Noces d'or

  • 6 couples fêtés pour des noces de brillant, diamant et or

    DSC_0182.jpg

    La première cérémonie de noces d'or, diamant et brillant de la nouvelle législature, s’est tenue le premier jeudi de mai en début de soirée à l'hôtel de villede Ciney. En présence de leur famille, le Collège (Guy Milcamps était excusé) y a félicité 6 couples, 3 pour des noces d'or (50 ans), 2 pour des noces de diamant (60 ans) et un pour des noces de brillant (65 ans). Pour chacun d’entre eux, petit discours racontant la vie de chaque couple, lecture du message de sympathie envoyé par le Service Requêtes et Affaires Sociales de la Maison de sa Majesté le roi, fleurs pour madame, remariage par le bourgmestre et cadeaux de la ville et du palais royal.

    DSC_0179.jpg

    Noces de brillant des époux Ambroise de Braibant

    DSC_0193.jpg

    DSC_0199.jpgCharles Ambroise, né à Athus le 14 février 1930 a épousé le 16 janvier 1954 à Braibant, Marie-Thérèse Lurkin, née à Braibant le 20 octobre 1929.

    Charles Ambroise est athusien, Athus étant situé dans la région des 3 frontières. Il y a plus de 65 ans, il est venu chez sa sœur à Halloy à l'occasion de la fête du village et est allé dansé à la guinguette pour y rencontrer Marie-Thérèse, qu'il n'a plus quittée depuis. Ils se sont mariés et sont à l'heure actuelle toujours dans la maison natale de Marie-Thérèse, à Halloy.

    Marie-Thérèse a une formation de secrétaire mais n'a jamais travaillé. C'est une lectrice assidue.

    Charles a travaillé comme typographe dans une imprimerie à Dinant, puis, en fin de carrière, comme employé de bureau. Il aime le jardinage, la peinture et le dessin à l'encre de Chine. Le couple a une fille, deux petits-enfants et 4 arrières-petits-

    DSC_0211.jpg

    Noces de diamant des époux Lebrun de Ciney

    DSC_0200.jpgC’est le 14 février 1959, à Seilles, que, Francis Lebrun, né à Jette le 8 février 1933 et Suzanne Léon, née à Huy le 17 mai 1937 se sont mariés.

    C’est une longue et belle histoire qui a débuté dans la capitale du Condroz : c’était au temps où Brel rêvait, où Bruxelles chantait, le temps du cinéma muet. Muet, Francis, lui ne l’était certes pas car, …, il avait su y faire, ou plutôt, il avait pu y faire ! Elle l’avait laissé faire et donc, le cœur dans les étoiles, ils l’ont fait, tous les deux. A peine 3 mois plus tard, Francis épouse Suzanne. Ils se feront la belle vers l’Afrique d’où ils rentrent, dix années plus tard, avec 2 enfants. Francis Lebrun est ébéniste. 

    DSC_0206.jpgAprès un très long service militaire de 21 mois, il a travaillé comme représentant de commerce, puis comme professeur d'ébénisterie à l'école communale de Ciney. Francis abattra du bois encore par deux fois. 

    Suzanne a travaillé comme comptable puis a élevé ses 4 enfants et s'est occupée du ménage. Ils ont aujourd'hui 12 petits-enfants et 7 arrière-petits-enfants. Côté loisirs, pour Suzanne, les petits péchés typiquement féminins, les vêtements, ... ou les sacs Delvaux et pour Francis, les petits gastros. Ils aiment aussi beaucoup la musique classique mais sont surtout amateurs de beaux voyages.  Ils ont visité les Etats-Unis, le Sri Lanka, l'Egypte, la Turquie et tant d'autres destinations. Laurence Daffe ajoute à la fin deux points, le premier va faire pâlir d'envie toutes les dames un peu romantiques de l'assemblée (dont elle fait partie !) car, Suzanne, assisse sur le siège passager, n'a jamais eu l'occasion ni même le temps d'ouvrir la portière de sa voiture. Le second concerne un aspect de la vie qui a trop souvent tendance à disparaître, la bonne éducation que le couple a voulu transmettre à ses enfants et pour laquelle ils vous sont extrêmement reconnaissants.

     

    DSC_0215.jpg

    DSC_0188.jpgNoces de diamant des époux Maldague de Ciney

    C’est le 4 avril 1959, à Namur, que Jean Maldague, né à Warnant, a épousé Laure Potelberg, née à Beauraing le 14 juin 1936.

    Il y a 10 ans, lorsque Jean et Laure Maldague sont venus à l'Hôtel de Ville à l'occasion de leurs noces d'or, Jean-Marc Gaspard leur avait donné rendez-vous dans 10 ans !  Le temps à passé et les revoici, pour leur noces de diamant cette fois ! Ils se sont rencontrés alors que Laure, l'aînée de 4 sœurs, était en service à Dinant.  Elle a ensuite travaillé en boucherie et en boulangerie.

     

    DSC_0212.jpgJean est orphelin de père depuis l'âge de 11 ans, l'aîné également de 6 enfants.  Il est entré à 14 ans à la SNCB comme porteur d'avis, ensuite versé à la voie comme piocheur et ensuite, au lieu de faire son service militaire à 10 francs par jour, il a préféré s'engager à l'armée où il est resté 35 ans, pensionné au grade d'Adjudant. Ils ont 4 enfants, deux filles et deux garçons, tous nés en Allemagne, 6 petits-enfants (dont un médecin) et 2 arrière-petits-enfants. Le principal loisir de Jean est la recherche généalogique.  Il a rassemblé la famille Maldague en 1990 (674 personnes), en 1994 (350 personnes- et en 2000 (360 personnes).

     

    DSC_0219.jpg

    DSC_0227.jpgNoces d’or des époux Collignon de Leignon

    C’est à Ohey, le 18 janvier 1969 que se sont unis par les liens du mariage, Willy Collignon, né à Sclayn, le 23 juin 1936 et Nicole Bayet, née à Rognée, le 5 décembre 1949.

    Nicole et Willy Collignon se sont rencontrés au Delhaize à Andenne où Nicole travaillait et où Willy venait faire ses courses avec sa sœur. Il a un jour invité Nicole au bal animé par ses neveux qui avaient monté un petit orchestre comme il y en avait beaucoup à l'époque (petit clin d’œil de Jean-Marc Gaspard en face de lui à Paul Lambotte !).

    DSC_0189.jpgEt c'est ainsi que tout a commencé ! Willy a travaillé d'abord à la ferme, puis en usine à Andenne avant d'entrer aux chemins de fer où il est resté 32 ans, jusqu'à la fin de sa carrière. Comme pouvait l’assurer, Jean-Marc Gaspard, leur voisin, aujourd'hui, il élève des poules dont il prend grand soin, aime la musique et la télévision et aide beaucoup son épouse dans le ménage. Nicole a travaillé à l'IMP, puis au service provincial d'aides familiales de Namur et, enfin, à la maison de repos Sainte Marie à Ciney. Elle aime la lecture, les petits voyages, le jardinage et la couture. Le couple a 3 enfants et 5 petits-enfants.

     

    DSC_0229.jpg

    DSC_0237.jpgNoces d’or des époux Lambotte de Braibant

    Paul Lambotte, né à Achêne le 8 février 1948 a épousé le 1ermars 1969 à Emptinne, Liliane Lecharlier, née à Bois-et-Borsu le 30 décembre 1948.

    Paul et Liliane Lambotte se sont rencontrés, tout simplement, au Moulin Rouge à Ciney.  Paul habitait Fays et Liliane à Emptinne. Ils se sont mariés dès la fin du service militaire de Paul et habitent Braibant depuis 1971 (pas hasard, la même rue que les Ambroise !). Ils ont 3 enfants et 4 petits-enfants dont ils s'occupent beaucoup, l'un et l'autre.

    DSC_0228.jpgLiliane est coiffeuse et Paul a travaillé à la poste pendant 40 ans. Mais ce n'est pas pour cela que nous le connaissons : Paul Lambottea en effet une longue carrière politique à Ciney. Il a été conseiller communal pendant 6 ans, échevin pendant 18 ans, avec dans ses attributions les travaux, le personnel et le sport pour terminer comme conseiller provincial. Il s'était intéressé à la politique locale grâce à un collègue de travail, Joseph Duchêne, qui a également été conseiller communal et échevin à la Ville de Ciney. Il a connu 3 bourgmestres, successivement Charles Cornet d’Elzius, Jean-Marie Cheffert et Guy Milcamps. Paul Lambotteest aussi musicien.  Il a été champion de Belgique d'accordéon et a dirigé un petit orchestre pendant des années. Il a également joué avec Robert Cogoi et Bob Dechamps.  C'est la vie de mandataire public qui l'a forcé à arrêter.

    Et puis sa grande passion : les collections.  Il est bien sûr numismate et n'a de cesse d'étendre sa collection de monnaies, mais il est aussi amateur de brocante et n'hésite pas à parcourir des kilomètres pour trouver l'objet rare... Cette passion l'occupe pendant des heures chaque week-end et si vous fréquentez les brocantes des environs, vous ne manquerez pas de le croiser !

    DSC_0241.jpg

    DSC_0238.jpgNoces d’or des époux Corbisier de Ciney

    C’est le 26 avril 1969, à Ciney, que, Jean Corbisier, né à Ciney le 6 octobre 1945 et Monique Warny, se sont mariés.

    Jean Corbisier habitait le quartier du Congo, plus précisément le Château de la Haute, dans ... les dépendances, Monique habitait rue Martin Morimont. La rencontre fut facile : Monique passait devant le château pour se rendre au « Moulin Rouge » à la gare, dancing bien connu de l'époque, et Jean n'avait plus qu'à suivre !

     

    DSC_0245.jpgJean a travaillé quelques années chez Scapy à Marloie avant d'entrer à l'école de gendarmerie.  Il a ensuite véritablement fait un tour de Wallonie : Bruxelles, Charleroi, Liège, Eupen, Huy, Ciney pour, enfin, terminer à la Police fédérale à Dinant. Monique a travaillé aux ateliers Pêcheur à Ciney jusqu'au jour de son mariage.  A cette époque, en effet, une épouse de gendarme ne pouvait pas travailler, sauf si elle était infirmière ou enseignante...  Elle est donc restée au foyer et s'est occupée du ménage et des deux enfants. Revenus à Ciney en 1973, ils ont contribué à relancer le comité de quartier du Congo. Avec une bande de bons copains, de la jeunesse et des pensionnés du quartier, ils ont terminé la réalisation de la salle Saint Luc qui est encore bien connue et entretenue par la relève qui a, fort heureusement, gardé le même état d'esprit.

    DSC_0248.jpg

    Pour découvrir 81 photos prises hier soir, il suffit de se rendre en haut, à droite, sur la rubrique Albums Photos et de cliquez sur l'album intitulé "Cérémonie noces Ciney 2 mai 2019"

  • 4 couples fêtés pour leurs noces d’or ou de diamant à Hamois

    Les couples Perat-Hastir, Fournaux-Deneil, Bouillot-Delvaux et Martines-Doneux fêtés à la salle du conseil communal

    DSC_0109.jpg

    Lire la suite

  • Noces de diamant pour Fernand et Germaine Taviet les anciens occupants de la Ferme du Bois Saint Paul

    Si leurs noces d’or se sont déroulées dans la commune de Hamois, c’est dans la commune de Somme-Leuze que se sont déroulées les noces de diamant de Fernand et Germaine Taviet, en présence de leur famille et des collèges des deux communes voisines. C’est la bourgmestre de Somme-Leuze, Valérie Lecomte, qui a retracé les grandes lignes de la vie du couple. C’est en 1956 que Fernand et Germaine se rencontrent lors d’un bal à la Haie Jadot. A l’époque, pour courtiser sa future épouse, Fernand devait s’y rendre à vélo ! Fernand et Germaine proviennent tous les deux de famille d’agriculteurs, de Pessoux pour l’un et d’Ave et Auffe pour l’autre. Leur mariage fut célébré le 22 avril 1959 à Ave et Auffe. Les premières années de leur vie, le couple les a passées à Pessoux, dans la ferme familiale où sont nés Anne-Marie, Véronique et Marc. En 1967, ils s’installent au Bois St Paul à Achet où ils développeront une exploitation agricole, entourés de leurs 3 enfants et ensuite de leurs 7 petits-enfants. L’heure de la retraite venue, ils déménagent à Hamois en 1998.En 2016, des soucis de santé obligeront le couple à quitter Hamois pour rejoindre une maison de repos à Baillonville.

    Concernant leurs hobbys, Germaine a été très dynamique au sein de l’ACRF et Fernand a fait partie de la fanfare de Hamois où il jouait du cor d’harmonie avant de rejoindre son fils à l’harmonie de Floreffe et Germaine de l’ACRF. Même retraités, ils ont travaillé bénévolement à l’IMP de Ciney.

  • Noces d’or pour Albert et Lugina Bemelmans d'Achet

    José Taton et Françoise Dawance, échevins, représentaient l’administration communale de Hamois pour mettre à l’honneur Albert et Lugina Bemelmans à l’occasion de leurs 50 ans de mariage. Albert Bemelmans est né à Achet le 9 juin 1945. Garde champêtre depuis 1971, il a été nommé garde champêtre en chef en 1979 à la fusion des communes avant de devenir policier lors de la fusion des polices. Il a été pensionné le 1erjanvier 2008. Lugina Cucovaz est née à Venise le 23 avril 1947. Avant le mariage, elle a travaillé deux ans à l’IMP (rue de l’Hospice) avant de s’occuper des tâches ménagères de la famille pour ensuite travailler à l’école d’Achet pour les repas. Comme beaucoup de couples à l’époque, Albert et Lugina se sont rencontrés lors d’une kermesse à Pessoux en 1964. Ils se sont mariés à Ciney le 23 août 1968. De leur union sont nés 4 enfants et 3 petits enfants. Avant la remise de fleurs et d’un cadeau de l’administration communale, Françoise Dawance a donné lecture du message de sympathie envoyé par le Palais Royal à l’adresse des jubilaires. Le petit élevage est le principal hobby d’Albert. On pourra d’ailleurs le retrouver ce week-end à la Maison des Jeunes où une expo s’y déroulera le samedi de 16h à 22h et le dimanche de 10h à 16h.

  • Noces de diamant d’Yvan et Guylaine Marée de Natoye

    C’est en présence de leur famille et d’une partie du Collège communal (le bourgmestre, Luc Jadot, étant excusé pour raisons de santé) que ce sont déroulées les noces de diamant d’Yvan et Guylaine Marée dans un établissement Horeca de Natoye. Le mayeur tenait tant à y assister étant donné qu'il s'agissait de sa dernière célébration de noces en tant que Bourgmestre !

    Yvan est originaire de Marche les Dames. Il a débuté sa carrière en tant qu’ouvrier carreleur pour ensuite terminer sur les toits en tant qu'ardoisier en créant son entreprise. Passionné très jeune par les vendanges, c'est après avoir suivi des cours qu'il lança son activité jusqu'à ce jour. Il en a profité pour rappeler qu’à 20 ans, il partait avec son vin de fruit dans son bidon ! Il est également sacristain depuis de nombreuses années à Natoye.

    Guylaine quant à elle est originaire de Natoye. Elle s'est beaucoup investie dans le milieu associatif du village de Natoye (Foire commerciale, club de marche les Courlis de Natoye, aînés, ...) et est toujours active à ce jour.

    De leur union sont nés 6 enfants et 12 petits-enfants.

  • Dernière célébration des noces d’or pour le mayeur et l’échevin des travaux de Hamois chez les époux Laenen

    A la veille de la Toussaint, Luc Jadot, bourgmestre et son échevin des travaux, José Taton, étaient quelque peu émus en se rendant chez les époux Laenen, à la Haie Jadot, puisque c’était leur dernière fois qu’ils remariaient un couple en tant que mandataires communaux ! De plus, pour le mayeur, c’était la 3fois en 18 ans qu’il relisait l’acte de mariage en néerlandais, avant de donner lecture, en français, du message de sympathie envoyé par le Palais Royal aux jubilaires.

    DSC_0350.JPG

    Alain Laenen est né à Comines le 8 janvier 1946. Après des études d’apprenti pâtissier (ce qui explique qu’il soit devenu un spécialiste des couques de Noël), il travailla notamment chez Renault puis chez Delacre à la chaîne, avant de devenir en 1973 chauffeur de bus à Grimbergen, puis à Namur où il a écolé les premières femmes conductrices de bus. Il termina sa carrière comme contrôleur de bus durant 28 ans.

    DSC_0351.JPG

    Greta Quisquaeter est née le 23 juillet 1947 à Steenhuffel. Elle travailla également chez Renault puis chez Delacre à la chaîne, puis comme gardienne d’enfants à domicile. C’est au dancing qu’Alain et Greta se rencontrèrent. Ils se marièrent à Elewijt le 26 octobre 1968. De leur union sont nés une fille, 2 garçons et 4 petits-enfants. Le couple vit depuis 40 ans à Hamois, pas loin de la maison d’une maison familiale qu’il rejoignait à l’époque à vélo de Bruxelles. Il faut signaler qu’Alain a été coureur amateur. Il se souvient avoir roulé avec Lucien Van Impe ! Si le hobby d’Alain reste la pâtisserie (il espère pouvoir refaire des couques de Noël cette année, cela va dépendre du matériel !!!), celui de Greta est le jardinage.

    Notons qu'Alain et Greta avaient installé dans leur living un immense tableau où des photos permettaient de faire revivre plus de 50 ans de leur vie commune (et de leur jeunesse), en passant par leur coup de foudre et la naissance des enfants !

  • 50 ans de bonheur pour Philippe et Jacqueline Cornet de Ciney

    DSC_0060.jpgC’est en présence de leur famille, de leurs nombreux amis liés aux confréries et au Kiwanis et des autorités communales cinaciennes que se sont déroulées les noces d’or de Philippe Cornet et de Jacqueline Focant.

    Philippe Cornet est né à Verviers le 9 avril 1946. Il a effectué toute sa carrière professionnelle à la SNCB. Dolhain, Verviers Est, Liège Guillemins pour terminer sa carrière à Ciney jusqu’à sa pension à 53 ans. Il se rappelle encore de son premier jour de service au bloc 45 de signalisation à Liège lorsque le train 135 en provenance de l’Italie déraille sur le pont du Val Benoît ! Toujours membre du Kiwanis Ciney-Dinant, il a longtemps fait partie du Franc Thour dont il fut trésorier durant un dizaine d’années.

    Jacqueline Focant est née à Ciney le 15 avril 1946. Après avoir travaillé à la boulangerie pâtisserie Boka, elle a tenu un magasin de sports durant 20 ans à Ciney jusqu’en 1991. Fan de cuisine, elle fait toujours partie de la confrérie des Gentes Dames de Ciney.

    Le futur couple s’est rencontré lors d’une surprise party de démobilisation à Liège où Jacqueline était venue avec un ami. Ils se sont mariés à Ciney le 11 mai 1968 (il faisait beau comme pour leurs noces d’or !). De leur union, sont nés 2 enfants, Benoît et Laurence et 3 petits-enfants.

  • Noces de brillant pour Nelly et André Fortemaison de Natoye

    DSC_0035.JPGC’est en présence du Collège communal au grand complet, d’amis et de leur famille, que Nelly et André Fortemaison ont célébré le 65e anniversaire de leur mariage à la salle Concordia. Avant de donné lecture de l’acte de mariage et de leur remettre une médaille à l’effigie de nos souverains par le Palais royal, Luc Jadot, bourgmestre, a rappelé que deux figures emblématiques du village de Natoye étaient fêtées : DSC_0034.jpgvous avez marqué de votre empreinte la vie associative, service et disponibilité sont le leitmotiv de votre vie. André Fortemaison est né à Aye le 22 octobre 1927. Il a travaillé durant 40 ans à la société nationale du logement à Bruxelles. Conseiller communal durant 46 ans, il a siégé d’abord à Natoye pendant 18 ans avant les fusions. Ancien président des 3 x 20, président d’honneur de la Commission Consultative des Aînés (dont il a été le premier président), président de la section apicole, secrétaire et trésorier à la Concordia dès 1960, secrétaire de la foire de Natoye à l’époque et tous les deux toujours actifs dans le jumelage avec Valgorge (ils s’y rendront encore cette année en juillet). Nelly Burlet est née à Natoye le 28 octobre 1930. Elle a notamment travaillé au bureau à la Grande carrière de Spontin, chez Laloux, marchand de grain, puis chez son successeur, l’ACBI, à Ciney. Le couple s’est rencontré lors d’une kermesse à la gare à Natoye. Ils se sont mariés le 21 mai 1952 à Natoye. De leur union sont nés 2 enfants, 3 petits-enfants et 2 arrière-petits-enfants.

    DSC_0036.JPG