Enseignement

  • Inauguration de deux nouvelles classes à l’école communale d’Achêne

    C’est en présence des enseignantes de l’école, des écoliers et de leurs parents et de membres du Collège échevinal et communal que s’est déroulée, en ce vendredi 24 janvier, l’inauguration de 2 nouvelles classes à l’école communale d’Achêne.

    DSC_0999.jpg

    DSC_1002.jpgLaurence Daffe, échevine de l’enseignement, a d’emblée parlé aux écoliers les interrogeant de manière amusante et pédagogique pour leur faire dire, in fine, qu’en ce jour, tout le monde était présent pour une paire de classes, une paire de classes jumelles ! Les écoliers y sont entrés en septembre de l’an dernier. De style contemporain, le bâtiment est en harmonie avec son environnement. Il répond également aux besoins énergétiques du futur : bien isolé, double vitrage et un chauffage avec recyclage de l’air par pompe à chaleur. En un mot, il fait bon vivre dans les 2 classes !

     

    DSC_0997.jpg

    DSC_1001.jpgL’échevine a rappelé que l’ancienne majorité est à l’initiative du projet vu l’évolution de la population de l’école : 63 écoliers en 2010, 73 en 2014, 85 en 2017 et 103 en 2020 ! Pour concrétiser le projet d’extension de l’école, il a fallu acheter le terrain à la fabrique d’église et déplacer un couloir à bestiaux. Vu le blocage entre l’exploitant et l’ancienne majorité, le projet était boqué. La nouvelle échevine des travaux, Anne Pirson, a pu débloquer la situation et tout a pu être achevé entre mai et juin 2019 ! Les coûts des 2 nouvelles classes à l’école communale s’élèvent à 35.000 euros pour l’achat du terrain, 72.000 pour le parking et 171.000 pour la construction des classes, les clôtures étant construites au printemps prochain.

    DSC_0001.jpg

    DSC_1005.jpgActuellement l’école d’Achêne, dont la directrice est Cécile Abrassart se compose de 3 classes maternelles (50 écoliers) et primaires (53 écoliers), 6 enseignantes et une aide enseignante. Elle dispose d’une garderie tenue par l’accueil extrascolaire de 7h à 8h30 et de 15h30 à 18h30. Compte tenu du projet immobilier du Crahiat de 280 logements qui débutera en 2021, on peur supposer que les écoles les plus proches, dont celle d’Achêne, risque d’augmenter encore davantage sa population scolaire !

    Pour voir les 17 photos que j’ai prises lors de l’inauguration, il suffit de cliquer sur https://ciney.blogs.sudinfo.be/album/2-classes-a-achene/

  • Marché de Noël à l’école de Mohiville avec un concert des écoliers

    DSC_0777.jpgAvec les conditions climatiques particulièrement favorables, il n’y avait pas de problème pour les parents, grands parents et amis de l’école de Mohiville d’assister au concert des enfants de l’école, ces derniers étant bien placés dans le fond du préau. Parmi les chants, il y a notamment eu un Last Christmas, car, pour ceux qui ne savent pas, tous les écoliers suivent un cours d’anglais de 50’ par semaine donné par Madame Mélissa (le coût des cours est en partie payé par les parents).

    DSC_0753.jpgEn plus de ce joli concert bien préparé par les enseignantes, la présence du Père Noël, de la bourgmestre de Torgny et un marché de Noël dans les classes ont réuni toutes les générations. Signalons que l’école communale de Mohiville vient d’enregistrer son centième élève ! Dire que l’école a bien failli fermer ! De plus, ce n’était pas tombé dans l’oreille d’un sourd, l’inspecteur, Patrick Maréchal avait promis le champagne lorsqu’elle l’école atteindra ce chiffre fatidique ! Ce sera bientôt les étrennes !

    Pour voir 28 photos que j’ai prises vendredi soir, il suffit de cliquer sur https://ciney.blogs.sudinfo.be/album/noel-mohiville/

  • Des cookies pour financer l'Eurodyssée à la réunion des parents de Saint Joseph

    DSC_0549.jpgComme chaque année, la veille de la remise des bulletins du premier trimestre à l'Institut Saint Joseph de Ciney, des profs, des étudiants et des parents se mobilisent pour confectionner divers cookies, truffes et petits sablés de Noël selon des recettes bien précises !

    Ils seront vendus ce vendredi 20 décembre dans les couloirs de l'école, au bénéfice de la 34e édition de l'Eurodyssée. Elle se déroulera l'année prochaine du 3 au 9 avril et les échanges européens devraient concerner près de cent étudiants (donc de familles) de l'école.

    Pour voir 12 photos que j'ai eu le temps de prendre avant de me rendre aux Féeries du Parc, il suffit de cliquer sur https://ciney.blogs.sudinfo.be/album/cookies-st-jo-19/

     

  • Signature du 4e programme d’actions 2020-2022 du contrat de rivière pour la Lesse au domaine provincial de Chevetogne

    DSC_0527.jpgTous les partenaires du Contrat de Rivière pour la Lesse ont décidé de renouveler leur engagement, et de signer pour une quatrième période de trois ans. Ce quatrième programme d’actions contient 615 actions, préventives ou curatives, destinées à améliorer ou maintenir la qualité de l’eau de cette belle vallée. Cette signature s’est déroulée dans le château du domaine de Chevetogne en présence des représentants des 19 communes des provinces de Namur et Luxembourg concernées (Beauraing, Bièvre, Bertrix, Ciney, Daverdisse, Dinant, Gedinne, Houyet, Libin, Libramont-Chevigny, Marche-en-Famenne, Nassogne, Paliseul, Rendeux, Rochefort, Saint-Hubert, Tellin, Tenneville et Wellin) ainsi que des administrations régionales, provinciales et communales, intercommunales, associations naturalistes, sportives, pêcheurs, entreprises, agriculteurs, riverains, tous concernés par le sous-bassin hydrographique de la Lesse.

    DSC_0534.jpg

    DSC_0508.jpgAvant la partie protocolaire, les discours et les signatures, l’équipe du Domaine provincial de Chevetogne a présenté plusieurs sites emblématiques : la future zone humide touristique de médiatisation, la zone humide du castor, l’Himalayan Glade, sentier panoramique, le pont Palladien et l’échelle à poissons. Les conditions climatiques particulièrement avantageuses ont permis à chacun de découvrir le Domaine, presqu’à pied sec et sous une très belle lumière automnale.

    Jean-Marc Gaspard, échevin du patrimoine de la commune de Ciney a d’abord rappelé l’historique du château et le rachat du domaine par la province de Namur en 1969 et qu’un contrat de rivière regroupait tous les usagers de l’eau avec pour objectif d’améliorer la qualité des ressources en eau dans le sous-bassin hydrographique de la Lesse, par une gestion concertée, chacun dans le cadre de ses responsabilités.

    DSC_0529.jpgIl a ensuite évoqué le cas de sa commune : Ciney a le privilège de compter et d’être partenaire de 2 contrats de rivière, la Haute Meuse et la Lesse, la crête de Pessoux-Leignon séparant les 2 bassins. Il a aussi mis en évidence quelques actions entreprises : la sensibilisation actives des camps de jeunes au respect des bonnes pratiques environnementales, les campagnes de destruction de la berce du Caucase et la participation de l’école de Chevetogne au projet saumons en classe. Concernant le nouveau protocole d’accord, Ciney va insister sur la communication concernant la protection des cours d’eau et les plantes invasives et poursuivre l’opération Communes et Rivières propres avec Be Wapp.

    DSC_0531.jpgAugustin Smaus a rappelé que les contrats de rivière existaient depuis 30 ans et que celui de la Lesse a été créé en 2006 : les 14 contrats de rivière couvrent 91% du territoire wallon. Il a mis en évidence l’action des citoyens concernant la thématique des déchets dans et autour des rivières qui permettent une augmentation significative de la qualité des eaux.

     

    DSC_0532.jpgPour Bruno Belvaux, directeur du Domaine de Chevetogne: « c’est normal que l’on vous accueille ici, vous êtes ici chez vous, c’est votre argent ! Tout le monde est là pour faire de son mieux. Merci à Vinciane et à Angélique. Aujourd’hui, il fait beau, au lieu de dire on reviendra au domaine lorsqu’il fera encore beau, ne dites, pas, s’il pleut, merde, car, heureusement qu’il puisse pleuvoir ici, qu’il pleuve, qu’il neige, qu’il y ait du brouillard, vous découvrirez le domaine sous un aspect nouveau et intéressant !»

    DSC_0535.jpgAvant la signature de chacun, Jean-Pol Lejeune, échevin à Rochefort et président de l’ASBL « Contrat de rivière de la Lesse » depuis le 15 septembre 2017 a rappelé les grandes lignes de son existence, que 60 % des actions sont réalisées ou sont en cours et que pas moins de 40 associations locales sont actives sur le sous-bassin de la Lesse (1.930 km de cours d’eau !). Pour le nouveau contrat, 615 actions ont été inscrites dont une partie concerne la sensibilisation de toutes et tous !

    DSC_0505.jpg

    Quels sont les engagements pris par les partenaires du Contrat de rivière ?

    • Chaque partenaire soussigné s’engage à participer à l’échelon local, en fonction de ses possibilités humaines, techniques et financières, à la préservation des ressources en eau par une gestion intégrée, globale et concertée à l’échelle du sous-bassin hydrographique.
    • Chaque partenaire soussigné s’engage à tout mettre en œuvre, dans les limites de ses compétences et de ses responsabilités, pour réaliser les actions qu’il a approuvées et de prévoir les budgets nécessaires dans les délais fixés.
    • Chaque partenaire soussigné s’engage à privilégier les solutions concertées, à partager ses compétences, à participer dans la mesure du possible à la mise à jour de l’inventaire, aux réunions de travail, et à diffuser largement les actions d’information et de sensibilisation.
    • Le Contrat de rivière reste ouvert à toutes nouvelles propositions d’actions qui contribueraient à la réalisation de ses objectifs.

    DSC_0526.jpg

    Quelques exemples d’actions sur le terrain :

    • Sensibiliser les riverains à ne pas déposer des déchets organiques sur les berges
    • Organiser la lutte contre l’invasion de certaines plantes exotiques
    • Remédier à certains obstacles à la circulation des poissons
    • Élever des œufs de saumons atlantiques dans un aquarium dans une école primaire
    • Organiser les Journées Wallonnes de l’Eau
    • Collaborer à Be Wapp
    • Remettre en valeur des éléments de patrimoine lié à l’eau
    • Restaurer des passerelles
    • Réaliser des indices biotiques pour évaluer la qualité biologique de l’eau
    • Inventorier les mulettes épaisses
    • Placer des plaquettes « Ici commence la mer » à côté des avaloirs
    • Faire clôturer les ruisseaux dans les prairies pâturées
    • Sensibilisation via des animations dans les écoles/plaines de jeux et lors de manifestations

    Pour voir 34 photos prises lors de la balade à pied dans le domaine et lors de la partie officielle, il suffit de cliquer sur https://ciney.blogs.sudinfo.be/album/contrat-riviere-lesse/

  • Traditionnel repas de Noël à l'institut Saint Joseph

    DSC_0176.jpgÁ l’Institut Saint-Joseph de Ciney, on a toujours apprécié les moments chaleureux de retrouvailles entre collègues. Si, pour beaucoup d'entre eux, les festivités du 20 septembre dernier lors du 175e anniversaire de l'école, leur ont permis de revoir leur école et de retrouver collègues, directions, anciens élèves, ... , le traditionnel repas de Noël constitue, depuis des années un de ces moments de convivialité, à l’occasion duquel il est également possible de se retrouver  notamment les collègues qui ont quitté l’établissement pour d’autres aventures et de faire connaissance avec la jeune génération.

    Innovation cette année, le service était effectué par des anciens de l'école membres des scouts de Ciney.

    DSC_0187.jpg

    Au cours de cette soirée festive Claudine Vandenberghe a été mise à l'honneur pour sa mise à la pension récente (Isabelle Charles était absente). Une petite surprise  attendait aussi les collègues qui ont rendu 35 ans ou 25 ans de bons et loyaux services au pays : Pascale Gilet, Damien Demanet et Bruno Berny. Seul Damien était présent et a été félicité pour ses 25 ans par les directions.

    Pour voir 33 photos que j'ai prises hier soir, il suffit de cliquer sur https://ciney.blogs.sudinfo.be/album/repas-noel-st-jo-2019/

  • Installation du huitième conseil communal des enfants à Hamois

    DSC_0016.jpgC’est en présence du Collège communal presqu’au complet, de conseillers communaux, des directions et enseignants de 5e et 6e des écoles communales de Hamois ainsi que des familles (parents et grands parents) des futurs jeunes (et anciens de 6e du septième conseil) conseillers que s’est déroulée l’installation du huitième conseil communal des enfants.

    DSC_0020.jpgValérie Caverenne, bourgmestre, a rappelé que l’engagement des enfants était identique à celui des conseillers communaux et échevins présents ce soir : « vous devez savoir aussi que le chiffre 7 est le symbole de notre commune, 7 villages, plus de 7 milles habitants, plus de 7 milles ha, plus de 7 cents élèves, 2 fois 7 châteaux et un jumelage avec Valgorge en Ardèche, le département français n°7 ! Vous serez amené chacun à décider, à choisir et choisir, c’est aussi renoncer ! Vous aurez une bonne idée et celle-ci, pour se réaliser pourra prendre peu de temps ou être très longue et compliquée (comme le bois de Cheumont). Vous allez apprendre le fonctionnement d’un système démocratique où on débat et on négocie sous la houlette de Sarah. Le Collège reste à votre écoute. Félicitation pour votre engagement ainsi qu’à vos familles et aux enseignants pour accompagner le processus. »

    DSC_0047.jpgPascal Leclercq, échevin de l’enseignement, a dressé le bilan des activités 2018-2019 des jeunes conseillers : la réalisation d’une vidéo sur le patrimoine, présence le 23 novembre prochain à une matinée sur l’environnement, présence lors d’un conseil communal à Amay, la poursuite du projet des boîtes à livres dans la commune et du projet niches d’oiseaux. Il espère participer le plus régulièrement possible aux réunions du conseil communal des enfants qui se déroulent 2 fois par mois, de 13h30 à 15h30 à l’OCC de Hamois (la première réunion, sous la coordination de Sarah Leclercq, se déroulera ce mercredi 6 novembre, les suivantes étant programmés les 20 novembre et 4 décembre).

    Ensuite, chacun a presté serment devant le bourgmestre et a reçu son tee-shirt, son diplôme et une cocarde nationale.

    Composition des 16 conseillers du conseil des enfants :

    • Alexandre Goffaux et Noé Léonard (5e), Marthe Beguin et Anaïs Delwart (6e) de l’école de Hamois
    • Baptiste Fraipont et Gabriel Hicham (6e) pour l’école d’Achet
    • Joseph Henin (5e) et Emma Cellier (6e) pour l’école de Mohiville
    • Alix Dachelet et Tybalt Bernier (5e), Léona Dogot et Rosaline Van Put (6e) pour l’école de Natoye
    • Joséphine Claude et Justin Dessart (5e), Léonie Dominé et Mathys Hensotte (6e) pour l’école de Schaltin

    Pour voir les 64 photos que j’ai prises lundi soir, il suffit de cliquer sur https://ciney.blogs.sudinfo.be/album/8e-conseil-enfants-hamois/

  • Des livres à disposition dans les cars du Transport Scolaire en province de Namur

    Logo.jpgCe lundi 4 novembre, le TEC, en collaboration avec le SPW, a lancé l’opération « C’EST LA CLASS' DE LIRE DANS LE CAR ! » en présence des autorités du SPW et des transporteurs.

    Il faut savoir qu’en province de Namur, environ 3.300 élèves de 2,5 à 22 ans sont quotidiennement pris en charge par 132 circuits organisés par le Transport Scolaire, pour se rendre dans leur école.
    Selon le type d'enseignement, ordinaire ou spécialisé, ainsi que les options proposées, les établissements  scolaires correspondants peuvent être plus ou moins éloignés. Cet éloignement engendre des temps de parcours importants et, pour certains, des trajets éprouvants. Plusieurs situations problématiques peuvent en découler : anxiété, tensions entre élèves et/ou avec le conducteur et l’accompagnateur, conflits.  En mettant différents ouvrages à la disposition des élèves tels que livres, bandes dessinées, magazines et revues, le TEC souhaite augmenter la sécurité et le confort des élèves durant les trajets et peut-être aussi leur donner le goût de la lecture.

    IMG_3631.jpg

    MicrosoftTeams-image4.jpgCette action, née d'une initiative du conducteur d'un circuit de transport scolaire en province du Brabant-Wallon et soutenue par un grand nombre d'établissements scolaires, est rendue possible grâce à la générosité de dizaines d’organismes (maisons d’édition, écoles, librairies, particuliers) qui a permis de collecter des centaines d'ouvrages.  

    photo.jpgSi, ce 4 novembre, l'opération est proposée dans 8 cars namurois, elle sera étendue aux autres circuits de la province dans les semaines qui suivent. Cette idée s’inscrit dans la continuité des actions entreprises par le TEC afin d’améliorer la sécurité et la qualité au sein du Transport Scolaire.

  • Bourse aux vêtements et jouets à Havelange le 17 novembre

    Bourse aux vêtements et jouets (enfants et adultes) à l'école du Village d'Havelange le dimanche 17 novembre de 9h à 12h.

    Tous les renseignements sur l'affiche: si vous la voulez en mode pdf, cliquez sur affiche.pdf