Vie politique - Page 9

  • La place Monseu à Ciney piétonne ? Vous pouvez réagir à la proposition Ecolo

    Voici un communiqué de presse signé par Ecolo Ciney ! A vous de réagir 

    Quelle fierté ce mardi dans les yeux de nombreux cinaciens de voir trôner le clocher remis à neuf sur la Collégiale !

    Cet événement réjouissant était certes important, mais ne nous arrêtons pas en si bon chemin dans la valorisation du patrimoine et dans l’embellissement de notre ville! En effet, pour Ecolo la pose du nouveau clocher et la rénovation de la Collégiale ne doit pas éclipser le défi qui nous attend : rendre Ciney plus propre, plus agréable, plus convivial, plus accueillant tant pour les citoyens que pour les touristes et les visiteurs d’un jour.

    DSC_0051.jpg

    Ciney mérite un projet ambitieux pour demain :

    La Place Monseu piétonne !

    Ce mardi lors de la pose du clocher, la Place Monseu a été rendue aux piétons, et comme à chaque fois que la place est libérée de ses voitures, les cinaciens ont pris possession de cet espace public avec beaucoup de plaisir, générant de nombreuses rencontres et une belle convivialité. Cette situation devrait être permanente !
    En effet, avez-vous déjà pris un verre place Monseu avec vue sur les voitures ? Bof…

    Le parking de la place Monseu pourrait être réduit à une vingtaine d’emplacements (PMR, parents avec jeunes enfants, etc.), libérant ainsi de la place pour un espace de convivialité, une plaine de jeu, des bancs, de la verdure, des œuvres d’art… Notre centre-ville doit être à l'image de ce que nous voulons : un lieu de rencontre et de convivialité : pas un parking !

    Si on s’ouvre un peu sur ce qui se fait autour de nous, on se rend compte par exemple qu’il y a 40 ans, la Grand Place de Bruxelles était un vulgaire parking ! Difficile à croire quand on sait qu’aujourd’hui elle est considérée comme une des plus belle place du monde et qu’elle jouit d’une renommée internationale, drainant de très nombreux visiteurs. Un choix politique courageux à l’époque a permis cette transition !

    Des pedibus/des rangs à vélo pour désencombrer les abords des écoles

    La mobilité reste un défi au centre-ville, en particulier aux heures de pointe ! La mise en place de dispositifs qui évitent l’entrée des voitures dans le centre devrait être envisagée en partenariat avec les écoles. De nouveau il ne s’agit pas de réinventer la roue, mais de prendre le meilleur de ce qui se fait déjà ailleurs !Voyez par exemple, ce qui se réalise à Namur ou à Acoz.

    Des services qui facilitent la ville pour tous : fontaines publiques, toilettes publiques, parkings vélos sécurisés,...

    Il n’est pas toujours simple ni pratique de passer du temps en centre-ville pour flâner ou faire ses courses, notamment en famille avec des enfants, ou pour des personnes âgées ou à mobilité réduite.

    Des petits aménagements pourraient pourtant rendre le centre-ville « enfants admis » et PMR bienvenus : installer des toilettes publiques pour les petits besoins pressants, placer des fontaines publiques pour se désaltérer, aménager des parkings vélos pour répondre à l’utilisation croissante des vélos électriques par toutes les tranches d’âge, en particulier les 3 x 20.

    Quand les écolos redessinent l'espace public…

    Tout au long de cette année 2017, Ecolo Ciney organise des rencontres ouvertes à tous, qui sont autant d'occasion de se pencher sur des thématiques importantes pour imaginer Ciney, demain. Notre dernier rendez-vous portait justement sur les questions relatives à l'aménagement de l'espace public. Les participants se sont prêtés au jeu, et c'est en dessinant notre commune idéale que nous avons échangé idées, projets, réalités.

    Les 3 propositions expliquées précédemment sont notamment le fruit de ces rencontres durant lesquelles les participants souhaitaient retrouver une ville où on respire, où l'on peut prendre le temps d'être ensemble, petits et grands. Quand les écolos redessinent l'espace public, c'est pour plus d’autonomie, plus de convivialité, plus d’espaces de rencontre et plus de nature.

  • France Masai et Christophe Simon, co-présidents d'Ecolo Ciney

    Les Verts cinaciens ont élu, ce mardi soir, leurs co-présidents pour les 2 prochaines années : France Masai, 35 ans, de Sovet, et Christophe Simon, 33 ans, de Biron. Leur rôle : coordonner l'action d'Ecolo sur le terrain cinacien. Merci à eux pour leur engagement !

    «Il existe mille manières d'être acteur de sa vie. Je suis motivée à m'investir près de chez moi, pour des projets qui ont du sens. Si la politique, c'est pas super tendance, chez Ecolo, ça se passe autrement. C'est collectif, c'est concret, c'est éthique : il y a un vrai projet de société qui nous rassemble. Et, toujours, l'attention aux générations futures. » explique France.

    Echange de plantes et de semis le 21 mai

    Leur premier rendez- vous ? Ce dimanche 21 mai de 10h à 16h avec une première action : pour un échange de plantes, graines, semis ... au Parc St Roch, en prémices à la journée de la Biodiversité.

    « A Ciney, c'est une activité qui manquait jusqu'ici, explique Christophe. Nous avons eu l'idée d'organiser un échange de semis et de plantes pour le jardin, légumes et fleurs. Nous sommes nombreux à aimer jardiner, même sur un bout de balcon, à redécouvrir des variétés anciennes, à cuisiner ce que nous récoltons, à nous émerveiller, avec nos enfants. »

    Bourse d'échange et partage de plantes (2).png

    Venez avec vos semis, plantes vivaces, graines que vous avez en trop et emportez ce que vous voulez ! Si vous n'avez rien à échanger, vous pouvez vous servir en apportant une contribution dans la tirelire prévue à cet effet. Ecolo Ciney distribuera des sachets de semences et prévoit également une animation pour les enfants, des conseils de jardinage et d'apiculture, un bar,...

    À travers cette action, Ecolo soutient la résistance qui, depuis plusieurs années, s’organise à travers des mouvements comme Semailles, Kokopelli, Cycle en Terre, Nature et Progrès et bien d’autres...

    Quelques consignes avant de nous rejoindre ? N'apportez pas de plantes invasives, étiquetez vos plants, prévoyez cageots et sacs pour emporter vos découvertes.

  • Visite d'Ecolo chez Rekwup à Ciney

    33425882454_fd5705e8c5_z.jpgDans le cadre de l’initiative lancée par le parti Ecolo, "Ecolo on Tour" , Patrick Dupriez (co-président), Gilles Van Den Burre (député fédéral), François Bouchat (conseiller communal à Ciney) ont visité il y a peu l’atelier de l'entreprise Re'Kwup active dans le domaine des gobelets réutilisables.

    Jean-Gérald Pahaut, directeur de l'entreprise, leur a expliqué tous les efforts qui étaient fait pour limiter au maximum la consommation d'eau et d'énérgie : par exemple, dans ces installations, 5 ml d'eau par gobelet suffisent pour un nettoyage parfait ! Ensuite les discussions ont été très nourries et principalement portés sur :

    - l’économie de la fonctionnalité : le client n'achète plus de gobelets, il paye pour leur utilisation et leur lavage. Du coup, le fournisseur a tout intérêt à s'équiper de gobelets solides, durables et à les nettoyer en utilisant un minimum d'eau et d'énergie de manière rationnelle

    - l'économie circulaire : les matières sont continuellement réutilisées, donc moins d'extraction de matières premières et on tend vers le zéro déchets.

    - la fiscalité verte : il est décevant de constater qu'aujourd'hui, cela reste moins coûteux pour des organisateurs d'événements d'utiliser des gobelets jetables, avec toutes les conséquences en termes de production de déchets et de gaspillage de matières premières !

    « La société du tout à jeter est un désastre environnemental et un cul de sac culturel, a commenté Patrick Dupriez, Co-président d'Ecolo. Il est temps de refonder une économie basée sur la protection des ressources et les cycles de la nature. Réutiliser plutôt que jeter doit devenir une évidence. »

    34110330572_75f735d742_z.jpg

    Pionnière de l’économie de la fonctionnalité, avec ses gobelets, Re'Kwup s’est lancée à pieds joints dans l’économie locale et durable, avec le souci constant de réduire les déchets et de limiter l’impact environnemental à tous les stades de vie des gobelets.

    "Il est vraiment réjouissant de constater que dans notre Condroz, de jeunes entrepreneurs s'engagent dans ce créneau et y créent de l'emploi local. A mes yeux, la société re'Kwup! constitue l'exemple type de l'entreprise durable, implantée dans son territoire et non-délocalisable, financée en partie par ses "supporters" au sein d'une coopérative, et offrant un service ayant un impact positif sur son environnement ! " a déclaré François Bouchat.

    « Il y a encore du chemin à accomplir pour que l'ensemble des organisateurs passent aux gobelets réutilisables mais voir que les étudiants de Louvain-la-Neuve ou plus près de chez nous, les apéros cinaciens aient franchi ce pas, c'est très encourageant », a conclu le coprésident cinacien des Verts.

  • Ecolo remercie les navetteurs en gare de Ciney à l’occasion de la Saint Valentrain

    Comme à chaque 14 février depuis 17 ans, les militants Ecolo réaffirment l’intérêt porté aux usagers du rail et leurs volontés de prouver que des alternatives sont possibles. A Ciney, ils étaient présents dès 6h jusqu’à 8h. On notait notamment la présence du co-président du parti, Patrick Dupriez ainsi que les conseillers communaux Anne Marie Camus et François Bouchat aux côtés des militants. Pour Ecolo, «au niveau fédéral, l’année écoulée a été particulièrement éprouvante pour les usagers des transports en commun: entre les fermetures de guichets et de salles d'attente, le manque de ponctualité et le retard des travaux du RER en Wallonie, la SNCB est clairement l’otage du manque de vision et de cohérence de ses ministres de tutelle et des politiques d’austérité du Gouvernement fédéral ces dernières années. »

    DSC_0005.JPG

    Plus particulièrement à Ciney, les Ecolos ont remercié les voyageurs et leur ont confirmé leur détermination à se battre pour une mobilité durable, comme ils l’ont fait ces derniers mois sur tous les points touchant directement à l’accueil des navetteurs: maintien du nombre de places de parking suite aux travaux de suppression du passage à niveau, gratuité des parkings de la gare, sécurité des voyageurs (éclairage et asphaltage complet des parkings), garanties d’ouverture du hall d’accueil de la gare après 20h, maintien du guichet avec larges plages horaires, redéploiement de services et commerces dans la gare (snack, point presse,...) et demande de placement de boxes à vélo devant la gare.

  • Réception de nouvel an pour le personnel communal de Havelange

    DSC_0018.jpgVu les conditions hivernales, il y avait moins de monde que d’habitude de la traditionnelle séance de vœux mise en place par le Collège communal à l’adresse de son personnel. Comme à chaque année, elle permet de partager un moment festif dans un contexte autre que celui des relations de travail.

    DSC_0020.jpg

    DSC_0022.jpgFabienne Manderscheid, directrice générale, a remercié les agents communaux partis en 2016 à la retraite: Martine Willems, au hall omnisports pendant 10 ans, remplacée par Nathalie Pirotte, Daniel Henrot, responsable du service technique remplacé par Jefferson Hebrant, Josiane Chatelain, chargée de l’entretien de l’école de Miécret, remplacée par Laetitia et Carine et Louis Collard, agent de la DNT pendant 40 ans remplacé par Anne Pochet.

     

     

    DSC_0027.jpg

    DSC_0017.jpgNathalie Demanet, bourgmestre, a ensuite décrit la situation de la commune: le budget ordinaire, voté à l’unanimité, présente un boni à l’ordinaire, de 126.000 , à l’équilibre à l’extraordinaire (3.080.000 , 80 % de subsides) et au global, un boni de 23.000 . Les efforts que nous avons consentis ont donc porté leurs fruits, ce qui me réjoui beaucoup. Parmi les projets concrétisés en 2016, épinglons : l’achat d’un car scolaire, le remplacement de la chaudière de l’école de Maffe, les travaux de rénovation dans le bâtiment de l’extra-scolaire qui accueille aussi le patro et l’ONE, 2 modules de jeu à Maffe, la rénovation de la salle du conseil communal, l’enduisage de la DSC_0026.jpgvoirie reliant Miécret à Havelange, le remplacement des luminaires au hall omnisports pour gagner en énergie et, dans le cadre du PCDR, l’aménagement d’une cuisine à la salle de Porcheresse et sa restauration. En 2017, parmi les projets prévue, citons l’aménagement de 2 logements à la rue d’Aty et un à Flostoy, un logement de transit à Porcheresse, la voirie reliant Bornemenville à Montegnet et son égouttage et la rénovation de l’ancien hall des travaux qui sera transformé en salle polyvalente.

    DSC_0021.jpg

  • Voeux communaux à Hamois

    DSC_0001.jpgComme d’habitude, le personnel communal a répondu en grand nombre à l’invitation du Collège de Hamois pour la traditionnelle cérémonie des vœux qui s’est déroulée cette année à la Maison de Village de Schaltin. Luc Jadot, bourgmestre, a évoqué les changements et les événements importants dans la commune en 2016 tout en rappelant que l’année avait été marquée par les terribles attentats : « une pensée pour toutes les victimes et leurs familles. En 2016, Valérie Caverenne, devenue députée fédérale a été remplacée par Pascal Leclercq à son poste échevinal.

    DSC_0002.jpg

    DSC_0003.jpgDans le personnel entretien et cuisine, nous avons accueilli Virginie Hontoir, Sophie Tirtiaux et Anan Montemps, Martine Goblet, technicienne de surface et au service des travaux, Frédéric Defacq, nouvel agent technique, Imrée Destiné, François Dumont, Valentin Lejoint, Benjamin Salpêteur et Serge Cosse. Notre IPP n’a pas été augmenté depuis le début du siècle et notre souci de maintenir le budget à l’équilibre a été respecté. »

    DSC_0004.jpg

    DSC_0006.jpgEn s’adressant au personnel communal, le mayeur les a remercié pour leur travail effectué, pour leur écoute, pour leur accueil des citoyens : 7h36’ n’est pas sacralisé à Hamois, le citoyen reste au centre de notre préoccupation ! L’évolution vers un e-service permettra aux citoyens de gagner du temps et de pouvoir en consacrer plus pour ceux qui n’ont pas accès au numérique.

    DSC_0010.jpgMarc Wilmotte, directeur général, s’est ensuite adressé au personnel (c’est une première à Hamois) : «les mérites de notre personnel sont partout vantés à juste titre. Progressivement, les nouvelles technologies s’installent : actualisation des outils informatiques, remplacement du serveur avec back up, renouvellement du parc informatique, passeports biométriques, programme Mercurius pour le permis de conduire, e-services, modèles de courriers et de courriels créés, gestion informatisée des pensions, bancontact et Wi-Fi à la commune, …

    DSC_0007.jpg

    DSC_0008.jpgAu niveau opérationnel, nous avons lancé la gestion différenciée des espaces verts, le plan général d’urgence et d’information, le plan sélectif en cas de délestage, la restauration de la toiture de la chapelle d’Hubinne en collaboration avec la Fabrique d’église, un comité de direction, la généralisation du travail en équipe, … Il manque encore quelque chose au sein de l’administration : on ne remplacera jamais la relation directe qui doit se dérouler entre collègues. En 2017, je demande qu’il y ait plus d’humain dans notre travail. Des outils seront proposés à cet effet comme une plateforme inter service. Nous sommes une commune à taille humaine où une certaine autonomie existe dans notre travail. »

    DSC_0012.jpg

    En 2016, le bâtiment de l’ancienne poste a été acheté, l’école d’Achet a été agrandie (inauguration en février), la restauration de la chapelle d’Hubinne s’est poursuivie, l’extension du hall de Natoye a été inaugurée. Concernant les travaux à cheval sur 2016 et 2017, retenons l’acquisition de la Barrière d’Hubinne (poste de police) avec le déménagement du poste de police à Emptinne. Des nouvelles classes pour Hamois, et un point relais le long du Ravel et l’accueil pour la petite enfance y seront installés. Toujours au niveau des investissements pour 2017, l’extension de l’école de Mohiville, un espace sport de rue à Mohiville, la création d’un bois didactique au bois de Cheumont et l’aménagement de la traversée de Natoye. Avant le traditionnel verre de l’amitié, deux membres du personnel ont été fêtés pour leur mise à la pension : Nicole Tasiaux, technicienne de surface à Hamois depuis le 13 janvier 1992 jusqu’au 1er juillet 2016 et Madeleine Simon, technicienne de surface et cuisinière à Natoye depuis le 1er janvier 1990 jusqu’au 30 juin 2016.

    DSC_0014.jpg

  • Vœux de nouvel an de l’administration communale de Ciney

    Comme à chaque début d’année, c’est au premier jour de travail que s’est déroulée, au Centre Culturel, la présentation des vœux de Nouvel An au personnel communal, employé et ouvrier.

    DSC_0033.JPG

    DSC_0031.jpgMarc Bauraind, directeur général communal a suscité une réflexion sur un problème qui le préoccupe : il concerne la participation de plusieurs agents communaux, parfois du même service, à des réunions. Cette situation n’est pas propre à la ville de Ciney, mais elle est nouvelle. Elle est la conséquence de la croissance de notre administration, de la création d’entités para-communales mais aussi des autorités subsidiantes qui, dans de nombreux dossiers, suscitent ou imposent la collaboration entre différents services ou entre différentes unités para-communales. Le constat est que des réunions se déroulent avec autour de la table une majorité d’agents communaux ou para-communaux. Je suis convaincu que l’on pourrait être plus efficace et plus productif si la réunion se déroulait avec moins d’agents communaux présents. Je demande à tout un chacun, en âme et conscience, en fonction du problème et de la situation, d’être attentif à ce phénomène.

    DSC_0034.JPG

     

    DSC_0038.JPGPour Marc Bauraind, depuis la début de la législature, différents clignotants au niveau de la gestion des communes sont passés au rouge : le versement des impôts perçus par le Fédéral prend de plus en plus de retard et engendre des tensions sur notre trésorerie, les subsides de fonctionnement accordés par les autorités subsidiantes (Région wallonne, Communauté française, état fédéral) sont en légère diminution, les nouveaux appels à projet se font rares. Les subsides en matière d’investissements de ces mêmes autorités se réduisent également. Dans certains cas, on demande, en dehors de tout cadre légal, aux autorités locales, d’intervenir partiellement dans des investissements régionaux. Le Centre Public d’Action Sociale connaît une augmentation des personnes en situation de précarité.

    DSC_0037.JPGLe passage de nos deux fonctions de sécurité, la police et le service incendie, dans un système supra-communal n’est certainement pas une réussite financière. Le passage en zone de secours a, en plus, suscité l’appauvrissement de certaines communes et l’enrichissement d’autres. Depuis 4 ans, beaucoup prônent une situation difficile pour les communes. Aujourd’hui, je me réjouis de la situation financière dans laquelle nous nous trouvons. La politique d’investissement de la commune de Ciney a été diminuée mais reste à un niveau appréciable. Le volume de l’emploi est maintenu. La situation financière de la commune et sa dette sont stables et maîtrisées. Je formule le vœu pour que tous ensemble nous puissions continuer dans les années futures à maintenir cette situation et ce malgré la dégradation de certains paramètres. Le travail de l’administration au cours de cet exercice 2016 est resté serein. Cela me réjouit. Je ne peux que vous inciter à maintenir ce cap pour 2017 qui place le service aux citoyens et à la collectivité comme objectif principal de notre organisation et de notre engagement en qualité d’agents des pouvoirs locaux.

    DSC_0039.JPG

    DSC_0041.jpgEn réponse au directeur général, Jean-Marie Cheffert, bourgmestre, demande une mise au point d’un dialogue constructif entre l’administration communale et les autorités politiques : je ne me suis pas suffisamment entretenu avec vous, s’adressant aux employés et ouvriers communaux, je corrigerai cette situation en 2017. Je suis au courant de beaucoup de choses, de ce qui va bien et de ce qui va mal. Les communes doivent prendre en charge de plus en plus de choses : chaque niveau de pouvoir diminue ses dépenses. Malgré certaines turbulences politiques, le travail administratif est resté serein et le travail de l’ensemble du Collège a été toujours correctement effectué. L’hiver est maintenant à notre porte, le travail de nos ouvriers est toujours remarquable. Le bulletin communal n’est pas assez alimenté. Deux bonne nouvelles pour terminer mon discours : 4 réserves des recrutement, 3 pour des employés et un pour un agent technique vont être crées et, comme d’habitude, vous avez congé cet après-midi !

    DSC_0040.JPG

  • Jean-Pierre Descy, nouveau chef de la zone de police Condroz-Famenne

    A l’occasion de la cérémonie des vœux de Nouvel An de l’administration communale de Ciney, le nouveau chef de la zone de police Condroz-Famenne a été présenté officiellement. Jean-Pierre Descy, 48 ans, a prêté serment le 22 décembre dernier. Cinacien d’origine et habitant Namur, après ses humanités à l’Institut Saint-Joseph de Ciney, il a rejoint l’école de police. 10 ans à la police communale d’Ixelles, 5 ans à l’état major de la police intégrée, unité spéciale en 2009, directeur de la sécurité à Bierset jusqu’en 2011et enfin retourne à la police judiciaire de Bruxelles dans la section grand banditisme.

    DSC_0032.JPG