Ciney - Page 5

  • Expo à l'extérieur "AgriNature - Wallonie sauvage 2019" dans le jardin de l'office communal de tourisme à Crupet

    L’Office du Tourisme d’Assesse vous propose un agréable but de promenade en ces temps difficiles: venez découvrir librement et en plein air les magnifiques photographies en grand format de la catégorie «Wallonie sauvage» du concours photos AgriNature 2019, présentées l’année dernière au Festival International Nature Namur.

    Ces clichés célébrant avec poésie la beauté de la faune et de la flore de notre région sont parfaitement mis en valeur par le cadre historique du jardin de l’ancien presbytère de Crupet et ses vieilles pierres du 17e siècle. A découvrir absolument!

    En cas de présence d’autres visiteurs, merci de garder les distances de sécurité !

    Détails pratiques

    www.festivalnature.be

     

  • Distribution d'arbre fruitier sous la forme d'un drive-in le samedi 28 novembre à Emptinne

    DSC_0040.jpgLa distribution d'arbre fruitier (dans le cadre de la semaine de l'arbre) se déroulera cette année sous la forme d'un drive-in ce samedi 28 novembre de 8h à 12h sur la Place communale à Emptinne. Auparavant, elle se déroulait à l'OCTC à Hubinne où de nombreuses activités se déroulaient en parallèle à la distribution dont un pour les nouveaux-nés de l'année !

    Maximum 1 plant par famille habitant la commune !

    Le port du masque reste obligatoire. Pas de réservation possible.

    DSC_0047.jpgVoici la liste des plants disponibles jusqu'à épuisement du stock :

    1. Carpinus betulus - Charme
    2. Corylus avellana - Noisetier
    3. Fagus sylvatica - Hêtre
    4. Malus sylvestris - Pommier sauvage
    5. Prunus spinosa - Prunellier
    6. Pyrus sp. - Poirier sauvage
    7. Ribes nigrum - Cassis
    8. Ribes rubrum - Groseillier  
    9. Rubus ideaus - Framboisier
    10. Pommiers RGF-Certifruit BT - Pommier basse-tige

  • Soutien aux commerces cinaciens 25.000 euros débloqués pour un retour sur investissement espéré de 250.000 euros

    Jusqu’au 31 décembre, par tranche d’achat de 25 euros de chèques commerces cinaciens, 2.5 euros sont offerts en bonus. Le Collège communal a prévu une enveloppe de 25.000 euros pour cette opération. Si la totalité de ce budget est dépensé, c’est 250.000 euros qui seront à nouveau injectés dans le commerce cinacien.

    Le Collège communal de Ciney poursuit ses efforts pour soutenir ses commerces en cette période de crise sanitaire. Outre les différentes actions déjà en place comme la carte SOS commerces, il lance à l’approche des fêtes, en collaboration avec l’ADL, les chèques commerces Bonus. 

    Unknown-1.jpeg

     

    Des chèques commerces Bonus de 2.5 euros offerts

    Depuis 2015, le système des « chèques commerces » existe à Ciney (sur le même principe que les bons cadeaux).  D’une valeur de 5 et 15 euros, ceux-ci peuvent être utilisés dans 63 commerces Cinaciens.

    Jusqu’au 31 décembre 2020, par tranche d’achat de 25 euros de chèques commerces, un chèque Bonus de 2.5 euros est offert (celui-ci est valable jusqu’au 28 février 2021). Le projet vise à inciter les consommateurs (de la commune ou d’ailleurs) à consommer avant tout local. Le Collège a dégagé un budget de 25.000 euros pour cette opération. Si l’entièreté de la somme est dépensée, cela signifiera que 250.000 euros de chèques commerces ont été vendus, soit 275.000 euros (25.000 euros + 250.000 euros) investis à nouveau dans le commerce cinacien.

    Unknown.jpeg

    En pratique

    Les chèques commerces de 5 € et 15 € sont en vente à l’Administration communale (sur rendez-vous au 083/23 10 24), à L'âme des choses (rue du centre, 50 à Ciney), chez T'emballe pas (rue du 11 février, 15 à Ciney) , à L'atelier 117 (rue de la gare, 117 à Leignon), à la  Boucherie Bourgeau (rue de Barvaux, 148 à Haversin).

    La liste, mise à jour, des magasins qui acceptent les chèques commerces est disponible sur www.ciney.be

  • Covid 19 : protocole d'accord concernant le renfort temporaire de l'offre TEC à partir du 23 novembre

    Un accord a été trouvé entre les organisations syndicales et la direction du TEC concernant la mise en place du renforcement temporaire des lignes les plus fréquentées via des autocars privés à partir du lundi 23 novembre.

    Compte tenu du contexte sanitaire, le Gouvernement wallon a en effet demandé au TEC de renforcer temporairement ses capacités de transport aux heures de pointe en dédoublant certains parcours sensibles. L’ensemble des ressources disponibles en régie et en sous-traitance étant déjà déployé sur le terrain, le TEC va commander ces services de renfort temporaires auprès d’autocaristes privés. 

    Des comptages seront organisés la semaine du 16 novembre sur les lignes pressenties pour ces renforts pour apprécier leur nécessité et le degré de flexibilité de ce dispositif, compte tenu des conditions liées à la rentrée scolaire.

    Le dimensionnement de ces renforts temporaires sera revu chaque semaine sur base des données de fréquentation du TEC.

    Les services du TEC seront donc assurés normalement durant la semaine du 16 novembre et renforcés sur base des remontées du terrain à partir du 23 novembre.

    Le Ministre de la Mobilité, Philippe Henry, a par ailleurs tenu à rappeler sonsoutien au service public du TEC qui, depuis le début de la crise, continue d’assurer les services essentiels dont la population a besoin plus que jamais dans le cadre de cette crise sanitaire.

    « Le personnel du TEC a continué à travailler pendant toute la crise, au service de la population, je les en remercie encore et je les assure de tout mon soutien dans la défense du service public », insiste le Ministre Henry, tout en précisant que cette mesure est strictement temporaire et liée au contexte sanitaire: « Le mécanisme faisant appel à ces autobus et autocars supplémentaires comporte l’avantage d’être particulièrement flexible, pouvant être activé ou désactivé en fonction des besoins réels ».

  • Les pensées de Tine, par Christine Dartoy, pour aider les autres de manière positive

    Dartoyverso.jpgÀ travers 200 mises en situation et problématiques (dont certaines très courtes), le recueil « Les pensées de Tine » apporte une solution qui se veut positive, constructive et dans le respect de soi. Il cherche à améliorer son bien-être, son amour de soi, à sortir de sa zone de confort.
    L’ouvrage est à picorer au fil des pensées et son originalité est qu’il peut être utilisé de différentes façons. Si vous voulez lire la couverture en pdf, cliquez sur Dartoyrecto.pdf.

     

     

    Dartoyrecto.jpgLe lecteur peut lire les 70 pages d’une traite, il peut aussi lire une phrase de temps à autre ou, de manière plus régulière, en lire une au hasard  le matin afin de préparer sa journée. Il peut aussi poser une question et obtenir une réponse dans une phrase ou s’amuser entre amis en ayant comme but de s’améliorer soi et son bien-être. Ce recueil utilise des phrases boostantes, motivantes, utiles, qui vont amener le lecteur à se poser les bonnes questions, à se remettre en question, à vouloir aller plus loin.
    Les personnes qui vont l’utiliser seront beaucoup plus conscientes de la vie, donc de leurs choix, et devront prendre la responsabilité de leur bonheur. Ils ne sauront plus faire semblant d’être heureux, ils voudront vraiment l’être.

    Dartoy3.jpegCoach et formatrice en développement personnel, Christine Dartoy aime la justesse, l’équilibre et le bien-être. Elle est une motivatrice sans jugements. Son plus profond désir a toujours été d’aider les autres de façon constructive. Christine a décidé d’écrire ce recueil afin de toucher un plus grand nombre de personnes et de guider les lecteurs à travers des phrases motivantes et positives pour qu’ils puissent atteindre un mieux-être. A la fin de son recueil, Christine remercie les 33 personnes de simply- crowd.com qui ont permis à son livre de voir le jour et souhaite à son lecteur, « le plus puissant des bonheurs ».

    Si vous ne trouvez pas « Les pensées de Tine » en librairie, vous pouvez l’obtenir chez l’éditeur en cliquant sur https://www.editions-maia.com/livre/les-pensees-de-tine/

     

  • Rencontre avec Jean Piret, météorologue amateur de Hamois

    J’y suis finalement arrivé, alors que j’avais prévu de réaliser son interview il y a quelques mois, les craintes liées au Covid-19 au sein de sa famille ne m’avaient pas permis de le rencontrer. Finalement, en tenant compte des nouvelles règles, j’ai pu rencontrer Jean Piret, ou Jeannot ou enfin Jean Jean dans sa jeunesse, en son domicile à Hamois (il y habite avec son épouse Marie depuis 1972) et profiter d’un beau soleil automnal pour réaliser quelques photos à l’extérieur.

    DSC_0066.jpegComment est née ta passion pour la météo ?

    Jeannot : Quand j’étais gamin, à l’âge de 5 ans, je me suis retrouvé plâtré pendant 4 ans et demi, cloué de la ceinture au pied. J’habitais alors à Purnode et mon père m’avait fabriqué un lit avec des perches à haricot pour que je puisse regarder dehors, par la fenêtre. J’ai ainsi pu regarder toutes les saisons se défiler devant mes yeux d’enfant !

    Mais, cela ne suffit pas pour connaître tous les secrets de la météo ?

    DSC_0067.jpegJeannot : Un de mes cousins, Robert Mathieu, travaillait à l’IRM (Luc Trullemans le connaît bien). Il a notamment présenté la météo à la RTBF durant 2 années.

    A l’aide de cartes synoptiques, il m’a expliqué, lorsque j’étais gamin, comment l’air circulait autour d’une basse et d’une haute pression et, en suivant ces cartes d’heure en heure, comment il était possible de prévoir la météo, notamment l’arrivée de la pluie !

     

    DSC_0062.jpegDepuis quand fais-tu des relevés météo ?

    Jeannot : J’effectue des relevés météo depuis une vingtaine d’années et, via mon ordinateur, depuis 15 ans. J’ai acquis ma première station météo en 2004. Depuis, j’en possède 3, ainsi qu’un pluviomètre, un anémomètre, une girouette et une webcam dont on peut voir l’image via météo Belgique (surfez sur webcam).

    C’est grâce à tous mes instruments et les cartes que je peux prévoir la météo dans le Condroz !

    DSC_0068.jpeg

    a passion pour la météo te prend-t-elle beaucoup de temps ?

    Jeannot : Quand je me lève, coup d’œil sur mes stations. Je déjeune, jette un coup d’œil sur la météo de mon journal, puis indique mes données sur mon ordi et enfin sur les forums de météo en Belgique.

    DSC_0070.jpeg

    Ton autre passion, c’est le vélo, prépares-tu ton circuit en fonction de la météo ?

    Jeannot : Les cirrus annoncent une perturbation. En général, la pluie vient de la mer, avec des vents de direction sud-ouest. Quand je prépare ma sortie, je regarde les webcams et les images satellites des régions où je vais me rendre.

    DSC_0065.jpegQuels sont les records à Hamois au niveau météo ?

    Jeannot : En 2010, j’ai mesuré 49 cm de neige chez nous, rue Docteur Jadot, 42° sous abri l’an dernier, 29,72 litres d’eau cette année le 19 août sur 24h et 21,08 le 9 octobre dernier. Pour la température, je me souviens des – 25° en 61-62 chez moi à Purnode

    DSC_0061.jpegSi certains sont sceptiques concernant le réchauffement climatique, quelle est ta position ?

    Jeannot : Il n’y a pas photo ! Il suffit de constater l’absence ou le peu de présence de neige en Hautes Fagnes ou les températures chaudes en Sibérie ! Je me souviendrai toute ma vie de l’hiver 62-63 qui a débuté la veille de Noël où il faisait 18° à midi et – 15° la nuit et s’est achevé début mars ! La température a augmenté de 3 à 4° chez nous en une vingtaine d’années !

    Comment peut-on connaître les conditions météo à Hamois ou l’évolution dans nos régions

    Jeannot : On peut me suivre sur ma page Facebook ou sur le Forum météo en Belgique (www.forums.meteobelgium.be) ou encore via www.meteociel.fr.

    Si tu es déjà passé sur Matélé il y a quelques années, un journaliste de la RTBF est passé il y a peu chez toi pour t’interviewer. Quand pourra-t-on te voir sur le petit écran ?

    Jeannot : Rendez-vous ce lundi 16 novembre à 12h45 sur La Une dans l’émission « Quel temps ! »

    125246122_1296750990660998_3221461327620589665_n.png

  • La célébration du 11 novembre s’est déroulée en comité restreint dans les 7 villages de l’entité de Hamois

    DSC_0030.jpegLa situation actuelle que nous vivons annuellement a contraint les autorités communales de Hamois à modifier l’organisation des manifestations patriotiques du mois de novembre.

    Au vu de la Circulaire du 3 novembre 2020 du gouverneur de la province de Namur relative aux commémorations des 11 et 15 novembre (relais sacré) ces activités officielles sont limitées à 4 personnes maximum et sans enfants.

     

    Célébration à Scy où le porte-drapeau était absent !

    DSC_0029.jpeg

    Ce qui explique l’annulation de la cérémonie du Relais Sacré (où tant de monde, dont beaucoup de jeunes, se retrouvait chaque année devant tous les monuments aux morts de la commune) ainsi que celle du 11 novembre où tous se réunissaient dans un des villages de l’entité.

    Célébration à Mohiville

    DSC_0032.jpeg

    DSCF4753.jpegDepuis Scy jusqu’à Emptinne (comme l’habituel itinéraire du Relais Sacré), c’est donc en comité restreint, à savoir la bourgmestre, Valérie Caverenne, le premier-échevin, Pierre-Henri Roland, d’un membre du conseil communal (conseiller communal ou échevin comme à Hamois, Natoye et Emptinne) et du porte-drapeau du village que s’est déroulé le recueillement devant chacun des monument de l’entité.

     

    Célébration à Achet

    DSC_0037.jpeg

    Célébration à Hamois

    DSC_0042.jpeg

    Célébration à Schaltin

    DSCF4730.jpeg

    Célébration à Natoye

    DSCF4750.jpeg

    Et, enfin, célébration à Emptinne

    DSCF4767.jpeg

  • La célébration du 11 novembre en comité restreint à Ciney s'est poursuivie à Braibant, Leignon et Ciney où RTL était présent

    DSC_0045.jpegComme à Haversin hier, c'est en présence d'un comité restreint, composé du Bourgmestre, Frédéric Deville, de Jean-Marc Gaspard, échevin ou Laurence Daffe à Braibant et des membres des sections locale de la F.N.C. et d'un porte-drapeau à Ciney et à Leignon que se sont déroulées les célébrations du 11 novembre. 

     

    DSC_0048.jpeg

    DSC_0053.jpegComme hier, les 3 célébrations se sont déroulées sans discours, uniquement avec le dépôt des gerbes, mais, pas contre avec l'exécution de la Brabançonne.

    A Braibant:

    DSC_0046.jpeg

    A Leignon:

    DSC_0050.jpeg

    A Ciney: 

    DSC_0056.jpeg

    Petit retard à Ciney de un quart d'heure, car une équipe de RTL devait arriver à 11h15' pour filmer l'événement, par comparaison à l'an dernier où, office religieux, discours et public complétaient la cérémonie patriotique.

    DSC_0058.jpeg