Exposition

  • Expo Parures de Corps du 11 janvier au 2 février au Centre Culturel de Ciney

    Une parure est souvent définie comme « ce qui orne, embellit le corps ; un ensemble de bijoux assortis destinés à être portés en même temps ; ou encore divers éléments qui complètent une toilette tout en l’agrémentant ».

    Parures de tête ou de torse, ornements de mains, de bras ou de pieds, accessoires divers, parure à même le corps. Le champ est vaste et varié, et dépasse largement le secteur de la bijouterie !

    Le Centre Culturel de Ciney a lancé le défi en début de saison à des artistes et élèves issus d’académies, de décliner la parure du corps, au sens large du terme, en privilégiant des créations contemporaines et l’alliage de savoir-faire et d’imagination. Toutes les techniques/matières étaient bienvenues : parures en métal, papier, plexi, céramique, plastique, matériau pauvre, récup, ou encore photos, vidéo ou tout autre support présentant des parures.

    Finalement, ils sont 24 artistes et un collectif  à vous proposer leur interprétation personnelle.

    Une diversité de créations contemporaines : bijoux, accessoires, certes, mais aussi beaucoup d’autres déclinaisons vous surprendront en salle d’exposition, car le maître-mot était de s’imposer de façon inédite, très libre et ludique, d’où l’originalité des propositions !

     

    Des bijoux ... mais pas que : plusieurs artistes vous présentent des bijoux, de petite ou grande taille, du discret à l’audacieux, de l’élégant au plus créatif.

    • Nadine Braeckeleer propose des pièces déclinées sur le thème de la dualité : elles peuvent être portées de façons différentes (en bague ou en collier ; dans un sens ou dans un autre…).
    • Dominique Thomas exploite l’interaction entre le corps et le bijou, entrave éventuelle du mouvement : bijou d’épaule, bagues pour deux doigts... tout en légèreté et transparence.
    • Brigitte Raoult transpose dans ses bijoux délicatement dessinés un moment de grâce qu’elle a vécu en forêt.
    • Mirella Mazzariol, avec son collier monumental en maillechort, reliant la tête au ventre, symbolise à merveille le poids de nos problèmes…
    • Nicole Collard mêle quant à elle matériaux nobles et fantaisie dans ses colliers, ici l’argent, le titane et le plexi.

     

    et une diversité de matières :une autre approche originale de la parure (bijoux ou accessoires) est d’exploiter des matériaux totalement inhabituels. C’est le parti qu’ont pris plusieurs artistes de l’exposition.

    • Isabelle Linotte revisite les accessoires de parure en chambre à air ciselée et brodée à la main : tour de cou, petits chaussons aérés et aériens, coiffe médiévale à cornes...
    • « Tout ce qui brille n’est pas or », c’est l’idée défendue par Isabelle Azaïs, qui n’hésite pas à allier dans son collier la couverture de survie et la feuille d'or laminée.
    • Lydia Piccinini s’est basée sur un matériau brut et naturel, la ficelle de lin pour faire naître du point jersey divers accessoires en volume… et nous faire la démonstration qu’on peut créer avec très peu.
    • Toujours dans l’insertion de matériaux du quotidien, le beau travail de la céramiste-plasticienne Bettina Philippo et sa série de colliers et accessoires originaux et chargés de sens.
    • Et oui, il est aussi possible de faire un ras-de-cou avec un emballage de papier boucherie ! C’est le challenge qu’a relevé Cécile Ahn, cette spécialiste du détournement des papiers.
    • Autre approche de la récup d’objets, riche en symbolique, ce collier poétique d’Evelyne Balle, fait de plumes à écrire, pour parer l’autre de mots tendres qu’elle ne sait lui dire.

    ParuresIreneDegroot.jpg

    Parures de tête et de corps : les parures de tête, d’épaules, de bras ou de torse sont aussi à l’honneur dans cette exposition :

    • Irène de Groot et sa série de portraits photographiques « l’Homme aux parures de têtes » dont les pièces en galalithe, au-delà de toute référence ethnoculturelle, sont de véritables objets d’art.
    • Le bijoutier-dinandier Pascal Jacques et ses parures métalliques formées pour épouser parfaitement le corps. Se côtoient une collection d’armures-parures, révélant la femme guerrière allant combattre, et des ornements de têtes coiffes toutes droit tirées d’un monde fantastique
    • Des pièces en métal battu sont également proposées par Alice Pirson (coiffe, boucles d’oreille et manchette) et Eric Seidoff (bijoux de cuivre avec intégration de bois et d’autres matières).
    • Max Rodhain travaille quant à lui la tôle d’aluminium et l’acier poli représentant le rêve et les désirs de l’humain à travers une robe.

     

    Ironie et humour : l’humour est aussi au rendez-vous dans la salle d’expo avec

    • Alain Bombaert et sa paire de tongs dorées, symbole du paraître
    • Jacques Patris, qui propose au visiteur de se prendre en photo avec une couronne d’épines à la fausse goutte de sang.
    • Hugo Meert joue quant à lui avec la céramique pour créer des formes de parures très design, avec une pointe d’ironie : son bijou de pouce sous cloche, ou sa déclinaison de gants de boxe « Fuck as usual » donnent le ton !
    • Cécile Dalcq fige dans la résine la chair et les tabous du corps, avec humour noir : sa broche « Destins croisés » évoquant le sang des champs de bataille, son pin’s en forme de mamelon et un autre au nom grinçant « fin de parcours, tumeur, tu meurs ».

    ParuresHugoMeert.jpg

    Le sein de la femme en céramique: un collectif d’élèves en céramique de l’Académie de Châtelet a choisi de mettre le sein de la femme au coeur de leur installation « the woman’s breast » : 35 seins d’argile au départ similaires, parés de diverses façons (dentelle, tissu, cuir, incisions chirurgicales...) évoquent tour à tour la vie, les variations du corps, le désir, la maladie, l’usure du temps...

     

    Voiles, identité et féminité

    • Loin d’être une simple décoration ou un outil d’embellissement, la parure peut être aussi un véritable symbole identitaire. C’est la lecture qu’en a fait Françoise Canart, qui vous propose de mettre côte à côte deux voiles symboles de deux religions : l’hijab et le voile de mariée.
    • -Par ailleurs, la femme peut se voiler les cheveux de diverses façons à travers le monde et à des fins variées : châle, foulard, voilette, mantille… soulignent ici la féminité des femmes au centre de l’installation de France Paquay, dont les portraits sont projetés sur un voile en mouvement.

     

    Kinstugi, l’art de parer les cicatrices

    • La parure directement sur la peau (tatouages, scarifications, peinture corporelle) est présente dans le travail photographique de Charles Lemaire, qui transpose sur son modèle la technique du kintsugi : la parer d’or telle une porcelaine pour en souligner les cicatrices.
    • De même, Marie-Sophie Joie fait un clin d’oeil à cette technique japonaise en rehaussant d’or un dessin délicat d’une biche morte sur le bord de la route, dont les petits sont sortis du ventre… Elle amène ainsi une autre dimension du mot « parure » : les parures d'une viande sont les morceaux qui restent quand on la découpe (on la "pare").

     

    En pratique :

    Expo « Parures de corps », du samedi 11 janvier au dimanche 2 février au Centre Culturel de Ciney, place Roi Baudouin 1 à Ciney

    Le vernissage se déroule le vendredi 10 janvier à 19h, en présence d’artistes.

    L’expo est accessible du lundi au vendredi de 9h à 17h, le samedi matin de 9h30 à 12h30.  Présence d’artistes les dimanches après-midi de 14h à 17h.

    Visites guidées sur réservation uniquement. Entrée libre.

    Infos : culture@ciney.be – 083 21 65 65

    Avec Cécile AHN, Isabelle AZAIS, Evelyne BALLE, Alain BOMBAERT, Nadine BRAECKELEER, Françoise CANART, Nicole COLLARD, Cécile DALCQ, Irène de GROOT, Pascal JACQUES, Marie-Sophie JOIE, Charles LEMAIRE, Isabelle LINOTTE, Mirella MAZZARIOL, Hugo MEERT, France PAQUAY, Jacques PATRIS, Bettina PHILIPPO, Lydia PICCININI, Alice PIRSON, Brigitte RAOULT, Max RODHAIN, Eric SEIDOFF, Dominique THOMAS et un collectif d’élèves en céramique de l’Académie de Châtelet.

  • Trentième marché de Noël du Centre des métiers d'arts de la Spirale à Natoye les 14 et 15 décembre

    86 artistes et artisans de haut niveau et issus de tout le pays seront présents

    DSC_0400.jpg

    Lire la suite

  • 71ème exposition des Peintres du Condroz au Centre Culturel de Ciney du 30 novembre au 15 décembre

    Une nouvelle décennie débute pour les artistes de l'association cinacienne avec un dynamisme intact et novateur afin de toujours attiser votre curiosité

    Lire la suite

  • Vers l’Avenir, 100 ans d’information en province de Namur et à Ciney du 4 au 24 novembre au Centre Culturel

    Il y a cent ans, le 19 décembre 1918, dans l’enthousiasme qui entoure l’armistice de la Grande Guerre, paraît à Namur le premier numéro du journal « Vers l’Avenir », dont les objectifs affichés de son fondateur, l’évêque de Namur Mgr Heylen, sont de défendre l’Église catholique et la Patrie meurtrie par la guerre, soutenir la reconstruction du pays par l’union des classes sociales : « Pour que notre glorieuse Belgique, aujourd’hui meurtrie, redevienne prospère et heureuse !»

    Le modeste quotidien est devenu peu à peu une véritable institution dans la province de Namur, suivant et s’adaptant aussi à l’évolution des mentalités, de la société et de notre région.

    Organisée dans le cadre du centenaire du journal, cette exposition itinérante montre essentiellement l’évolution de ce journal régional en un siècle, pas seulement sur le plan journalistique, mais aussi politique, culturel, social, religieux, sportif… puisqu’il a pendant, cent ans, suivi la vie d’une province et de ses habitants.

    L’exposition se compose d’un tronc commun, mais aussi de déclinaisons locales.

    - une partie principale, chronologique, suit la vie du journal et l’évolution de son contenu depuis 1918 jusque nos jours.

    - une autre nous met dans l’ambiance de la fabrication du journal, avec les changements techniques (composition, photos, montage, impression), depuis le plomb jusqu’aux ordinateurs.

    - le visiteur pourra aussi découvrir 100 ans d’histoires locales, de la région de Ciney : sports, culture, fêtes, vie des villages et des quartiers, faits divers, anciennes photos cinaciennes (reproductions photos et diaporama de 100 photos).

     Visites guidées

    Des visites guidées de l'exposition sont organisées durant la quinzaine pour les élèves de 3e à 6e primaires, du cycle secondaire et les groupes d’adultes (sur réservation uniquement).

    Et pour le tout public, il sera possible de suivre gratuitement une visite guidée en compagnie de Jean-François Pacco, responsable de l’exposition, les dimanche 10 novembre, lundi 11 novembre et dimanche 24 novembre à 14h30.

    En pratique :

    Exposition « Vers l’Avenir, 100 ans d’information en province de Namur… et à Ciney » du 4 au 24 novembre en semaine de 9h à 17h, le samedi de 9h30 à 12h30 dans les locaux du Centre Culturel de Ciney, place du Roi Baudouin 1. Entrée libre.

    Vernissage le lundi 4 novembre à 19h

    Visites guidées gratuites pour le tout public par Jean-François Pacco :

    - dimanche 10 novembre à 14h30

    - lundi 11 novembre à 14h30

    - dimanche 24 novembre à 14h30

    Visite guidée sur réservation pour les groupes et infos : Centre Culturel de Ciney au 083 21 65 65 – culture@ciney.be   

  • Expo sur l'agriculture expliquée aux enfants à l'OCTC de Hamois jusqu'au 8 novembre

    DSC_0246.jpgL'expo est ouverte en semaine jusqu'au 8 novembre à l'Office de la culture, rue d'Hubinne, 25, Hamois. Infos et réservations: Office de la Culture, extrascolaire@hamois.be, 083.61.11.91.

    Heures d'ouverture:

    - lundi 28 de 9h à 12h

    - mardi 29: fermé

    DSC_0255.jpg

    DSC_0262.jpg- mercredi 30: de 9h à 14h

    - jeudi 31: de 9h à 16h

    - vendredi 1er Nov: fermé

    - lundi 4 Nov: de 9h à 16h

    - mardi 5 nov: fermé

    - mercredi 6 nov: de 9h à 18h

    - jeudi 7 nov: de 9h à 16h

    Pour voir les photos que j'ai prises ce midi et que j'ai prises au soir il suffit de cliquer https://ciney.blogs.sudinfo.be/album/expo-agriculture/

  • Evénements à venir à l'Espace contal et à l'OCTC de Hamois

    Quelques informations sur 4 évènements à venir à l'Espace Comtal et l'Office de la culture de Hamois.

     

    - Dimanche 06 octobre: Marché du gratuit à l'OCTC

     

    - Mardi 15 octobre de 10h à 11h30: La commune de Hamois en collaboration avec le BEP environnement organisera un atelier de fabrication de produits d'entretien naturels. Lieu: Espace Comtal à Emptinne ( inscription obligatoire via le 083.61.11.91 ou extrascolaire@hamois.be).

     

    - Du 23 octobre au 08 novembre: exposition didactique sur l'agriculture en collaboration avec l'Association Wallonne des agriculteurs à l'OCTC de Hamois. Ouvert en semaine et pendant les vacances d'automne. Inauguration le 25/10 à 19h.  

  • Histoires au féminin expo du 5 au 26 octobre au Centre Culturel de Ciney

    En écho au titre de la saison (« Que d’histoires ! ») est née l’idée, le rêve d’une exposition collective où l’équipe du Centre Culturel de Ciney pourrait rassembler des femmes artistes autour des histoires, au sens large du terme. Rassembler des œuvres qui témoignent d’une histoire personnelle, racontent la vie, le quotidien, de façon plus large, poétique, ont un propos universel, font référence au passé, au vécu des objets ou invitent le spectateur à s’inventer sa propre histoire. Histoires de vie, histoires imaginaires, histoires anciennes, histoires naturelles, histoires sensorielles, … Elles sont 15 à vous exposer leurs bouts d’histoires dans plusieurs disciplines artistiques : céramique, gravure, verre, techniques mixtes, sérigraphie, peinture, vidéo, dessin, audio, illustration…

    Les 15 artistes

    VAL, trois lettres qui cachent une artiste discrète, pour qui illustration ne rime pas avec rose bonbon.  Voici tout un monde fragile et intense, doux et dur à la fois. Tout un univers pour porter des mots et des histoires qui prennent aux tripes.

     

    A travers ses céramiques « Désirs, délires, dérives », Fabienne BASTIN retranscrit en formes cette association si particulière que peut être un couple, la complexité des relations masculines et féminines, la recherche d’un point d’équilibre, de l’extase à la déchirure…

     

    Marilyne COPPEE raconte des histoires d'un autre âge, d'un lointain passé, d'aujourd'hui.

    Sa série de gravures « Autrefois, j’habitais une grotte » est une interprétation tant joyeuse qu'un rappel aux parois sombres, tant un cocon plein d'intériorité qu'un gouffre noir.

 Chantal DELPORTE explore quant à elle les histoires naturelles. Elle retranscrit en verre, par le jeu de moulages de branches et de techniques variées, la relation entre la nature, l’homme… et son environnement.

     

    Isabelle GREVISSE a créé pour cette exposition une cape riche en symbolique : vêtement protecteur, il est aussi lourd de traces, de souvenirs intimes, de symboles personnels, qu’on essaye de masquer sans en effacer totalement les marques de vie.

     

    Jouer, métamorphoser le papier ; l’encrer, le coudre, le tisser…  c’est le travail de Véronique GUFFENS. Elle modèle et rassemble ces petites parties individuelles qui racontent, au fil du temps, une autre histoire, celle qui les lie et relie les unes aux autres.

     

    Nathalie HENIN nous plonge, elle, dans une véritable épopée écrite avec son fils, et entièrement sérigraphié (on salue la prouesse technique!) : Bono et l’histoire de Dragon. Ensemble, ils ont imaginé un univers fantastique peuplé de fabuleux personnages.

     

    Le duo Nathalie HANNECART & Mathilde LACROIXvous propose une immersion photographique et sonore : « Memory » interroge, à travers le son et l’image, un labyrinthe intérieur, explore l’expérience de la perte de soi… cette installation est complétée par deux magnifiques émulsions photographiques sur pierre bleue.

     

    Stevie LARDOUX traduit sa vision de la place des femmes dans la société contemporaine à travers des thématiques universelles. L’utilisation de techniques mixtes permet de transcrire plastiquement la complexité des vécus féminins.

     

    A la suite d’un accident il y a plusieurs années, Isabelle LINOTTE a entamé toute une réflexion sur le sens et la précarité de la vie, sur la mémoire… qu’elle transpose avec une infinité de techniques, gravant sur le feutre, embossant le papier, découpant et brodant la chambre à air ...

     

    Héloïse ROUARD & Yasmina H’MAMOU (avec aussi la complicité de Pierre Constant), vous offrent une autre expérience visuelle et sonore, cette fois en vidéo.  Un travail qui explore le lien entre les émotions et les sensations physiques, questionne le sens que nous nous efforçons inlassablement de donner à tout, notre peur du vide et de l’absence.

     

    Le dictionnaire, cet objet illustré, précieux et respecté, est espace de rêves et de création pour Christina RUGGIN, qui en détourne les pages avec finesse et fantaisie ! Elle prend d’assaut les illustrations, en prolonge les motifs... par un truchement de dessins, collages, plis et autres astuces !

     

    Deux délicieux audios de Marguerite TOPIOL, mises à nu autobiographiques, nous mettent l’un dans la peau d’un modèle d’académie (« le modèle et ses artistes »), l’autre de la femme qui fait le bilan de sa vie sentimentale auprès de sa sexologue (« la mangeuse d’hommes »).

     

    Nathalie VANDE VELDE, avec sa série « Drôles de genres » (‘mises en boîtes’, assemblages à partir de vieilles photographies et vieux objets), remet en question avec poésie et humour la notion de genre et la place dévolue traditionnellement aux hommes et aux femmes dans la société occidentale.

    Bref, un foisonnement d’approches, d’histoires et de techniques artistiques, à découvrir absolument au Centre Culturel de Ciney du 5 au 26 octobre, et de belles rencontres humaines en perspective lors des permanences d’artistes les samedis et dimanches après-midis !

    Ref2FemmesLinotteIsabelle.jpg

    En pratique :

    Exposition visible du 5 au 26 octobre, place du Roi Baudouin 1 à Ciney

    Vernissage le vendredi 4 octobreà 19h, en présence d’artistes.

    Exposition accessible en semaine de 9h à 12h et de 14h à 17h et le samedi matin de 9h30 à 12h30. Entrée libre.

    Permanences par des artistes (tournante organisée) : les samedis et dimanches après-midi de 14h à 17h

    Pour plus d’infos sur certaines des artistes ...

    Marilyne COPPEE :  marilynecoppee.com

    Chantal DELPORTE : https://www.becraft.org/artist/delporte-chantal

    Isabelle GREVISSE : www.isabelle-grevisse.com

    Nathalie HANNECART & Mathilde LACROIX : https://soundcloud.com/mathilde-lacroix/et nathaliehannecart.be

    Héloïse ROUARD & Yasmina H'MAMOU : www.heycowboy.beet vimeo.com/almojone

    Nathalie VANDE VELDE : www.nathalievandevelde.net

  • Festival Russie à Hamois du 28 septembre au 27 octobre

    Cette année, Jules Delfosse organise, en collaboration avec l’administration communale de Hamois, un Festival Russie. Au programme:

    - une exposition « Russie des origines à nos jours » à Hamois à l’OCTC du 28 septembre au 13 octobre de 14h à 18h dont le vernissage se déroulera le vendredi 27 septembre à 19h

    DSC_0796.jpg

    - et une rencontre autour des icônes et des vitraux d’art du 18 au 20 octobre de 14h à 18h dont le vernissage se déroulera le vendredi 18 octobre à 18h.

    DSC_0230_2.jpg

    Parallèlement à ces expositions, différents événements sont programmés :

    • Un concert inaugural « Musique Russe » par la Fanfare Royale de Hamois sous la direction de Christiane Heureux le samedi 21 septembre à 20h à la salle de la Fanfare, rue Hubinne1 à Hamois
    • Une conférence dont le thème est « Comment l'Armée Impériale Russe a sauvé la France (et la Belgique) en 1914 » par Agnès Domin (venue de Toulouse) le samedi 28 septembre à 20h à l’OCTC

      DSC_0231_2.jpg

    • Une conférence dont le thème est « Eglise Mémoriale Saint-Job à Uccle, témoin de l’émigration russe en Belgique » par Dimitri de Heering, Ingénieur civil, Docteur en Théologie le samedi 5 octobre à 20h à l’OCTC

      Unknown.jpg

    • Une conférence dont le thème est « L'Armée Russe de 14-18 : Mythes et Réalités » par Jean-Michel Sterkendries le vendredi 11 octobre à 20h à l’OCTC

      DSC_0126_2.jpg

    • Une conférence dont le thème est "La fin des Romanov" par Jules Delfosse le samedi 12 octobre à 20h à l’OCTC

      DSC_0867.jpg

    • Le traditionnel concert de clôture "Musique Classique Russe" par la Chorale "Mon Chœur Hamois" et les instrumentistes des 7 villages de la commune de Hamois le dimanche 27 octobre à 15h à l’église Saint Martin à Scy