Vie sociale - Page 3

  • On pouvait s'en douter: pas d'édition 2020 de Ciney contre le cancer !

    DSC_0114.jpgMoïse Dumont, responsable de Ciney le Cancer a envoyé hier soir le communiqué de presse suivant:

    Depuis maintenant plus de 2 mois, le quotidien de chacun de nous est bouleversé. Le Covid-19 nous impose et nous imposera, pour combien de temps, de revoir tous nos projets.

    CINEY CONTRE le CANCER est aussi  concerné.

    Tout notre programme dressé durant l’hiver ne sera pas concrétisé le samedi 25 juillet 2020. Notre organisation rassemble beaucoup de monde et les lieux ne permettent pas de respecter les règles de sécurité. La 37° année de notre lutte contre le Cancer à CINEY est à oublier au plus vite.

    DSC_0102.jpg

    DSC_0789.jpgDès que des réunions pourront être tenues, notre Comité fera des choix pour un futur plus ou moins proche ou préparera l’année 2021. Nous vous tiendrons au courant.

    Nous profitons de ce petit message pour remercier celles et ceux qui nous soutiennent depuis 1983.

    Prenez soin de Vous…2021 sera meilleure !

  • Toutes les activités sportives, culturelles, festives, récréatives, commerciales, folkloriques, interdites jusqu'au 31 août en province de Namur

    Arrêté de police du Gouverneur de la province de Namur repris par les bourgmestres de chaque commune 

    Le 21 juillet pourrait être célébré mais en petit comité !

    Lire la suite

  • Sentiers d’art de Ciney et Hamois à découvrir à pied ou à vélo

    Nous avons parcouru les sentiers d'art traversant les communes de Ciney et de Hamois. A part, à vélo, à faire en plusieurs étapes à pied ! Bonne balade pour ceux qui ne connaissent pas encore assez les sentiers d'art. Pour plus d'infos sur les sentiers d'art en Condroz-Famenne, surfez sur www.sentiersdart.be

     

    • Normalement, le départ aurait dû se dérouler entre Ry et la Nationale 4 à l’œuvre 33, « Pose inclinée » mais celle-ci a été enlevée et n’a pas encore été replacée à un autre endroit.

      DSC_0296.jpg

    • Passage sous la Nationale direction Biron et l’œuvre 34, « Light from the forest ». Vous pouvez partir (en laissant votre voiture à quelques centaines de mètres) de cet endroit pour suivre, à pied ou à vélo le sentier d’art fléché dans la ville de Ciney.

    sentier34b.jpg

    • A deux pas du Conservatoire de Ciney, l’œuvre 35, « Human nature » 3 km plus loin. Vous la quittez par la drêve des Capucins.

    sentier35b.jpg

    • Pour rejoindre l’œuvre 36, « Fondu » 4,5 km plus loin, il faut traverser, via le Ravel, la route d’Andenne (sur le plan, l’œuvre n’est pas bien placée), faire quelques mètres et aller à droite.

    sentier36c.jpg

    • Direction Emptinal, puis Braibant, arrivée à l’œuvre 37, « Levitas » 4 km plus loin où il est possible de loger.

    sentier37b.JPG

    • A l’entrée de Reuleau, l’œuvre 38, « Recompose » 4 km plus loin.

    sentier38.JPG

    • Par Vincon, on entre dans la commune de Hamois en franchissant l’œuvre 39, « Farakas 4 » 3 km plus loin par son centre.

    sentier39a.JPG

    • Traversée du village de Natoye, passage sous la Nationale 4 direction Maibelle et arrivée à l’œuvre 40, «Morpho » située près de la chapelle 7 km plus loin

    sentier40f.jpg

    • Petit arrêt à la Ferme des Sarts où s’est déroulée une bataille le 25 juin 1944. Un panneau explicatif vous en donne tous les détails.

    sentier40m.jpg

    • Traversée de la route d’Andenne, direction Champion, pour aller rejoindre l’œuvre 41, «Woven Shelter Seat » 3,5 km plus loin d’où vous pouvez admirer la campagne condruzienne.

    sentier41b.jpg

    sentier41g.jpg

    • Arrivée à Schaltin, direction bois du Bocq et l’œuvre 42, « Tortvtak » 2,5 km plus loin où vous pouvez à nouveau vous reposer.

    sentier42b.jpg

    • Traversée du village de Frisée, direction Sorée pour découvrir les œuvres du sentier d’art de Gesves et d’Ohey. La première œuvre se trouve à 5,8 km dans le village de Sorée, à deux pas de l’église. Malheureusement, elle s’est effondrée, victime sans doute des tempêtes hivernales que nous avons subies ! La voici, lors de son inauguration.

      1606578040.jpg

    Pour découvrir les 57 photos prises ces derniers jours tout au long du sentier d’art, il suffit de cliquer sur https://ciney.blogs.sudinfo.be/album/sentier-d-art-ciney-hamois/

  • Trop de crasses dans les bulles Terre !

    C'est toutes les semaines la même chose m'ont déclaré les membres du personnel Terre qui vident toutes les bulles de vêtements (plus de 2.500 en région wallonne et à Bruxelles !): il faut trier et mettre les crasses dans nos sacs rouges ! Il y en a de plus en plus !

    Pour rappel, que peut-on y déposer (ne pas oublier d’emballer dans un sac fermé):

    • Vêtements propres
    • Maroquinerie (sacs, portefeuilles...)
    • Chaussures liées par paires
    • Lingerie
    • Linge de maison

    Et, ce que l’on ne peut y déposer :

    • Déchets
    • Vêtements déchirés, sales ou mouillés
    • Chiffons
    • Chaussures dépareillées

     

  • Merci à nos facteurs !

    Il n'y a pas que les éboueurs, les médecins, les infirmiers et infirmières, .... que l'on doit remercier chaque soir à 20h, mais aussi les facteurs, qui, depuis le début du confinement, effectuent leur boulot impeccablement.

    De plus, comme beaucoup de personnes ont effectué des commandes via Internet, ils ont du boulot supplémentaire avec de nombreux paquets et colis divers à apporter au domicile de leur destinataire.

    DSC_0248.jpg

    David Croibien, facteur à Hamois, est très heureux de tous les mercis qu'il reçoit chez ses clients. Il m'a avoué que depuis le début du confinement, il n'a pas encore pris aucun congé ! Il est également très heureux d'entendre de chez lui, à Achet, chaque soir à 20, la musique et les applaudissements pour remercier tous ceux qui font un boulot formidable pour le bien de la population !

    DSC_0249.jpg

  • Le Lions Club de Ciney offre une animation musicale aux fenêtres de la Seniorie d’Omalius et plein de cadeaux pour le personnel !

    Le Lions Club Cinacien, après avoir dû annuler la petite fête que que leurs membres offraient traditionnellement à Pâques aux résidents a offert, en ce beau jeudi presque estival (en accord avec la direction et le personnel ainsi que les autorités communales de Ciney) une petite animation musicale depuis les jardins.

    DSC_0261.jpg

    DSC_0260.jpgJean-Pol Rolus aux percussions et Robert Bierlaire à l’accordéon ont joué en 3 endroits différents du site de la Seniorie, les résidents étant à chaque fois à leurs fenêtres pour les écouter et les applaudir !

    Avant cette aubade, les membres du Lions Club de Ciney ont offert des masques, du gel désinfectant, des visières ainsi que des boîtes de Merci en chocolat et des fleurs pour le personnel afin de les remercier doublement de tout le boulot réalisé en cette période très particulière pour les homes !

     

    DSC_0262.jpg

    Pour voir les 16 photos que j’ai prises cet après-midi, cliquez sur https://ciney.blogs.sudinfo.be/album/animation-lions-senior/

  • Des poteaux dans la commune de Hamois pour signaler les hydrants

    DSC_0242.jpgMarquez pas de chance pour le duo de choc du service des travaux Jean-Pierre Winand et François Dumont, mieux connus par leurs collègues comme Tic & Tac. Lors de mon reportage du 12 mars sur les placements de plaques émaillées aux abords de certains avaloirs, la RTBF était présente, mais Covid 19 oblige, leur passage sur les antennes a été purement et simplement supprimé !

    C’est donc avec un certain plaisir que je les ai revus ce mercredi après-midi à deux pas de mon domicile pour un autre boulot dans la commune : celui de placer un peu plus de 200 poteaux hauts de 2,5 m (avec un H rouge sur fond blanc) pour signaler, à leurs pieds, la présence d’hydrants.

    DSC_0241.jpg

    DSC_0245.jpgLa signalisation de cette sécurité incendie est particulièrement indiquée pour faciliter l'intervention des équipes d'urgence en cas d'incident et leur permettre de trouver rapidement où se trouvent les équipements adéquats et de leur permettre de se raccorder à l’eau.

    Il faut savoir que si les pompiers ne trouvent pas rapidement ou pas de tout la possibilité de se raccorder au réseau, la responsabilité du bourgmestre peut être engagée !

  • Pourquoi 2020 est excellente pour les abeilles : Jean Marteaux, apiculteur, nous l’explique !

    DSC_0236.jpgTout le monde l’a bien remarqué, et cela n’a rien à voir avec le Covid 19 (sauf que l’on a plus le temps de s’intéresser à la nature depuis le confinement !), les fleurs sont apparues sur les arbres, arbustes et autres haies de manière plus précoce. Et, comme la pollinisation (fécondation indispensable à la reproduction sexuée des plantes à fleurs) est surtout assurée par les abeilles sauvages ou domestiques, pour en savoir davantage, j’ai rencontré Jean Marteaux, un apiculteur de Natoye, passionné par le monde des abeilles et de la nature depuis près de 60 ans !

    DSC_0231.jpgMême s’il va bientôt fêter ses 75 printemps, il est toujours bon pied, bon œil pour s’occuper du mieux qu’il peut de ses protégées, se faisant seulement aidé dans la récolte du miel, le travail final de tout apiculteur.

    Jean Marteaux a débuté sa passion pour l’apiculture à Thynes dans les années soixante. Lorsqu’il a déménagé avec son épouse à Natoye, il a emmené sa dizaine de ruches. Ce qu’il ne savait pas, c’est qu’il avait choisi comme lieu de résidence le centre névralgique de la Wallonie où l’on retrouvait pas moins de 8 apiculteurs (dont André Fortemaison et Simon Bodart). Dans les années 50, ils étaient 16 ! Jean est d’ailleurs depuis des années trésorier et secrétaire de la section apicole de Natoye. Pédagogue, Jean donne également des cours à l’école d’apiculture de Viroinval, Natoye (local situé à l’ancien café du Centre), Dinant, Rochefort et Namur et aux enfants de la commune de Hamois lors des journées « place aux enfants ».

    DSC_0228.jpg

    DSC_0229.jpgJean a installé ses 16 ruches (il commence à se sentir dépassé cette année !) à l’entrée du village de Natoye dans un milieu bien propice au travail de pollinisation des abeilles avec la proximité de magnifiques haies d’aubépine, de pissenlits, colza, phaselis, …. C’est ce qui explique aussi que son miel est simplement dénommé « ruche au pot », sans aucune spécification comme certains (miel d’acacias, …) qu’il juge souvent fantaisiste !
    DSC_0233.jpgCette année, Jean a gagné 3 semaines avec la pose des hausses pour les fleurs de printemps : la floraison des merisiers, qui débute habituellement le 27 ou 28 avril, a commencé le 1er avril ! Le plus souvent, on ne faisait rien avant le 1er mai. Pourquoi cette avance ? C’est très simple, l’été passé a été excellent, nous n’avons pas eu d’hiver et le printemps a été précoce ! Néanmoins, il faut savoir que la saison apicole se prépare à l’automne et que les conditions de début d’année n’ont fait que renforcer cette précocité. Même constatation chez ses amis apiculteurs alsaciens où il n’y a pas eu beaucoup d’hiver !

    DSC_0235.jpgPour Jean, nous nous rapprochons de plus en plus des climats du sud ! De plus, comme le varroa, un acarien parasite de l’abeille adulte n’aime pas la canicule, il faut moins traiter ! Pour avoir un bon miel, il faut 3 choses : du soleil, des fleurs et surtout un colonie d’abeilles bien gérée comme le fait Jean qui visite ses ruches le plus souvent possible. Un apiculteur avisé visite ses ruches par temps sec et sans vent (pensons à notre mois d’avril !). La fin de la matinée d’une journée ensoleillée, quand les butineuses sont de sortie, est un bon moment. Calme, minutie et rapidité sont les qualités requises pour ouvrir les ruches afin de déranger le moins possible la colonie.

    DSC_0234.jpg

    Pour Jean, le collecte des hausses va bientôt débuter. La vente de son miel (de 25 à 35 kg en moyenne par printemps), par pots de 500g, ne se fera pas avant le 1er juin. Pour l’acheter, il suffit de contacter Jean (083.21.23.13 ou 0497.31.62.48).

    DSC_0230.jpgPour rendre visite à ses ruches, comme Jean l’a fait avec moi mardi après-midi, il a revêtu (comme moi !) une tenue qui le protège des piqûres des abeilles. Elle doit être blanche de préférence, car les abeilles réagissent de façon agressive aux couleurs foncées. En revanche, le voile sur le visage (la vareuse), est en tulle noir ; il permet une meilleure vision que le tulle blanc. Autre précision : comme je n’étais pas vêtu de la protection complète, Jean m’avait bien précisé de ne gesticuler le moins possible afin de ne pas énerver les abeilles et s’enfuir dare-dare !