Gesves

  • Fin de la limitation du nombre de passagers à bord des bus TEC

    Nouveau dossier de presse des TEC reçu hier (mais pas eu le temps de le mettre en ligne !). Bonne lecture !

    À partir de ce 1er juillet, il n’y aura plus de limitation du nombre de passagers à bord des véhicules TEC. Toutes les places assises et « debout » pourront être occupées. 

    Deux réflexes obligatoires

    Pour voyager en toute sérénité, les voyageurs sont priés de :

    • porter un masque (ou une alternative couvrant le nez et la bouche) pour accéder au transport en commun. Ce masque obligatoire doit être porté à tout moment, aux arrêts et dans les véhicules, dès l’âge de 12 ans. Les contrôleurs pourront refuser l’accès à bord aux personnes qui ne portent pas un masque ou une alternative ;
    • valider leur titre de transport. 

    Par ailleurs, la montée à bord des bus se fait toujours uniquement par l’arrière. 

    "Je veux saluer les efforts fournis par l'ensemble du personnel du TEC tout au long de ces difficiles derniers mois, qui ont permis l'accès aux déplacements à toute une série d'usagers qui en avaient besoin. J'engage par ailleurs chacun à respecter l'ensemble des consignes de base pour préserver la santé de toutes et tous", déclare le Ministre wallon de la Mobilité, Philippe Henry.

    Comment acheter un titre de transport

    La vente de titres de transport à bord est momentanément suspendue. Les voyageurs peuvent néanmoins acheter leur titre de transport via les canaux de vente suivants : 

    • L’E-SHOP, l’espace de vente en ligne disponible 7j/7 et 24h/24 ; 
    • Les SELF, les 202 automates de vente disponibles un peu partout en Wallonie, 7j/7 et 24h/24 ; 
    • Les ESPACES TEC, les guichets où seul le paiement par voie électronique est autorisé ;
    • Les POINTS TEC, les commerces de proximité (librairies, supérettes, pompes à essence, night-shops, etc.) qui proposent des tickets sans contact.

    Respect des mesures d’hygiène

    Durant cette phase de déconfinement, le TEC recommande à tous ses voyageurs de continuer à appliquer les différentes règles d'hygiène communiquées précédemment, à savoir :

    • se laver régulièrement les mains ;
    • utiliser uniquement des mouchoirs en papier, à jeter directement dans une poubelle fermée après usage ; 
    • éternuer ou tousser dans le pli du coude à défaut d'avoir un mouchoir ;
    • éviter de se toucher le visage ;
    • rester à la maison en cas de maladie.

    Le nettoyage des véhicules TEC continue par ailleurs d'être renforcé. 

  • Bye bye infotec.be, welcome letec.be

    Voici le dernier communiqué du TEC, reçu ce matin, bonne lecture !

    Ce lundi 29 juin, le TEC lance son nouveau site officiel letec.be, développé dans le cadre du programme GO DIGITAL visant à proposer des solutions digitales et innovantes aux clients et au personnel du TEC.

    Les grandes nouveautés

    En plus de son nouveau design, le site du TEC présente de nouvelles fonctionnalités :

    • Un compte client unique pour le site, l’E-SHOP et prochainement l’application TEC avec, entre autres, une gestion personnalisée des favoris et des notifications ;
    • Un E-SHOP intégré pour une expérience client homogène ;
    • Des informations en temps réel afin de fournir aux clients un aperçu dynamique de l’état du réseau TEC ;
    • Une navigation simplifiée afin de faciliter l’accès au contenu et aux informations du TEC ; 
    • Une ergonomie mobile pour offrir une expérience de lecture et de navigation optimale pour les clients, et ce, quel que soit leur appareil (PC, tablettes, smartphones, etc.) ; 
    • Une procédure de recrutement en ligne qui permet aux demandeurs d'emploi de postuler aux offres du TEC de manière rapide et simplifiée.

    "Le TEC prend le train de la digitalisation et avance maintenant à grands pas vers toujours plus de services de qualité aux voyageurs", se réjouit le Ministre wallon de la Mobilité, Philippe Henry.

    Une seule entreprise : le TEC

    Depuis la fusion des 6 entités le 1er janvier 2019, il n’est plus question de "Groupe TEC", "des TEC" ni même de "la TEC", mais bien d’une seule et même entreprise : le TEC.

    Le lancement du nouveau site letec.be est l’occasion de repositionner et de moderniser la marque TEC tout en matérialisant cette fusion auprès des usagers.

    Un message porté par des artistes wallons

    Le TEC a fait appel à des artistes wallons pour assurer le lancement de son nouveau site et porter ainsi ce message de simplification et de modernisation.

    Le rappeur liégeois Venlo a composé la bande son du clip vidéo. Les artistes liégeois Doud et Noir Artist et l’artiste namuroise Salomé Gauthier ont quant à eux habillé entièrement 9 bus qui sillonnent à partir d’aujourd’hui les routes wallonnes. 

    Diffusée à la télévision, à la radio, sur les réseaux sociaux, sur les véhicules et autres canaux digitaux du TEC, cette campagne de communication inédite a un message clair : c’est plus simple, c’est letec.be.

  • Changez d'air et reconnectez-vous en pleine nature, évadez-vous en Condroz-Famenne !

    Un trésor caché qui ne demande qu’à vous dévoiler ses plus beaux atouts !

    Lire la suite

  • De Sorée à Libois sur les sentiers d’art de Gesves et d’Ohey

    A pied ou à vélo tout terrain, découvrez notre beau et Vrai Condroz au travers du sentier d’art, balisé dans le sens horloger du tracé. Bonne balade !

    • Départ à l’église de Sorée (parking possible), l’œuvre n°1 « Valmik the anthill » que l’on découvre en empruntant les escaliers du vieux cimetière à malheureusement souffert de la tempête

    sentierGesves1b.jpg

    sentierGesves1bé.jpg

    • 3,7 km plus loin, l’œuvre n°2, « the macromolécule

    sentierGesves2b.jpg

    • 2,1 km plus loin, l’œuvre n°3, « la chaise brûlée », un petit chemin en bas vous permet d’y accéder, attention, l’œuvre est située dans un virage !

    sentierGesves3.JPG

    • 2,2 km plus loin, l’œuvre n°4, « l’eau d’ici »

    sentierGesves4.JPG

    • 2,2 km plus loin, l’œuvre n°5, « sans refuge ou nus comme un ver »

    sentierGesves5.JPG

    • 0,3 km plus loin, l’œuvre n°6, « Triskele » est le premier abri du sentier

    sentierGesves6.JPG

    • Passage devant la maison communale de Gesves et l’office de tourisme

    sentierGesves6a1.jpg

    • 2 km plus loin en descendant un sentier escarpé, l’œuvre n°7 « Welcome », une invitation à s’asseoir

    sentierGesves7d.jpg

    • le long du sentier, d’autres œuvres de la Fête de mai et des bancs sont à découvrir

    sentierGesves7g.jpg

    • 4,2 km plus loin, l’œuvre n°8, « Arbres poumons »

    sentierGesves8.JPG

    • 0,3 km plus loin, l’œuvre n°9, « Cathédrale de lumière »

    sentierGesves9.JPG

    • 2 km plus loin, l’œuvre n°10, « Chère terre », ne se trouve pas à la hauteur du n° 3 mais avant, dans un petit coin de verdure aménagé où l’on distingue mieux l’ancienne pompe à eau publique

    sentierGesves10b.jpg

    • 0,9 km plus loin, l’œuvre n°11, « l’arbre mobile » dont le panneau explicatif a disparu !

    sentierGesves11a.jpg

    • 0,4 km plus loin, l’œuvre n°12, « sans entrave » qui ne ressemble plus à l’œuvre originale à cause du vent

    sentierGesves12.JPG

    • 1,3 km plus loin, l’œuvre n°13, « intersection » dont le feuillage évolue en fonction des saisons. Découverte du bois didactique du bois de Gesves.

    sentierGesves13c.jpg

    • à nouveau, de nombreuses œuvres de la Fête de mai sont à rencontrer (certaines ont disparu, mais le panneau existe toujours), dont une à quelques mètres de l’œuvre 14

    sentierGesves13p.jpg

    • 5,4 km plus loin (cela semble plus long), l’œuvre n°14, « sous son aile », nouvel abri et petite table pour pique-niquer 

    sentierGesves14f.jpg

    • à nouveau, en passant devant l’église et la château d’Haltinne, de nombreuses œuvres de la Fête de mai sont à découvrir en remontant sur Ohey
    • 5,4 km plus loin, nous avons quitté Gesves et sommes rentrés dans Ohey, l’œuvre n°15, « demain »

    sentierOhey15a.JPG

    • 2 km plus loin, l’œuvre n°16, « mirror passage » dans les bois de Haillot

    sentierOhey16b.jpg

    • 1 km plus loin, l’œuvre n°17, « companion », pas toujours facile de la trouver à Haillot !

    sentierOhey17e.jpg

    • 1,8 km plus loin, l’œuvre n°18, « le veilleur » située en pleine nature

    sentierOhey18c.jpg

    • 4 km plus loin, l’œuvre n°19, « « renversement », l’œuvre sans aucun doute la plus photographiée ! On peut voir son évolution depuis sa création il y a 3 ans. Nous sommes à Jallet !

    sentierOhey19d.jpg

    • 2,6 km plus loin, l’œuvre n°20, « trivouac», un abri prévu pour 3 personnes

    sentierOhey20b.jpg

    • 1,5 km plus loin, l’œuvre n°21, « capteurs de rêve » située en face de la chapelle St Hubert à Libois

    sentierOhey21d.jpg

    • Après un peu plus de 45 km, nous quittons le territoire de la commune d’Ohey et entrons dans la commune de Havelange par le village d’Ossogne pour suivre un nouveau sentier d’art qui vous emmène d’abord aux Sawhis.

    En cliquant sur https://ciney.blogs.sudinfo.be/album/sentier-d-art-gesves-ohey/, vous découvrirez pas moins de 119 photos prises dans le sens du sentier d’art.

  • Augmentation de la capacité à bord sur le réseau TEC

    Communiqué de presse reçu ce matin du service marketing des TEC. Bonne lecture !

    Dès le lundi 1er juin, et afin de poursuivre la phase de déconfinement progressif de la Belgique, de nouvelles mesures seront d’application sur le réseau TEC. 

    Mesures à bord des véhicules 

    Pour garantir la santé des clients du TEC, les mesures de précaution sont toujours d’application. 

    Les voyageurs sont dès lors priés de : 

    • porter un masque (ou une alternative couvrant le nez et la bouche) pour accéder au transport en commun. Ce masque obligatoire doit être porté à tout moment, aux arrêts et dans les véhicules, dès l’âge de 12 ans. Les contrôleurs pourront refuser l’accès à bord aux personnes qui ne portent pas un masque ou une alternative ;
    • continuer de monter à bord des bus uniquement par l’arrière. 

    Augmentation de la capacité à bord

    À partir du lundi 1er juin, davantage de voyageurs pourront monter à bord des véhicules TEC avec, toutefois, une limitation de : 

    • 12 voyageurs assis et 4 voyageurs debout pour un autobus standard ;
    • 19 voyageurs assis et 6 voyageurs debout pour un autobus articulé ;
    • 20 voyageurs assis et 5 voyageurs debout pour un tram. 

    Des marquages de distanciation au sol ainsi qu’un rappel des consignes seront présents à bord des véhicules.

    Reprise de la validation

    Les valideurs seront de nouveau accessibles à bord de certains véhicules TEC. Lorsque ce sera le cas, une affiche indiquera aux voyageurs qu’ils doivent obligatoirement valider leur titre de transport. 

    Dans le cas où le valideur ne serait pas accessible, les voyageurs devront posséder un titre de transport valable, sans temporairement le valider. 

    Bien que les ESPACES TEC ont rouvert leurs portes le 18 mai, les voyageurs sont invités à privilégier l’E-SHOP et les automates de ventes SELF pour l’achat de titres de transport. 

    Priorité aux déplacements obligatoires

    Le TEC en appelle au comportement civique de ses clients en leur rappelant de différer les déplacements non utiles afin de laisser la priorité aux personnes qui se trouvent dans l'obligation de se déplacer.

    Les déplacements de moins d’un kilomètre peuvent par ailleurs être effectués à pied, et ceux de moins de cinq kilomètres peuvent se faire à vélo. 

    Respect des mesures d’hygiène

    Durant cette phase de déconfinement, le TEC recommande à tous ses clients de continuer à appliquer les différentes règles d'hygiène communiquées précédemment, à savoir :

    • se laver régulièrement les mains ;
    • utiliser uniquement des mouchoirs en papier, à jeter directement dans une poubelle fermée après usage ; 
    • éternuer ou tousser dans le pli du coude à défaut d'avoir un mouchoir ;
    • éviter de se toucher le visage ;
    • rester à la maison en cas de maladie.

    Le nettoyage des véhicules TEC continue par ailleurs d'être renforcé. 

    Ces différentes mesures sont prises dans l'intérêt de tous pour préserver au mieux la santé des conducteurs et des voyageurs.

  • Premiers constats 2 semaines après la réouverture des pépinières et jardineries

    J'ai reçu hier en fin de journée un communiqué de presse commun de L'Apaq-W, du Collège des Producteurs et de la Fédération wallonne horticole. Bonne lecture !

    Autorisés à rouvrir leurs portes depuis le 18 avril, les pépiniéristes et horticulteurs wallons dressent un premier bilan de ces 15 jours de reprise. Ils ont été très prudents et ont pris des mesures strictes de protection pour leurs clients et leur personnel. Les réouvertures se sont faites progressivement et certains acteurs continuent à effectuer des livraisons ou de l’enlèvement sans contact. Pour rappel, la filière s’était organisée aux premiers jours de confinement pour assurer des systèmes de livraisons. 10% du secteur continuent d’ailleurs sur ce mode de fonctionnement ou par enlèvement sans contact, qui nécessite temps et organisation, mais qui a connu un certain succès (plus de 320 000 vues en 1 mois sur la carte reprenant toutes les pépinières et jardineries wallonnes).

    60 % de réouvertures dès le 18 avril

     
    Au niveau logistique, plus de 150 acteurs de la filière horticole ornementale ont respecté les recommandations et ont pris des mesures strictes pour protéger leurs clients et leur personnel. Les espaces de vente ont été adaptés avec circuits, masques, gel, plexiglas,… Les ouvertures se sont étalées sur 3 joursen fonction de la préparation et de la capacité de chacun à accueillir dans les meilleures conditions : 60% ont ouvert le samedi 18 avril, 15% le lundi 20 et 15% le mardi 21.

    bd3b34ea-7b84-4293-8e74-4bd18f267511.jpg

     

    Un panier plus élevé et des plants de légumes


    Du côté des chiffres, il semblerait que le panier d’achat soit plus élevé que la moyenne habituelle et que les ventes se fassent surtout en plantes, terreaux, écorces et semis. On constate par ailleurs une demande très importante de plants de légumes - multipliée par 3 chez certaines pépinières -, risquant d'entrainer un retard d’approvisionnement pour certains revendeurs.

    Une vente précoce d'annuelles


    La vente des plantes annuelles garnissant les jardinières a aussi démarré plus tôt. Il semble que la volonté des Wallons pour embellir leur environnement soit bien présente.
    Enfin, s'il est encore trop tôt pour conclure que le succès de la reprise compensera les pertes depuis la fermeture mi-mars, les opérateurs sont, 
    semble-t-il, satisfaits à ce stade mais se demandent si cette tendance positive va perdurer dans les prochaines semaines. L'Apaq-W, le Collège des Producteurs et la Fédération wallonne horticole encouragent évidemment cette tendance afin de soutenir le secteur !

    5eef5abe-0552-4338-9493-11ad97f33c07.jpg

  • Nouvelles mesures pour les TEC du 4 au 17 mai

    Je viens de recevoir le communiqué de presse suivant du service marketing du TEC. Bonne lecture

    Ce vendredi 24 avril, les autorités fédérales ont annoncé la mise en place d’une phase de déconfinement progressif de la Belgique dès le lundi 4 mai. 

    Afin de limiter les contacts et risques de propagation du Covid-19 lors de cette phase de déconfinement, le TEC appliquera les mesures suivantes du 4 au 17 mai :

    Offre sur le réseau TEC

    L’exploitation des lignes continuera d'être assurée sur base des horaires établis pour les périodes de vacances scolaires pour l'ensemble du réseau TEC, et ce, jusqu’à l’ouverture progressive des écoles prévue à ce stade le 18 mai. 

    Les lignes vers les hôpitaux et certaines lignes plus fréquentées continueront, dans la mesure du possible, d’être renforcées. 

    Nouvelles mesures à bord des véhicules

    Pour garantir la santé des collaborateurs et des clients du TEC, les mesures de précaution et de distanciation sociale sont toujours d’application, bien qu’adaptées à la phase de déconfinement. 

    "Nous avons veillé à ce que la capacité des transports publics wallons reparte progressivement à la hausse mais en tenant compte du maintien nécessaire d’une distance respectable entre les gens et avec un port du masque généralisé", insiste le Ministre de la Mobilité Philippe Henry.

    Les voyageurs sont dès lors priés de : 

    • porter un masque (ou une alternative couvrant le nez et la bouche) pour accéder au transport en commun. Ce masque obligatoire doit être porté à tout moment, aux arrêts et dans les véhicules, dès l’âge de 12 ans. Les contrôleurs pourront refuser l’accès à bord aux personnes qui ne portent pas un masque ou une alternative ;
    • maintenir une distance sociale entre eux, qu’ils soient assis ou debout. Les places assises devront être occupées en quinconce avec une seule personne par banquette. Sur cette base, le nombre de voyageurs à bord sera limité à :
      • 19 pour un autobus standard ;
      • 26 pour un autobus articulé ;
      • 25 pour un tram.
    • continuer de monter à bord des bus uniquement par l’arrière. 

    Bien que la validation ne soit temporairement plus obligatoire, toute personne qui voyage à bord d’un véhicule TEC doit posséder un titre de transport valable, disponible sur l’E-SHOP ainsi que sur les automates de vente SELF.

    Priorité pour les déplacements obligatoires

    Le TEC en appelle au comportement civique de ses clients en leur rappelant de différer les déplacements non utiles afin de laisser la priorité aux personnes qui se trouvent dans l'obligation de se déplacer.

    Les déplacements de moins d’un kilomètre peuvent par ailleurs être effectués à pied, et ceux de moins de cinq kilomètres peuvent se faire à vélo. 

    Respect des mesures d’hygiène

    Durant cette phase de déconfinement, le TEC recommande à tous ses clients de continuer à appliquer les différentes règles d'hygiène communiquées précédemment, à savoir :

    • se laver régulièrement les mains ;
    • utiliser uniquement des mouchoirs en papier, à jeter directement dans une poubelle fermée après usage ; 
    • éternuer ou tousser dans le pli du coude à défaut d'avoir un mouchoir ;
    • porter, si possible, des gants ; 
    • éviter de se toucher le visage ;
    • rester à la maison en cas de maladie.

    Le nettoyage des véhicules TEC continue par ailleurs d'être renforcé. 

    Ces différentes mesures sont prises dans l'intérêt de tous pour préserver au mieux la santé des conducteurs et des voyageurs. 

  • Grâce à Raphaël Beaujean vous saurez tout sur les hits de légende en France et en Belgique

    DSC_0091.jpgRaphaël Beaujean, Gesvois d’adoption, est, comme beaucoup de personnes très actives, multi facettes et très éclectique. André Torrent, sa maman institutrice et son papa ayant joué au foot à Haltinne, vont conditionner sa vie professionnelle et ses passions ! Originaire d’Andenne, après avoir obtenu son diplôme d’instituteur à la Haute école Charlemagne de Huy en 1995, il devient « Monsieur le Maître d’école » à l’Envol (Faulx-Les Tombes) et depuis septembre 2017, il est le directeur des écoles d’Achet et de Mohiville dans la commune de Hamois. Quand « l’école est finie », il joue au foot, d’abord à Haltinne, devient arbitre à 17 ans jusqu’en 2009 puis coach (notamment au  au Condruzien). Au lieu de chanter « Viva Brazil » ou « « Victor le footballiste », il admirait dans les années 70 André Torrent et son émission du Hit Parade RTL. « Fan des sixties », c’est ainsi qu’est née sa passion pour les classements musicaux de toutes les époques ainsi que l’achat de 45 tours.

    11797.jpg

    Un peu comme un défi, Raphaël a commencé à écrire un bouquin sur la fin des années 50 intitulé « les Tubes de Légende en France et en Belgique » où l’on peut retrouver des artistes de légende, des top 10, top 25, top 50 en France et Belgique francophone, des anecdotes musicales et biographiques. De septembre 1956 à décembre 1959, on y parle de Dalida, Gloria Lasso, Dario Moreno, Annie Cordy, Jacqueline François, Sacha Distel, Gilbert Bécaud ou encore Edith Piaf. Le plus amusant, c’est qu’il a eu l’occasion de réentendre (ou de voir comme Nini la Chance) quelques tubes de ces artistes en regardant, avec sa grand-mère, l’émission « La chance aux chansons » animée par Pascal Sevran. Pour obtenir ce livre de 120 pages, paru en octobre de l’an dernier, il suffit de surfer sur le site de l’éditeur Jets d’Encre, www.jetsdencre.fr

    Raphaël peaufine actuellement le deuxième volume des Tubes de Légende en évoquant les années 60. Comme il est plus facile de retrouver des renseignements sur les sixties que les années 50, il comportera plus de 300 pages et sera disponible dans le courant du dernier trimestre 2020.