Noces d'or

  • L’abbé et le doyen Renard ainsi que 5 couples fêtés par l’administration communale de Ciney

    DSC_0001.jpgLa scène était plutôt insolite jeudi soir dans la salle du conseil communal de Ciney, puisqu’aux côtés des 5 couples fêtés pour leurs noces d’or, leurs familles et une partie du Collège communal, on retrouvait les frères Renard, Doyen et abbé de la paroisse de Ciney. Au moment où ils allaient quitter Ciney, après 22 années qu’ils y ont passées, pour aller à Beauraing, le Collège communal tenait à les mettre à l'honneur lors de cette réception officielle.

    DSC_0002.jpg

    Les frères Renard

    DSC_0003.jpg

    DSC_0011.jpgIls ont passé leur enfance à Montegnet, tout petit village près de Flostoy. Lorsqu’ils étaient petits et qu’ils devaient se rendre à Havelange, le village leur semblait bien grand !  Quant à Ciney, n'en parlons pas, c'était pour eux la ville et ils n’allaient jamais imaginer y passer, ensemble, 22 ans.

    Avant les cours au séminaire, le Doyen Renard a suivi une formation de régent littéraire et y a enseigné le français, la religion et l'histoire à l'Institut Saint Joseph de Ciney. Au début, ils ont été vicaires, l'un à Fosses-la-Ville et l'autre à Havelange pour se retrouver ensuite, tous les deux à Ohey avant d'être désigné dans le Doyenné de Ciney. Un souvenir des plus marquant durant leurs années dans la capitale du Condroz est certes la tempête que la ville a connue en 2010.

    DSC_0015.jpgChacun s'en souvient, et eux sans doute encore bien plus que d'autres, le mercredi 14 juillet 2010, en fin d'après-midi, une tempête s'est abattue sur Ciney et le clocher, notre clocher, l’emblème de la ville, s'est effondré dans la nef causant d'importants dégâts. 7 années ont ensuite été nécessaires pour que le clocher soit replacé sur la tour et 8 années pour que le culte puisse à nouveau être célébré dans la Collégiale. Pendant tout ce temps heureusement les offices ont pu être déplacés vers l'église des Capucins. Ils ont, bien sûr suivi ce dossier et participé aux innombrables réunions d'experts exigées par la complexité d'édification d'un tel bâtiment et la volonté unanime de le reconstruire à l'identique.

    Le Doyen et l'Abbé Renard, vont quitter Ciney pour rejoindre Beauraing où ils seront en charge du doyenné ainsi que chapelains des lieux d'apparition. La ville de Ciney sera ravie d'accueillir leurs successeurs dès le mois de janvier.

    Noces d’or de Jean-Marie et Colette Roger

    DSC_0016.jpg

    DSC_0020.jpgSi Jean-Marie Roger est né à Ciney le 9 février 1947, sa future épouse, Colette Raiwet est née à Serinchamps le le 16 février 1948. Ils se sont croisés à la gare de Ciney, dans la salle des pas perdus de l'ancien bâtiment. Ils se sont mariés le 11 juillet 1969 à Serinchamps et habitent Braibant. De leur union sont nés 3 filles et 13 petits-enfants, de 25 ans à 8 ans.

    DSC_0022.jpgAprès des études d'instituteur, Jean-Marie a été instituteur dans une classe unique, principalement à Braibant, puis Directeur des écoles de Braibant et Achêne. Colette était employée secrétaire chez un opticien, puis dans une compagnie d'assurances.  Elle s'est ensuite occupée des enfants tout en aidant son mari à l'école (transport, dîner,). Elle s'occupe toujours bénévolement de la surveillance du temps de midi à l'école de Braibant, elle fait de la marche tous les week-ends et, surtout, elle est toujours disponible et tournée vers autrui. Jean-Marie aime le sport, le jardinage, l'histoire, la géographie et les voyages.  Il fait encore partie du comité de la salle Union, de la CLDR et du groupe sentiers.

    Noces d’or de Joseph et Josette Comble

    DSC_0031.jpg

    DSC_0035.jpgJoseph et Josette Comble se sont mariés le 4 octobre 1969 à Buissonville où ils s’y étaient rencontrés lors d’un bal. Joseph Comble est né à Fronville le 20 juillet 1946. Il a fait toute sa carrière chez Ronveaux. Josette Lambert est née à Buissonville le 16 janvier 1949. Dès leur mariage, ils ont habité Chapois, dans la maison qu'ils occupent toujours actuellement et où Josette s’est occupée de leurs 3 enfants.

    Ils ont aujourd'hui 6 petits enfants. Si Josette aime jardiner, son époux aime les chevaux.

     

    Noces d'or de Baudouin et Brigitte Dallemagne

    DSC_0038.jpg

    DSC_0044.jpgBaudouin Dallemagne est né à Rocourt le 9 décembre 1937 tandis que Brigitte Henrichs est née à Verviers le 29 septembre 1944. Ils se sont mariés le 25 octobre 1969 à Limbourg. Ensemble ils ont vécu à Chevron, une section de la commune de Stoumont. Si Baudouin a beaucoup travaillé à l'étranger, au Congo, au Canada, Brigitte était institutrice maternelle. Ils ont 4 enfants et sont justement venus s'installer à Ciney, il y a 4 ans, pour se rapprocher de leurs enfants qui habitent tous à proximité. Ils ont 11 petits-enfants.

    Baudouin aime les travaux d'extérieur : il a eu un peu de mal à quitter sa maison dans laquelle il s'était beaucoup investi pour les travaux d'aménagement de l'habitation et de ses abords. De son côté, Brigitte est plus intéressée par les activités organisées, elle suit les cours d'informatique et participe aux ateliers ENCEFAL à la Maison Citoyenne.

     

    Noces d'or d’Alphonse et Marie-Rose Arnould

    DSC_0050.jpg

    DSC_0055.jpgAlphonse Arnould est né à Bellefontaine le 23 février 1947 (sa famille a quitté les Ardennes alors qu'il était âgé de 12 ans pour s'installer à Braibant) et Marie-Rose Cornil à Ciney le 23 mai 1948. Ils se sont rencontrés à l'occasion du bal des fermiers qui avait lieu chaque année à la salle Saint-Pierre de l'école communale et se sont mariés le 8 novembre 1969 à Ciney. Ils habitent actuellement Ciney.

    Alphonse a suivi les cours de l'école de gendarmerie avant de travailler dans différentes brigades territoriales. Il a ensuite terminé sa carrière en tant qu'opérateur de transmission au centre de communication du District de Ciney d'abord, et au District de Dinant ensuite.

    Les passe-temps favoris de Marie-Rose sont le patchwork et le pastel, tandis qu’Alphonse se tourne plutôt vers la construction, la rénovation, les aménagements extérieurs, avec une attention particulière pour l'élaboration d'un étang. Ensemble, ils marchent dans un groupe.

    Noces d'or de Christian et Agnès Poty

    DSC_0062.jpg

    DSC_0065.jpgAgnès Laloux est née à Namur le 27 juillet 1949 et son futur mari à Ciney le 4 février 1946. Tous deux cinaciens, ils se sont tout naturellement rencontrés à Ciney. Après leur mariage, le 6 décembre 1969 à Ciney, ils ont habité 6 ans à Namur puis sont vite revenus vers Ciney. Ils ont une fille et un petit-fils.

    Christian a travaillé à la Maison américaine puis a tenu le Punch, café bien connu de la rue du Commerce, pendant 8 ans et ensuite travaillé avec son frère au Marignan à Namur. Agnès a travaillé 10 ans à la pharmacie Laloux, puis, après une petite pause, à la pharmacie EPC.

    Pour voir 80 photos que j’ai prises jeudi soir à l’hôtel de ville, il suffit de cliquer sur https://ciney.blogs.sudinfo.be/album/noces-d-or-ciney-novembre-19/

  • 4 couples fêtés à Hamois pour leurs noces d’or

    DSC_0122.jpgDeuxième rendez-vous de la nouvelle législature hamoisienne pour célébrer les noces d’or de 4 couples de l’entité en la salle des mariages d’Emptinne. L’événement s’est déroulé en présence des membres du Collège communal (le premier échevin Pierre-Henri Roland excepté et excusé vu la naissance la veille de sa fille Rose), de conseillers communaux et des familles des jubilaires.

    DSC_0123.jpgUne pensée a été prononcée par Valérie Caverenne, bourgmestre pour les époux Deville de Natoye qui devaient fêter leurs noces de palissandre (65 ans de mariage !) et qu’un mauvais microbe les a retenus à leur domicile ! Après avoir évoqué quelques faits de la vie de chaque couple, Marc Wilmotte a donné lecture du message de sympathie envoyé par le palais royal et en cadeau, chacun a reçu un bouquet, une enveloppe cadeau et un extrait de leur acte de mariage.

     

     

    DSC_0127.jpgNoces d’or des époux Quoilin Warnon

    C’est le 9 juillet 1969, à Hamois, que Jean-Marie Quoilin, né à Achet et âgé de 24 ans a épousé Albine Warnon, née à Namur, domiciliée à Hamois et âgée de 22 ans. Albine et Jean-Marie habitent Achet où ils ont repris la maison familiale au début des années 2000. Le couple a eu 2 garçons et une petite-fille. Le coup de foudre fut immédiat lors de leur première rencontre ! Albine a travaillé aux sources de Spontin où son mari était technicien. Ils ont ensuite été concierges chez Materne à Floreffe.

     

    DSC_0133.jpg

    DSC_0135.jpgNoces d’or des époux Hastir Lamette

    Albert Hastir, âgé de 23 ans, né à Nettinne, domicilié à Scy et Francine Lamette, âgée de 18 ans, née et domiciliée à Rochefort se sont mariés le 21 août 1969 à Rochefort. De leur union sont nés 2 garçons et 6 petits-enfants. Ils se sont rencontrés à l’entreprise Mousny à Ciney où Francine était comptable et Albert, ouvrier. Ils ont ensuite travaillé chez Wilson à Assesse où Francine termina sa carrière. De son côté, Albert travaillera chez Hody avant de se mettre comme indépendant cordonnier à la Haie Jadot où le couple habite toujours. Tous les deux aiment danser dans les bals. Rappelons qu’Albert a remporté le titre de champion de Wallonie d’accordéon. On connaît mieux Albert pour son attachement au Condruzien où il est bénévole depuis une trentaine d’années, tour à tour, délégué d’équipe, tenancier de la buvette ou garant de la propreté des lieux. De son côté, Francine a la fibre artistique, se passionnant pour la peinture à l’huile.

    DSC_0140.jpg

    DSC_0142.jpgNoces d’or des époux Gennesi Remacle

    C’est le 11 octobre 1969 à Dinant (exactement il y a 50 ans !) à Dinant que Maxime Gennesi, né à Mohiville le 11 août 1949 et domicilié à Ciney a épousé Anne-Marie Remacle, née et domiciliée à Dinant le 15 mai 1947. La demande en mariage de Maxime a eu lieu le 21 juillet, entre la victoire de Merckx et les premiers pas sur la lune. Ils ont eu une fille Valérie et deux petits-enfants. Maxime a commencé sa carrière professionnelle comme carrossier à l’ancien atelier communal, puis chef d’atelier à la carrosserie de Michel Hubert à Achet pour ensuite créer sa propre carrosserie au zoning de Biron. Avec l’aide de son épouse, le couple se lance dans l’Horeca, d’abord au San Marino à Marche-en-Famenne, puis à l’Hamburger au Domaine de Chevetogne et enfin au Resto Frites à Ciney. Anne-Marie a été technicienne de surface à la clinique Sainte Anne à Dinant pour ensuite travailler avec son mari. Maxime est très connu come amateur de sport, cyclotouriste et comitard chez les Gais Wallons, président des Flippers, sponsor de courses cyclistes, supporter des Spirou de Charleroi. Sa plus grande fierté est d’avoir gagné, en tant que sponsor, la coupe de la province avec Schaltin contre Saint Servais (la moitié des business seat avait été réservés par Maxime pour Schaltin !).

    DSC_0147.jpg

    DSC_0151.jpgNoces d’or des époux Setton Lanthier

    Francis Setton, âgé de 25 ans né et habitant Mohiville et Marie-Christine Lanthier, âgée de 21 ans née et demeurant à Jemelle se sont mariés le 20 décembre 1969 à Jemelle. Le couple a deux enfants.

    Puéricultrice, Marie-Christine, en plus de gérer son foyer, a travaillé à l’IMP de Ciney sans compter ses heures et au service des autres ! La maison familiale de Francis était l’ancienne forge. Assistant social, il a beaucoup travaillé dans la ferme familiale pour aider sa maman. Après des études d’économie à Paris, il développe une agence bancaire dans le Namurois. Polyvalent, il sait tout faire de ses mains : en tant que directeur d’agence, c’est lui-même qui construira des étagères qu’il placera ! Il reste très actif dans le social et dans la fabrique d’église de Mohiville.

    DSC_0156.jpg

    Pour voir les 53 photos que j’ai prises vendredi soir, il suffit de cliquer sur https://ciney.blogs.sudinfo.be/album/noces-d-or-hamois-octobre-19/

    DSC_0157.jpg

  • 3 couples cinaciens fêtés, deux pour leurs noces de diamant et un pour leurs noces d’or

    C’est en présence du Collège échevinal au grand complet et des familles des jubilaires que s’est déroulée, lundi soir, dans la salle du conseil communal, une petite cérémonie pour mettre à l’honneur 3 couples de Ciney.

    Noces de diamant de Julien Libert et de Odette Descheemaeker

    Julien Libert est né le le 12 janvier 1934 à Arville tandis que Odette Descheemaeker est née le 19 juin 1938 à La Bouverie. Comment une Boraine a-t-elle pu rencontrer un Ardennais ? C’est très simple, les parents de Julien possédaient une grande maison à Arville-Poix et pendant le mois de juillet, durant trois années consécutives, Odette, son grand-père et un cousin ont loué une partie de la maison pour y passer leurs vacances. Tout cela fini par un mariage le 11 juillet 1959 à Pâturage !Ils ont aujourd'hui un fils et deux petits-fils.

    Après quelques intérims, notamment à Pessoux, à Saint-Joseph à Ciney, à l'école belge d'Aix-la-Chapelle et à Saint-Berthuin à Malonne,Julien a été nommé instituteur en chef, un mois après leur mariage, à l’école communale des garçons à Chapois où il a enseigné pendant 22 ans. Il a ensuite terminé sa carrière en enseignant pendant 11 ans à l’école centrale communale de Leignon. Âgé de 36 ans, tout en continuant à enseigner, il a suivi des cours de pédagogie à Namur où, après trois ans de cours et la défense d’un mémoire, il a obtenu le diplôme supérieur de pédagogie.

    L’année dernière, il a démissionné du Conseil de fabrique de Chapois où il a été Président durant 42 ans, de 1976 à 2018.

    Lors de leur voyage de noces et au cours de nombreux périples en camping-caravaning dans divers pays d’Europe, Julien et Odette Libert et leurs accompagnants, ont connu les mésaventures les plus invraisemblables. Julien les a narrées dans un livre intitulé : « Cauchemars en paradis » qui a été publié aux aux éditions Édilivre.

    Noces de diamant de Jean Draux et de Renée Piette

    Si Jean Draux est né le 18 juillet 1936 à Bertrix, Renée Piette naquit à Sovet le 29 octobre 1937. Ilsse sont rencontrés à Leignon, où les parents de Renée vivaient à l'époque. Leur mariage fut célébré le le 23 juillet 1959 à Leignon et y habitent depuis.Ils ont deux enfants, une fille et un garçon, 5 petits-enfants et une arrière-petite-fille.

    Jean a travaillé à la laiterie puis successivement à la brasserie Libert à Marche, à la brasserie de Dinant pour finalement tenir un dépôt à Leignon, et ce jusqu'à sa pension tandis que Renée a travaillé à l'école Saint Quentin jusqu'à sa pension.

    Jean a joué à la balle pelote pendant 45 ans et tous deux aiment encore suivre l'équipe de Conjoux où leur fils joue depuis des années.

    Le couple est également très actif dans le comité des 3X20 de Leignon en organisant les repas, les jeux de cartes et les excursions. 

    Noces d’or de Jean Polet et de Marie Dotet

    Jean et Marie se sont rencontrés tout à fait par hasard.  Ils ont en effet fait connaissance alors que le frère de Marie fréquentait avec la sœur de Jean !

    Marie habitait Jeneffe où elle est née le 9 avril 1938 tandis que Jean est ardennais, naissant le 5 janvier 1939 à Grune. Ils se sont mariés le 25 septembre 1969 à Achet. Si Jean travaillait à la commune de Hamois et était en charge, notamment, du fauchage des accotements, son épouse était aide ménagère. Il y a une dizaine d'années, le couple est venu s'installer à Ciney, dans une maison plus petite.

    Ils ont un fils et une fille et 4 petits-enfants.

    Ils n'ont jamais trop aimé partir en vacances, ils préféraient les excursions d'un jour, et surtout si elles étaient assorties d'un pique-nique !

  • Noces de platine pour Jean et Léonie Michel de Ciney

    DSC_0275.jpgL’événement est assez rare pour le souligner, car, pour un couple, fêter ses 70 années de mariage est loin d’être habituel. Alors qu’habituellement la ville de Ciney invite les couples jubilaires à l’hôtel de ville, dans ce cas, comme le couple réside depuis février 2017 à la séniorie d’Omalius, lors de l’ouverture du nouveau bâtiment, la réception en leur honneur s’y est déroulée.

    DSC_0276.jpg

    La messe habituelle de 11h a été rehaussée par la présence de la chorale paroissiale et de la chorale familiale suivie d’un apéro en présence des familles, des chorales et de la plupart des membres du collège communal.

    DSC_0281.jpg

    Jean Michel est né à Blehen (Hannut) le 23 janvier 1922. Il a travaillé après la guerre à la conserverie Marie Thumas à Geers pendant 2 ans puis à l’EPECE, de Ciney pendant 32 ans jusqu’à sa pension comme inspecteur commercial puis employé au service comptabilité. Léonie Douette est né à Jandrain-Jandrenouille le 22 août 1927. Elle a travaillé quelques années chez un notaire mais a cessé dès son mariage. Adolescents, ils étaient proches voisins (Jean venant aider le frère de Léonie à faire ses devoirs) et fréquentaient le même Patro.

    DSC_0291.jpg

    DSC_0292.jpgLeur mariage fut célébré le 10 septembre 1949 à Hannut. Le couple habite Ciney depuis plus de 60 ans. De leur union sont nés 2 filles, 3 petits-enfants et 5 arrières petits enfants. Jean et Léonie ont fait beaucoup de bénévolat : Jean à la chorale paroissiale, à la bibliothèque Patria et à l’amicale des pensionnés de l’EPECE, tandis que Léonie était membre de Vie Féminine, cuistot au camps de Patro de Ciney et bénévole à la cafétéria du home du Sacré-Cœur et à la consultation ONE. Signalons que Jean a suivi avec succès des cours d’anglais et de psychologie à l’Université du 3eâge.

     

    DSC_0277.jpg

    Après avoir relaté la vie du couple jubilaire, le bourgmestre, Frédéric Deville, les a remariés et lecture a été faite du message de sympathie envoyé par le Service Requêtes et Affaires Sociales de la Maison du Roi auquel était joint une assiette en étain en cadeau.

    Pour voir les 18 photos que j'ai prises à la séniorie d’Omalius cliquez sur https://ciney.blogs.sudinfo.be/album/noces-de-platine-michel/

  • Six couples fêtés, un pour les noces de brillant, un autre pour le diamant et 4 autres pour l’or à Ciney

    En cette fin du mois de juin, le Collège communal de Ciney a organisé, dans les locaux de l’hôtel de ville la deuxième cérémonie de la nouvelle législature où ils mettaient à l’honneur 6 couples de la commune en présence de leurs familles.

     

    Noces de brillant pour Jean et Adèle Leclercq

     

    Jean et Adèle Leclercq se connaissent depuis toujours, leurs familles habitaient entre Pessoux et Ciney.  Ils ont sympathisé lors de bals, soirées et kermesses dans le village et notamment à l'Auberge de l'Etoile. Jean est né le 11 août 1928 à Ciney tandis que son épouse, Adèle Gallus est née le 14 mai 1935 à Namur

    Un an après leur mariage qui s’est déroulé le 29 mai 1954 à Pessoux, Jean est parti au Congo, Adèle l'a rejoint peu de temps après. Il a travaillé un an dans une école d'agriculture puis a géré une plantation de café de 120 hectares.  Ils ont quitté le Congo à l'indépendance. De retour en Belgique, il a travaillé dans les bois, au téléphérique de Dinant, puis comme représentant chez Brecaf à Haversin.

    Ils ont ensuite acheté un camion afin de vendre des surgelés dans les villages. Adèle a tenu, quant à elle, un magasin de surgelés rue du Condroz à Ciney.

    Elle n'avait pas travaillé jusqu'alors, mais, tout en élevant ses enfants, ce qui, à l'époque, représentait des travaux de ménage, mais aussi de couture, de tricot, de cuisine... elle a suivi son mari dans tous ses déplacements et l'a toujours épaulé dans toutes ses entreprises.

    Jean s'est toujours intéressé aux courses cyclistes, auxquelles il a lui-même participé. Il a aussi fondé le club de football de Pessoux dont il a été à la tête pendant 25 ans et participé à la construction de la salle du village. Ils ont 3 filles, 6 petits-enfants et 7 arrière-petits-enfants !

     

    Noces de diamant pour Emile et Maria Floymont

    Emile et Maria Floymont se sont rencontrés à l'occasion d'une soirée JAP à Ciney.  Maria Burton venait de Croix où elle est née le 18 juillet 1937 et Emile de Lisogne où il est né le 14 mars 1935.

    Après leur mariage le 27 mai 1959 à Sovet, ils ont travaillé dans la ferme de Lisogne avec le frère de Emile et, après quelques années, ils ont pu reprendre la ferme familiale des parents de Maria à Croix.

    Ils ont toujours beaucoup travaillé et n'ont jamais consacré de temps à leurs loisirs. Ils ont 3 enfants, 11 petits-enfants et 1 arrière-petite-fille.

    Ils passent une retraite paisible à Croix qui est, pour eux, un vrai petit paradis !

    Emile passe encore de temps en temps à la ferme « juste pour voir » parce que c'est son fils qui a repris l'exploitation.

    Noces d'or pour Michel et Yolande Evrard

    Michel et Yolande Evrard ont vécu dans la région de Gembloux. Michel est né le 27 juin 1943 à Forest et Yolande Segers le 27 septembre 1947 à La Louvière. Suivant l'ancienne tradition, ils ont été fiancés pendant 3 ans. Pendant ces années, Michel avait le droit de venir voir Yolande deux fois par semaine, sous la surveillance de ses parents ! Ces soirs-là, ils regardaient des pièces de théâtre, dont ils ont, on s'en doute, fait une indigestion !!! Ils se sont mariés le 3 mai 1969 à Chapelle-lez-Herlaimont. Ils ont une fille et deux petites-filles.

    Si Michel a travaillé pendant 42 ans au compte chèque, devenu aujourd'hui banque de la Poste, Yolande a exercé divers métiers suivant les aléas de la vie. Depuis 15 ans, ils ont quitté la région de Gembloux pour rejoindre leur fille dans notre région.

    Noces d'or pour Francis et Camille Cosse

    Francis et Camille Cosse ont toujours vécu dans la région, Camille (née le 9 octobre 1945 à Serinchamps) à Leignon et Francis à Ciney où il est né le 2 mai 1946.

    Ils se connaissent depuis le temps où ils fréquentaient tous deux l'école maternelle de Leignon. Après leur mariage le 14 mai 1969, c'est donc à Leignon qu'ils se sont installés.

    Francis a fait toute sa carrière comme employé chez Ronveau où il a connu 3 générations de patrons et Camille a travaillé une vingtaine d'années comme infirmière.

    Ils ont 3 enfants et 7 petits enfants dont ils s'occupent beaucoup.

    Si Francis s'occupe de l'entretien de la maison , du jardin, du potager et de la serre, son épouse aime le scrapbooking.  Elle participe régulièrement à des ateliers et a confectionné de beaux albums pour ses petits-enfants.

    Noces d'or pour Cosimo et Maria Alesi

    Cosimo et Maria Alesi se sont rencontrés à Haversin.  Maria habitait les Basses où elle est née le 6 mars 1949 et Cosimo, qui est Sicilien, était venu d'Italie pour travailler en Belgique. Il est né le 8 août 1945 à Santa Margherita di Belice. Ils se sont mariés le 11 juin 1969 à Serinchamps.

    Cosimo a travaillé successivement dans une scierie puis comme maçon.

    Maria a travaillé jusqu'à la naissance de son premier enfant.  Elle a ensuite gardé des enfants à la maison à Haversin, en même temps que les siens.

    Ils ont 1 fils, 2 filles et 6 petits-enfants.

    Si Maria s'occupe du ménage, de la préparation des repas et regarde beaucoup la télévision, son mari a fait du vélo mais préfère maintenant la marche et les jeux sur l'ordinateur.  Il regarde aussi volontiers les jeux à la télévision.

    Ils font presque chaque année un voyage en Italie et séjournent à Rome chez une sœur de Cosimo.

    Noces d'or pour André et Christiane Pierson

    Christiane Demeyere, née le 19 janvier 1949 à Uccle, venait régulièrement en vacances à Sorée où elle a rencontré André Pierson qui vivait dans le village (il est né le 7 octobre 1945 à Serinchamps).

    Comme Christiane était fille unique et André avait une très grande famille, ils ont donc choisi de se marier à Sorée le 30 juin 1969, ce qui était inhabituel à l'époque, puisque, traditionnellement, le mariage était célébré dans la commune de la jeune fille.  De plus, comme l'église était occupée par une fête tout le week-end, ils se sont mariés un lundi, ce qui n'est non plus pas commun !

    Ils ont 4 enfants, 3 garçons et une fille et 7 petits-enfants, âgés de 3 à 14 ans.

    André a fait toute sa carrière à l'imprimerie de l'EPC tandis que Christiane s'occupait du ménage et des enfants.

    Emile aime la peinture et la lecture, tandis que Christiane aime le tricot, le crochet et les jeux sur PC ! Le couple habite Ciney.

  • 6 couples fêtés pour des noces de brillant, diamant et or

    DSC_0182.jpg

    La première cérémonie de noces d'or, diamant et brillant de la nouvelle législature, s’est tenue le premier jeudi de mai en début de soirée à l'hôtel de villede Ciney. En présence de leur famille, le Collège (Guy Milcamps était excusé) y a félicité 6 couples, 3 pour des noces d'or (50 ans), 2 pour des noces de diamant (60 ans) et un pour des noces de brillant (65 ans). Pour chacun d’entre eux, petit discours racontant la vie de chaque couple, lecture du message de sympathie envoyé par le Service Requêtes et Affaires Sociales de la Maison de sa Majesté le roi, fleurs pour madame, remariage par le bourgmestre et cadeaux de la ville et du palais royal.

    DSC_0179.jpg

    Noces de brillant des époux Ambroise de Braibant

    DSC_0193.jpg

    DSC_0199.jpgCharles Ambroise, né à Athus le 14 février 1930 a épousé le 16 janvier 1954 à Braibant, Marie-Thérèse Lurkin, née à Braibant le 20 octobre 1929.

    Charles Ambroise est athusien, Athus étant situé dans la région des 3 frontières. Il y a plus de 65 ans, il est venu chez sa sœur à Halloy à l'occasion de la fête du village et est allé dansé à la guinguette pour y rencontrer Marie-Thérèse, qu'il n'a plus quittée depuis. Ils se sont mariés et sont à l'heure actuelle toujours dans la maison natale de Marie-Thérèse, à Halloy.

    Marie-Thérèse a une formation de secrétaire mais n'a jamais travaillé. C'est une lectrice assidue.

    Charles a travaillé comme typographe dans une imprimerie à Dinant, puis, en fin de carrière, comme employé de bureau. Il aime le jardinage, la peinture et le dessin à l'encre de Chine. Le couple a une fille, deux petits-enfants et 4 arrières-petits-

    DSC_0211.jpg

    Noces de diamant des époux Lebrun de Ciney

    DSC_0200.jpgC’est le 14 février 1959, à Seilles, que, Francis Lebrun, né à Jette le 8 février 1933 et Suzanne Léon, née à Huy le 17 mai 1937 se sont mariés.

    C’est une longue et belle histoire qui a débuté dans la capitale du Condroz : c’était au temps où Brel rêvait, où Bruxelles chantait, le temps du cinéma muet. Muet, Francis, lui ne l’était certes pas car, …, il avait su y faire, ou plutôt, il avait pu y faire ! Elle l’avait laissé faire et donc, le cœur dans les étoiles, ils l’ont fait, tous les deux. A peine 3 mois plus tard, Francis épouse Suzanne. Ils se feront la belle vers l’Afrique d’où ils rentrent, dix années plus tard, avec 2 enfants. Francis Lebrun est ébéniste. 

    DSC_0206.jpgAprès un très long service militaire de 21 mois, il a travaillé comme représentant de commerce, puis comme professeur d'ébénisterie à l'école communale de Ciney. Francis abattra du bois encore par deux fois. 

    Suzanne a travaillé comme comptable puis a élevé ses 4 enfants et s'est occupée du ménage. Ils ont aujourd'hui 12 petits-enfants et 7 arrière-petits-enfants. Côté loisirs, pour Suzanne, les petits péchés typiquement féminins, les vêtements, ... ou les sacs Delvaux et pour Francis, les petits gastros. Ils aiment aussi beaucoup la musique classique mais sont surtout amateurs de beaux voyages.  Ils ont visité les Etats-Unis, le Sri Lanka, l'Egypte, la Turquie et tant d'autres destinations. Laurence Daffe ajoute à la fin deux points, le premier va faire pâlir d'envie toutes les dames un peu romantiques de l'assemblée (dont elle fait partie !) car, Suzanne, assisse sur le siège passager, n'a jamais eu l'occasion ni même le temps d'ouvrir la portière de sa voiture. Le second concerne un aspect de la vie qui a trop souvent tendance à disparaître, la bonne éducation que le couple a voulu transmettre à ses enfants et pour laquelle ils vous sont extrêmement reconnaissants.

     

    DSC_0215.jpg

    DSC_0188.jpgNoces de diamant des époux Maldague de Ciney

    C’est le 4 avril 1959, à Namur, que Jean Maldague, né à Warnant, a épousé Laure Potelberg, née à Beauraing le 14 juin 1936.

    Il y a 10 ans, lorsque Jean et Laure Maldague sont venus à l'Hôtel de Ville à l'occasion de leurs noces d'or, Jean-Marc Gaspard leur avait donné rendez-vous dans 10 ans !  Le temps à passé et les revoici, pour leur noces de diamant cette fois ! Ils se sont rencontrés alors que Laure, l'aînée de 4 sœurs, était en service à Dinant.  Elle a ensuite travaillé en boucherie et en boulangerie.

     

    DSC_0212.jpgJean est orphelin de père depuis l'âge de 11 ans, l'aîné également de 6 enfants.  Il est entré à 14 ans à la SNCB comme porteur d'avis, ensuite versé à la voie comme piocheur et ensuite, au lieu de faire son service militaire à 10 francs par jour, il a préféré s'engager à l'armée où il est resté 35 ans, pensionné au grade d'Adjudant. Ils ont 4 enfants, deux filles et deux garçons, tous nés en Allemagne, 6 petits-enfants (dont un médecin) et 2 arrière-petits-enfants. Le principal loisir de Jean est la recherche généalogique.  Il a rassemblé la famille Maldague en 1990 (674 personnes), en 1994 (350 personnes- et en 2000 (360 personnes).

     

    DSC_0219.jpg

    DSC_0227.jpgNoces d’or des époux Collignon de Leignon

    C’est à Ohey, le 18 janvier 1969 que se sont unis par les liens du mariage, Willy Collignon, né à Sclayn, le 23 juin 1936 et Nicole Bayet, née à Rognée, le 5 décembre 1949.

    Nicole et Willy Collignon se sont rencontrés au Delhaize à Andenne où Nicole travaillait et où Willy venait faire ses courses avec sa sœur. Il a un jour invité Nicole au bal animé par ses neveux qui avaient monté un petit orchestre comme il y en avait beaucoup à l'époque (petit clin d’œil de Jean-Marc Gaspard en face de lui à Paul Lambotte !).

    DSC_0189.jpgEt c'est ainsi que tout a commencé ! Willy a travaillé d'abord à la ferme, puis en usine à Andenne avant d'entrer aux chemins de fer où il est resté 32 ans, jusqu'à la fin de sa carrière. Comme pouvait l’assurer, Jean-Marc Gaspard, leur voisin, aujourd'hui, il élève des poules dont il prend grand soin, aime la musique et la télévision et aide beaucoup son épouse dans le ménage. Nicole a travaillé à l'IMP, puis au service provincial d'aides familiales de Namur et, enfin, à la maison de repos Sainte Marie à Ciney. Elle aime la lecture, les petits voyages, le jardinage et la couture. Le couple a 3 enfants et 5 petits-enfants.

     

    DSC_0229.jpg

    DSC_0237.jpgNoces d’or des époux Lambotte de Braibant

    Paul Lambotte, né à Achêne le 8 février 1948 a épousé le 1ermars 1969 à Emptinne, Liliane Lecharlier, née à Bois-et-Borsu le 30 décembre 1948.

    Paul et Liliane Lambotte se sont rencontrés, tout simplement, au Moulin Rouge à Ciney.  Paul habitait Fays et Liliane à Emptinne. Ils se sont mariés dès la fin du service militaire de Paul et habitent Braibant depuis 1971 (pas hasard, la même rue que les Ambroise !). Ils ont 3 enfants et 4 petits-enfants dont ils s'occupent beaucoup, l'un et l'autre.

    DSC_0228.jpgLiliane est coiffeuse et Paul a travaillé à la poste pendant 40 ans. Mais ce n'est pas pour cela que nous le connaissons : Paul Lambottea en effet une longue carrière politique à Ciney. Il a été conseiller communal pendant 6 ans, échevin pendant 18 ans, avec dans ses attributions les travaux, le personnel et le sport pour terminer comme conseiller provincial. Il s'était intéressé à la politique locale grâce à un collègue de travail, Joseph Duchêne, qui a également été conseiller communal et échevin à la Ville de Ciney. Il a connu 3 bourgmestres, successivement Charles Cornet d’Elzius, Jean-Marie Cheffert et Guy Milcamps. Paul Lambotteest aussi musicien.  Il a été champion de Belgique d'accordéon et a dirigé un petit orchestre pendant des années. Il a également joué avec Robert Cogoi et Bob Dechamps.  C'est la vie de mandataire public qui l'a forcé à arrêter.

    Et puis sa grande passion : les collections.  Il est bien sûr numismate et n'a de cesse d'étendre sa collection de monnaies, mais il est aussi amateur de brocante et n'hésite pas à parcourir des kilomètres pour trouver l'objet rare... Cette passion l'occupe pendant des heures chaque week-end et si vous fréquentez les brocantes des environs, vous ne manquerez pas de le croiser !

    DSC_0241.jpg

    DSC_0238.jpgNoces d’or des époux Corbisier de Ciney

    C’est le 26 avril 1969, à Ciney, que, Jean Corbisier, né à Ciney le 6 octobre 1945 et Monique Warny, se sont mariés.

    Jean Corbisier habitait le quartier du Congo, plus précisément le Château de la Haute, dans ... les dépendances, Monique habitait rue Martin Morimont. La rencontre fut facile : Monique passait devant le château pour se rendre au « Moulin Rouge » à la gare, dancing bien connu de l'époque, et Jean n'avait plus qu'à suivre !

     

    DSC_0245.jpgJean a travaillé quelques années chez Scapy à Marloie avant d'entrer à l'école de gendarmerie.  Il a ensuite véritablement fait un tour de Wallonie : Bruxelles, Charleroi, Liège, Eupen, Huy, Ciney pour, enfin, terminer à la Police fédérale à Dinant. Monique a travaillé aux ateliers Pêcheur à Ciney jusqu'au jour de son mariage.  A cette époque, en effet, une épouse de gendarme ne pouvait pas travailler, sauf si elle était infirmière ou enseignante...  Elle est donc restée au foyer et s'est occupée du ménage et des deux enfants. Revenus à Ciney en 1973, ils ont contribué à relancer le comité de quartier du Congo. Avec une bande de bons copains, de la jeunesse et des pensionnés du quartier, ils ont terminé la réalisation de la salle Saint Luc qui est encore bien connue et entretenue par la relève qui a, fort heureusement, gardé le même état d'esprit.

    DSC_0248.jpg

    Pour découvrir 81 photos prises hier soir, il suffit de se rendre en haut, à droite, sur la rubrique Albums Photos et de cliquez sur l'album intitulé "Cérémonie noces Ciney 2 mai 2019"

  • 4 couples fêtés pour leurs noces d’or ou de diamant à Hamois

    Les couples Perat-Hastir, Fournaux-Deneil, Bouillot-Delvaux et Martines-Doneux fêtés à la salle du conseil communal

    DSC_0109.jpg

    Lire la suite

  • Noces de diamant pour Fernand et Germaine Taviet les anciens occupants de la Ferme du Bois Saint Paul

    Si leurs noces d’or se sont déroulées dans la commune de Hamois, c’est dans la commune de Somme-Leuze que se sont déroulées les noces de diamant de Fernand et Germaine Taviet, en présence de leur famille et des collèges des deux communes voisines. C’est la bourgmestre de Somme-Leuze, Valérie Lecomte, qui a retracé les grandes lignes de la vie du couple. C’est en 1956 que Fernand et Germaine se rencontrent lors d’un bal à la Haie Jadot. A l’époque, pour courtiser sa future épouse, Fernand devait s’y rendre à vélo ! Fernand et Germaine proviennent tous les deux de famille d’agriculteurs, de Pessoux pour l’un et d’Ave et Auffe pour l’autre. Leur mariage fut célébré le 22 avril 1959 à Ave et Auffe. Les premières années de leur vie, le couple les a passées à Pessoux, dans la ferme familiale où sont nés Anne-Marie, Véronique et Marc. En 1967, ils s’installent au Bois St Paul à Achet où ils développeront une exploitation agricole, entourés de leurs 3 enfants et ensuite de leurs 7 petits-enfants. L’heure de la retraite venue, ils déménagent à Hamois en 1998.En 2016, des soucis de santé obligeront le couple à quitter Hamois pour rejoindre une maison de repos à Baillonville.

    Concernant leurs hobbys, Germaine a été très dynamique au sein de l’ACRF et Fernand a fait partie de la fanfare de Hamois où il jouait du cor d’harmonie avant de rejoindre son fils à l’harmonie de Floreffe et Germaine de l’ACRF. Même retraités, ils ont travaillé bénévolement à l’IMP de Ciney.