Vie sociale - Page 5

  • Depuis ce 2 novembre, un centre de dépistage du coronavirus a ouvert à Ciney, dans le parking derrière les ateliers communaux

    DSC_0001.jpegUn nouveau centre de dépistage du Covid-19 a ouvert dans le centre-ville de Ciney depuis ce lundi 2 novembre. Il fonctionne de la même manière que les centres déjà établis à Dinant et à Bièvre, c'est-à-dire sous forme de drive-in. Il sera impératif de prendre un rendez-vous (082/ 86 00 08 entre 9h et 16h  ou le 1733) et d'avoir un document de demande de dépistage établi par le médecin traitant.

     

    DSC_0002.jpegLa Docteur Patricia Eeckeleers qui est en charge des centres de testing explique cette démarche: « Nous n’arrivions pas à gérer les demandes de la région avec le centre de Dinant mais on sait que pas mal de personnes qui doivent se faire tester viennent de Ciney ou de Hamois donc ce sera plus facile. Ciney est un bon choix parce que c'est facilement accessible par les grands axes. »

     

    DSC_0005.jpegLe centre de dépistage de Ciney fonctionne avec du personnel infirmier et administratif mis à disposition par le CHU UCL Namur. Les analyses des tests seront également effectuées par le laboratoire de l'hôpital. Le lendemain, ils sont communiqués aux personnes testées ! Alors qu’une soixantaine de personnes à tester était prévu ce lundi, ils ne sont finalement qu’une trentaine, à cause du bug sur le 1733 ! Le testing ne prend que 2 minutes par personne.

    DSC_0012.jpegLa politique de testing ne changera pas avec l'ouverture de ce centre. Seules les personnes présentant des symptômes, celles travaillant dans le milieu médical ou les personnes dites «à risque» pourront être testées.

    Le centre est établi dans le parking derrière les ateliers communaux, l'entrée se fera par le parking du centre culturel et la sortie par l'avenue de Namur. Il sera ouvert du lundi au vendredi de 10h à 12 h jusqu’au moment où le nombre de personnes à tester diminuera de manière notoire, Dinant, restant, alors, le seul centre de testing de notre région.

    La mise en place de centre est le fruit d’un partenariat entre l’UOAD (Union des Omnipraticiens de l’Arrondissement de Dinant), le CHU UCL Namur et la Ville de Ciney.

    DSC_0011.jpeg


    Informations pratiques :

    • Prise de rendez-vous obligatoire : 082/ 86 00 08 entre 9h et 16h ou le 1733
    • Se munir de la demande E-Form transmise par le médecin généraliste et de 3 vignettes "mutuelle"
    • Heure d’ouverture : de 10 à 12h du lundi au vendredi (fermé les week-ends et jours fériés)
    • Lieu : parking des « Ateliers Communaux » (situé à l’arrière du Théâtre Communal)
    • Accès : entrée via la Place Roi Baudoin (parking du Centre Culturel et du Hall Sportif) et sortie via l’Avenue de Namur
    • Sur place : restez dans votre véhicule

      DSC_0007.jpeg

    Pour voir les 11 photos que j’ai prises ce matin (un petit film est ajouté sur Facebook), il suffit de cliquer sur https://ciney.blogs.sudinfo.be/album/testing/

  • Inauguration d’un monument en souvenir des Cinaciens décédés lors de la 1ère vague du Covid

    DSC_0735.jpegUne cérémonie d’hommage et l’inauguration par le Collège communal d’une aire de recueillement pour les Cinaciens décédés durant le confinement a été organisée symboliquement ce jour de la Toussaint à midi, au cimetière n°3 de Ciney en présence d’une partie du Collège communal et des familles des défunts. Entre le 13 mars et le 7 juin, en effet, les funérailles et les inhumations ont été célébrées dans l'intimité au vu des mesures sanitaires en vigueur. Ces 51 Cinaciens décédés n'ont donc pas reçu les hommages de leurs connaissances, amis et famille tels que souhaités !

    DSC_0737.jpegPour le bourgmestre, Frédéric Deville, « la période que nous traversons depuis maintenant plus de 9 mois est difficile pour tout le monde. Qui parmi vous, parmi nous aurait pu dire il y a un an que de nouvelles expressions feraient leur apparition dans le langage commun : confinement, crise sanitaire, épidémiologie et la pire, distanciation sociale. Nous vivons au quotidien avec l’angoisse de la maladie, l’impression que l’étau se resserre autour de nous et la crainte de ne plus retrouver la vie d’avant, avant longtemps ! Notre vie semble devenue définitivement morose et nous rencontrons régulièrement des concitoyens en proie au stress, au cafard, à la tristesse ! Que dire des personnes qui, comme vous, ont perdu un être cher durant la première période de confinement. Je me permets de parler de première, puisque tout laisse à penser qu’il y en aura malheureusement une seconde. Que vous dire à vous qui n’avez pu organiser les funérailles de vos proches comme vous le souhaitiez. Que vous dire à vous, familles touchées par le deuil qui avez dû raccourcir les visites dans les funérariums, remplacer les étreintes réconfortantes par des regards au-dessus d’un masque ou encore trier et limiter les personnes présentes dans les églises."

    DSC_0732.jpeg

    Ce monument est une façon de rendre une dernier hommage que les personnes décédées entre le 13 mars et le 7 juin n’ont pu recevoir en raison des règles sanitaires en vigueur à l’époque.

    DSC_0739.jpeg

    Ensuite, Jean-Marc Gaspard a donné les noms des 43 personnes dont les noms sont écrits sur le monument (43 des 51 familles contactées ont répondu favorablement à cette idée) :

    • DSC_0730.jpeg

      Anne Demarche
    • Françoise Desseille
    • Fédri Gérard
    • Germaine Bailly
    • Aline Jacquet
    • Marie Wouters
    • Jeannine Delire
    • Léona Servais
    • Geneviève Wroblewski
    • Philippe Perat
    • Maggy Paulit
    • Claude Soyer
    • Jean Dujeux
    • Germaine Gerson
    • Pierre Gilson
    • Belinda Capelle
    • Marie-Thérèse Gosselin
    • Renée Pairoux
    • Marie Badoux
    • Viviane Viroux
    • Marie-Barbe Gérard
    • Marie-Thérèse Henin
    • Anne-Marie Jadoul
    • Raymond Glume
    • Juliette Matagne
    • René Avalosse
    • Fernand Marot
    • Rosa Delrée
    • Daniel Decolnet
    • Mariette De Man
    • Jean-Luc Gilson
    • Blanche Cassart
    • Pauline Pirlot
    • Mohameb Ahbib
    • Frédéric Degrune
    • Annie Donnay

      DSC_0731.jpeg

    DSC_0742.jpegIl s’en suivi une longue minute de recueillement, puis, 4 personnes ont prononcé un petit mot très émouvant en mémoire de l'être cher décédé :

    • Une à sa sœur, atteinte d’un cancer
    • Une autre à son grand père, son papé
    • Une troisième à son épouse
    • Une dernière à sa maman 

     

     

    DSC_0745.jpegAvant le dépôt d’une rose par chaque famille à l’intérieur du monument , Laurence Daffe, échevine a donné lecture d’un poème d’Isabelle Callis-Sabot intitulé « Au-delà des soupirs ».


    Une idée d’un fossoyeur communal !

    DSC_0736.jpegSuite à l’idée d’Eddy Demeffe et Eddy Looten, fossoyeurs de la Ville, confrontés au quotidien à la douleur des familles, le Collège a donc décidé d'apposer une stèle et, à l’intérieur d’un grand cube en verre, les noms et les prénoms de ces citoyens qui ont perdu la vie durant cette période particulièrement compliquée (Cinaciens dont les familles ont accepté qu’on mentionne les noms et prénoms). L’endroit choisi pour l’aire de recueillement est, en fait, au départ l’aire de dispersion qui prend tout son sens maintenant. Elle est située à côté des tombes des indigents que la commune fleurit.

    Pour découvrir les 20 photos prises ce matin, il suffit de cliquer sur https://ciney.blogs.sudinfo.be/album/aire-de-recueillement/

  • Les vacances d'automne: l'occasion de partir à l'aventure lors d'une balade en famille

    image044.pngDepuis quelques années, la Maison du Tourisme Condroz-Famenne travaille notamment sur l’accueil spécifique des familles par la création d’activités familiales comme « Mes Aventures d’Enchanteur » - les 6 balades-jeux d’Olibrius. Une expérience touristique qui a beaucoup de succès depuis 2014. L’objectif de la Maison du Tourisme est de faire en sorte que la région soit reconnue comme une destination « Familles ». Dans ce but, il a été décidé de renforcer l’offre famille en créant 7 nouveaux parcours-jeux qui viendront compléter les 6 balades « Mes Aventures d’Enchanteur ».

    image046.pngTout savoir sur les nouveaux parcours-jeux7 carnets – 7 parcours parsemés d’énigmes – 7 histoires – 7 nouveaux personnages:

    • 7 parcours de ±2km, sous la forme de jeux de piste à réaliser en famille
    • Activité idéale pour des familles avec des enfants de 5 à 12 ans
    • Accessible toute l’année et en toute autonomie
    • A ce jour, seul le parcours de Ciney est réalisable et dès le 10 novembre, celui dans les bois d’Haillot à Ohey sera également disponible !
    • Les 5 autres carnets sont en cours de réalisation

    Première mission des familles à Ciney: GUSTAVE LE PEINTRE A PERDU LA MÉMOIRE

    image020.pngIl faut aider Gustave à retrouver le nom du célèbre compositeur et musicien cinacien qui figure sur le kiosque, parmi les 16 noms des compositeurs célèbres.
    A l’aide d’un plan, il faut se rendre à différents endroits de la ville pour résoudre 8 énigmes ludiques qui permettent d’en apprendre plus sur le patrimoine cinacien.

    POINT DE DÉPART : Place Monseu 23 à Ciney
    DISTANCE : 1,3km
    DURÉE :
    +/-1h – 1h30

     

     

    Deuxième mission des familles à Ohey (Haillot): LOUISON LE TRITON A PERDU LE NORD

    image022.pngIl faut aider Louison à retrouver son chemin et sa famille !

    A l’aide d’un roadbook il faudra parcourir le bois d’Haillot et résoudre 8 énigmes qui mèneront les joueurs au repaire de la famille Dondon.

    S’ils arrivent au bout de l’aventure, ils découvriront un site mystère !

    POINT DE DÉPART : rue de Nalamont, 139 B à Haillot (parking de l’école)
    DISTANCE : 2,3km
    DURÉE : +/-1h30 – 2h

    image050.pngComment obtenir les carnets ?

    Les carnets sont en vente au prix de 3€ dans les bureaux d’information touristique de la région ou via le site www.valleesdessveurs.be. 

    image051.png

    Ces nouveaux carnets ludiques ont été réalisés en étroite collaboration avec les Offices du Tourisme et les communes, avec le soutien financier du CGT et de l’Europe dans le cadre d’une fiche coopération avec le GAL Condroz-Famenne et le GAL Pays des Tiges et Chavées.

  • Tout savoir sur le réseau TEC en novembre

    Circulation sur le réseau 

    L’exploitation des lignes est assurée normalement pour l’ensemble du réseau TEC, et ce également au-delà du couvre-feu afin de permettre à tous les travailleurs et métiers essentiels de se déplacer. 

    Néanmoins, compte tenu du contexte et des effectifs disponibles, certains parcours peuvent être supprimés. Le TEC recommande à ses usagers de consulter la liste des parcours supprimés avant tout déplacement.

    Horaires durant les vacances de Toussaint

    Du 2 au 6 novembre, les bus/trams du réseau TEC circuleront selon les horaires établis pour les périodes de vacances scolaires

    Les 9 et 10 novembre, et bien que ces deux jours soient considérés comme vacances scolaires, les bus/trams du TEC circuleront sur base des horaires établis pour la période dite scolaire. Les 950 circuits de transport scolaire vers l’enseignement ordinaire et spécialisé ne seront en revanche pas assurés.

    Modifications sur le réseau

    Le TEC apporte régulièrement des modifications sur son réseau afin d’améliorer le service rendu à ses voyageurs. Découvrez les principaux changements mis en place en novembre dans les provinces du Brabant Wallon, du Hainaut et de Liège-Verviers sur letec.be.

    Avant de voyager sur le réseau TEC, pensez à vérifier l’horaire de votre ligne sur letec.be, via la recherche d’horaire ou la recherche d’itinéraire ou sur l'application TEC disponible sur le Google Play Store et sur l'App Store.

    Mesures à bord des véhicules

    Pour garantir la santé des clients du TEC, les mesures de précaution sont toujours d’application. 

    Les voyageurs sont dès lors priés: 

    • de porter un masque (ou une alternative couvrant le nez et la bouche) pour accéder au transport en commun. Ce masque obligatoire doit être porté à tout moment, aux arrêts et dans les véhicules, dès l’âge de 12 ans. Les contrôleurs pourront refuser l’accès à bord aux personnes qui ne portent pas un masque ou une alternative ;
    • d'avoir un titre de transport en règle et de le valider. 

    Par ailleurs, la montée à bord des bus se fait toujours uniquement par l’arrière

  • Un projet Boites à sardines dans le Condroz cinacien

    A partir de ce dimanche 18 octobre, le Centre d’Education Permanente  La Spirale s’inscrit dans le projet de l’association « Des sardines pour des sans toit ». Installée notamment dans la région de Arlon,  elle vient en aide dans l’urgence aux sans-abri d’ici et d’ailleurs. Dans la mouvance de la mise en place de sa boîte à livres et de sa boîte à dons, ce nouveau projet a pour but de récolter des sardines pour toutes  les personnes sans toit. 

    La sardine est un aliment  bien protéiné qui peut se manger avec un bout de pain et sans couvert… De plus, la boîte se met facilement en poche.

    DSC02410.JPG

    Ce nouveau projet s’est d’abord construit avec les enfants qui fréquentent les ateliers d’art plastique  du Centre d’Expression et de Créativité La Spirale. Des dessins ont été créés. Ils ont été présentés aux artisans membres du Centre des Métiers d’Art La Spirale qui se sont prêtés au jeu et qui ont réalisé des boîtes en bois destinées à accueillir les conserves.

    Trois premières boîtes destinées à récolter les dons ont ainsi vu le jour : une boite créée par les enfants dans le cadre des stages d’été, ainsi que deux boîtes en bois créées par le tourneur sur bois Philippe Lourtie et le chantourneur Gaspare Parisi.

    Les collecteurs  vont être mis en place dans le courant du mois d’octobre. Ils seront présentées lors du prochain Repair Café qui a lieu le dimanche 18 octobre de 10h à 13h à Natoye.

    Un des points de collecte se trouvera à la librairie Délire de Lire à Ciney, le deuxième à La Lagune à Chevetogne et le troisième à La Spirale à Natoye.

    DSC02412.JPG

    La Spirale espère que ces boîtes recevront un bel enthousiasme et que la  pêche sera miraculeuse. Pour plus d'infos : 083 690 790 – www.laspirale.be

  • Rencontre paysagère à la plaine Sapin à Bonsin le 31 octobre

    Réservations obligatoires avant le 19 octobre !

    Lire la suite

  • 22e opération chocolat à l'Institut de Schaltin, ils comptent sur vous !

    1.jpgChaque année, les mois d’octobre, novembre et décembre riment avec la traditionnelle « opération chocolat » organisée par le Comité de Levée de Fonds de l’Institut de Schaltin. 

    Pour la 22ème année consécutive, l'Institut collabore avec le chocolatier Galler afin de proposer un produit de qualité qui sera cette année présenté sous la forme de Pocket Bags contenant chacun 15 délicieux mini-bâtons au prix de 5€. 

    Les bénéfices récoltés sont toujours entièrement destinés à l’épanouissement de nos bénéficiaires (jeunes et adultes) et seront consacrés au financement de séjours de vacances, d’excursions, d’achat de matériel ludique, didactique ou sportif, en fonction des projets rentrés par les différents services.

    4.jpgEn pratique cette année liée au Covid-19 !

    La crise sanitaire liée au Covid-19 oblige le Comité de Levée de Fonds de l’Institut de Schaltin à adapter son mode de fonctionnement : pour la sécurité de tous, ils éviteront le porte-à-porte habituellement réalisé par les bénéficiaires et leurs éducateurs.  
    Les  chocolats seront cependant disponibles dans de nombreux petits commerces de la région, n’hésitez donc pas à vous fournir dans ces dépôts-ventes (liste prochainement disponible sur FoyerspourJeunesetAdultes).
     
     
     
     
    6.jpgVous voulez soutenir l'opération !

    Vous êtes un professionnel et désirez les soutenir ?  Alors contactez-les pour faire partie des dépôts-ventes, ou pensez à combiner votre souhait de faire plaisir (clients, amis, membres du personnel, …) à la satisfaction de contribuer au bien-être de personnes en difficulté :  la livraison de boîtes de 12 Pocket Bags est proposée (60€/boîte) que vous pourrez offrir lors des fêtes de fin d’année (possibilité de facture).

    Pour toute information complémentaire, n’hésitez pas à contacter Séverine Robinet au 0476/73.78.77 ou par mail à s.robinet@institutdeschaltin.be.

    7.jpg

  • Levée de fonds lancée par Champs de Barsy à Froidefontaine pour s’étendre sur 40 ha

    Depuis 3 ans, Benjamin Biot, cultivateur-partenaire de la Ferme, établit pas à pas les fondations de son projet entrepreneurial : produire des légumes et des céréales panifiables, en bio et en circuit court. Au cours de ces trois années test, Froidefontaine SCRL s’est associée à Benjamin au sein de la société Champs de Barsy, afin de lui permettre de cultiver 40 hectares à la Ferme. C’est aujourd’hui avec grand enthousiasme que nous vous faisons part de la levée de fonds lancée par Champs de Barsy, via une augmentation de capital, pour un montant total maximal de 180.000 €.

    Suivez la démarche de Benjamin via Youtube :watch?v=oYiV4gGxCjM

    bb455276-4f57-4d14-8e04-c2b34db3c693.png

    Les fonds qui seront réunis permettront à Champs de Barsy de :

    • Construire des infrastructures de stockage 
    • Acquérir du matériel agricole spécifique à la culture de légumes 
    • Constituer un fonds de roulement

    En pratique

    • Période de souscription : octobre - décembre 2020 
    • Tax shelter : Champs de Barsy respecte les conditions de l’article 145, CIR92 et de l’article 63, AR/CIR92 permettant aux investisseurs éligibles de bénéficier d’un avantage fiscal de 45% sur le montant de leur investissement (microsociété) 
    • Via ce produit d’investissement, Champs de Barsy prétend offrir à ses associés un retour financier attractif

    3aa188f0-3c46-4d43-bb50-f7ee651d9a7f-1.png

    Si vous souhaitez découvrir les activités de Champs de Barsy sur site, des visites sont organisées les mardis 20 octobre, 3 novembre, 17 novembre et 1er décembre, chaque fois à 18h, dans l’atelier mécanique de Benjamin situé Rue du Musée à 5370 Barsy, entre le n°21 et le n°23. Inscription obligatoire via info@froidefontaine.be ou pour obtenir plus d’infos.

    Investir dans Champs de Barsy, c’est financer un projet d’agriculture biologique où le respect de l’environnement et l’alimentation humaine sont au cœur des préoccupations. C’est aussi permettre la création d’une nouvelle exploitation agricole à taille humaine, à l’heure où en Belgique nous perdons plus de 40 exploitations par semaine, et cela depuis plus de 30 ans. Enfin, c’est permettre à Benjamin de réaliser son rêve : devenir agriculteur et produire une alimentation de qualité, tout en assurant une rémunération attrayante de son financement.

    83b5bd51-0d56-4ac7-92f9-4832cae63561.png

    Avis aux propriétaires terriens

    Si vous êtes propriétaire de terres agricoles dans la localité de la Ferme de Froidefontaine (Havelange) et que vous êtes à la recherche d'une gestion BIO de vos terres, rémunératrice et exempte de bail à ferme, faites signe via

    info@froidefontaine.be pour obtenir les informations relatives à la collaboration proposée. Via un partenariat avec Froidefontaine SCRL, Champs de Barsy est disposé à étendre sa surface agricole au delà des limites de la ferme.