Ciney - Page 6

  • La célébration du 11 novembre en comité restreint à Ciney a commencé à Haversin

    DSC_0022.jpegDans l’entité de Ciney, les cérémonies patriotiques du 11 novembre sont toujours célébrées dans le village d’Haversin le mardi qui suit le congé de la Toussaint, afin de permettre aux écoliers des 2 écoles du village d’être présent. Malheureusement, au vu de la Circulaire du 3 novembre 2020 du gouverneur de la province de Namur relative aux commémorations des 11 et 15 novembre (relais sacré) ces activités officielles sont limitées à 4 personnes maximum et sans enfants.

     

    DSC_0026.jpeg

    A Haversin, le comité restreint était composé du Bourgmestre, Frédéric Deville, de Jean-Marc Gaspard, échevin et des membres de la section locale de la F.N.C. L’événement s’est déroulé sans discours, uniquement avec le dépôt des gerbes.

    DSC_0025.jpeg

  • La liaison en mode doux Hamois-Achet vient de débuter ce lundi

    DSC_0017.jpegLa première phase de la création d’un réseau de liaisons de mobilité douce entre les villages de la commune de Hamois vient de débuter ce lundi 9 novembre ((ils étaient prévus 3 semaines plus tôt !) avec les travaux du projet de la liaison Hamois-Achet à l’église d’Achet. Ils finiront donc au carrefour de la route de Liège. Comme l’avait expliqué lors du conseil communal de septembre, l’échevin Cédric Bertrand : la route d’Achet restera accessible durant tous les travaux, au minimum sur une bande de circulation. Dans la mesure du possible, c’est une circulation sur une voie, via feux de signalisation, qui sera privilégiée. L’accès aux garages et habitations sera maintenu autant que possible, de même que les accès aux commerces. Pour rappel, on aura essentiellement un marquage au sol au départ de Hamois et un trottoir réalisé depuis le dos d’âne d’Achet du côté gauche de la chaussée.

    DSC_0019.jpeg

    DSC_0020.jpegLes travaux se dérouleront durant 140 jours ouvrables, auxquels il faudra, sans aucun doute, ajouter des jours à cause des impétrants. La circulation entre Hamois et le carrefour en T d’Achet est interdite aux véhicules, excepté pour la circulation locale. Pour le responsables des travaux, les feux de signalisation seront utilisés si la circulation devient trop importante puisqu’il y aura des difficultés pour se croiser ! C’était justement le point d’achoppement qui a été utilisé par les riverains d’Achet lors de la réunion de présentation qui se demandent comment on se croisera dans le village !

    DSC_0021.jpeg

    Pour rappel, ce projet de liaison douce, qui a reçu une subvention de 582.857,33 € de la part de région wallonne fait partie du PCDR communal. les travaux comprennent principalement les opérations suivantes :

    conv1_orig.png

     

    • LOT 1 
      Zone 1 dans Hamois : rationalisation du stationnement par des marques au sol en peinture, permettant la conservation d’une zone piétonne le long du bâti.

    image4.jpeg

    • LOT 2 
      - Zone 2 entre Hamois et Achet: mise en place d’un cheminement en revêtement de béton, au-dessus du fossé existant. Une canalisation en diamètre 400 sera donc posée dans ce fossé. Les usagers faibles seront protégés par une barrière bois-acier et des potelets.

    image3.jpeg

    • Zone 3 dans le village d’Achet: création d’un trottoir unilatéral en hydrocarboné.  C’est là que débutent les travaux ce lundi.

     

    image1.jpeg

    Vous avez envie d’en savoir plus sur les liaisons douces ?

    Par "liaisons douces" on entend des itinéraires sécurisés réservés aux piétons et aux cyclistes. Elles constitueront une alternative aux voies rapides pour la liaison entre les villages. Ces cheminements lents seront destinés aux déplacements fonctionnels comme les déplacements scolaires, professionnels, de loisirs,... Les pôles à relier sont donc les villages, mais également les écoles, les commerces, les centres sportifs, les maisons de village, les arrêts de bus, le RAVeL,...
    La création de ce type de cheminements destinés aux usagers faibles participera au développement de l'usage de moyens de déplacement doux dans l'entité.
    Ces liaisons pourront également être empruntées dans un but de promenade d'où le lien de ce projet avec le secteur touristique.

  • Avec un ha de miscanthus, un puits de carbone au cœur du zoning de Ciney-Biron

    Avec l’implantation de cultures végétales, une nouvelle voie de valorisation de friches en Wallonie !

    DSC_0013.jpeg

    Lire la suite

  • Take-away pour le petit déjeuner Oxfam de Ciney des 21 et 22 novembre

    A commander avant le mardi 17 novembre au plus tard !

    Lire la suite

  • APPEL à participation par la Spirale à Natoye : des masques et vous, un autre regard sur le confinement

    Bonne lecture du récent communiqué de presse de la Spirale à Natoye :

    "Cela fait déjà de nombreux mois que nous n’avons plus eu l’occasion de nous croiser … ou alors si furtivement ! Ne pourrions-nous pas saisir cette longue absence comme une opportunité pour sortir des sentiers battus et créer ensemble un chouette projet artistique ? Chacun d’entre-nous vit le confinement à sa manière ; chacun aussi a un regard sur le confinement des autres. Et si nous mettions ce moment particulier à profit pour prendre le temps d’explorer notre créativité et qui sait nous découvrir des nouveaux talents jusque-là insoupçonnés ?"

    DSC_0028 copie.jpeg

    Le Centre d’Expression et de Créativité La Spirale vous propose de le rejoindre, fin du mois de mai, au travers d’une exposition ayant pour titre « Démasquez-vous » ou plutôt :  « Des masques et vous, … un autre regard sur le confinement ». 

    L’objectif est de récolter un maximum de photos, dessins, sculptures, textiles, textes,  sur cette période qui nous fait vivre autrement… tantôt dans des moments de partage, de rire, de nouvelles découvertes, tantôt dans des moments peut-être plus difficiles. Dans un second temps, La Spirale prendra toutes les créations en photo afin de les placer sur des grandes banderoles présentées sur l’espace public. Les participants récupéreront dès lors leurs travaux. 

    Ce n’est ni un concours, ni une compétition seulement l’envie de faire partager votre regard sur cette drôle de période à un plus grand nombre. 

    L’ensemble des créations ou/et photos devra parvenir à La Spirale, avant le 10 mars 2021 au 22, chaussée de Namur à Natoye. 

  • Enseignement à distance : impression des travaux et exercices pour les Cinaciens via le CPAS

    Dans le contexte de la crise sanitaire actuelle, le CPAS et la Ville de Ciney ont décidé de mettre sur pied une opération de solidarité pour soutenir les jeunes Cinaciens confrontés à l’enseignement à distance.

    Pour les jeunes qui rencontrent des difficultés financières pour imprimer ou faire imprimer leurs travaux et exercices, le CPAS et l’Administration communale ont décidé de mettre sur pied une opération de solidarité. Cette action concerne tous les élèves et étudiants habitant l’entité de Ciney.

    Les travaux doivent être envoyés par mail à l’adresse : alice.tagnon@cpasciney.be.

    Les documents seront ensuite disponibles à l’accueil de l’Administration communale de Ciney. Les travaux seront imprimés rapidement et les étudiants recevront un mail lorsque leurs impressions seront réalisées.

    Les enlèvements se feront du lundi au jeudi, de 9h à 12h et de 13h30 à 16h

  • Depuis ce 2 novembre, un centre de dépistage du coronavirus a ouvert à Ciney, dans le parking derrière les ateliers communaux

    DSC_0001.jpegUn nouveau centre de dépistage du Covid-19 a ouvert dans le centre-ville de Ciney depuis ce lundi 2 novembre. Il fonctionne de la même manière que les centres déjà établis à Dinant et à Bièvre, c'est-à-dire sous forme de drive-in. Il sera impératif de prendre un rendez-vous (082/ 86 00 08 entre 9h et 16h  ou le 1733) et d'avoir un document de demande de dépistage établi par le médecin traitant.

     

    DSC_0002.jpegLa Docteur Patricia Eeckeleers qui est en charge des centres de testing explique cette démarche: « Nous n’arrivions pas à gérer les demandes de la région avec le centre de Dinant mais on sait que pas mal de personnes qui doivent se faire tester viennent de Ciney ou de Hamois donc ce sera plus facile. Ciney est un bon choix parce que c'est facilement accessible par les grands axes. »

     

    DSC_0005.jpegLe centre de dépistage de Ciney fonctionne avec du personnel infirmier et administratif mis à disposition par le CHU UCL Namur. Les analyses des tests seront également effectuées par le laboratoire de l'hôpital. Le lendemain, ils sont communiqués aux personnes testées ! Alors qu’une soixantaine de personnes à tester était prévu ce lundi, ils ne sont finalement qu’une trentaine, à cause du bug sur le 1733 ! Le testing ne prend que 2 minutes par personne.

    DSC_0012.jpegLa politique de testing ne changera pas avec l'ouverture de ce centre. Seules les personnes présentant des symptômes, celles travaillant dans le milieu médical ou les personnes dites «à risque» pourront être testées.

    Le centre est établi dans le parking derrière les ateliers communaux, l'entrée se fera par le parking du centre culturel et la sortie par l'avenue de Namur. Il sera ouvert du lundi au vendredi de 10h à 12 h jusqu’au moment où le nombre de personnes à tester diminuera de manière notoire, Dinant, restant, alors, le seul centre de testing de notre région.

    La mise en place de centre est le fruit d’un partenariat entre l’UOAD (Union des Omnipraticiens de l’Arrondissement de Dinant), le CHU UCL Namur et la Ville de Ciney.

    DSC_0011.jpeg


    Informations pratiques :

    • Prise de rendez-vous obligatoire : 082/ 86 00 08 entre 9h et 16h ou le 1733
    • Se munir de la demande E-Form transmise par le médecin généraliste et de 3 vignettes "mutuelle"
    • Heure d’ouverture : de 10 à 12h du lundi au vendredi (fermé les week-ends et jours fériés)
    • Lieu : parking des « Ateliers Communaux » (situé à l’arrière du Théâtre Communal)
    • Accès : entrée via la Place Roi Baudoin (parking du Centre Culturel et du Hall Sportif) et sortie via l’Avenue de Namur
    • Sur place : restez dans votre véhicule

      DSC_0007.jpeg

    Pour voir les 11 photos que j’ai prises ce matin (un petit film est ajouté sur Facebook), il suffit de cliquer sur https://ciney.blogs.sudinfo.be/album/testing/

  • Inauguration d’un monument en souvenir des Cinaciens décédés lors de la 1ère vague du Covid

    DSC_0735.jpegUne cérémonie d’hommage et l’inauguration par le Collège communal d’une aire de recueillement pour les Cinaciens décédés durant le confinement a été organisée symboliquement ce jour de la Toussaint à midi, au cimetière n°3 de Ciney en présence d’une partie du Collège communal et des familles des défunts. Entre le 13 mars et le 7 juin, en effet, les funérailles et les inhumations ont été célébrées dans l'intimité au vu des mesures sanitaires en vigueur. Ces 51 Cinaciens décédés n'ont donc pas reçu les hommages de leurs connaissances, amis et famille tels que souhaités !

    DSC_0737.jpegPour le bourgmestre, Frédéric Deville, « la période que nous traversons depuis maintenant plus de 9 mois est difficile pour tout le monde. Qui parmi vous, parmi nous aurait pu dire il y a un an que de nouvelles expressions feraient leur apparition dans le langage commun : confinement, crise sanitaire, épidémiologie et la pire, distanciation sociale. Nous vivons au quotidien avec l’angoisse de la maladie, l’impression que l’étau se resserre autour de nous et la crainte de ne plus retrouver la vie d’avant, avant longtemps ! Notre vie semble devenue définitivement morose et nous rencontrons régulièrement des concitoyens en proie au stress, au cafard, à la tristesse ! Que dire des personnes qui, comme vous, ont perdu un être cher durant la première période de confinement. Je me permets de parler de première, puisque tout laisse à penser qu’il y en aura malheureusement une seconde. Que vous dire à vous qui n’avez pu organiser les funérailles de vos proches comme vous le souhaitiez. Que vous dire à vous, familles touchées par le deuil qui avez dû raccourcir les visites dans les funérariums, remplacer les étreintes réconfortantes par des regards au-dessus d’un masque ou encore trier et limiter les personnes présentes dans les églises."

    DSC_0732.jpeg

    Ce monument est une façon de rendre une dernier hommage que les personnes décédées entre le 13 mars et le 7 juin n’ont pu recevoir en raison des règles sanitaires en vigueur à l’époque.

    DSC_0739.jpeg

    Ensuite, Jean-Marc Gaspard a donné les noms des 43 personnes dont les noms sont écrits sur le monument (43 des 51 familles contactées ont répondu favorablement à cette idée) :

    • DSC_0730.jpeg

      Anne Demarche
    • Françoise Desseille
    • Fédri Gérard
    • Germaine Bailly
    • Aline Jacquet
    • Marie Wouters
    • Jeannine Delire
    • Léona Servais
    • Geneviève Wroblewski
    • Philippe Perat
    • Maggy Paulit
    • Claude Soyer
    • Jean Dujeux
    • Germaine Gerson
    • Pierre Gilson
    • Belinda Capelle
    • Marie-Thérèse Gosselin
    • Renée Pairoux
    • Marie Badoux
    • Viviane Viroux
    • Marie-Barbe Gérard
    • Marie-Thérèse Henin
    • Anne-Marie Jadoul
    • Raymond Glume
    • Juliette Matagne
    • René Avalosse
    • Fernand Marot
    • Rosa Delrée
    • Daniel Decolnet
    • Mariette De Man
    • Jean-Luc Gilson
    • Blanche Cassart
    • Pauline Pirlot
    • Mohameb Ahbib
    • Frédéric Degrune
    • Annie Donnay

      DSC_0731.jpeg

    DSC_0742.jpegIl s’en suivi une longue minute de recueillement, puis, 4 personnes ont prononcé un petit mot très émouvant en mémoire de l'être cher décédé :

    • Une à sa sœur, atteinte d’un cancer
    • Une autre à son grand père, son papé
    • Une troisième à son épouse
    • Une dernière à sa maman 

     

     

    DSC_0745.jpegAvant le dépôt d’une rose par chaque famille à l’intérieur du monument , Laurence Daffe, échevine a donné lecture d’un poème d’Isabelle Callis-Sabot intitulé « Au-delà des soupirs ».


    Une idée d’un fossoyeur communal !

    DSC_0736.jpegSuite à l’idée d’Eddy Demeffe et Eddy Looten, fossoyeurs de la Ville, confrontés au quotidien à la douleur des familles, le Collège a donc décidé d'apposer une stèle et, à l’intérieur d’un grand cube en verre, les noms et les prénoms de ces citoyens qui ont perdu la vie durant cette période particulièrement compliquée (Cinaciens dont les familles ont accepté qu’on mentionne les noms et prénoms). L’endroit choisi pour l’aire de recueillement est, en fait, au départ l’aire de dispersion qui prend tout son sens maintenant. Elle est située à côté des tombes des indigents que la commune fleurit.

    Pour découvrir les 20 photos prises ce matin, il suffit de cliquer sur https://ciney.blogs.sudinfo.be/album/aire-de-recueillement/