Vie sociale

  • Une nouvelle aire de pique-nique sur le site du moulin de Scoville (Hamois)

    14 aires de pique-nique sont en cours d'installation depuis l’an dernier dans les 7 communes de la région Condroz- Famenne, territoire de la Maison du Tourisme qui comprend les entités de Assesse, Ciney, Gesves, Hamois, Havelange, Ohey et Somme-Leuze. Pour rappel, l'objectif de ce projet est d'augmenter la qualité et l'attractivité des chemins de promenades. La totalité des aires devraient être installées d'ici le courant de 2021.

    131435882_460511841599481_5919039770958490819_o.jpgL’ensemble de ces aires de pique-nique sont construites en bois massif avec des essences indigènes provenant de la région. Elles présentent un caractère original, créatif et artistique en lien avec les caractéristiques naturelles et culturelles du territoire et permettent d’accueillir des familles avec de jeunes enfants et des personnes à mobilité réduite (PMR). Sur les 14 aires de pique-nique, il y a 9 modèles différents. Ce projet, d’un budget total de 70.000 euros, est mené par la Maison du Tourisme Condroz-Famenne, en collaboration avec le GAL Pays des Tiges et Chavées et le GAL Condroz-Famenne, grâce aux soutiens financiers de la Région wallonne, de l’Europe et les 7 communes. Depuis la fin de l’année 2020, une nouvelle aire a été aménagée par les ouvriers communaux hamoisiens près du moulin de Scoville et du bief du Bocq dans la commune de Hamois. La table, tout comme celles de Nettinne et Hamois, a  été conçue par Hilke Vervaeke de Focus ID en partenariat avec Alexandre Rossignon-Norska de Coutisse. La même table a été installée à Havelange, à l'entrée du Sawhis, près du kiosque.

    DSC_0002.jpeg

    Pour rappel à ce jour, on peut déjà trouver et utiliser les 7 tables suivantes :

    • À Ciney, le long du Ravel, près des anciens fours à chaux
    • A Hamois, le long du Ravel (à côté de l’O.T.) et à Scoville
    • A Havelange, au Sawhis et à Porcheresse (à côté de l’église)
    • A Somme-Leuze : dans le bois de Nettinne, à l’entrée du bois de Champaille 
    • A Ohey : à Evelette, au bout du chemin des Comognes

    La prochaine table à installer sera à Chapois, aux étangs de Happe, dans les semaines à venir ( à voir en fonction de la météo). Suivront 6 autres tables à Bonsin (au lieu-dit de la Plaine Sapin) , Ohey (près du nouveau S.I.), les 2 à Assesse (dans le jardin de l'Office du Tourisme à Crupet et à proximité directe du Château-Ferme de Petit-Courrière) , les 2 à Gesves (près de l'école d'équitation et à Haltinne, près des anciens fours à chaux du Ponciat).

    Toutes les infos sur le  moulin de Scoville

    Le long des 45km de la rivière du Bocq qui coule en province de Namur se cache le moulin de Scoville à Hamois. Sa particularité : sa roue produit de l'électricité 24h/24 et permet de chauffer le bâtiment depuis août 2019.

    DSC_0024.jpg

    Le moulin de Scoville remonterait à l'époque romaine. Cédé en 1691 par les Pères Jésuites à Matthieu d'Ossogne, il fut ravagé par un incendie et reconstruit en 1743. L'activité du meunier s'y est poursuivie jusqu'en 1963. La roue du moulin a été entièrement rénovée et I ‘ensemble en robinier faux-acacia pèse environ 1.1 00 kg.
    Juste devant le moulin, la fontaine-lavoir, constituée de deux bacs en pierre et située en bordure du ruisseau le Bocq, avait des usages différents. L'un des bacs servait à récolter l'eau, tandis que l'autre servait à rincer le linge. Ce lieu avait également une grande fonction sociale car il permettait aux gens de se rencontrer et de converser.

    Dans la vie rurale, la recherche de l'eau potable n'a pas toujours été une chose facile. Les habitants du village devaient se rendre notamment à la fontaine du moulin de Scoville, avec le joug et les seaux, afin de recueillir l'eau pour les besoins domestiques. Les ménagères se rassemblaient le long du Bocq pour laver leur linge avec la batte à bois, puis le rincer dans le bac en pierre prévu à cet effet. La fontaine-lavoir était un véritable lieu de rencontre où s'échangeaient les potins locaux !

  • Rapport annuel sur l’administration et la situation des affaires pour l’année 2020 à Hamois

    Comme chaque année à pareille époque, les différents services communaux de Hamois présentent tout ce qui s’est déroulé concernant l’administration et la situation des affaires de la commune pour l’année écoulée. Sur 129 pages (3 de plus que l’an dernier, quelques tableaux, photos et pas moins de 21 chapitres, comme l’an dernier), il est possible d’en connaître la synthèse, parfois de manière très précise : la composition des organes communaux, les commissions communales, la déclaration de politique générale, le personnel communal, population et état civil, les cimetières, les finances, les marchés publics, l’enseignement, urbanisme & environnement, le PCDR, le logement, le service travaux sur 33 pages, l’extrascolaire, les plaines communales, le CPAS, la RCA, le Conseil consultatif des Aînés, Tourisme –culture & communication et enfin la Maison de la Mémoire 

    Statu quo de la population

    Depuis l’an 2000 (6.530), la population dans la commune de Hamois qui n’avait cessé d’augmenter (surtout de 2005 à 2007) pour stagner durant 2 périodes, de 2007 (7.083) à 2010 (7.094) à 2019 (7.759) était repartie à la hausse. Mais en 2019, quasi statu quo avec 7.756habitants en 2020 ! ils se répartissent de la manière suivante : Hamois (de 1.949 à 1.965), Natoye (de 2.107 à 2.073), Mohiville (de 464 à 479), Scy (de 193 à 197), Achet (879 à 866), Emptinne (de 1.002 à 998) et Schaltin (de 1.165 à 1.178).

    Voici quelques chiffres du service population pour l’année écoulée (avec entre parenthèses, les chiffres de 2019) :  99 naissances (73), dont 2 sur le territoire communal (fait très rare !),  60 décès (52) dont 24 sur la commune (20),  22 mariages (28), 7  divorces (11) ,  203 cartes d’identité d’enfant délivrées (287),  591 entrées (714) pour  604 sorties (565) de la commune et  177 de mutations intérieures (160),  93 passeports (245) et 369 permis de conduire délivrés.

     

    Cimetières

    DSC_0039.jpeg

    Au  21 octobre 2020, dans le cimetière de Schaltin, 218 tombes ont été́ affichées en vue du renouvellement gratuit des anciennes concessions pour une durée de 30 ans. Il en resterait encore 88 tombes non renouvelées. Et 2 vides 

    A la même date, dans celui de Hamois, 291 tombes ont été affichées en vue du renouvellement gratuit des anciennes concessions pour une durée de 30 ans. Il en resterait encore 117 tombes non renouvelées, 33 seraient vides. 

    Pour celui d’Achet, 194 sont affichées, 103 renouvelées, 91 non renouvelées et 10 vides.

    Pour celui d’Emptinne, 36 sont affichées, 7 renouvelées, 29 non renouvelées et 20 vides. Pour celui de Natoye, les renouvellements sont en cours, 267 concessions étant affichées et 25 vides.

     

    Enseignement

    écolehamois.jpeg

    Nombre d’élèves primaires au 15/01/2020 = 467 au lieu de 443 l’an dernier
    Nombre d’élèves primaires au 30/09/2020 = 473 (moins 3) Nombre d’élèves en maternel au 30/09/2020 = 246 pour 236 l’an dernier et, en date du 15/01/2020 : 251.

    J’ai également noté ces chiffres pour les cours spéciaux :  50 périodes pour les cours d’éducation physique, 30 de psychomotricité, 14 périodes pour le Maître de Morale, 14 périodes pour le Maître de Religion catholique, 3 pour celui de Religion islamique et 2 pour le Maître de Religion protestante.

     

    Permis d’urbanisme délivrés par le Collège communal : 95 (90 en 2019) 

    • -  Construction d’une habitation unifamiliale : 24 (19)
    • -  Construction de 2 habitations unifamiliales (permis groupé) : 1 (2)
    • -  Construction d’une habitation comprenant 2 logements : 1 
    • -  Création de nouveau(x) logement(s) dans une habitation : 4 (4)
    • -  Transformation d’une grange en logement(s) : 4 (1) 
    • - Transformation et/ou extension d’une habitation : 18 (23)
    • -  Démolition et reconstruction d’une friterie : 1 
    • -  Construction d’une véranda : 3 (2)
    • -  Construction d’une terrasse : 3 (2) 
    • -  Construction d’une piscine : 2 (1)
    • - Construction d’un pool-house : 1
    • -  Refus de permis d’urbanisme par le Collège communal : 8 (4)

    Inhumations réalisées en 2020

    DSC_0039.jpeg

    • Achet : 1 enterrement et 4 crémations (dispersions des cendres).
    • Emptinne : 5 enterrements et 1 crémation (columbarium).
      Hamois : 11 enterrements et 5 crémations (4 Columbarium et 1 dispersion des cendres).
    • Mohiville : 2 enterrements
    • Natoye : 16 enterrements et 7 crémations (1 Columbarium, 4 dispersions des cendres et 2 Parcelle des Etoiles).
    • Schaltin : 4 enterrements et 1 crémation (dispersion).
    • Scy : 2 enterrements.

     

    Volet tourisme

     

    DSC_0030.jpeg

    Tourisme, Culture et communication ont toujours été intrinsèquement liés à Hamois de par l’Office communal du Tourisme et de la Culture qui, jusqu’en 2018 regroupait ces 3 matières. Depuis juin 2018, le service « Tourisme » a déménagé afin d’intégrer un nouveau bureau le long du Ravel à Hamois. Depuis 2019, le Patrimoine est venu rallier les rangs de l’office du tourisme tandis que la culture s’est fixée dans un service installé à l’OCTC. Malheureusement, la pandémie de COVID-19 a impacté douloureusement l’activité culturelle et touristique ! Fréquentation de l’office de tourisme que l’on constate en augmentation constante sauf évidemment, l’an dernier:

    • 2017 : 207 personnes + 65 personnes (groupes). TOTAL : 272 personnes
    • 2018 : 429 p + 32 p (groupes). TOTAL : 461 personnes
    • 2019 : 532 p + 42 p (groupes). TOTAL : 574 personnes
    • 2020 : 387 p + 73 p (groupes). TOTAL : 460 personnes

     

    Pour les personnes désireuses d’en apprendre plus sur le rapport annuel communal sur l’administration et la situation des affaires de la commune pour l’année 2019, il suffit de cliquer sur rapport-annuel-annee-2020.pdf

  • Le non-respect du port du masque sanctionnable au TEC dès ce 4 janvier !

    Le non-respect du port du masque dans les transports en commun peut désormais être sanctionné par le personnel du TEC en charge du contrôle. Cette décision du Gouvernement wallon fait l’objet d’un arrêté publié au Moniteur belge. 

    Concrètement, cela signifie que les contrôleurs du TEC sont désormais habilités à appliquer une amende administrative, d’un montant de 250€, aux personnes qui ne respecteraient pas l’arrêté relatif au port du masque dans les transports.

    Pour rappel, celui-ci prévoit que toute personne à partir de 12 ans doit obligatoirement se couvrir la bouche et le nez avec un masque ou toute autre alternative en tissu dès l’entrée dans la gare de bus/métro, sur les quais, aux arrêts ainsi que dans les véhicules.

    Mesures à bord des véhicules 

    Pour garantir la santé de tous, outre le port du masque, la montée à bord des véhicules se fait toujours par l’arrière et la vente est temporairement suspendue à bord. Les voyageurs sont tenus d’avoir un titre de transport en règle et de le valider.  

  • Dinant solidaire envers ses aînés et les personnes en situation difficile !

    Communiqué de la ville de Dinant en cette veille de Noël. Bonne lecture !

    En cette période de fêtes de fin d’année, au vu du contexte sanitaire que la Belgique connait, diverses actions ont été menées (ou soutenues) par la Ville de Dinant et le CPAS envers les personnes esseulées ou défavorisées.

    Carte de voeux.jpg

    La Ville de Dinant a souhaité soutenir et égayer le quotidien des personnes âgées en maison de repos. Le collège a ainsi fait livrer des pralines aux résidents des trois maisons de repos dinantaises, tandis que les enfants des écoles communales ont réalisé des cartes de vœux. Ce sont au total 375 cartes de vœux (et autant de ballotins de pralines) qui ont été adressées aux pensionnaires des Résidences du Pont d’Amour, Sainte-Anne et du home Churchill par les écoliers d’Anseremme, Dréhance, Bouvignes et Falmignoul.

     

    carte de voeux_2.jpg

    Le CPAS a lui aussi souhaité rappeler aux personnes connaissant une situation difficile qu'elles ne sont pas seules. Dans cet esprit de solidarité, deux actions ont été mises en place. En collaboration avec l'asbl Le Tremplin, la traditionnelle distribution de cadeaux a été maintenue et les présents ont été livrés à domicile, par des lutins masqués pour le plus grand plaisir des 77 enfants concernés (43 familles). Les plus grands ne sont pas oubliés puisque 140 colis alimentaires festifs ont été réalisés avec des produits locaux et l'aide du Fifty-One Club de Dinant. Ils ont été distribués aux personnes les plus en difficulté.

    pralines_2.jpg

  • Ateliers sur les langes lavables en janvier et février à Emptinne

    Comme annoncé lors du dernier conseil communal de l'année, voici toutes les informations concernant les séances d'information gratuites sur la problématique des langes lavables et réutilisables. Elles ont lieu à la salle Saint Martin d'Emptinne:

    - le samedi 23 janvier de 13h30 à 15h30

    - le jeudi 25 février de 19h à 21h

     
    Inscription auprès de : Sarah LECLERCQ – 083/61.11.91 – extrascolaire@hamois.be
     
    L'inscription est obligatoire et limitée à 8 personnes max sous réserve de la levée de l'arrêté du gouverneur de la province de Namur.
  • Création d’un espace fleuri sur le site de l’ancienne salle de Haid

    Dans le cadre du Budget Participatif 2020, le Comité de Haid a rentré un projet qui a été sélectionné. Il s'agit de la création d'un espace fleuri de plantes mellifères au coin du carrefour des rue Montante et Corniche des Prés, à l’emplacement de l’ancienne salle du village de Haid. Une partie des travaux, la pose de bordures pour délimiter les 2 espaces  fleuris et la pose d’une toile anti-mauvaise herbe ont pu être réalisés par les ouvriers communaux.

    DSC_0001.jpeg

    DSC_0004.jpegLes 4 membres du comité de Haid (Jean Jacques, Éric, Natacha et Christine) se sont donc retrouvés en ce samedi avant la Noël sur le site pour planter les plantes reçues. Une autre particularité du village de Haid est qu’il existe toujours un chemin de Croix le vendredi saint. Comme une potale se trouve dans une propriété en face du site, le comité espère que le projet « Valorisation du patrimoine communal par le Cercle Historique » puisse inclure cette potale ainsi qu’une autre située non loin de là. Après cet aménagement, le comité devrait arrêter les frais.

    DSC_0003.jpegA ce sujet, on peut se souvenir que la salle a été détruite en 2012. Le projet de salle, projet n°1 du Programme Communal de Développement Rural de Ciney qui date de 2011, a été finalement annulé en avril 2014 par l’ancienne majorité de la ville de Ciney. Il était évalué à 686.000 euros et subsidié par la Région pour 493.000 euros,  On peut aussi se souvenir qu’en 2008, le site avait subi une pollution par hydrocarbure : suite à de fortes pluies, l'eau est entrée dans la citerne et en a fait sortir le mazout. Depuis rien n'a été fait pour appliquer la règlementation sur la pollution des sols, le coût pour dépolluer le site étant sans doute très élevé !

     Cinaciens, votez pour les 5 projets retenus !

    Les 5 projets du Budget Participatif 2020, retenus par les autorités communales, peuvent depuis quelques semaines être choisis par les Cinaciens. Ce sont les suivants: (votez jusqu’au 31 décembre via https://www.flui.city/ciney/news?lang=fr)

    - Chemins et Sentiers , installations de bancs sur leurs promenades

    - Valorisation du patrimoine communal par le Cercle Historique

    - Plaine de jeux aux Acacias : créer une plaine de jeux à Fays. En effet, nous pouvons remarquer qu’il y a de plus en plus d’enfants à Fays sans aucun endroit pour eux de se rencontrer, de jouer en toute sécurité. L'aménagement de ce parc se ferait selon les ressources de la commune.

    - Ludothèque 

    129939006_10226197322865922_6136641853344952191_n.jpg

    Et voici le résultat final à Haid: 

    132043371_2723356504582773_6281164441001989764_o.jpg

     

  • 1.555 euros récoltés par Let's Go Hamois pour Viva for life !

    A revoir ce vendredi soir à 18h30 sur la quotidienne sur la Une !

    Lire la suite

  • Le Centre culturel de Dinant lance l’opération Paper Boy !

    Jusqu’au 3 janvier, le public est invité à participer à l’opération Paper Boy : le confinement raconté par les Dinantais eux-mêmes au travers d’un projet créatif et d’une exposition photographique

    Lire la suite