Vie culturelle

  • 7ème édition des jeux de la vache le dimanche 21 juillet place Monseu à Ciney

    8 équipes, 8 villages ou quartiers, plus de 250 participants, une première pour Hamois, un seul trophée, mais l’important, c’est de participer !

    DSC_0258.jpg

    Lire la suite

  • Deuxième boîte aux livres de la commune de Hamois à Emptinne devant la crèche des P’tits Loups 

    Le 24 avril dernier, en présence de quelques membres du Collège et du conseil communal et des bénévoles de Hamois les livres, avait été inauguré officiellement une première boîte aux livres à deux pas du Ravel, de l’école communale et de l’officie communal du tourisme à Hamois. Confectionnée par un ouvrier de la commune, elle avait été décorée par les enfants du conseil communal des enfants et de l'extrascolaire.

    Comme l’avait annoncé à l’époque, l’échevin de l’extrascolaire, Pascal Leclercq, « d’autres boîtes seront installées dans les différents villages de l’entité et décorées par diverses associations : crèches, plaines communales, Patro, aînés, … Ces boîtes seront réalisées avec un subside de la Province. »

    image2.jpeg

    C’est ce qui vient de se dérouler en ce mercredi 19 juin, à Emptinne, au 8 de la rue du Relais, devant la crèche des P’tits Loups, en présence de Jean-Marc Van Espende la députation provinciale de Namur, des autorités communales de Hamois et de l’extrascolaire. Cette seconde boîte à livres a été décorée par la MCAE « Les P’tits Loups ».

    image3.jpeg

    La bibliothèque "Hamois les livres" parraine cette boîte à livres et l'alimentera régulièrement.

  • Ciney en ébullition le samedi 29 juin entre 13h et 20h30

    Au programme, salon des associations, accueil des nouveaux habitants et cérémonie des vaches d'or !

    Lire la suite

  • 75e anniversaire de la bataille sur les Sarts le 23 juin à partir de 10h15

    Sur_les_Sarts_2019.jpg

    Historique de la bataille de Maibelle ou sur les Sarts 

    page2image14439088

    Ici a eu lieu la bataille de Maibelle appelée aussi combats de Sur les Sarts . Dans la nuit du 19 au 20 juin 1944, un groupe d’une quarantaine de résistants, provenant de la région de Mozet, vient s’installer provisoirement dans cette ferme, tenue par la famille Michaux.

    Suite à quelques indiscrétions et à une dénonciation, ce lieu tombe vite dans le collimateur de la Gestapo ( Geheime Staatspolizei - police secrète allemande ). Les nazis pensent d’abord qu’il ne s’agit que d’une sorte de dépôt de la résistance locale. Le dimanche 25 juin à 8 h du matin, la descente de quelques membres de la Gestapode Dinant, qui comptaient investir les lieux facilement, va tourner en une véritable bataille, qui durera une bonne partie de la journée. Les résistants vont se battre comme des lions contre des troupes allemandes toujours plus nombreuses et venues d’un peu partout.

    Le bilan sera lourd pour les nazis : 142 morts et 260 blessés tandis que 17 résistants y laisseront la vie, parfois dans d’atroces circonstances. En effet, deux d’entre eux, après avoir été capturés, seront torturés et finalement abattus, après avoir subi d’épouvantables sévices ! Deux autres seront envoyés dans un camp de concentration dont ils ne reviendront jamais.

    Tandis que leur ferme est pillée, saccagée et incendiée, les membres de la famille Michaux, considérés eux aussi comme des terroristes par les Allemands, sont embarqués dans un camion et transférés à la prison de Namur dans l'attente d'être envoyés en camp de concentration. Miraculeusement le fils, le petit André - âgé d'à peine 13 mois - sera malgré tout épargné et confié à des voisins par un garde allemand ayant conservé un peud’humanité. Joseph, le papa, mourra en déportation au camp de Buchenwald, fin 1944.La maman, Joséphine, déportée au camp de Ravensbrück, et le grand-père, Armand, déporté lui aussi au camp de Buchenwald, survivront à la déportation, mais décéderont tous deux, dans les années qui suivront la guerre, des suites des séquelles des traitements inhumains subis en camp de concentration. Le groupe de résistants sera reconnu par l’Armée secrète (A.S.) comme rattaché au groupe 7, secteur 3, Zone 5.

    Quelques mots sur l'armée secrète

    page4image14424160

    Dès 1940, des officiers de l’armée belge vaincue créent la Légion belge d’une part etl’Armée belge reconstituée, d’autre part. Ces deux mouvements de résistance se joignent ensuite pour former d’abord l’Armée de Belgique en 1942, qui prendra ensuite l’appellation d’Armée secrète ( A.S.) en 1944, sous le commandement du lieutenant général Jules Pire. Ayant la confiance du gouvernement belge en Angleterre qui lui avait conféré un statutmilitaire officiel, l’A.S. fut privilégiée par Londres en ce qui concerne lesapprovisionnements en armes, munitions, matériels, intendance, parfois au détrimentd’autres mouvements de résistance nettement plus ancrés à gauche, comme le Front del’Indépendance (F.I.). L’A.S. fut très active sur le terrain, menant de très nombreuses actions stratégiques et tactiques telles des missions de renseignement, de sabotage, de harcèlement de l’ennemi (dès septembre 1944), ou encore de préservation des infrastructures utiles.

    Considéré comme le mouvement de résistance le plus important de Belgique, l’A.S. futégalement appelée l'Armée blanche en raison de la teinte beige clair de leur uniformeconstitué d’une salopette en toile de jute ( fournie par les Britanniques ). A elle seule, l’A.S.comptera un tiers de tous les effectifs des 16 mouvements de résistance reconnus dans notre pays, c'est-à-dire près de 54.000 sur un total général d’environ 168.000.

    Le général Eisenhower, commandant en chef des troupes alliées en Europe a évalué à 15divisions l’apport de la Résistance française et belge et en a souligné le rôle essentieldans les combats pour la libération des territoires occupés et la victoire finale sur les forcesde l’Axe.

    Quelques mots sur la résistance dans le Condroz

    Très présente dans notre région, la Résistance est constituée principalement desmembres de l’Armée Secrète (A.S.) mais également du Front de l’Indépendance (F.I.) , du Mouvement national belge (M.N.B.) et de l’ Armée de Libération (A.L).
    Leurs actions dans le domaine du renseignement, mais également dans celui du sabotage et des coups de mains armés, seront très nombreuses et causeront à l’ennemi de graves préjudices, surtout en 1944. Ne citons que l’accrochage de Braibant, le 26 juin ; ladestruction du pont de chemin de fer de Lienne-Ciney, le 5 juillet ; le sabotage du tunnel de chemin de fer de Yvoir-Spontin, le 19 juillet ; la bataille de Jannée, le 27 août ; les combats du Bois des Tailles à Houyet, le 3 septembre, et la capture du général-major de la Waffen SS Kurt Meyer , commandant de la 12e Panzerdivision SS « Hitlerjugend », le 6 septembre à Spontin.

    page4image14420832

    Ciney sera baptisée « Capitale du Maquis » en raison de cette intense activité de laRésistance et notamment pour l’importance des missions de harcèlement de l’ennemi, surtout dans les jours qui précèdent la libération de la région, début septembre 1944.

  • Fête de la musique à Dinant du 21 au 23 juin

    OÙ?

    Sur le site de la citadelle et dans le centre de Dinant (sur la Croisette, à la Collégiale, à la Maison de la Pataphonie).

    QUAND ?

    Les vendredi 21, samedi 22 et dimanche 23 juin 

    QUI organise ?

    2 associations dinantaises : Dinant Creative Factory & le Royal Syndicat d’Initiative de Dinant

    QUOI ?

    L’événement est organisé en collaboration avec le Conseil de la Musique et avec le soutien de la Fédération Wallonie-Bruxelles.

    Le Royal Syndicat d’Initiative de Dinant et Dinant Creative Factory s’associent pour proposer unconcept original. Celui-ci se déroulera en grande partie en plein air, dans l’un des lieux de patrimoine les plus importants de notre cité mosane, la citadelle mais aussi à la Collégiale. Il met en valeur des musiciens locaux ou régionaux confirmés qui présenteront pour la plupart leurs propres créations... oudes œuvres classiques de répertoire.

    La formation initiale des musiciens fait partie du programme avec la participation active du Conservatoire Adolphe Sax de Dinant : ses ensembles, ses élèves et... les professeurs en tant qu’artistes à part entière.

    Les plus jeunes ne seront pas oubliés. Ils pourront, en famille, participer à une animation d’éveil musical,toucher des instruments...

    Le but est réellement de faire voyager le public à la découverte de différents types de musique, d’unemanière vivante et participative.

    L’accès aux différents concerts et animations est gratuit. Des bracelets valables les trois jours sont disponibles à la Maison du Tourisme de Dinant et chez DLivre (Rue Grande à Dinant) dès le 10 juin 2019 et à la citadelle du 21 au 23 juin 2019.

    DEMANDER LE PROGRAMME ?

    Vendredi 21 juin 2019

    Dès 19 h : concerts

    • -  19h > 19h30 : Le Cercle Royal des Veneurs de la Meuse de Dinant

    • -  19h30 > 20h30 : LEONES : Thomas Carlier (guitare, chant) et Agathe Regnier (clavier,

      accordéon...) : chanson française

    • -  20h30 > 21h30 : Vincent Rouard (piano), Kathy Adam (violoncelle) et Didier Laloy

      (accordéon diatonique)

    • -  21h30 > 22h30 : François Degrande et ses musiciens (François Remaud, Benoît Host et

      Guillaume Malempré) : chanson française et espagnole

    • -  22h30 > 23h30 : Lady L. and the Smoky Crabs (Laurence Pourbaix, Emmanuelle Detry,

      Danilo Magnifico, Enzo Damore, Denis Kempinaire et Pierre Costanza) : jazz

      page8image1941216

      Samedi 22 juin 

      11h > 19h : concerts et parcours musical

    • -  11h, 13h, 15h, 17h et 19h : Concerts de carillon à la Collégiale de Dinant par 5 carillonneurs (Giddeon Bodden, Bérenger Goffette, Dina Verheyden, Jan Verheyen et Audrey Die)

    • -  14h > 15h : Concert de l’orchestre d’harmonie du Conservatoire Adolphe Sax de Dinant

    • -  14h30 > 16h30 : Atelier de lutherie (Vincent Degrande)

    • -  15h > 17h : Éveil musical

    • -  15h > 17h : Concerts du Conservatoire Adolphe Sax de Dinant (piano, guitares, clarinettes,

      saxophones, flûtes, chant, formation musicale,...)

    • -  15h > 19h : Les Sketeus d’Arguedenes (quatuor de cuivres et section rythmique)

      page9image1798544
    • -  16h > 17h15 : Concerts de Vincent Rouard (piano) sur le point de vue de la citadelle

    • -  17h > 17h30 : Duo Operamentico (Bruno Rizzi (basson) et Stéphanie Thys (piano))

      page9image1747520

      Dès 19h : concerts

    • -  19h > 19h30 : Groupe de musique de chambre de l’IMEP : Trio « les Quilles » de Mozart pour clarinette (Lorraine Roudbar), violon alto (Jonny Alberto Viloria Briñez) et piano (Selin Er)

    • -  19h30 > 20h : Vincent Rouard (piano)

      page6image1824240
    • -  20h > 20h30 : Vincent Rouard (piano) et Lorraine Roudbar (clarinette) : musiques traditionnelles klezmer et compositions originales

    • -  20h30 > 21h30 : LEONES : Thomas Carlier (guitare, chant) et Agathe Regnier (clavier,accordéon...) : chanson française

    • -  21h30 > 22h30 : François Degrande et ses musiciens (François Remaud, Benoît Host et Guillaume Malempré) : chanson française et espagnole

    • -  22h30 > 23h30 : Lady L. and the Smoky Crabs (Laurence Pourbaix, Emmanuelle Detry, Danilo Magnifico, Enzo Damore, Denis Kempinaire et Pierre Costanza) : jazz

      Dimanche 23 juin 

      12h30 > 13h30 : concert orgue et sax à la Collégiale de Dinant (Stéphane Vandesande et Jean- Luc Lepage)
      14h > 17h : voyages en Pataphonie à la Maison de la Pataphonie
      14h > 16h : groupe déambulatoire « Sea, SAX and Sun » dans le centre de Dinant (quatuor de saxophones)

      page10image1803904
       
    •  

      14h > 16h : Éveil musical
      14h > 15h : groupe « Prise de becs » (quatuor de clarinettes - Lorraine Roudbar, Noémie Jonet, Arnaud Caucheteur et Vincent Montero)

      page7image1945584


      15h15 > 15h45 : Duo Operamentico (Bruno Rizzi (basson) et Stéphanie Thys (piano))

      16h > 18h : clôture en mouvement et convivialité : bal folk avec le groupe Accordance

    2e FESTIVAL DE CARILLON le samedi 22 juin

    Le carillon de la collégiale de Dinant a été installé en 2014, dans le cadre de la commémoration desmassacres du 23 août 1914. Il remplace celui qui avait été détruit au début de la guerre, et qui n’avaitjamais été reconstruit. Depuis lors, il égaie régulièrement la cité mosane. Les deux carillonneurs titulaires, Fabrice Renard et Thierry Bouillet donnent un concert respectivement tous les samedisde vacances à 15h30 et tous les mercredis de Pâques à la Toussaint à 18h. Fourni par l’entreprisenéerlandaise Royal Eijsbout, ce carillon de concert comporte 50 cloches réparties sur quatre octaves.

    C’est sur la Croisette, le pont et devant la Maison du tourisme que vous l’entendrez au mieux.

    Au programme  :

    • -  11h : Giddeon Bodden (Pays-Bas)

    • -  13h : Bérenger Goffette (Florenville)

    • -  15h : Dina Verheyden (IMEP, Namur)

    • -  17h : Jan Verheyen

    • -  19h : Audrey Die (Wavre)

     

     

     

  • Annulation de l'animation Natagora à Baillonville de ce vendredi, elle sera reportée ultérieurement

    L'administration communale de Somme-Leuze vient d'apprendre que Natagora avait un empêchement et ne savait plus assumer l'animation de ce vendredi soir. Elle sera reportée ultérieurement !

  • Tous en selle pour la douzième édition du Bovélo des Saveurs le dimanche 23 juin au départ de Ciney

    Wallonie Terre d’Eau est le thème de cette 12ème édition exceptionnelle du Bovélo des saveurs

    Lire la suite

  • Inauguration officielle de l’édition 2019 des sentiers d’art et de la fête de mai à Ciney et Gesves

    DSC_0455.jpgCette année, la partie officielle de l’édition 2019 des sentiers d’art s’est déroulée sur deux sites : la ferme de Reuleau et la salle de la Maison communale de Gesves

    Lors de l’inauguration à Reuleau, Pierre-Henri Roland, échevin de Hamois a notamment déclaré, en présence de ses collègues des communes voisines 

    DSC_0462.jpgC’est en mes qualités de Vice-Président de la Maison du Tourisme et de 1er Echevin de la commune de Hamois que j’ai le plaisir d’inaugurer en votre compagnie Sentier d’Art à ciel ouvert réalisé en Condroz-Famenne et particulièrement le nouveau tronçon reliant Hamois à Ciney et les 50 kilomètres supplémentaires qu’il représente.

    Rappelons que ce projet s’inspire de la « Fête de Mai » organisée depuis 2001 par l’association Vagabond’Art concentrée sur la commune de Gesves.

    DSC_0465.jpgAujourd’hui, grâce à cette nouvelle réalisation, vous pouvez dès à présent parcourir un sentier d’art de 140 kilomètres parsemé de plus de 40 œuvres originales érigées en pleine nature et imaginées par des artistes de différents pays.

    Le sentier traverse les communes de Ciney, Hamois, Havelange, Somme-Leuze, Gesves et Ohey et est agrémenté de 7 abris créatifs et poétiques qui permettent aux randonneurs de faire une halte bienvenue dans leur parcours riche en découvertes artistiques.

    DSC_0480.jpgSentier d’Art permet incontestablement à notre région de disposer aujourd’hui d’une offre de promenades remarquables sur l’ensemble de notre territoire.

    Atout touristique majeur, prémisse qui sait d’un futur parc naturel en Condroz, le sentier d’art propose des balades insolites ou sportives et est destiné en priorité à un public familial.

    Découvrir des sites exceptionnels au rythme de vos pas, prendre le temps de la randonnée en vous enrichissant de nature et d'art contemporain, favoriser l’expression et la création artistique, développer des échanges entre les artistes et le public ... telles sont notamment les ambitions de notre projet « Sentiers d’art »

    DSC_0486.jpgQuel bonheur aussi pour nos enfants de s’épanouir dans le cadre scolaire en milieu naturel en cheminant entre la création artistique contemporaine et le patrimoine rural de leur région.

    Comme la plupart des projets, la création du Sentiers d'Art n'aurait pas été possible sans un financement public important réparti entre les 6 communes participantes avec le soutien de la Région Wallonne et de l'Europe à hauteur de 80 % du montant global avoisinant les 200.000 euros. Ayant eu la chance de suivre l’évolution du projet de sa conception à sa finalisation, je me félicite de l’excellente collaboration entre la Ville de Ciney, la Commune de Hamois et les partenaires privés sans laquelle ce projet n’aurait pu voir le jour.

    Cette réalisation extraordinaire fut pour moi une riche expérience humaine notamment à travers la sélection des œuvres, la rencontre avec les artistes et le travail quasi quotidien sur terrain, les rencontres avec les enseignants, les élèves, les habitants de nos communes et les représentants du milieu associatif.

    DSC_0463.jpgDurant toute la journée, sous des conditions climatiques très clémentes, à pied, à cheval, à vélo, en bus guidé et commenté et en voiture, un grand nombre de personnes, la plupart en famille, ont pu découvrir quelques œuvres de l’édition 2019 et surtout rencontrer, sur place, les artistes créateurs. Elles ont surtout pu se procurer les 3 cartes de sentiers d’art : sur Gesves et Ohey, 45 km, 21 œuvres et abris dans la nature, sur Havelange et Somme-Leuze, 44 km, 11 œuvres dans la nature et abris artistiques et Ciney et Hamois, 50 km, 10 œuvres dans la nature et abris artistiques (il est possible de se procurer via www.sentiersdart.be).

    DSC_0478.jpgTous les artistes, les organisateurs, les bénévoles, les familles d’accueil se sont retrouvées en fin de journée lors d’une soirée repas à Gesves, le temps d’échanger plein de choses et de se dire au revoir car, dès dimanche soir, les premiers artistes sont rentrés chez eux, très heureux d’avoir vécu 10 jours formidables d’amitiés, de rêves, d’échanges de savoir, …

    Pour voir toutes les photos que j'ai prises dimanche, il suffit de cliquer sur https://ciney.blogs.sudinfo.be/album/sentiers-d-art-2019/ où j'ai déjà publié plus de 300 photos depuis le 30 mai.