui aux utopistes qui sommeillent en vous. Humains, Terriens, Citoyens, politiciens ou peu importe qui vous estimez être, prouvez-nous que votre présence est indispensable, que nous pouvons placer notre avenir entre vos mains, que vous en prendrez soin ou du moins, que vous mettrez des mesures en place afin que nous en ayons un !

    Pour découvrir 116 photos que j'ai prises tout au long de la marche, il suffit de se rendre, en haut à la rubrique Albums Photos et de cliquez sur l'album intitulé "Marche Ciney climat".

  • Rapport sur l’administration et la situation des affaires de la commune de Hamois pour l’année 2018

    Comme chaque année à pareille époque, les différents services communaux de Hamois présentent tout ce qui s’est déroulé concernant l’administration et la situation des affaires de la commune pour l’année écoulée. Sur 144 pages, quelques tableaux, photos et pas moins de 19 chapitres, il est possible d’en connaître la synthèse, parfois de manière très précise : la composition des organes communaux, les commissions communales, la déclaration de politique générale, le personnel communal, population et état civil, les finances, les marchés publics, l’enseignement, urbanisme & environnement, le PCDR, les travaux, l’extrascolaire, les plaines communales, le CPAS, la RCA, leConseil consultatif des Aînés, Tourisme –culture & communication et enfin la Maison de la Mémoire

    D’abord quelques chiffres et quelques constatations avec, entres parenthèses, les chiffres de 2017 :

    • La population de la commune qui était en légère régression depuis 2015, repart à la hausse : elle compte 7.582 habitants pour 7.553 l’an dernier
    • Augmentation des naissances : 82 (58) dont aucune sur la commune
    • Augmentation des décès : 41 (28) dont 25 sur la commune (15)
    • Diminution des mariages, 23 (34) et des divorces, 8 (13)
    • Augmentation des reconnaissances prénatales : 45 (42) pour 2 postnatales (0)
    • 2 déclarations de choix de nom (0)
    • Statu quo pour le nombre de cartes d'identité d'enfant délivrées : 298 (299)
    • Diminution pour les nouvelles cartes d’identité délivrées, 1.157 (1.346)
    • 455 entrées (451) pour 534 sorties (478)
    • 170 mutations intérieures (108)
    • 15 radiations pour l’étranger (11) et 11 d’office (11)
    • Statu quo pour le nombre de passeports délivrées : 255
    • 452 élèves primaires au 15/01/2018 (453) et 441 au 30/09/2018
    • 259 élèves en maternel au 30/09/2018 (249)

     

    Dans ce rapport, on peut notamment apprendre :

    • Le montant des taxes de tous les documents que l’on peut demander, du prix des rouleaux poubelles, d’un support sacs bio, des poubelles avec ou sans serrures, d’un permis d’urbanisme, d’un carnet de cohabitation légale (15 ) plus cher qu’un carnet de mariage (25  ), de la caution (250  ) pour les poubelles des camps scouts, ….
    • Pour chaque achat par l’administration communale, sa description de l’achat, la procédure d’achat, son estimation et son montant définitif (pas moins de 18 pages du rapport !)
    • Durant 2018, la CLDR de Hamois s’est réunie à 3 reprises. Le 23 avril, le 29 mai et le 15 novembre. Outre ces réunions, d’autres rencontres citoyennes ont eu lieu pour des projets bien spécifiques. Entre autre, le 18 avril dans le cadre du projet d’Aménagement du Centre de Schaltin, avec les riverains et les membres des différentes associations du village. Le 29 mai, la CLDR avait convié les habitants du village d’Emptinne à une réunion de présentation de l’esquisse du projet d’Aménagement de la Place d’Emptinne.
    • Entretien de tronçons de voiries (dossier 2017 réalisé en 2018) : rues de Spontin, de la Préale, de Scoville, Barsy-Fontaine, de la Creugette, d’Asneux et Mars-aux-Frênes
    • Voiries concernées par un entretien de leur revêtement asphaltique (marché 2018 pour réalisation en 2019) : rue du Tutawet à Scy, rue de Buresse à Hamois, rue Miecret et rue d'Hubinne à Hamois, rue de Frisée à Schaltin, rue de Spontin à Natoye et rue du Paradis à Emptinne
    • Affichage des près de 200 tombes pour le renouvellement du cimetière de Schaltin
    • Les plaines communales de Hamois se déroulaient du 16 juillet au 10 août, comme d’habitude, dans les locaux de l’OCTC et de la Boverie à Hamois. Pas moins de 441 enfants âgés de 2,5 à 12 ans ont été accueillis pendant les 4 semaines de plaines, ce qui représente une augmentation de 10 % par rapport à l’an dernier.
    • 476 participants aux stages sportifs de la RCA pour 47 animateurs engagés comme étudiants ou article 17 (CDD moniteur sportif)
    • Statistiques de fréquentation de l’OCTC : 429 personnes (207) + 32 dans des groupes (65). 3 vélos électriques ont été achetés et mis à disposition par la Maison du Tourisme Condroz-Famenne. Ils sont disponibles en location à l’OCTC : 30 en 2018 (13)
    • Le 11 septembre, une délégation de la Maison de la Mémoire s'est rendue au Palais Provincial pour la cérémonie de remise des chèques aux lauréats de l'appel à projets pour l'année 2018 dans la cadre des commémorations du centenaire de la Première Guerre mondiale. La somme reçue de 1.250 € servira à financer l'édition du Volume III de la série "Histoire et Patrimoine" consacré aux expositions 2017 et 2018 de la Maison de la Mémoire de Hamois.

     

    Au niveau des permis d’urbanisme délivrés par le Collège communal, on peut notamment apprendre :

    • Construction d’une habitation unifamiliale : 16 (17)
    • Construction de 2 habitations unifamiliales (permis groupé) : 1
    • Démolition d’une habitation : 1
    • Transformation et/ou extension d’une habitation : 25 (18)
    • Construction d’une véranda : 2
    • Création de nouveau(x) logement(s) dans une habitation : 5 (6)
    • Transformation d’une grange en logement(s) : 3 (1)
    • Extension de bureaux : 1
    • Modification des matériaux de parement de façades : 7 (2)
    • Construction et/ou transformation d’un car-port/garage : 3 (5)
    • Construction d’une annexe (atelier, remise, abri à bois...) : 3 (5)
    • Construction d’un hall de stockage avec appartement : 1
    • Construction d’un abri pour animaux : 1 (1)
    • Construction d’un auvent au-dessus des gradins du terrain de foot : 1
    • Construction de bâtiments agricoles (étable, hall agricole, écurie...) : 2
    • Extension de bâtiments agricoles : 3 (1)
    • Démolition d’annexes : 2
    • Abattage/élagage d’arbres : 3 (4)
    • Modification du relief du sol : 3 (6)
    • Aménagement d’une piste équestre non couverte : 1
    • Création de mares : 1
    • Réfection d’une allée de garage en matériaux imperméables : 1
    • Pose de panneau publicitaire : 1
    • Pose de panneaux photovoltaïques au sol : 2
  • Prestations de serment lors du dernier conseil communal à Hamois

    Lundi soir lors du premier conseil communal de l'année à Hamois, (désolé, j'étais bien loin de chez nous, à plus de 5.000 km !!!), Françoise Dawance a prêté serment comme présidente du CPAS et échevine et Laurent De Keersmaeker, son remplaçant au conseil, a prêté serment en tant que conseiller communal.

    image2.jpeg

  • Installation du Conseil de l’Action Sociale de Hamois ce jeudi 10 janvier

    Alors qu’habituellement, à Hamois, la prestation de serment des nouveaux conseillers de l’Action Sociale de la commune se déroulait à la Maison communale, pour cette nouvelle législature, elle a eu lieu dans les locaux du CPAS à Hamois, comme le demande la loi régionale. Avant leur première séance de travail, chacun a prêté serment entre les mains de Valérie Caverenne, bourgmestre. Présidé par Françoise Dawance, le conseil se compose deJosée Libion, Christine Chermanne, Louis Nihoul, Stéphane Dieudonné, Natacha Beugnier, Damien Nottebaut et Laurent Dekeersmaeker pour le groupe Ensemble et Daniel Meul pour Ecolo.

    Suite à sa désignation en tant que présidente du CPAS, Françoise Dawance sera remplacée comme conseillère communale par Laurent Dekeersmaeker, ce lundi 14 janvier, lors de la première séance de l’année du conseil communal.

  • Keep calm et be happy, premier discours de Frédéric Deville lors des vœux de Nouvel An à l’administration communale

    DSC_0012.jpgC’est en présence de la plupart des membres du conseil communal, de tous les membres du conseil de l’Action Sociale qui sortaient tout juste de leur première réunion, des représentants de la zone de police Condroz-Famenne et de la zone Dinaphi et des membres du personnel administratif, culturel enseignant et ouvrier que s’est déroulée la traditionnelle séance de vœux dont la date n’a pas variée : toujours le 2 janvier à 11h dans les locaux du Centre Culturel.

    DSC_0002.jpgPour Nathalie Constant, directrice générale, « Une nouvelle législature a débuté. La clé de contact est tournée. Le cruise control est activé. Cela étant, pour avancer, le carburant est essentiel ! En effet, un DG ne peut organiser ne peut organiser et gérer une administration sans vous, sans le professionnalisme dont vous faites preuve, quelque soit le service, le grade que vous occupez. L’année 2019 sera marquée par l’élaboration et la mise en œuvre du Programme Stratégique Transversal. Il définit les objectifs stratégiques de l’autorité, lesquels seront déclinés en objectifs opérationnels, eux-mêmes traduits en actions. Il précise les moyens humains, logistiques, financiers et les délais requis pour atteindre les objectifs fixés. Le PST, s’il représente une surcharge de travail du moins au début, c’est une surcharge nécessaire car il est un outil de planification qui s’inscrit dans une démarche de bonne gouvernance et permettra une visibilité accrue de l’action communale. Le PST favorisera l’émergence et/ou l’élargissement de synergies, le décloisonnement des services puisque ceux-ci, ainsi que les organismes para-communaux, seront pleinement associés à sa rédaction et sa concrétisation.

    DSC_0003.jpg

    DSC_0001.jpgAu niveau de l’administration communale, l’accent sera également mis sur l’amélioration de la communication interne. Il faut, en effet, transmettre l’information pour pouvoir impliquer ses collaborateurs, éviter des dysfonctionnements, uniformiser les procédures et renforcer ainsi l’efficacité des services. Une réflexion est actuellement menée dans ce but au sein du Comité de direction. Toutefois, tout ce qui précède ne dont pas occulter les missions légales que nous exerçons au quotidien. Nous avons donc du pain sur la planche ! Comme je l’ai déjà dit il y a un an, nous ne doutons pas de la poursuite de la collaboration et de la mobilisation du personnel, ingrédients indispensables pour mener des projets, réaliser nos missions et assurer aux citoyens un service public de qualité. »

    DSC_0014.jpgPour Frédéric Deville, bourgmestre, «Keep calm and be happy (accent à corriger !). Cette année, à l’occasion de cette cérémonie des vœux, nous ne parlerons pas de la crise économique, des contraintes budgétaires toujours plus compliquées, de la guerre dans le monde ou encore de l’accident de Michael Schumacher. Nous ne dirons pas non plus que votre emploi est peut-être menacé ou que nous regarderons dans les couloirs des bâtiments communaux, qui, parmi vous, passe trop de temps à boire des tasses de café. Aujourd’hui, plus que jamais, soyez sans crainte, la vie est belle, et particulièrement à Ciney. Lorsque vous rentrerez tantôt chez vous, ne soyez pas anxieux ou stressé quand à votre futur au sein de l’administration communale de Ciney : la collaboration avec chacun d’entre vous est une de nos volontés. Trop souvent, ces dernières années, j’ai quitté et certains d’entre vous aussi, cette cérémonie de vœux avec le moral dans les chaussettes. Or, pour moi, pour nous, la cérémonie annuelle des vœux doit rester un moment de convivialité, un moment où l’on souhait sincèrement à ses collègues le meilleur de l’année à venir. Aussi, le Collège et moi, nous vous souhaitons ce dont vous rêvez :

    • DSC_0015.jpg

      Une santé de fer pour nous aider à réaliser nos 186 engagements
    • Des moments en famille riches en émotions pour être en forme chaque lundi matin
    • Des vacances bien méritées (n’oubliez pas la carte postale envoyée à l’hôtel de ville)
    • Des billets de Win For Lige gagnants (j’en profite au passage pour vous dire que nous chercherons un mécène pour financer le futur hall omnisports !
    • Mais, surtout, que vous soyez épanouis dans votre boulot, tous les jours de la semaine

    DSC_0016.jpgA titre personnel, je suis, grâce aux Cinaciens et grâce à vous, quelqu’un d’épanoui et d’impatient. J’aime mon nouveau métier, j’aime avoir des collègues à qui je peux parler de tout et de rien, j’aime collaborer et apprendre avec vous au jour le jour. J’ai confiance dans les 6 années qui s’annoncent et je compte sur chacun d’entre vous, pour amener votre pierre à l’édifice. Que vous soyez du CPAS, de l’enseignement, des crèches, de la zone de police ou encore de la zone de secours, sachez que je compte entretenir les bonnes relations qui nous unissent depuis plusieurs semaines, voire plusieurs mois pour certains d’entre vous. Le respect mutuel et l’écoute doivent rester des valeurs clés pour le futur. J’en profit également pour réaffirmer devant tout le monde la confiance que j’ai envers notre Directrice générale et notre Directeur financier. J’ai autant de confiance dans leurs qualités professionnelles et humaines que dans leur intégrité.

    La traditionnelle séance des vœux est aussi l’occasion de faire le point tant sur le passé que sur le futur. Pour analyser le passé, il faut jeter un œil dans le rétroviseur. Dans notre cas, il est beaucoup trop tôt pour pouvoir tirer des conclusions quant au mois passé ensemble. Certes, certaines personnes souhaiteraient qu’on ait déjà réalisé nos 186 engagements mais restons sérieux et surtout constructifs. Avançons pas à pas, km après km, jusqu’à la destination finale, en 2024. Keep calm et be happy ! Quant au futur, il semble propice au travail, à la bonne humeur et surtout aux 186 engagements que nous souhaitons faire avec vous. L’an prochain, ici, devant vous, j’espère pouvoir faire le point avec vous sur tous les projets déjà réalisés. Je suis certain que je vous féliciterai tous pour le travail déjà accompli et que je vous encouragerai tous pour le travail encore à fournir. Tous ?

    DSC_0018.jpg

    Malheureusement, non, une personne a décidé de profiter d’une retraite bien mérités dans quelques semaines et je souhaite remercier, au nom de toute l’administration communale, Alain Ferbus, directeur général du CPAS pour l’ensemble du travail fourni au service des plus démunis. »

    DSC_0027.jpg

    Comme d’habitude, avant de passer à la partie plus festive, le bourgmestre a donné congé à tout le monde l’après-midi, soit pour faire la fête entre collègues ou rentrer chez soi, le cœur léger ! « La vie est belle » termine son premier discours longuement applaudi.

    Pour découvrir 28 prises ce mardi dans les locaux du Centre Culturel, il suffit de cliquer, à droite, sur l'album intitulé "vœux Ciney 2019"

  • Installation du Conseil de l’Action Sociale de Ciney le 2 janvier

    On ne chôme pas à Ciney car, c’est ce mercredi 2 janvier à partir de 8h30 que les conseillers du CPAS ont prêté serment devant Frédéric Deville, bourgmestre. Présidé par Séverine Goedert, également échevine de la santé, de l’enfance et des affaires sociales, le conseil se compose de Julien Delchambre, Catherine Félix, Jean-Pol Gaspard, Aline Mailleux, Sylvain Milcamps et Katy Quinet pour le groupe ICI, Nadège Dumont Patrick Galloy et Bertrand Rodrigue pour le groupe Action ainsi que d’Éric Wéry pour le groupe Ecolo.

  • Conseil communal de Havelange du 17 décembre

    Etant à la même heure à Hamois pour le conseil communal, j'ai reçu, hier soir, le communiqué de presse suivant émanant de Nathalie Demanet, bourgmestre et de l'administration communale de Havelange. Le voici à votre bonne lecture:

    Après une minute de silence proposée à l’occasion de la disparition de Monsieur Luc Jadot, ancien Bourgmestre de la commune de Hamois, les Conseillers présents ont traité les points prévus à l’ordre du jour.

    1/ Les membres du conseil communal ont pris acte de la décision de Monsieur François Meunier, conseiller communal élu sur la liste H2018 au sortir du scrutin du 14/10/2018, de vouloir siéger comme conseiller indépendant.

    2/ Le PV du conseil communal d’installation du 3 décembre 2018 est amendé pour être plus complet par rapport aux échanges qui ont eu lieu concernant la validité du scrutin remise en cause par deux membres de la minorité. Suite à l’engagement de la Bourgmestre de faire la lumière sur les affirmations déstabilisantes de deux élus de la minorité, une mise au point s’imposait en début de séance.

    Premièrement, il était question, selon leur témoin de liste d’une divergence de voix de préférence pour 3 candidats H2018 dans le bureau de dépouillement n°3. Or la seule pièce légale et opposable est le PV du bureau dûment signé par toutes les personnes présentes, en ce compris le témoin de liste. Dès lors, nous affirmons qu’il n’y a eu aucune faute dans l’organisation du scrutin et de son dépouillement. Non seulement, nous réitérons vis-à-vis de ces personnes (président, secrétaire, assesseurs, témoins et membres du personnel), toute notre gratitude et les remerciements auxquels ils ont droit mais aussi, avons-nous demandé des excuses publiques à leur encontre.

    Ensuite, il a été affirmé à plusieurs reprises lors du conseil de ce 3 décembre que les élus de la liste H2018 n’auraient pas reçu le courrier les informant du recensement des résultats du vote et du mode de recours en cas de contestation. Or, après le conseil communal et explications avec la Directrice générale, responsable de cet envoi, les deux élus ont reconnu avoir reçu lesdits documents. Dès lors, nous estimons que Madame Manderscheid mérite tout le respect dû à sa fonction et que telles accusations publiques sont graves et méritent des excuses publiques à l’attention de l’intéressée.

    La chef de file de la minorité a présenté ses excuses au nom des élus de sa liste aux personnes qui auraient été blessées de l’intervention faite à l’occasion de l’installation du conseil communal et assure qu’il n’était nullement dans leur intention de remettre leur travail en question.

    3/ Vu que le budget 2019 n’est pas encore voté, les membres du conseil communal ont procédé au vote de deux douzièmes provisoires (correspondant au crédit budgétaire 2018) afin de pourvoir aux dépenses ordinaires de janvier et février 2019.

    4/ Le CPAS ayant voté une seconde modification budgétaire pour 2018, celle-ci a été soumise à l’approbation des membres du conseil communal qui exerce la tutelle sur le CPAS. Le budget ordinaire de l’exercice 2018 est modifié de 32.92,77 € pour être équilibré à hauteur de 1.422.536,51 €. En ce qui concerne le budget extraordinaire de l’exercice 2018, le nouveau résultat est de 23.933,55 €.

    5/ Dossier de reconnaissance du centre culturel – approbation

    fermetilleulls.jpgLe conseil communal a voté par 11 voix pour, 4 abstentions (1 absent) la demande de reconnaissance du Centre culturel de Havelange. Il a été reconnu sur base du décret du 28 juillet 1992 de la Fédération Wallonie-Bruxelles. Son Contrat-programme 2009/2012 a permis de fixer la stratégie de la mise en œuvre des activités culturelles pour la commune de Havelange.

    Le nouveau décret du 21 novembre 2013 a permis une prolongation des effets de celui-ci pour une période transitoire jusqu’au 31/12/2018 dans l’attente de l’introduction d’une nouvelle demande de reconnaissance.

    Une présentation Power point des grandes lignes de cette nouvelle demande a été présentée en séance du conseil communal du mois de juin 2018. Une séance de question-réponse a également été organisée en séance publique fin octobre 2018 et une copie de ce document a été transmise aux nouveaux élus ce 3 décembre 2018. L’approbation par le Conseil communal de cette demande représente :

    -           une reconnaissance du travail de qualité qui est fourni depuis des années par l’équipe

    -           un soutien à son développement

    -           un engagement à accroitre l’intervention communale annuelle pour atteindre 90.000 € à l’horizon 2024.

    Suite aux échanges qui ont eu lieu le 22 octobre 2018, il est convenu entre le conseil communal et le CCH de

    -           développer plus avant les volets suivants dans la demande de reconnaissance : la vie associative des aînés, la décentralisation pour soutenir les associations de village de manière à développer une culture populaire et le tourisme, partie croissante du développement économique de notre commune aux portes de l’Ardenne

    -           de rechercher toutes les pistes de subsides pour diminuer la charge financière de la commune compte tenu des incertitudes sur l’évolution des finances de celle-ci

    -           de participer à deux réunions de concertation avec le collège communal

    -           de présenter annuellement le rapport d’activité en séance publique du conseil communal.

     

    6/ Projet VADA (Ville amie des aînés) : ce concept montre que Havelange est soucieuse d’encourager le vieillissement actif en optimisant la santé, la participation et la sécurité de ses aînés. Le conseil communal de ce lundi a validé la liste des membres du COPIL (Comité de pilotage), organe de concertation, de collaboration et de priorisation des différents projets visant à rencontrer ces objectifs. Il regroupe tant des citoyens de la commune, des membres du personnel que de l’administration provinciale, partenaire de ce projet.

    Informations :

    La Commune de Havelange avait introduit un dossier de subventionnement pour aménager une zone de mobilité douce rue Ocolna, elle a obtenu pour ce faire la somme de 66.932,25 € du Ministre wallon en charge de la mobilité. Pour rappel, c'était aussi une demande des jeunes conseillers du conseil communal des enfants !

    Par ailleurs, nous nous réjouissons également d’apprendre que le même Ministre a retenu le projet de bus express reliant Marche à Liège, lequel a été soutenu par notre majorité depuis des années.

  • La population hamoisienne très nombreuse et le monde politique de la région ont dit au revoir à Luc Jadot

    Pour les personnes qui ne disposaient pas de places réservées dans l’église de Hamois, il fallait être présent une heure avant l’office religieux pour assister, assis à une messe concélébrée par six prêtres (dont le doyen et son frère et l’abbé Leboutte revenu dans son ancienne paroisse) à l’occasion de l’enterrement de Luc Jadot, qui a été bourgmestre de Hamois durant 18 ans.

    En dehors du gouverneur de la province de Namur et du ministre fédéral François Bellot, passé un coup de vent, on reconnaissait la plupart des bourgmestres ou ex bourgmestres de l’arrondissement de Dinant, des villes de Namur, d'Assesse et même hors province, de Clavier (désolé si je n’ai pas reconnu tout le monde ! mais, pour une fois, la plupart sont restés et ne se sont pas contentés d’un court passage à l’offrande). 

    DSC_0420.jpg

    Valgorge et d’Alluyes, jumelés avec Hamois, ont tenu à être présents et avaient envoyé une délégation de représentants de leurs jumelages (l’adjoint au maire d’Alluyes accompagné par le président du club de pétanque, l’épouse du maire de Valgorge accompagnée notamment par la jumelle de Luc et de Rita) tout comme ses amis collectionneurs.

    Pour accueillir le cercueil à l’église, les ouvriers communaux avaient tenu à faire la haie d’honneur avec à leurs côtés les porte drapeaux présents à chaque commémoration dans la commune et les membres de la confrérie de la Gatte d’or arborant leur épitoge.

    Côté discours, Valérie Caverenne, bourgmestre de Hamois, Pierre-Henri Roland, premier échevin de Luc et actuel premier échevin, Marc Wilmotte, directeur général, au nom de l’administration communale, Pascal Henry, le président de l’Epsis de Schaltin où Luc a été directeur et était administrateur, Jean Didion, pour la confrérie de la Gatte d’or où Luc a été membre fondateur et en était le maître de cérémonie et Jacques de Cartier d’Yves, président de la Maison de la Mémoire, où Luc a été un des membres fondateurs, ont pris la parole pour lui rendre hommage.

    DSC_0268.jpgVoici l'intégralité du discours prononcé par Valérie Caverenne-Warzée, bourgmestre de Hamois:

    « Rester soi-même, au service du citoyen, dans la proximité, dans l’humilité et dans le travail au quotidien pour les préoccupations de la population ». Ainsi s’exprimait encore récemment notre Bourgmestre, Monsieur Luc Jadot, sur la fonction du mandataire local. Mais c’est singulièrement de cette façon qu’il s’est investi pendant 24 ans pour sa commune.

    Aujourd’hui, la commune de Hamois est en deuil, notre Bourgmestre a tiré sa révérence, beaucoup trop tôt.

    Par ces quelques mots, trop courts pour aborder un engagement politique exemplaire, nous souhaitons nous remémorer son parcours et évoquer l’homme bienveillant, déterminé et disponible que nous avons eu la chance de croiser sur notre route et d’accompagner pour un bout de chemin.

    C’est en 1988 que Luc a pris ses premières responsabilités au sein de la commune de Hamois en étant désigné à la présidence de la toute nouvelle Commission Communale de l’Aménagement du Territoire.

    Son implication déjà bien présente et son amour indéfectible pour sa commune l’ont conduit à se présenter face à l’électeur en 1994.

    D’emblée, il accède à la fonction de premier échevin en charge notamment des matières culturelles, touristiques et sportives. Ancien directeur de l’Epsis, il  fut également très attentif à l’enseignement communal qu’il affectionnait tout particulièrement 

    Le scrutin de l’année 2.000 le plébiscitera majoritairement et Luc scindera l’écharpe mayorale pour ne plus la quitter durant ces 18 dernières années.

    Parallèlement à son mandat local, Luc a siégé avec assiduité dans d’autres entités publiques et associations.

    Nous citerons entre autres,

    -Tout d’abord, son poste d’administrateur à l’Intercommunale des eaux du Condroz et à l’Association Intercommunale pour les Services de Distribution d'Eau;

    - Ensuite, il fut le Premier Président du BEP Crématorium. Il a contribué à la constitution de l’intercommunale mais aussi au lancement et à la concrétisation du crématorium de Ciney 

    - Enfin, il présida la Zone de Police Condroz Famenne ;

    Luc était un bourgmestre dévoué, un président attentionné. Il entretenait une relation de confiance avec ses collègues de travail, mais aussi avec la population. Toujours à l’écoute de ses administrés et de son personnel. Luc appréciait beaucoup partager ses différentes passions avec les jeunes et les moins jeunes.

    Si nous sommes ici aujourd’hui, ce n’est pas un hasard, Luc nous a choisis, pris sous son aile et Ensemble, nous avons travaillé, partagé un projet commun pour notre commune mais surtout vécu une belle aventure humaine.

    Au nom du Collège, au nom du Conseil communal et du Conseil de l’action sociale, nous tenons à nouveau à le remercier pour son immense travail, sa motivation permanente et son dévouement inépuisable qui ont marqué à jamais chacun d’entre nous.

    A son épouse Rita, à ses enfants, Jonathan, David et Rose, nous adressons nos plus sincères condoléances.

    DSC_0238.jpgVoici l'intégralité du discours prononcé par Pierre-Henri Roland, premier échevin:

    Homme de culture, Luc était un Bourgmestre de terrain.

    Pour mémoire, j’aimerais souligner quelques une de ses initiatives auxquelles il tenait beaucoup :

    • la création de l’OCTC
    • la réalisation de plusieurs plaines de jeux dans nos villages
    • la traversée régionale de Hamois
    • le Zoning de Hamois Biron
    • sa mobilisation pour la concrétisation du Ravel
    • la création de la maison de village de Schaltin
    • sur le plan sportif : la construction de la buvette du club de football de Schaltin

    Le terrain Synthétique de Hamois, l’extension du hall omnisports de Natoye

    • la mise sur pied du Plan Communal de Développement Rural
    • sa précieuse collaboration lors d’organisations d’événements tels que le Rallye de la MDJ et la foire aux vieux papiers

    Il accordait également beaucoup d’importance à Valgorge, Alluyes et Vivaise, nos jumelages français et ses ambassadeurs de qualité, que je remercie de leur présence.

    Nous apprécions aussi Luc comme la personne dépositaire de la mémoire collective de Hamois-en-Condroz, pour la richesse de ses connaissances et son souhait de les partager.

    Dans cet esprit, nous devons à cet homme passionné, la création de la Maison de la Mémoire, le Cercle Historique local, et la revalorisation certaine des cérémonies patriotiques.

    Les traces de son action animeront toujours nos paysages condruziens, notre patrimoine commun .... tout au long du RAVeL, dans son Espace muséal, à travers nos guides, nos publications ...net surtout, dans nos cœurs.

    En sa mémoire, nous nous devons de continuer à écrire de belles pages et de poursuivre son œuvre ; il aura en effet rendu notre commune vivante, agréable et remplie de ressources.

    Si Luc avait le don de parler de ce que nous aimions avec enthousiasme, émotion et justesse, nous tenons à le remercier pour son travail mené inlassablement avec un dynamisme permanent, un engagement citoyen, une humanité profonde et un esprit d'équipe indéfectible.

    Je ne peux passer sous silence son humour particulier et contagieux que nous n’oublierons pas.

    Pour tout cela, Luc marquera à jamais l’histoire de la vie communale de Hamois-en-Condroz.

    Outre sa famille et ses proches, mes pensées vont également aujourd’hui à David qui par son entrée au conseil communal, semble destiné à marquer symboliquement la continuité de l’action de son père.

    A titre personnel, Luc était plus qu’un collègue, il m’a offert progressivement sa confiance et,         je crois son amitié. Véritable confident, il m’a toujours soutenu dans les moments difficiles que j’ai traversés. Je lui dois mon engagement dans la vie politique. Pour cette proximité et cette main tendue, je ne t’oublierai jamais.

    DSC_0308.jpg

    Voici l'intégralité du discours prononcé par Marc Wilmotte, Directeur général:

    Tout le personnel et moi-même sommes profondément choqués et attristés de la disparition soudaine de Luc. Cela nous paraît irréel car il est encore tellement là ! Tout nous rappelle en permanence sa présence.

    Si Luc était incontestablement le patron, il exerçait ce rôle avec une grande humanité et était très accessible pour tous.

    Lors de l’arrivée d’un nouvel agent, il était fréquent qu’il l’emmène découvrir en voiture les plus beaux endroits de la Commune afin de partager au plus vite sa passion.

    A titre personnel, je reste reconnaissant de la simplicité de son accueil et de la compréhension dont l’homme expérimenté qu’il était a toujours fait preuve face aux difficultés que j’ai éprouvées dans l’exercice d’une fonction qui était nouvelle pour moi.

    Chaque jour, il venait à la Commune et passait dans mon bureau, s’installait dans le fauteuil en face, comme il le faisait avec Joseph avant moi, et nous entamions un petit tour des affaires communales, un petit tour du propriétaire en somme car c’était « sa » Commune.

    Je retiendrai de ces moments privilégiés son esprit constamment malicieux.

     Sans doute celui-ci lui permettait-il de faire face à ses écrasantes responsabilités de Bourgmestre qui le tourmentaient régulièrement.

    Souvent subtil, il me disait : « Marc, les mandataires ne font que passer, l’administration reste. Puis il ajoutait dans un sourire, pensant à lui : mais il y a des exceptions… ».

     Le personnel et moi-même l’avons vu défendre vigoureusement sa Commune à de nombreuses reprises. Et dans ce cas, pour s’opposer, qui que vous soyez, il fallait être prêt à monter sur le ring. Nous en restons admiratifs.

    Il nous a beaucoup appris mais il voulait encore nous transmettre tant de choses.

    Nul doute que Luc, parce que c’est comme cela que nous l’appelions tous au sein de la Commune, restera à jamais présent dans notre souvenir.

     Tout le personnel espère t’avoir accompagné au mieux. Repose en paix…

    DSC_0177.jpgVoici l'intégralité du discours prononcé par Jacques de Cartier d'Yves, président de la Maison de la Mémoire:

    Mon cher Luc, avec ton départ si soudain, la Maison de la Mémoire est en grand deuil. Elle perd son fondateur, mais elle perd aussi sa mémoire vive, comme si on avait débranché son ordinateur !

    Quand on perd un être cher, un ami,  les mots sont vains, sans doute, mais je voudrais te dire merci au nom de tous les membres de la Maison de la Mémoire.

    Merci de n'avoir eu de cesse de nous rappeler que la passion est un puissant moteur qui permet de réaliser de grandes choses, de beaux projets et ... des collections exceptionnelles;

    que le monde est un petit jardin - de cartes postales, bien sûr - qui permet des rencontres,  des découvertes et des trouvailles multiples, surprenantes parfois ;

    qu'il  fait bon vivre dans le vrai Condroz, entre tiges et chavées, dans la commune de Hamois, dans nos villages et hameaux, dans nos vieilles maisons de pierre qui rayonnent de chaleur au plus fort de l'été;

    qu'il faut lire, comme dans un grand livre ouvert, les traces de l'Histoire à travers le patrimoine - bornes féodales, croix d'occis, potales, chapelles, églises, simples maisons paysannes, fermes condruziennes, moulins, châteaux - et le récit de la vie de nos ancêtres, leurs destins, leurs joies et leurs peines... ;

    qu'une bonne connaissance du passé, guide le présent et éclaire le futur,

    que chaque promenade dans notre belle région offre, au fil des saisons, des paysages incomparables, que nos vieux arbres plus que centenaires murmurent tant de secrets dans le vent ;

    que le folklore et les traditions locales sont les petits cousins de l'Histoire. Ne seraient-ce pas, par ailleurs, les lutins de Hubinne, gardiens de la Gatte d'Or, qui t'ont emmené dans l'autre monde, toi qui fut leur plus ardent défenseur ?

    que la Foi jointe à de solides convictions d'humanisme est une merveilleuse clef pour le bien-vivre ensemble, mais aussi pour faire naître de fidèles et solides amitiés;

    que l'humour est un souverain remède pour affronter les jours sans soleil, les nuits sans lune, les déserts sans oasis, les montagnes sans refuges;

     enfin, que les mots Patrie et Honneur se conjuguent avec Fidélité et Souvenir, qu'être gardien et  passeur de Mémoire est une tâche de longue haleine à transmettre inlassablement de génération en génération;

    Nous te souhaitons beaucoup de courage, chère Rita, pour affronter cette bien difficile épreuve! Nous t'assurons ainsi que tous les tiens, de notre affection et de notre amitié.

    Adieu, mon cher Luc, ton souvenir est impérissable : il vit dans nos coeurs !

    Des chants religieux créés par Angelo Branduardi ont été diffusés pendant la longue offrande où plus de 600 personnes (ou plus, pas facile à compter) ont voulu dire un dernier au revoir à Luc avant pour certains de se rendre au cimetière.

    DSC_0421.jpg

    A la fin de l’office religieux, l’abbé Leboutte a dit quelques mots dont je retiens : « Luc, ça se fabrique et l’amour qu’il a reçu de tout le monde ». Il a été suivi par les enfants de Luc et sa sœur aînée (il a donné sa vie aux autres, … ils nous a inculqué que le sport devait être d’abord un plaisir, …, il allait pouvoir profiter de sa famille, …) et du témoignage de sa belle-fille témoignant au nom de son fils à son grand-père.