Vie politique

  • Ordre du jour du conseil communal de Hamois du lundi 7 octobre à 19h30

    La séance est publique ! Tous les habitants de Hamois y sont invités !!!

    Lire la suite

  • Conseil communal de rentrée à Hamois, statu quo dans l’enseignement communal

    Il n’y a pas que les écoliers (et leurs instits) qui rentraient ce lundi 2 septembre dans la commune de Hamois, c’était aussi le rendez-vous des conseillers communaux pour le premier conseil d’après les vacances.

    Gros changement par rapport au dernier conseil communal : le trophée remporté par la commune de Hamois lors des derniers jeux de la vache qui se sont déroulés place Monseu le 21 juillet dernier, était bien en évidence devant les échevins. Pascal Leclercq, échevin de la jeunesse a rappelé, que suite à une invitation de la ville de Ciney, il a rapidement constitué une équipe qui ne pensait jamais remporter le trophée, la plupart des membres de l’équipe ne connaissant pas le déroulement du jeu ! Du coup, Hamois remet son trophée en jeu l’an prochain, toujours le 21 juillet, place Monseu à Ciney et, cette fois, en promettant de le garder !

    Le point concernant le CPAS a pris pas mal de temps. Je me contente de donner quelques chiffres communiqués par Françoise Dawance, présidente de l’Aide Sociale :

    • 89 revenus d’intégration (dont 9 étudiants) en 2018 (80 en 2017)
    • 56 interventions en 2018 au niveau de l’aide sociale (déjà 34 cette année)
    • 257 repas distribués en 2018 (en augmentation)
    • 10 articles 60 utilisés
    • 131 déplacements pour le taxi social (161 en 2017)

    Chiffres de l’enseignement au 1er septembre

    • Au niveau maternel : Achet (36), Hamois (62), Natoye (71), Mohiville (31) et Schaltin (36), soit un total de 236 écoliers
    • Au niveau primaire : Achet (51), Hamois (139), Natoye (125), Mohiville (68) et Schaltin (93), soit un total de 476 écoliers
    • Le total de 712 écoliers est presque le même que l’an dernier (713) alors pas moins de 75 enfants ont quitté la 6eprimaire
    • Grosse rentrée à Natoye où une trentaine d’enfants du Centre de Croix-Rouge y sont scolarisés
    • Éric Godfroid, de Hogne, est le nouveau directeur faisant fonction de Schaltin. Il a enseigné pendant 20 ans à l’école primaire de Bonsin, dont de nombreuses années dans une classe unique, puis en 5eet 6eprimaire

    Nouvelle dénomination de rues et place :

    • Rue de la Vieille Voie à Hamois (la rue, reprise à l’atlas des chemins donnait accès, ans le temps, au bois de Cheumont) sur une portion de la rue d’Alvaux qui démarre de chez moi, rue de Cheumont

      DSC_0143.jpg

    • Rue de la Blanchérie (le ru du même nom passe non loin) pour une portion de la rue des Sources à Natoye où se trouve une seule habitation
    • La place des Comtes d’Espienne pour la place à Scy (elle é été inaugurée en 2017)

    Divers

    • Subvention de 311,26 euros pour couvrir les frais de maintenance du défibrillateur du club des Gais Wallons situé à l’Espace Contal d’Emptinne
    • Michel Beck de Monin est une nouvelle fois la référence agricole dans la commission communale de constat des dégâts
    • Attention, mais moins qu’en 2013, alerte moustiques japonais à Natoye : des larves ont été détectées à 500 mètres de l’entreprise de pneus. Pas de panique, tout sera fait pour les neutraliser !
    • Limitation de vitesse chaussée de Huy à Natoye : deux parties à 70, une autre à 50 km/h
    • Prochain conseil communal : le lundi 7 octobre à 19h30

    Camps, plaines et stages de l’été : gros travail de l’échevin de la jeunesse, Pascal Leclercq, au cours de cet été dont il a été particulièrement félicité.

    • 11 camps dans la commune du 1erau 31 juillet dont une majorité de la région bruxelloise. Mr Camp (nouveau surnom de Pascal Leclercq) s’y est rendu, sans être trop intrusif, surtout pour expliquer les problèmes liés aux restrictions d’eau et à la canicule
    • Pascal Leclercq et la bourgmestre Valérie Warzée se sont rendus dans les 2 camps des patros de la commune : Ils étaient 80 à Melreux (Patro de Hamois) et une centaine à Bomal (Patro de Schaltin)
    • 279 enfants ont fréquenté les stages de la RCA sur les 5 semaines
    • 546 enfants âgés de 2,5 à 12 ans ont fréquenté les plaines communales du 15 juillet au 9 août : 76% venaient de la commune de Hamois, 8% de Ciney, 9% de Havelange
    • 40 enfants ont fréquenté l’extra-scolaire la dernière semaine d’août

    Patrimoine

    • La commune participe cette année aux 31journées du patrimoine. Rendez-vous ce dimanche 8 septembre au moulin de Hamois (situé en face de l’église) de 10h à 16h. Le bâtiment sera accessible, dont le mécanisme du moulin. Des parcours promenades (à pied, vélo, …) pour découvrir des bâtiments remarquables de la commune seront proposés. Plus amples infos sans doute demain. Inauguration officielle à 11h en présence de la Gatte d’or.
    • La commune a reçu une subvention de 10.000 euros du Petit Patrimoine Wallon en vue de valoriser celui de l’entité 
  • Accents franco-belges pour le 21 juillet à Hamois

    DSC_0090.jpg

    DSC_0112.jpgComme d’habitude, beaucoup de monde à Hamois pour la célébration officielle de la fête nationale dans la commune condruzienne. Mais, pour une fois, peu d’enfants étaient présents, en cause, leurs présences aux camps de Patro de Hamois et de Schaltin ! Comme tous les 4 ans, avec la venue des Valgorgeois dans le cadre du jumelage, la cérémonie de la fête nationale était rehaussée par leur présence. Signalons le beau travail de décoration de l’autel de l’église paroissiale de Hamois par Cécile Collard, sacristine d’Achet.

    DSC_0140.jpg

    DSC_0130.jpgVoici, en grande partie, le discours prononcé par Valérie Caverenne, bourgmestre, dont c’était la première intervention lors d’un 21 juillet :

    « Permettez-moi d’abord d’excuser l’absence des échevins Pierre-Henri Roland (présent à Valgorge lors du 14 juillet) et Pascal Leclercq, parti avec son équipe défendre les couleurs de la commune aux jeux de la vache à Ciney.

    Il est de tradition dans notre commune de se retrouver pour célébrer la fête nationale, … 50 ans après les premiers pas de l’homme sur la lune, souvenons-nous que la première voie de chemin de fer inaugurée en 1835 sur le continent européen était située chez nous, entre Bruxelles et Malines. Cette innovation portée par notre premier Roi fut considérée par certains comme un moyen de montrer la détermination, la puissance et l’indépendance de notre nouvelle nation. La Belgique a, par ailleurs toujours occupé une place de choix sur la scène internationale. La désignation de notre Premier Ministre, Charles Michel, à la présidence du Conseil européen en est à nouveau la démonstration. De la détermination, les femmes et les hommes de notre pays en auront aussi lorsqu’en 14 et 40, il faudra résister face à l’invasion des troupes allemandes impériales puis nazies. CE sont ces femmes et ces hommes que nous venons honorer devant ce monument dédié à tous ceux qui ont donné leur vie pour défendre la Belgique et sauvegarder notre liberté. Néanmoins, lors des différents conflits, nous allons tissés des liens avec les peuples alliés dont la France. Les jumelages, créés après la première guerre mondiale avaient pour objet de préserver ces liens d’amitié et éviter les conflits. La commune de Hamois poursuit cette tradition et nous nous en réjouissons.

    DSC_0129.jpg

    Au nom du Collège et du Conseil communal, je suis très heureuse d’accueillir le Maire et les représentants de Valgorge, présents ce week-end pour le jumelage alors que la semaine prochaine, le club de pétanque des Boules du Bocq recevra ses homologues d’Alluyes. Deux exemples de fraternité entre la France et la Belgique qui se perpétuent à travers les années.

    DSC_0131.jpg

    DSC_0147.jpgAvant de partager le verre de l’amitié servi par la confrérie locale de la Gatte d’or, j’adresse mes vifs remerciements à toutes les personnes qui ont contribué à la réalisation de cette commémoration : les porte-drapeaux, les associations patriotiques, l’abbé Bruno, le chanoine Jallet, la chorale, les services communaux et vous tous présents de notre commune, de France ou d’ailleurs. Votre participation nombreuse souligne votre attachement à notre Royaume. En ce jour particulier, devant l’emblème de nos deux nations unies, rendons hommage à ceux qui ont œuvré et œuvrent encore au quotidien pour préserver nos valeurs démocratiques de paix, de liberté, d’égalité, de tolérance et de justice. La spécificité et la complexité de nos institutions engendrent certaines incompréhensions, voire dissensions au sein des différents niveaux de pouvoir de notre pays. Tout en gardant en mémoire la devise de la Belgique, encourageons nos représentants à faire de notre diversité, une opportunité afin de construire ensemble un avenir où chacun peut trouver sa place, grandir, s’épanouir et vieillir. C’est le vœu que je formule en 21 juillet 2019.

    Vive la France, vivre la Belgique, vive le Roi !

    Petit clin d’œil au maître de cérémonie qui a oublié de déclarer, après l’exécution des 2 hymnes nationaux, « fermez le ban ».

    Pour les 39 photos où notamment nos amis de Valgorge sont présents, pas de problème, il suffit de cliquer sur https://ciney.blogs.sudinfo.be/album/21-juillet-hamois/ pour les découvrir !

    DSC_0133.jpg

  • Le 21 juillet à Ciney, une première pour le bourgmestre Frédéric Deville

    DSC_0096.jpgBeaucoup de monde devant le monument aux morts de la ville de Ciney pour le retour des commémorations du 21 juillet devant la Collégiale. C’est en présence de nombreux membres du conseil et collège communal, du député wallon Frederick Bottin et du conseiller provincial Jean-Marie Cheffert, des représentants de l’UTB de Peutie, … et du pour le côté musical de Pop Music Ciney qu’elles se sont déroulées.

    DSC_0106.jpgVoici, une partie du discours du bourgmestre Frédéric Deville:

    « C’est donc un plaisir pour moi de vous retrouver pour la première fois à l’occasion de la fête nationale et de prononcer ce discours disons patriotique, même si ce terme soulève des relents d’envolées oratoires, exercice auquel, je vous rassure, je ne vais pas me livrer. Devant ce monument, mais aussi devant cette belle Collégiale, le ton est, en effet, souvent solennel, voire grave. Nous nous remémorons les hommes et les femmes qui se sont battus, voire sacrifiés, pour qu’aujourd’hui, vous et moi, soyons libres de marcher, de parler, de penser ! … aujourd’hui, sans être naïf sur la réalité du monde dans lequel nous vivons, j’aimerais oublier toutes ces choses négatives et me me montrer à vos côtés, résolument optimiste. Alors aujourd’hui, je souhaiterais que vous repartiez chez vous le cœur léger et rempli d’espoir dans le monde demain. Je vais m’attarder sur 2 aspects du 21 juillet, l’un national, l’autre festif.

    Le 21 juillet, nous célébrons notre nation, notre pays, nos couleurs : le noir, comme l’encre qui a servi à rédiger notre constitution, le jaune comme le soleil qui brille ce matin pour nous et le rouge comme le maillot des Diables rouges et des Red Panthers.

    Célébrer le 21 juillet, c’est célébrer un moment important de l’histoire de notre pays, la prestation de serment du premier Roi des Belges en 1831, …Notre constitution, notre drapeau, notre devise nationale restent autant d’éléments qui font l’unité de notre nation. Depuis une loi du 27 mai 1890, la fête nationale est célébrée le 21 juillet. Au fil du temps, le 21 juillet est devenu un événement festif à Ciney et un peu partout dans le pays. En ce qui me concerne, pour cette première fête nationale en votre compagnie en tant que bourgmestre, je suis optimiste. Je ne peux m’empêcher de vous citer les paroles d’Etienne Daho, « aujourd’hui est le premier jour du reste de ta vie, pourquoi vouloir toujours plus beau, plus loin, plus haut et vouloir décrocher la lune quand on a les étoiles … Le bonheur est là, devant nous. Nous devons juste oser le toucher, l’appréhender. Osons ! Tous les feux sont au vert, au noir-jaune-rouge !

    La Belgique va bien, très bien. J’ai beaucoup d’exemples mais, au rayon des bonnes nouvelles, nous avons remporté 3 étapes au Tour de France, terminé 3ede la dernière coupe du monde foot, nous n’avons pas encore de nouveau gouvernement fédéral et donc, pas de nouvelles taxes, c’est une Belge qui a remporté Koh Lanta, les meilleures frites sont toujours belges, …

    Plus proche de nous, à Ciney, tout va bien aussi, nous avons enfin retrouvé notre Collégiale, la dernière cérémonie devant ce monument à l’occasion de la fête nationale remontre à 2009, juste 10 ans ! Au niveau communal, nos clubs sportifs et associations culturelles terminent une année brillanté en décrochant de nombreuses récompenses. Deux jeunes Cinaciens ont brillé dans leurs domaines respectifs et participeront prochainement à la grande finale à Kazan à l’occasion des Wordlskills pour porter très haut les couleurs cinaciennes. L’entraide, le partage, la compassion sont des valeurs très présentes sur Ciney. J’en veux pour preuve les Dames de l’Entraide, Saint Vincent de Paul, la Croix-Rouge mais aussi et surtout l’équipe du CPAS qui, tous, ont à cœur d’œuvrer pour les plus démunis.

    Au niveau politique communal, tout est également au beau fixe. Depuis le 3 décembre, grâce à votre soutien, une équipe compétente, dynamique et motivée, peut jour après jour œuvrer pour tous les Cinaciens. L’ambiance, au sein de l’équipe est excellente et tous, sans exception, s’investissent et sans relâche dans leurs attributions respectives. Le climat politique semble également plus serein depuis quelques semaines et les tensions pré-électorales comme les rancœurs post-électorales disparaissent progressivement pour mon plus grand bonheur. Bref, à Ciney, tout va bien, presque tout est parfait !

    Le 21 juillet est aussi le début des festivités estivales à Ciney, comme la 7eédition de la vache d’or qui va débuter à 13h, suivis par un concert, le feu d’artifice et un grand bal aux lampions. Comme à l’accoutumée, Safari Ciney prendra ensuite possession de la place Monseu pour 15 jours, l’occasion pour les familles ou ceux qui n’ont pas les moyens de partir en vacances de passer quelques heures à la place, à deux pas de la maison ! L’été se terminera par la traditionnelle kermesse de Ciney."

    DSC_0109.jpg

    Le discours s’est achevé par les remerciements aux porte-drapeaux, représentants des associations patriotiques, musiciens et choristes durant l’office religieux, au personnel communal et plus particulièrement à Christelle et Benoît ainsi qu’au Franc Thour qui a servi le verre de l’amitié au Centre Culturel.

    Pour mieux voir 17 photos prises ce matin à Ciney, il suffit de cliquer sur https://ciney.blogs.sudinfo.be/album/21-juillet-ciney/

  • 6 couples fêtés pour des noces de brillant, diamant et or

    DSC_0182.jpg

    La première cérémonie de noces d'or, diamant et brillant de la nouvelle législature, s’est tenue le premier jeudi de mai en début de soirée à l'hôtel de villede Ciney. En présence de leur famille, le Collège (Guy Milcamps était excusé) y a félicité 6 couples, 3 pour des noces d'or (50 ans), 2 pour des noces de diamant (60 ans) et un pour des noces de brillant (65 ans). Pour chacun d’entre eux, petit discours racontant la vie de chaque couple, lecture du message de sympathie envoyé par le Service Requêtes et Affaires Sociales de la Maison de sa Majesté le roi, fleurs pour madame, remariage par le bourgmestre et cadeaux de la ville et du palais royal.

    DSC_0179.jpg

    Noces de brillant des époux Ambroise de Braibant

    DSC_0193.jpg

    DSC_0199.jpgCharles Ambroise, né à Athus le 14 février 1930 a épousé le 16 janvier 1954 à Braibant, Marie-Thérèse Lurkin, née à Braibant le 20 octobre 1929.

    Charles Ambroise est athusien, Athus étant situé dans la région des 3 frontières. Il y a plus de 65 ans, il est venu chez sa sœur à Halloy à l'occasion de la fête du village et est allé dansé à la guinguette pour y rencontrer Marie-Thérèse, qu'il n'a plus quittée depuis. Ils se sont mariés et sont à l'heure actuelle toujours dans la maison natale de Marie-Thérèse, à Halloy.

    Marie-Thérèse a une formation de secrétaire mais n'a jamais travaillé. C'est une lectrice assidue.

    Charles a travaillé comme typographe dans une imprimerie à Dinant, puis, en fin de carrière, comme employé de bureau. Il aime le jardinage, la peinture et le dessin à l'encre de Chine. Le couple a une fille, deux petits-enfants et 4 arrières-petits-

    DSC_0211.jpg

    Noces de diamant des époux Lebrun de Ciney

    DSC_0200.jpgC’est le 14 février 1959, à Seilles, que, Francis Lebrun, né à Jette le 8 février 1933 et Suzanne Léon, née à Huy le 17 mai 1937 se sont mariés.

    C’est une longue et belle histoire qui a débuté dans la capitale du Condroz : c’était au temps où Brel rêvait, où Bruxelles chantait, le temps du cinéma muet. Muet, Francis, lui ne l’était certes pas car, …, il avait su y faire, ou plutôt, il avait pu y faire ! Elle l’avait laissé faire et donc, le cœur dans les étoiles, ils l’ont fait, tous les deux. A peine 3 mois plus tard, Francis épouse Suzanne. Ils se feront la belle vers l’Afrique d’où ils rentrent, dix années plus tard, avec 2 enfants. Francis Lebrun est ébéniste. 

    DSC_0206.jpgAprès un très long service militaire de 21 mois, il a travaillé comme représentant de commerce, puis comme professeur d'ébénisterie à l'école communale de Ciney. Francis abattra du bois encore par deux fois. 

    Suzanne a travaillé comme comptable puis a élevé ses 4 enfants et s'est occupée du ménage. Ils ont aujourd'hui 12 petits-enfants et 7 arrière-petits-enfants. Côté loisirs, pour Suzanne, les petits péchés typiquement féminins, les vêtements, ... ou les sacs Delvaux et pour Francis, les petits gastros. Ils aiment aussi beaucoup la musique classique mais sont surtout amateurs de beaux voyages.  Ils ont visité les Etats-Unis, le Sri Lanka, l'Egypte, la Turquie et tant d'autres destinations. Laurence Daffe ajoute à la fin deux points, le premier va faire pâlir d'envie toutes les dames un peu romantiques de l'assemblée (dont elle fait partie !) car, Suzanne, assisse sur le siège passager, n'a jamais eu l'occasion ni même le temps d'ouvrir la portière de sa voiture. Le second concerne un aspect de la vie qui a trop souvent tendance à disparaître, la bonne éducation que le couple a voulu transmettre à ses enfants et pour laquelle ils vous sont extrêmement reconnaissants.

     

    DSC_0215.jpg

    DSC_0188.jpgNoces de diamant des époux Maldague de Ciney

    C’est le 4 avril 1959, à Namur, que Jean Maldague, né à Warnant, a épousé Laure Potelberg, née à Beauraing le 14 juin 1936.

    Il y a 10 ans, lorsque Jean et Laure Maldague sont venus à l'Hôtel de Ville à l'occasion de leurs noces d'or, Jean-Marc Gaspard leur avait donné rendez-vous dans 10 ans !  Le temps à passé et les revoici, pour leur noces de diamant cette fois ! Ils se sont rencontrés alors que Laure, l'aînée de 4 sœurs, était en service à Dinant.  Elle a ensuite travaillé en boucherie et en boulangerie.

     

    DSC_0212.jpgJean est orphelin de père depuis l'âge de 11 ans, l'aîné également de 6 enfants.  Il est entré à 14 ans à la SNCB comme porteur d'avis, ensuite versé à la voie comme piocheur et ensuite, au lieu de faire son service militaire à 10 francs par jour, il a préféré s'engager à l'armée où il est resté 35 ans, pensionné au grade d'Adjudant. Ils ont 4 enfants, deux filles et deux garçons, tous nés en Allemagne, 6 petits-enfants (dont un médecin) et 2 arrière-petits-enfants. Le principal loisir de Jean est la recherche généalogique.  Il a rassemblé la famille Maldague en 1990 (674 personnes), en 1994 (350 personnes- et en 2000 (360 personnes).

     

    DSC_0219.jpg

    DSC_0227.jpgNoces d’or des époux Collignon de Leignon

    C’est à Ohey, le 18 janvier 1969 que se sont unis par les liens du mariage, Willy Collignon, né à Sclayn, le 23 juin 1936 et Nicole Bayet, née à Rognée, le 5 décembre 1949.

    Nicole et Willy Collignon se sont rencontrés au Delhaize à Andenne où Nicole travaillait et où Willy venait faire ses courses avec sa sœur. Il a un jour invité Nicole au bal animé par ses neveux qui avaient monté un petit orchestre comme il y en avait beaucoup à l'époque (petit clin d’œil de Jean-Marc Gaspard en face de lui à Paul Lambotte !).

    DSC_0189.jpgEt c'est ainsi que tout a commencé ! Willy a travaillé d'abord à la ferme, puis en usine à Andenne avant d'entrer aux chemins de fer où il est resté 32 ans, jusqu'à la fin de sa carrière. Comme pouvait l’assurer, Jean-Marc Gaspard, leur voisin, aujourd'hui, il élève des poules dont il prend grand soin, aime la musique et la télévision et aide beaucoup son épouse dans le ménage. Nicole a travaillé à l'IMP, puis au service provincial d'aides familiales de Namur et, enfin, à la maison de repos Sainte Marie à Ciney. Elle aime la lecture, les petits voyages, le jardinage et la couture. Le couple a 3 enfants et 5 petits-enfants.

     

    DSC_0229.jpg

    DSC_0237.jpgNoces d’or des époux Lambotte de Braibant

    Paul Lambotte, né à Achêne le 8 février 1948 a épousé le 1ermars 1969 à Emptinne, Liliane Lecharlier, née à Bois-et-Borsu le 30 décembre 1948.

    Paul et Liliane Lambotte se sont rencontrés, tout simplement, au Moulin Rouge à Ciney.  Paul habitait Fays et Liliane à Emptinne. Ils se sont mariés dès la fin du service militaire de Paul et habitent Braibant depuis 1971 (pas hasard, la même rue que les Ambroise !). Ils ont 3 enfants et 4 petits-enfants dont ils s'occupent beaucoup, l'un et l'autre.

    DSC_0228.jpgLiliane est coiffeuse et Paul a travaillé à la poste pendant 40 ans. Mais ce n'est pas pour cela que nous le connaissons : Paul Lambottea en effet une longue carrière politique à Ciney. Il a été conseiller communal pendant 6 ans, échevin pendant 18 ans, avec dans ses attributions les travaux, le personnel et le sport pour terminer comme conseiller provincial. Il s'était intéressé à la politique locale grâce à un collègue de travail, Joseph Duchêne, qui a également été conseiller communal et échevin à la Ville de Ciney. Il a connu 3 bourgmestres, successivement Charles Cornet d’Elzius, Jean-Marie Cheffert et Guy Milcamps. Paul Lambotteest aussi musicien.  Il a été champion de Belgique d'accordéon et a dirigé un petit orchestre pendant des années. Il a également joué avec Robert Cogoi et Bob Dechamps.  C'est la vie de mandataire public qui l'a forcé à arrêter.

    Et puis sa grande passion : les collections.  Il est bien sûr numismate et n'a de cesse d'étendre sa collection de monnaies, mais il est aussi amateur de brocante et n'hésite pas à parcourir des kilomètres pour trouver l'objet rare... Cette passion l'occupe pendant des heures chaque week-end et si vous fréquentez les brocantes des environs, vous ne manquerez pas de le croiser !

    DSC_0241.jpg

    DSC_0238.jpgNoces d’or des époux Corbisier de Ciney

    C’est le 26 avril 1969, à Ciney, que, Jean Corbisier, né à Ciney le 6 octobre 1945 et Monique Warny, se sont mariés.

    Jean Corbisier habitait le quartier du Congo, plus précisément le Château de la Haute, dans ... les dépendances, Monique habitait rue Martin Morimont. La rencontre fut facile : Monique passait devant le château pour se rendre au « Moulin Rouge » à la gare, dancing bien connu de l'époque, et Jean n'avait plus qu'à suivre !

     

    DSC_0245.jpgJean a travaillé quelques années chez Scapy à Marloie avant d'entrer à l'école de gendarmerie.  Il a ensuite véritablement fait un tour de Wallonie : Bruxelles, Charleroi, Liège, Eupen, Huy, Ciney pour, enfin, terminer à la Police fédérale à Dinant. Monique a travaillé aux ateliers Pêcheur à Ciney jusqu'au jour de son mariage.  A cette époque, en effet, une épouse de gendarme ne pouvait pas travailler, sauf si elle était infirmière ou enseignante...  Elle est donc restée au foyer et s'est occupée du ménage et des deux enfants. Revenus à Ciney en 1973, ils ont contribué à relancer le comité de quartier du Congo. Avec une bande de bons copains, de la jeunesse et des pensionnés du quartier, ils ont terminé la réalisation de la salle Saint Luc qui est encore bien connue et entretenue par la relève qui a, fort heureusement, gardé le même état d'esprit.

    DSC_0248.jpg

    Pour découvrir 81 photos prises hier soir, il suffit de se rendre en haut, à droite, sur la rubrique Albums Photos et de cliquez sur l'album intitulé "Cérémonie noces Ciney 2 mai 2019"

  • Informations sur le conseil communal de Havelange de ce lundi 29 avril

    Informations communiquées par l'administration communale de Havelange ( le prochain conseil aura lieu le 27 mai et le suivant a été postposé d'une semaine, soit au 24 juin)

    Tutelle sur les Fabriques d’Eglise

    Depuis le 1er janvier 2015, la tutelle administrative ordinaire est exercée par les communes en ce qui concerne les Fabrique d’église. Pour l’année 2019, un certain nombre de frais supplémentaires sont apparus pour assumer la gestion des 2 Fabriques d’Eglise de Barvaux et de Failon, entraînant des dépenses supplémentaires respectives de 2.385 € pour la 1èreet 2.329,26 € pour la seconde.

    Projet de création d’un Parc Naturel – Participation à l’étude de faisabilité

    Depuis plusieurs années, quelques communes du Condroz s’interrogent sur la possibilité de créer ensemble un territoire commun et cohérent à valoriser (cela date des 1erinter-collèges de 2001).

    A la demande des communes d’Assesse, Gesves et Ohey, le GAL Pays des Tiges et Chavées a relancé la réflexion suite à un soutien ponctuel de la Province de Namur pour réaliser une Etude territoriale. Celle-ci avait déterminé un périmètre cohérent reprenant une petite dizaine de communes. L’organisation d’une soirée d’information le 14/06/2017 a permis de présenter les résultats de celle-ci et de comprendre la dynamique existante ailleurs. Il s’agit d’un trait-d’union entre l’aspect « Environnement » (espace rural, continuité territoriale, spécificités) et de « Société » (démographie, socio-économique et culturel), le tout, au sein d’un même paysage…

    Mais lors de cette présentation, beaucoup de questions restaient sans réponse. Dès lors, une deuxième étude a été sollicitée pour approfondir les questions de synergies entre un Parc naturel et les autres associations, la gouvernance du territoire, le fonctionnement d’un Parc naturel et l’implication communale, les moyens humains et financiers nécessaires, ainsi que les contraintes liées à la création d’un Parc naturel.

    Les conclusions ont été exposées en « inter-collège » ce 3 mars 2019 et chaque commune est invitée à se positionner pour une dernière étape : une étude de faisabilité pour celles qui adhèrent au principe. Celle-ci coûterait 60.000 € pour 2 ans à répartir sur le nombre de communes participantes, avec un minimum de 8.000 € par commune.

    Ceci-dit, toutes s’accordent à dire que l’appellation « parc naturel » est complètement erronée et trompeuse. Voici les thématiques de cette étude :  

    1) Le territoire

    -          de l’adhésion partielle de Ciney et Somme-Leuze

    -          de l’adhésion des Communes de Clavier, Modave, Marchin et Yvoir

    2)        L’agriculture avec notamment

    -          Le secteur « traditionnel »

    -          Le secteur « industriel »

    -          Le secteur « circuits courts »

    3)        Le développement économique du territoire en lien avec le volet « protection de la nature »

    4)        La charte paysagère, en lien notamment avec le développement de l’éolien

    5)        L’intégration d’un volet social au projet de territoire

    6)        La rationalisation des outils de développement et la question de la période de transition, en particulier concernant l’introduction des dossiers de candidatures GAL

    7)        La question de la communication autour du concept de « parc naturel » et de « Pays/Cœur de Condroz »

    Nous avons aussi souhaité apporter quelques précisions concernant les pratiques culturales, urbanistiques et la rationalisation des structures.

    Règlement communal relatif à l’exercice et à l’organisation des activités ambulantes sur le domaine public

    En réponse aux nombreuses demandes exprimées depuis des mois par les citoyens, la commune a décidé de lancer un appel aux indépendants, artisans, commerçants de l’entité susceptibles d’être intéressés par l’organisation d’un petit marché local.

    Havelange s’est dotée hier d’un règlement communal global pour l’organisation d’activités ambulantes sur le domaine public afin de traiter de ce qui est des questions pratiques d’horaire, d’emplacement, de parking, de déchets, …Mais aussi, ce règlement lui permet de confier la gestion du marché à une asbl. En l’occurrence, le conseil a non seulement approuvé le règlement mais également la convention qui liera la commune, pendant une année, pour commencer, à l’asbl DECO’D, et son représentant, M. Jérémie Denis, qui gère déjà le marché local de Ohey. Nous nous réjouissons déjà de cette belle collaboration.

    Commission consultative Communale d’Aménagement du Territoire et de la Mobilité (CCATM) : composition et approbation du quart communal + approbation du règlement d’ordre intérieur.

    La CCATM de Havelange est composée de :

    • un(e) président(e) (choisi(e) par le conseil communal mais en dehors de celui-ci
    • un(e) secrétaire issu(e) de l’administration communale,
    • 8 membres effectifs (dont un quart communal), et éventuellement de membres suppléants qui sont des citoyens volontaires et représentatifs de la commune (selon 4 critères équilibrés : géographique, âge, genre et intérêts sociaux, économiques, patrimoniaux, environnementaux, énergétiques et de mobilité).

    Avec voix consultative :

    • du membre du collège communal ayant l’aménagement du territoire, l’urbanisme et la mobilité
    • du conseiller en aménagement du territoire et urbanisme (CATU) ;
    • d’un fonctionnaire de la DGO4 désigné par le Gouvernement.

    Les membres désignés comme faisant partie de cette commission le sont tels que répertoriés dans le tableau ci-dessous ;

    Membres effectifs

    Membres suppléants

    LECOMTE Jean-Pierre

    HERBIET François  

    CANTERI Claire

    ALIE Christian  

    LISSOIR Dominique

    FREDERICK Joël  

    LEBICHOT Marcel

    d’ASPREMONT LYNDEN Caroline  

    VANHAMME Willy

    COMBLEN Jean-Pierre  

    HENROT Mireille

    COLLARD Marie - Paule  

    MAILLEUX Frank

    GATHY Jean

    JADOT Michel

    TARGE Yolin

    Par ailleurs, une réserve est aussi constituée par toutes les autres personnes qui se sont portées candidates :

    DURIEU Pierre ; HEINRICHS Ulrichs ; SGHERZI Mattéo ; DANTHINE Philippe ; de CANNIERE Louis ; GOFFIN Anne ; BERGHMANS Vincent.

    Outre la désignation de Frank Mailleu et Michel Jadot pour le quart communal, le conseil communal a également adopté le Règlement d’ordre intérieur de la CCATM

    Acquisition d’une parcelle de terrain à HAVELANGE, cadastrée ou l’ayant été 1er Division HAVELANGE, section E n°412/B, d’une contenance de 15a 32ca – Accord de principe.

    Mise en œuvre d’une décision antérieure du Conseil communal (de 2013) relative à un intérêt pour la commune de se réserver auprès de la Société wallonne du Logement (SWL) l’acquisition d’une parcelle de terrain à Havelange. A l’époque, il était envisagé d’inclure cet achat dans un plan ancrage de Région wallonne mais cela ne s’est pas concrétisé. La SWL ayant réactivé la vente de plusieurs parcelles dont celle-là, la commune a jugé opportun de confirmer son intérêt au regard du prix jugé raisonnable (60.000 €) ainsi que de sa localisation centrale.

    Marché de service pour la gestion du parc informatique – Ratification décision collège communal.

    Le Collège avait attribué en date du 17 janvier 2019 le marché “Désignation d’un informaticien pour la gestion du parc informatique” à un indépendant de HAVELANGE, pour le montant d’offre le moins disant. Cependant, sur proposition du Directeur financier, une nouvelle décision de Collège du 18 avril 2019 est ratifiée, laquelle limite le contrat au 31 octobre 2019 afin d’éviter que le coût des dites missions ne dépasse le montant de la délégation octroyée au collège (pour des montants inférieurs à 8.500 € HTVA.

  • Soirée d'information sur l'Europe à Méan le 9 mai

    Pour obtenir cette invitation en mode pdf, cliquez sur Soirée Instit Europ affiche A4 09052019.jpg

  • Les conseillers ont tout appris sur les plans de pilotage des écoles communales et du PO lors du conseil communal de ce lundi à Hamois

    Le quatrième point de l’ordre du jour du conseil communal de ce dernier lundi d’avril a tenu en haleine conseillers et public durant près d’une heure et quart en présence des 4 directeurs des 5 implantations des écoles communales ! Il faut dire que dans le cadre des plans de pilotage des écoles, un nouveau type de management existe désormais au sein des écoles ainsi que pour la commune, qui en est le P.O.

    DSC_0146.JPG

    Au nom de ses collègues Ludovic Hermal, directeur de l’école de Hamois a expliqué le contexte général de la réforme de la Fédération Wallonie Bruxelles dont le but est d’obtenir des meilleurs résultats au CEB au niveau européen. Pour le Directeur, « les pays où les résultats sont meilleurs préparent très bien leurs écoliers alors que chez nous, on les prépare à tous les apprentissages en général et plus spécifiquement au CEB le dernier trimestre. De plus, il existe un taux d’immigration très important en Fédération Wallonie Bruxelles qui provoque de gros problèmes au niveau de la connaissance du français, langue pas si aisée que cela à apprendre, même pour les locuteurs ! » Au niveau des faiblesses constatées dans les 5 écoles, il ne faut pas s’inquiéter, les résultats sont très bons pour les écoliers les fréquentant. Néanmoins, chaque directeur a longuement détaillé 3 forces et faiblesses au total, leurs causes et comment y remédier ou les mettre en place. Ensuite, l’échevin Pascal Leclercq a détaillé l’analyse du P.O. évoquant par exemple l’aménagement des cours de récréation, les fontaines d’eau à installer, la participation de toutes les écoles au grand nettoyage de printemps, la lutte contre le harcèlement et la violence physique, la qualité des repas chauds à maintenir, … et la participation des écoles le mercredi 8 mai (et en juin) à une nouvelle opération pedibus et à vélo.

    fullsizeoutput_5723.jpegCPAS

    Suite à la démission de Laurent De Keersmaeker comme conseiller de l’Action Sociale (il est devenu entretemps conseiller communal), Philippe Macors, retrouve son poste de conseiller du CPAS pour la majorité. Néanmoins, il n’a pu prêter serment lors de ce conseil mais prochainement devant la bourgmestre et le Directeur Général.

     

    Délégués au sein d’A.G.

    • Laurence Chiliatte, Michel Philippart et Florine Collard feront partie de l’AG du Foyer Cinacien
    • Cédric Bertrand, échevin des travaux, au Groupement d’Information Géographique
    • Valérie Caverenne et Cédric Bertrand (suppléant) à la SWDE

    Administrateurs au sein d’Intercommunales

    • Anne-Laure pour le CDH et Philippe Lebrun pour Ecolo au sein de l’AIEC
    • Valérie Caverenne au sein de l’UVCW
    • Pascal Leclercq au CECP
    • 2 MR au Foyer Cinacien : Françoise Dawance et Laurence Chiliatte
    • 1 CDH, Pierre-Henri Roland et 1 MR, Anne Sophie Monjoie à la Maison du Tourisme où sera également présente Stéphanie Sanzot, responsable administrative de l’Office du Tourisme

    Conseil consultatif communal des aînés

     Voici la liste des représentants actuels du nouveau conseil communal consultatif des aînés.Ils ont tous été acceptés par le conseil (d’autres personnes peuvent encore rejoindre le CCCA) : Nyns Claude (NATOYE), Degotte Jean Pol (HAMOIS), Cellier Gilbert (EMPTINNE), Constant Christiane (NATOYE), Briffoz Marguerite (NATOYE), Moreau Nicole (EMPTINNE), Guiot Germaine (EMPTINNE), Dumont Geneviève (HAMOIS), Hennuy Michel (NATOYE), Houziaux Éric (EMPTINNE), Bonnejonne Michel (NATOYE), De Cartier Maggy (HAMOIS), Hubert Michel (Achet), Boland José (NATOYE 

    Divers

    • 55.000 euros sont prévus pour le renouvellement du hardware (serveur) et de la moitié du parc informatique communal
    • 15.000 euros sont prévus pour la réfection de la toiture de l’annexe du presbytère de Natoye (où répète habituellement la chorale). Un débordement de la toiture est prévu.
    • 2 gros chantiers sont prévus pour les voiries et la suite de l’aménagement de l’atelier de Cheumont dans le cadre du plan d’investissement communal 2019-2021 pour la somme de 462.000 euros. Les rues où des travaux seront effectués ne sont pas encore désignées (l’INASEP y a son mot à dire)
    • Suite au déménagement de l’ancienne locataire, un essart à Natoye a été reloué à deux agriculteurs du village. Comme, prochainement, ils vont être expropriés de 2 ha à cause du futur zoning de la Gozée, il n’y aura pas de différence au total pour les 2 agriculteurs.
    • Le montant total des travaux de la rue Saint Pierre s’élève à 585.000 euros dont 226.583 pour l’égouttage. Comme il est pris en charge par la SPGE, la commune devra rembourser sur 20 ans à la Société Publique de la Gestion de l’Eau, 42 % de sa part
    • Cédric Bertrand a fait part que lors de la séance d’information (publicité dans la Gazette du Mayeur) du 23 avril dernier dans le cadre de la quinzaine de l’abeille, une seule personne y était présente. Il s’est dit très interpellé qu’aucune personne du groupe Ecolo n’y soit pas venu. Pas découragé, l’échevin prendra contact avec les directions d’école pour une action en faveur des abeilles et des pollinisateurs avec les enfants

    DSC_0148.JPG

    • David Jadot, échevin des travaux a évoqué les problèmes de la structure du bâtiment des travaux (côté droit en direction de Havelange) et de ses nombreux soucis répétitifs surtout à l’atelier garage. Le déplacement de l’entièreté du Service Travaux (administratifs et personnel ouvrier devrait se faire dans les bâtiments de l’ancienne poste de Hamois, endroit plus adapté pour tous les services avant le déménagement final à l’atelier Cheumont.

    DSC_0149.JPG

    • Bonne nouvelle pour tous ceux qui empruntent la Charlemagne: ils seront contents d’apprendre que la Région wallonne a prévu 1,5 million d’euros dans le cadre des travaux 2019-2024 pour l’aménagement de 2 ronds-points au carrefour Fontaine afin de le sécuriser.
    • Félicitations du Groupe Ecolo à l’égard de la Majorité pour l’organisation vendredi dernier de la première cérémonie des noces d’or et de diamant à la Maison Communale. Félicitations de Pierre-Henri Roland envers tous ceux qui ont préparé l’inauguration du Bois de Cheumont le jour de Pâques. Petit piqûre de rappel du Directeur Général aux membres du conseil communal : ne pas oublier la déclaration des mandats de chacun avant le 1erjuin !