Vie sociale

  • Fin de la limitation du nombre de passagers à bord des bus TEC

    Nouveau dossier de presse des TEC reçu hier (mais pas eu le temps de le mettre en ligne !). Bonne lecture !

    À partir de ce 1er juillet, il n’y aura plus de limitation du nombre de passagers à bord des véhicules TEC. Toutes les places assises et « debout » pourront être occupées. 

    Deux réflexes obligatoires

    Pour voyager en toute sérénité, les voyageurs sont priés de :

    • porter un masque (ou une alternative couvrant le nez et la bouche) pour accéder au transport en commun. Ce masque obligatoire doit être porté à tout moment, aux arrêts et dans les véhicules, dès l’âge de 12 ans. Les contrôleurs pourront refuser l’accès à bord aux personnes qui ne portent pas un masque ou une alternative ;
    • valider leur titre de transport. 

    Par ailleurs, la montée à bord des bus se fait toujours uniquement par l’arrière. 

    "Je veux saluer les efforts fournis par l'ensemble du personnel du TEC tout au long de ces difficiles derniers mois, qui ont permis l'accès aux déplacements à toute une série d'usagers qui en avaient besoin. J'engage par ailleurs chacun à respecter l'ensemble des consignes de base pour préserver la santé de toutes et tous", déclare le Ministre wallon de la Mobilité, Philippe Henry.

    Comment acheter un titre de transport

    La vente de titres de transport à bord est momentanément suspendue. Les voyageurs peuvent néanmoins acheter leur titre de transport via les canaux de vente suivants : 

    • L’E-SHOP, l’espace de vente en ligne disponible 7j/7 et 24h/24 ; 
    • Les SELF, les 202 automates de vente disponibles un peu partout en Wallonie, 7j/7 et 24h/24 ; 
    • Les ESPACES TEC, les guichets où seul le paiement par voie électronique est autorisé ;
    • Les POINTS TEC, les commerces de proximité (librairies, supérettes, pompes à essence, night-shops, etc.) qui proposent des tickets sans contact.

    Respect des mesures d’hygiène

    Durant cette phase de déconfinement, le TEC recommande à tous ses voyageurs de continuer à appliquer les différentes règles d'hygiène communiquées précédemment, à savoir :

    • se laver régulièrement les mains ;
    • utiliser uniquement des mouchoirs en papier, à jeter directement dans une poubelle fermée après usage ; 
    • éternuer ou tousser dans le pli du coude à défaut d'avoir un mouchoir ;
    • éviter de se toucher le visage ;
    • rester à la maison en cas de maladie.

    Le nettoyage des véhicules TEC continue par ailleurs d'être renforcé. 

  • Bye bye infotec.be, welcome letec.be

    Voici le dernier communiqué du TEC, reçu ce matin, bonne lecture !

    Ce lundi 29 juin, le TEC lance son nouveau site officiel letec.be, développé dans le cadre du programme GO DIGITAL visant à proposer des solutions digitales et innovantes aux clients et au personnel du TEC.

    Les grandes nouveautés

    En plus de son nouveau design, le site du TEC présente de nouvelles fonctionnalités :

    • Un compte client unique pour le site, l’E-SHOP et prochainement l’application TEC avec, entre autres, une gestion personnalisée des favoris et des notifications ;
    • Un E-SHOP intégré pour une expérience client homogène ;
    • Des informations en temps réel afin de fournir aux clients un aperçu dynamique de l’état du réseau TEC ;
    • Une navigation simplifiée afin de faciliter l’accès au contenu et aux informations du TEC ; 
    • Une ergonomie mobile pour offrir une expérience de lecture et de navigation optimale pour les clients, et ce, quel que soit leur appareil (PC, tablettes, smartphones, etc.) ; 
    • Une procédure de recrutement en ligne qui permet aux demandeurs d'emploi de postuler aux offres du TEC de manière rapide et simplifiée.

    "Le TEC prend le train de la digitalisation et avance maintenant à grands pas vers toujours plus de services de qualité aux voyageurs", se réjouit le Ministre wallon de la Mobilité, Philippe Henry.

    Une seule entreprise : le TEC

    Depuis la fusion des 6 entités le 1er janvier 2019, il n’est plus question de "Groupe TEC", "des TEC" ni même de "la TEC", mais bien d’une seule et même entreprise : le TEC.

    Le lancement du nouveau site letec.be est l’occasion de repositionner et de moderniser la marque TEC tout en matérialisant cette fusion auprès des usagers.

    Un message porté par des artistes wallons

    Le TEC a fait appel à des artistes wallons pour assurer le lancement de son nouveau site et porter ainsi ce message de simplification et de modernisation.

    Le rappeur liégeois Venlo a composé la bande son du clip vidéo. Les artistes liégeois Doud et Noir Artist et l’artiste namuroise Salomé Gauthier ont quant à eux habillé entièrement 9 bus qui sillonnent à partir d’aujourd’hui les routes wallonnes. 

    Diffusée à la télévision, à la radio, sur les réseaux sociaux, sur les véhicules et autres canaux digitaux du TEC, cette campagne de communication inédite a un message clair : c’est plus simple, c’est letec.be.

  • Des stickers pour voiture distribués cet après-midi sur le parking du Centre Culturel de Ciney

    DSC_0384.jpgAprès la pose récente de 6 banderoles, placées sur les panneaux d’affichage le long des routes aux entrées de la ville de Ciney, une opération 300 autocollants pour voiture « Soutenons le commerce cinacien » s’est déroulée en ce dernier vendredi de juin à partir de 15h (elle dure jusqu’à 20h) sur le parking Roi Baudoin du Centre Culturel de Ciney.

    DSC_0385.jpg

    DSC_0391.jpgTout était bien indiqué pour le mouvement des véhicules afin de ne pas se croiser. Dès 15h, le bourgmestre Frédéric Deville et la première échevine Anne Pirson était au fur et au moulin pour apposer les autocollants au dos des vitres des véhicules, aidés par quelques bénévoles. Si les premiers sont bien arrivés à 15h, ce n’était pas la foule ensuite, à l’heure de sortie des écoles, les citoyens étaient plus nombreux à ce que des autocollants soient apposés sur les véhicules. Seule crainte des autorités communales, la venue d’un orage qui risque de faire fuir les gens !

    DSC_0398.jpg

    Pour découvrir 17 photos que j’ai prises cet après-midi, il suffit de cliquer sur https://ciney.blogs.sudinfo.be/album/sicker-buy-in-ciney/

  • La culture se déconfine et la Ville de Ciney reprend des couleurs !

    Après les précédents projets Tricots Urbains et A chacun son drapeau, le Centre Culturel de Ciney a lancé ce mois de juin 2020, un nouveau projet d’art urbain, inspiré par celui du centre ville de Reims et par le projet coloré de la rue des Fripiers à Mons, pour redonner des couleurs à la ville.
    Le principe est très simple : repeindre en une mosaïque de couleurs les pavés qui ornent les seuils des lieux culturels cinaciens ainsi que les lieux d’expression, d’accueil et de parole où peut s’exercer nos droits culturels et notre démocratie: Maisons de Jeunes, AMO Le Cercle, Maison Citoyenne, Maison du Tourisme, Académie des Beaux-Arts, Conservatoire de Musique, Bibliothèque Communale L’air Livre, entrée de l’Administration Communale, …

    Photo2.jpg

     
     
     
    Ce projet participatif initié par le Centre Culturel, soutenu par la Ville de Ciney et lancé avec l’aide de quelques partenaires, s’insert dans le cadre plus vaste d’une redéfinition graphique et d’une mise en valeur des espaces du Centre Culturel (coloration des vitrages et nouvelle signalétique) en lien notamment avec la thématique de la nouvelle saison culturelle 2020-2021.
     
     
    UN PROJET EN DEUX PHASES
     
    PHASE 1 - ETE 2020 – LANCEMENT :
     
    Vous les avez peut-être déjà aperçus, ces points de couleurs qui fleurissent sous vos pieds... Dès la fin du mois de juin, certains pavés du centre ville ont commencé à se colorer: les abords du Centre Culturel, du Théâtre, de la Bibliothèque Communale, de la Maison du Tourisme. Et d’ici quelques jours, suivront ceux de l’AMO Le Cercle, de la Maison Citoyenne, de la Maison des Jeunes, de l’Académie des Beaux-arts et du Conservatoire de Musique, l'accueil de l'administration communale de la Ville de Ciney.

    Photo4.jpg

     
    PHASE 2 - SEPTEMBRE 2020 – EXTENSION A D’AUTRES ASSOCIATIONS, AUX ÉCOLES ET A TOUT QUI VEUT :
     
    Le Centre Culturel de Ciney lancera un appel à participation libre pour une mise en couleurs de nouveaux espaces par les associations locales, les écoles et les citoyens désireux de remettre un peu de couleurs dans les lieux porteurs de démocratie.
     
    Chaque participation sera réalisée en autonomie mais devra néanmoins respecter le code couleurs établi par le Centre Culturel, à savoir le jaune, l’orange, le vert, le bleu et le violet et le type de peinture spécifique aux surfaces à recouvrir.
     
    Si vous désirez rejoindre ce projet, n’hésitez-pas à contacter le Centre Culturel de Ciney à l’adresse culture@ciney.be ou en appelant au 083 21 65 65. Une fiche descriptive avec toutes les explications nécessaires sera mise à votre disposition.
     
    A l’image des tricots qui ont fleuris en 2014, le Centre Culturel espère ainsi, grâce à la participation du plus grand nombre, redonner un peu de couleur à notre ville et faire rayonner ce projet un peu partout dans la commune durant toute la saison 2020-2021.

    Photo5.jpg

  • Des artistes au travail ce dimanche 28 juin à la Spirale à Natoye

    Le Centre des Métiers d’Art « La Spirale » présente, de manière permanente, les créations de 57 artistes et artisans issus de toute la Wallonie.

    Tous les deuxièmes et quatrièmes dimanches du mois de 10h à 18h (d’avril à novembre), plusieurs d’entre eux sont en démonstration devant le public afin de pouvoir partager leur passion.

    Ce dimanche 28 juin, Patricia Biot (travail du verre filé), Claudine Frisque (métier à tisser), Jean-Pierre Hallet (céramiste), Claude Laroche (bois tourné), Marie-Laure Leguet (vitrail et fusing), Sabine Pleers (artisan du papier) seront présents sur le site de la Spirale. Une occasion unique de découvrir des artisans professionnels au travail.

    artisanstravailNatoye.JPG

    Pour ceux qui ne connaissent pas la Spirale !

    Situé dans un ancien bâtiment ferme entièrement rénové à Natoye, le Centre des Métiers d’Art La Spirale est le seul endroit en Wallonie qui rassemble un tel savoir-faire tout au long de l'année.

    Céramistes, maîtres verriers, sculpteurs, dinandiers, bijoutiers, tourneurs sur bois, ébénistes, facteur de piano, forgerons, vannier, tisserandes, maroquiniers … y proposent un véritable savoir-faire qui mérite le détour.

    Ce ne sont pas moins de 7 salles d'exposition qui sont ouvertes aux regards du public.

    La Spirale et ses membres souhaitent, au travers de l’art, interpeller le visiteur sur son quotidien, ouvrir ses yeux sur la richesse de la découverte de l’autre, de ses passions, de ses rêves, de son Art.

    Pour la saison 2020, le nouvel espace didactique a encore été étoffé.

    Celui-ci explique de manière ludique et interactive les différents métiers d'artisans.

    Le touriste pourra également vagabonder dans le superbe jardin et y découvrir diverses sculptures monumentales, ainsi que le potager didactique, la mare, la rivière, le petit bois, les superbes espaces fleuris… il est aussi le départ de jolies promenades à la découverte de la région du Condroz.

     

    En pratique :

    Ouverture :

    • Jusqu'au 22 novembre du mercredi au vendredi de 13h à 17h, le samedi de 13h à 18h et le dimanche et jour férié de 10h à 12h et de 13h à 18h.

    • En juillet et août du lundi au samedi de 13h à 18h et le dimanche et jour férié de 10h à 12h et de 13h à 18h.

    Prix :

    3 euros > 18 ans

    Accessible aux personnes à mobilité réduite.

     

     

  • Elvire Burlet-Mignon a fêté ses 100 ans en mode léger déconfinement à la Séniorie d’Omalius

    A une période normale, c’est-à-dire, pas comme celle que nous vivons depuis des mois avec le Covid-20, le Collège communal de Ciney au grand complet, entouré de toute la famille de la centenaire, se serait déplacé à la Séniorie d’Omalius pour y fêter une nouvelle centenaire, cinacienne de plus ! Hélas, c’est en présence de quelques membres de sa famille qu’Elvire Burlet a été fêtée ce mardi 16 juin. Elle a, néanmoins, tenu à écrire les grands moments de sa vie, sur une page A4, comme si elle avait été interviewée. Merci à son petit-fils Manu, qui a quelque peu corrigé ses propos, surtout au nouveau des dates. Et, lorsque l’on lit sa lettre, un élément saute aux yeux : son écriture parfaite et sans fautes, sauf à un nom propre !!! Elle n’y a pas oublié de remercier Madame Denée de la Séniorie et toute sa famille présente lors de la fête de son centenaire.

    6f19bcdf-6520-4179-9c05-ca915fb4dd31.JPG

    Le grand père d’Elvire, Nicolas Wien, est né à Pessoux en 1836. Il suivit des études d’instituteur à Carlsbourg et enseigna à Mohiville, village actuellement de l’entité de Hamois. C’est chez son grand-père qu’Elvire est née le 16 juin 1920. Comme on peut s’en douter, sa maman fut institutrice et retour à Ciney, enseigna à Conjoux. Malheureusement, son papa est décédé à Celles alors qu’il était encore très jeune ! Tout naturellement, pour suivre les traces de sa maman et de son grand-père, elle obtint son diplôme d’institutrice à l’école libre de Pesche (Couvin) le 30 juin 1939. Elle enseigna d’abord dans l’enseignement communal et eu la chance d’entrer en 1945 à l’Athénée Royal de Rochefort. A l’époque, l’enseignement officiel manquait d’effectifs à la sortie de la guerre ! Elle fut ensuite mutée à l’Athénée Royal Jules Delot à Ciney, alors en plein essor ! Elle fut pensionnée en 1980, à l’âge de 60 ans, année où Jules Delot devenait secrétaire général de l’Enseignement à Bruxelles. Elle a toujours vécu à Ciney jusqu’à un malheureux accident en 2005 où elle fut renversée par une voiture.

    Sur le plan familial, elle épousa Eugène Mignon, ingénieur agronome (il fit ses études à Gembloux). De leur union, est né un fils, Philippe, médecin, trois petits-enfants, Jean-François, 47 ans, qui a suivi l’école de l’Horeca de Lausanne, Isabel, 46 ans, chimiste (université de Namur) et Emmanuel, 42 ans, électricien. Cinq arrières petits-enfants complètent le tableau : Nicolas et Hugo, 16 ans, Salamo, 13 ans, Thomas, 12 ans et Romane, 11 ans.

  • Le confinement n’a pas permis d’aider directement les bénéficiaires de l’Alzheimer café à Ciney

    De la part de l'équipe de l’AC canadien, Anne-Françoise, Catherine et Marie-Paule

    Parce que les mesures d’hygiène s’imposaient déjà à tous, l’Alzheimer café du 13 mars s’est résumé à l’arrivée et au départ quasi immédiat de nos visiteurs. Juste le temps d’échanger sur ce qui se passait, sans tout comprendre, mais une chose était sûre, il ne fallait faire prendre de risques à personne.

    Le temps a passé, il s’est égrené lentement pour certains. Alors que l’Alzheimer café permet à chacun touché par la maladie de sortir de l’isolement, c’est une nouvelle épreuve à laquelle il a fallu faire face. Toutes nos pensées vont vers vous, que nous savons courageux, forts, réactifs, optimistes. Toutes ces magnifiques qualités confrontées pourtant à l’éloignement, à la perte d’un être cher, à la solitude.

    Aujourd’hui, reprendre les AC avec la distanciation sociale, le port du masque et les voix étouffées, sans la bonne tasse de café ni le bon goûter, la qualité des contacts en serait profondément modifiée. Chacun repartant avec des frustrations et en arrière-pensée l’éventuelle - possible- crainte de contamination. Toutes ces précautions nous devons pourtant les respecter. Nous tenons beaucoup à vous !

    Reculer pour mieux sauter ! Oui, les Alzheimer café reprendront et nous savourerons ce moment de retrouvailles, dans la sécurité de ce que le CNS aura permis encore un peu plus !

    A nous revoir très vite… nous vous donnerons des précisions bien sûr dès que nous les aurons !

     

  • La Ville de Dinant repense l'aménagement de son administration communale

    Soucieuse de mieux accueillir ses citoyens et de mieux répondre à leurs besoins, la Ville de Dinant souhaite repenser l’aménagement de son administration communale, tant au niveau de ses services que de ses bâtiments. Elle s’est associée au BEP en octobre 2019 pour encadrer cette réflexion urbanistique et organisationnelle.

    Dans le cadre de ce projet, la Ville souhaite impliquer les Dinantais et les visiteurs de l’administration dans la réflexion grâce à une démarche de participation citoyenne ouverte à tous. Afin de recueillir les avis et idées de la population, le BEP a mis en place, dès le 1er juin 2020, la plateforme collaborative dinant.g1idee.be. Les propositions récoltées via la plateforme contribueront à orienter les choix de la Ville en termes de réaménagement en fonction :

    • des attentes vis-à-vis des services rendus par l’administration communale ;
    • des attentes vis-à-vis des espaces d’accueil au sein de l’administration (fonctions, aménagements,…).

    Cette étape de participation citoyenne fait suite à une première analyse des bâtiments existants et à plusieurs rencontres avec le personnel communal.