Vie sportive

  • De la gare de Hamois à celle de Bormenville sur le Ravel de l'ancienne ligne 126

    DSC_0020.jpgComme beaucoup de familles, à pied ou à vélo circulent un peu plus tout au long du Ravel de  l'ancienne ligne de chemin de fer 126, confinement oblige, pourquoi pas ne pas oublier de s'arrêter tout près des anciennes gares où des panneaux didactiques en français et en néerlandais, explique son histoire ! 

    Pour le moment, il est déconseillé de s'assoir et encore moins d'y pique-niquer !

    DSC_0003.jpg

    DSC_0005.jpg

    DSC_0004.jpgL'endroit le plus insolite est évidemment Bormenville où un important sanatorium a existé en face de la gare, en plein milieu de nulle part actuellement.

    Sur le panneau, vous en saurez un peu plus !

    Bonne lecture et bonne promenade !

    DSC_0021.jpg

    N'oubliez pas que de nombreuses balades balisées existent sur la commune de Hamois et traversent tous les villages. Une manière d'éviter la cohue sur le Ravel !

    Rendez-vous aux panneaux comme celui situé au centre de Hamois (ils existent dans chaque village de l'entité) par exemple pour connaître la distance, le logo et le parcours de chaque promenade balisée.

    DSC_0016.jpg

  • Que faire un dimanche à Hamois comme ailleurs quand presque tout est fermé: sortir

    Que faire un dimanche alors que presque tout est fermé et que l'on nous demande de rester chez nous, comme un peu partout dans notre pays, vu que les conditions climatiques sont favorables (même si le vent peut contrarier votre progression !), il fallait s'aérer, tout en tenant une distance respectable avec les autres ! 

    Pas de restos ouverts !

    DSC_0059.jpg

    Pas de compétions sportives !

    DSC_0078.jpg

    Illustration de ce que l'on pouvait faire:

    - du shopping alimentaire où c'était ouvert

    DSC_0060.jpg

    - se rendre à la plaine de jeux (mais, c'est  interdit comme me l'a signalé la bourgmestre Valérie Warzée, les parcs d’attractions, parcs animaliers, plaines de jeux intérieures et extérieures, casinos, bureaux de paris et centre récréatifs sont fermés jusqu’au 3 avril inclus.)

    DSC_0082.jpg

    - profiter d'un parking proche du Ravel et faire un tour un vélo en famille

    DSC_0083.jpg

    - et donc rouler sur le Ravel en faisant attention aux marcheurs, jaugeurs, et aux animaux de compagnie....

    DSC_0076.jpg

    - en profiter pour nettoyer en famille les abords des chemins et des routes, cela occupe aussi les enfants !

    DSC_0066.jpg

    - commencer l'apprentissage pour les plus petits à vélo

    DSC_0068.jpg

    - commencer l'apprentissage à cheval

    DSC_0067.jpg

    - voir que le printemps arrive

    DSC_0063.jpg

    - puis, rentrer chez soi, en ayant fait une balade superbe dans le vrai Condroz en ayant pas oublié de dire, de loin, un petit bonjour à tous ceux que l'on rencontre !

    DSC_0088.jpg

     

  • Plus de 600 marcheurs à Hamois pour soutenir l’Inner Wheel

    Pour ceux qui ne connaissent par l'Inner Wheel, il s’agit d’un service club de dames de la famille du Rotary. Le club est né, en 1985, d'une amitié de deux épouses de Rotariens, du Rotary de Marche et du Rotary de Ciney. Le club Inner Wheel Marche-Ciney est un cas unique dans les annales du District, à cheval entre deux provinces, celles de Namur et Luxembourg.

    DSC_0041.jpg

    Actuellement, le service club est présidé par Anne Pelgrims de Wasseige (elle se déclare petite par la taille, mais, grande par le cœur !) et est composée de 13 dames, très dynamiques, qui ne souhaitent qu’une chose, que la relève arrive !

    Parmi les activités qui permettent au service club de soutenir toute une série d’actions qui seront précisées par la suite, l’organisation d’une marche ADEPS au départ de la plaine d’Hubinne depuis plus de 10 ans est très importante (merci à Anne-Françoise qui était présidente à l’époque !) et, suivant la météo, elle peut enregistrer la présence de 600 à plus de 1.200 marcheurs dans ce beau Condroz ! Notons l’aide bénévole de membres de Culs de Jatte du Mauge pour le fléchage et les parcours.

    DSC_0044.jpg

    DSC_0043.jpgUne des actions les plus remarquables de l'Inner Wheel, est l’opération don de chaussures neuves, en collaboration avec une marque de chaussures (des invendus sont récupérés) : en 2019, plus de 600 paires de chaussures ont été offertes aux plus démunis via les CPAS de Marche, Ciney et des environs. Le service club soutient également la ligue Alzheimer avec l’organisation de rencontres mensuelles dans les locaux du Centre Culturel de Ciney et la recherche contre la sclérose en plaques.

    Cette année, le club fêtera ses 35 ans d'existence avec le souci d'accueil aux nouveaux membres (et rajeunir les cadres comme dans beaucoup d’associations) et le respect des anciennes qui grâce elles, ont fait que le club est ce qu'il est aujourd'hui. Paula, Anne, Annie et Huguette seront certainement mises à l’honneur à l’occasion de cette fête, puisqu’elles étaient présentes déjà en 1985 !

  • Le RFC Miécret, Éric Pauly, Romane Fastrez et Kathleen Cuisenaire lauréats du mérite sportif communal à Havelange

    DSC_0010.jpgC’est en présence de la plupart des membres du conseil communal, des membres du jury communal (dont le rôle est aussi de présenter chaque lauréat), de sportifs de la commune et de leur famille que s’est déroulée, en ce premier vendredi de mars, la traditionnelle remise du mérite sportif communal 2019 dans les locaux du hall omnisports.

    DSC_0013.jpgRenaud Dellieu, échevin des sports, a souhaité la bienvenue à toutes les personnes présentes. Il a notamment déclaré : « cette remise des trophées sportifs est dorénavant bien installé dans notre calendrier pour célébrer les valeurs sportives que sont l’engagement, l’abnégation et le goût de l’effort. Pour disposer d’une image d’une commune sportive, il faut réunir 2 éléments, des sportifs compétitifs et des dirigeants associatifs qui font du bénévolat une véritable vertu…. Sans les bénévoles, jamais nos jeunes et moins jeunes ne pourraient pratiquer leur activité sportive ! Cette année, nous sommes passés de 7 à 9 membres du jury avec 4 nouveaux que je remercie pour leur implication. Je rappelle qu’ils ne peuvent pas présenter de candidat, s’il existe un risque de conflit d’intérêt entre un candidat et un membre du jury, ce dernier se retire du débat et du vote et, enfin, tous les votes ont eu lieu à bulletin secret. Merci pour les membres du jury pour leur implication ainsi que Jean-Luc. Vive le sport ! »

    DSC_0012.jpg

    DSC_0019.jpgMérite sportif de l’équipe ou du club (présenté par Loulou Fiasse)

    Trois équipes étaient en lice pour recevoir les prix dans cette catégorie :

    • Les Batyboy’s, club de mini-foot créé en 2016
    • Le club de tennis de table Porchi inscrit à la fédération corporative namuroise
    • Le RFC Miécret, champion de P4 lors de la saison 2018-2019 et qui s’est vu attribué le mérite sportif

     

    Les Batyboy’s, équipe constituée au départ uniquement d’Havelangeois, ont débuté en P4 lors de la saison 2016-2017 et sont montés directement en P3. La saison suivante, elle termine dans le top 5 et une 2e équipe est créée constitué de Cinaciens et d’Havelangeois. Pour la saison 2018-2019, une équipe en P3 est championne et monte en P2 et l’équipe de P4 est également championne et monte en P3 ! Cette année, une 3e équipe, constituée de jeunes havelangeois, débute en P4.

    Voici le nom des joueurs des noyaux A et B :

    Noyau A: Boris Huppe, Geoffrey Bolle,Rodrigue Wilmotte ,Axel Dautrebande ,Dumortier Quentin, Scaillet Corentin,Hébette Justin,Hastir Benjamin, Arnaud Fiasse,Julien Dessart,Quentin Gelis, Mattieu Gigot, Robin Mariage, Xavier Fiasse (arrêt)

    Noyau B: Romain Pecheur ,Romain desille,Raphael wilmet,Vincent Gaziaux ,Thibaut fokan,Simon Till,Igor Docquier,Mathieu jadot ,Benjamin Kerstens,Tom Dumont ,Gilles degarde,Pol minon,Emilien Hofman,Corentin Jugnot,François Beauvois,Martin mailleux,Benjamin louche, Hebette

    DSC_0014.jpg

    Le TT Porchi a été créé en avril 2017 par Daniel Lacroix, Stéphane Honet et Emilie Monjoie. Le club compte déjà 2 équipes (12 affiliés) la première saison. La saison suivante, le nombre d’affiliés augmente et l’équipe A monte de division. Pour la saison 2018-2019, l’équipe A (composé de Fabian Cottin, Jean-François Ringlet, Jacques Schmit, Stéphane Honet et Stéphanie Pavot) devient championne en division 6 et reçoit le prix du fair-play. Pour la saison 2019-2020, le club compte 17 affiliés et 3 équipes.

    DSC_0022.jpg

    DSC_0021.jpgLe RFC Miécret a été créé le 20 juin 1942. A l’époque, Fernand Simon, à qui appartenait le terrain, était président et Joseph Gauthier, le secrétaire. En 1965, le club rejoint la P2. En 1968, un nouveau terrain (l’actuel) et de nouvelles installations sont créées. En 1977, descente en P3. Dans les années 90, il accède à la P2 avec un test match mémorable contre Eprave, mais redescend l’année suivante. En 1992, le club devient royal et son secrétaire est décoré de l’ordre de la couronne. La saison 2018-2019 est l’année du titre et de la consécration. Le club est champion 54 ans après le dernier titre avec 75 points, 24 victoires sur 28 matches et invaincu à domicile. Le comité se compose d’André-Marie Gigot, président, René Gigot, trésorier (âgé de 88 ans, il fut décoré par l’Union belge de football comme le plus ancien trésorier de notre pays ! il est présent dans le comité depuis 1946 !), Laurent Mélot, secrétaire, Annie, Claudine, Jean-Pierre et Béatrice, bénévoles.

    Le club a conservé le groupe des années précédentes avec Ludovic Denys le capitaine, Justin Gelis, Greg Schmits, Kevin Leclerc, Quentin Gelis le moteur de l’equipe , Benjamin Hastir, Victor Mercier, Mattieu Gigot, Pino D’ Anastatio, Adrien Deschamps, Robin Mariage, les vieux briscards et fidèles serviteurs du club Didier Paquay et Jean-Denis Joie le retour aux sources de Julien Grevesse , Gilles Grevesse , Jerome Gélis les transferts de Martin Derroite , Sébastien Anciaux, Christophe Dujardin , Julien André et Nicolas Pirlot.

     

    DSC_0024.jpgMérite sportif du comitard et bénévole (présenté par André-Marie Gigot)

    Il a été attribué à Éric Pauly, secrétaire de la R.U.S. Méan. Il signe son affectation le 18 septembre 1974 après un bref séjour chez les voisins de la Sommenoise. Correspondant qualifié, il gère les transferts, le choix des entraîneurs, les affiliations, prépare les terrains et alimente le bar où il assume souvent la 3e mi-temps.

    DSC_0026.jpg

    DSC_0030.jpgMérite sportif de l’individualité espoir – de 15 ans (présenté par Sarah Demblon)

    Il a été attribué à Romane Fastrez. Elle débute la gymnastique à l’âge de 5 ans au club de Ciney et commence la compétition un an après.

    Dès l’âge de 9 ans, elle s’entraîne 9h par semaine ! Après de beaux résultats et de nombreuses médailles, elle obtient le titre de championne provinciale en D3 le 23 février 2019.

    DSC_0031.jpg

     

    DSC_0034.jpgMérite sportif de l’individualité senior + de 15 ans. Il fallait choisir entre :

    • Benjamin Kersten, footballeur de 28 ans qui évolue actuellement au R.U.S. Loyers en première provinciale qui a fait ses débuts à l’US Méan, club de son village. Il a été élu par tous les entraîneurs de la première provinciale soulier d’or 2019. C’est une première pour un défenseur et un Havelangeois.

      Son entraîneur, Michael Desille, dit de lui qu'il a un physique "hors norme", au-dessus de la moyenne malgré le fait qu'il ne puisse s'entraîner à cause de ses obligations professionnelles. Une mentalité exemplaire et une abnégation de tout instant font de lui un joueur important sur le terrain et dans le vestiaire. Doté d'une bonne relance, bon dans les duels, et, de par son gabarit, fort dans le trafic aérien, il est devenu un pilier de l’équipe de Loyers

      (présenté par Jean-Philippe Fastrez)
    • Et Kathleen Cuisenaire, qui pratique la course à pied. C’est elle qui obtient le mérite sportif en individuel adulte. (présentée par Denis Pirsoul)

    DSC_0035.jpgMaman de 4 enfants, Kathleen Cuisenaire habite Méan. Sa fierté est de courir avec le maillot de l’ASBL Leg’s Go, qui vise à récolter des fonds afin d’appareiller des personnes amputées et leur permettre de pratiquer un sport. Elle a adhéré aux valeurs d’inclusion prônée par Leg’s Go et l’école de course « je cours pour leurs jambes » de Luc Huberty, fondateur de l’ASBL. Kathleen est entraînée par le coach de l’ASBL, Pascale Hentkinbrandt, qui a entraîné 3 athlètes belges au dernier championnat du monde de para athlétisme à Dubaï. Pour sa première année en aînée1, elle a remporté le challenge condrusien dans sa catégorie en participant notamment aux 20 courses, étant classée 15 fois sur le podium ! Elle termine 3e du challenge Delhalle. Elle a terminé le 20 km de Bruxelles en 1h34’19’’. Elle a surtout parcouru le marathon d’Amsterdam en 3h38’10’’ en pulvérisant son record antérieur établi à Ypres de 8’ et en étant classée 348e dame sur 3.372 participantes ! Son prochain objectif est le semi-marathon de Namur en avril.

    Kathleen s’entraine durement parfois 5 entrainements par semaine en préparation d’un objectif tel qu’un semi ou marathon. Elle est bien aidée par son lièvre prénommé LapAlain paraît-il. Ses grandes qualités en course à pied sont l’endurance, la rapidité, la force mentale sans oublier le Fair Play, le respect des consignes. Vous la verrez toujours avec le sourire aux lèvres. Elle a donc beaucoup de qualités ! Petite anecdote ... il paraît même qu’un jour de très mauvais temps, elle est parvenue à user un tapis de course lors d’un long entrainement marathon de plus de 2 heures. Le tapis en a eu marre et s’est arrêté !

    DSC_0037.jpg

    Pour voir 32 photos que j’ai prises vendredi soir, il suffit de cliquer sur https://ciney.blogs.sudinfo.be/album/merite-sportif-havelange-2019/

  • Les inscriptions sont lancées pour la 40e édition de la descente de la Lesse du 30 août

    A l’instar des marathons de Londres ou de Rotterdam, le club d’athlétisme de l’ARCH a le grand plaisir de vous annoncer l’organisation de la 40e édition de la course à pied « La DESCENTE DE LA LESSE ».

    Cette course-nature de 20,750 km se déroulera entre les villes de Houyet et Dinant en Belgique francophone.

    Vous trouverez ci-dessous les premières informations pour que vous puissiez, comme nous l’espérons, en faire bon écho  via votre canal de communication.

    Profitant de cet anniversaire exceptionnel, de la bonne santé de cette épreuve et de l’engouement actuel pour la course à pied sur ce genre de parcours, le slogan 2020 sera tout simplement :

    Venez courir, randonner, supporter et fêter avec nous cette 40e édition.

    Le comité se targuant de respecter la devise originale : une course à pied organisée par des coureurs pour des coureurs, le nombre d’inscrits sera limité à 1.000 participants (500 sur la plus courte distance) pour le confort de ceux-ci que ce soit sur le parcours ou le site d’arrivée.

    Historique :

    Fin des années septante,  naquit un mouvement libérateur en course à pied ouverte à toutes et à tous qui va populariser cette pratique hors des pistes et du cross-country réservés aux seuls affiliés.

    En Belgique en 1981, à l’instar des Crêtes de Spa, des Hauts des Fagnes à Malmédy, etc… quelques membres progressistes du club de l’ARCH décident d’organiser une course sur le parcours emblématique des descentes de cette rivière en barques et en kayaks entre les villes de Houyet et de Dinant sur la distance très en vogue à l’époque du semi-marathon.

    Succès immédiat puisque 326 concurrents rallient l’arrivée mais aussi des réactions négatives sur cette pratique de course « tout terrain » puisqu’un journaliste sportif belge titrera le lendemain : un cross de 21km !

    Participation :

    Ce parcours va s’imposer comme un classique de la course-nature (moitié route, moitié chemin) voyant défiler nos compatriotes flamands dès sa première édition. Viendront ensuite des coureurs des pays limitrophes et de Grande-Bretagne avec dès 1984 la victoire du britannique Mike Gratton, vainqueur en 1983 du marathon de Londres.

    Entre les victoires des meilleurs belges, les athlètes internationaux vont se succéder au classement final : l’Irlandais Alan Harding, le Tchèque Jozef Vibostok, le Chilien Angel Aguilar, les Burundais Bernard Mvuyekure, Hilaire M’Tirempeba, Vital Gahungu, les Kenyans Jackson Omweri (détenteur du record du parcours), Richard Yatich et John Mutai Kipkorir et le Russe Alexander Kristianinov.

    Les féminines ne sont pas en reste avec les victoires de l’Allemande Ursula Koether, les Néerlandaises Ine Valentin et Jolanda Homminga et la Néo-Zélandaise Wendy Breed qui dama le pion à la médaillée de bronze au Championnat du monde de Marathon de Rome en 1987, Jocelyne Villeton. La Française ne put ainsi rejoindre, sur la première marche du podium, ses compatriotes : Fabienne Curiace et Maryse Petrus. Les Kenyanes, Grace Chebet (détentrice du record du parcours), Windfridah Nyansikera et Mercyline Jeronoh, l’Ethiopienne Alemitu Bekele, l’Espagnole Paula Mayorbe, les Britanniques Julia-Frances Smith et Julia Downes et, comme chez les messieurs, des Belges de premier plan comme Véronique Collard.

    Dès 1988, la barre des 1.000 classés était acquise voire dépassée les années qui suivirent ce qui permis de se rendre compte des limites du parcours et de l’accueil à l’arrivée. La formule séparant la course des hommes et des féminines ne solutionnera pas cette problématique. Et à partir de 1995, une Descente de la Lesse supplémentaire est proposée au départ du pont de Gendron sur les 12 derniers kilomètres du parcours. Malgré ces aménagements, le millier de classés ne sera plus atteint pendant une dizaine d’années de disette, excepté pour le 20e anniversaire. Ces dernières années, une nouvelle vague de coureurs déferle dans la discipline et si la Top’Lesse garde un cap encourageant, la Lesse Douce doit être à son tour limitée pour les mêmes raisons à 500 participants.

    Sur ces 39 éditions, cela représente 40.000 arrivées dans la cité mosane !

    Challenges :

    La Descente de la Lesse fait partie du Challenge Léon Delhalle. Paul Wilmet, coordinateur de l’épreuve, est l’un des initiateurs de celui-ci.

    Un Challenge des Courses de Légende verra le jour en 2020 avec deux épreuves françaises : la 36eédition de La Montée du Poupet à Salins-les-Bains dans le Jura (31/05/2020) et le 48e Marvejols-Mende en Lozère (19/07/2020).

    Infos pratiques :

    Dimanche 30 août à Dinant

    10h30 : Lesse Douce, Gendron-Dinant, 12km, 500 dossards

    11h : Top’Lesse, Houyet-Dinant, 20,750km, 1000 dossards

    Inscriptions en ligne ouvertes jusqu’au 28 août : www.archathle.eu/lesse . T-shirt  offert aux 1000 premiers inscrits !

    Mais aussi : Randonnées guidées, courses des jeunes, canicross, animations diverses à Houyet, sur le parcours et à Dinant, retransmission sur grand écran, édition d’une brochure des 40 ans,… sont au programme de ce dernier week-end du mois d’août.

    Le programme détaillé parviendra dans les prochains mois.

    A votre disposition pour tous renseignements : Paul WILMET, +32 477 33 50 19, wilmetpaul@skynet.be

    & André RICHARD, +32 498 41 77 25, richard.andre.1954@gmail.co

     

  • Succès pour la 4e édition de la journée du bien-être à Natoye

    DSC_0161.jpgPour la 4e fois consécutive, la Régie Communale Automnale des Sports (ou R.C.A.) de la commune de Hamois a organisé une journée bien-être. Bien avant le coup d’envoi officiel, un public important avait déjà rejoint le Centre Sportif de Natoye pour pouvoir participer activement aux premiers ateliers. Tout se déroulait de 10h à 16h.

    DSC_0146.jpgArrivant à 10h pile, je ne pensais pas être le n°7 pour m’inscrire au Repair Café du Haut Bocq qui avait quitté, pour la bonne occasion, son lieu mensuel d’atelier participatif de réparation (grâce au savoir-faire de techniciens bénévoles) de la Spirale à Natoye pour le Centre Sportif situé à deux pas : ateliers couture, informatique, plantes, réparation électro, vannerie et vélo étaient à la disposition du public.

    DSC_0154.jpg

     

    DSC_0194.jpgC’est en présence de membres du Collège et du conseil communal de Hamois, de Christophe Gilon, bourgmestre de la commune voisine d’Ohey accompagné de la directrice du hall omnisports communal que Pierre-Henri Roland, premier échevin de la commune de Hamois a pris la parole :

    « Le travail, c’est la santé ! disaient nos aïeux ! Force est de constater que ce dicton n’est peut-être plus tout à fait vrai.

    DSC_0192.jpg

    En effet, notre société axée sur le culte de la performance, de la compétition et de la perfection, engendre notamment un phénomène de stress qui s’infiltre insidieusement et crée des ravages souvent sous-estimés.

    Qui n’a pas ressenti des troubles du sommeil, de l’anxiété, des tensions musculaires, de l’irritabilité passagère, malaises reconnus scientifiquement comme les maux du siècle causés par le stress ?

    Ce phénomène social décrit par de nombreux professionnels de la médecine mérite notre réflexion et la plus grande attention car il peut affecter notre comportement au bureau, à la maison et dans nos relations avec les autres.

    En modeste réponse à cette problématique de la santé qui concerne aussi les enfants, le Collège communal a pris la décision d’investir dans la pratique sportive dans son ensemble et principalement de développer autant que possible le sport pour tous.

    A titre d’exemple, je citerai notamment la modernisation des vestiaires de l’ancien hall à Natoye.

    La Journée du Bien-Etre relève de la même politique ambitieuse qui vise l’épanouissement tant spirituel que physique de la population.

    Dans ce cadre, je tiens à remercier le personnel et les administrateurs de la Régie Communale autonome des Sports pour leur implication remarquable.

    DSC_0180.jpgPour rappel, la Régie des Sports gère une partie des infrastructures communales et développe des activités sportives pour tous les âges dès l’âge de 2.5 ans, des entraînements de Parkour pour les enfants et les ados, du fitness, du jogging pour les adultes et des exercices physiques adaptées aux seniors.

    Grâce à leur travail proactif, ce ne sont pas moins de 40 exposants qui ont rejoint le Centre Sportif de Natoye, ce qui, j’aime à le répéter, est réellement exceptionnel pour une modeste commune rurale comme la nôtre !

    DSC_0160.jpgLors de cette édition, outre les traditionnels sports de ballon, vous pourrez appréhender de nombreuses disciplines axées tantôt sur le sport doux, l’esthétique ou les médecines alternatives.

    Impossible pour moi de vous les décrire toutes, tant elles sont variées, mais chacun pourra bénéficier de conseils alimentaires, d’éveil des consciences ou de réflexologie plantaire, du contrôle de ses énergies, de massages bienfaisants etc …

    En outre et nous le savons tous : notre bien-être passe aussi par notre estomac. Dans cet esprit, nous avons estimé qu’une journée consacrée au bien-être, c’est aussi un moment où il est essentiel de consommer local en donnant la priorité aux circuits courts.

    DSC_0170.jpgAinsi différents partenaires proposent à la vente, à boire ou à manger des produits sains et bios.

    N’hésitez pas à aller à leur rencontre pour découvrir le mode de fabrication, souvent artisanal, de ces aliments.

    Enfin, la journée permet de mieux faire connaître au grand public différents organismes qui oeuvrent aussi au niveau local et sur le thème du mieux-être.

    DSC_0175.jpgJe citerai l’Office National de l’Enfance, l’asbl Conseils Coordinations Services Jeunes ou encore la Province de Namur.

    Par ailleurs, je profite de ce moment pour informer les dirigeants des clubs sportifs présents aujourd’hui de la réforme du mécanisme de subventionnement des infrastructures sportives en Wallonie mises en place récemment par le Ministre Crucke.

    La Région Wallonne estimant que le système actuel ne permet plus de répondre, de manière optimale, aux besoins en infrastructures sportives de la Wallonie, a mis en place une nouvelle procédure d’octroi des subventions.

    Vous comprendrez que je ne peux pas décrire ici les nouveaux critères de recevabilité des dossiers. Je reste évidemment à votre entière disposition pour en discuter. »

    DSC_0188.jpg

    Pour la partie apéritive, on servait bien évidemment les bières de la Brasserie du Condroz (et oui, tout le monde ne la connaît pas encore !), accompagnées par de la charcuterie et des fromages locaux.

    Pour voir 57 photos que j’ai prises en matinée, il suffit de cliquer sur https://ciney.blogs.sudinfo.be/album/journee-bien-etre-2020/

  • Journée bien-être au Centre Sportif de Natoye le 23 février de 10h à 16h

    DSC_0221.jpgPour obtenir le programme complet de la journée en pdf, il suffit de cliquer sur DEPLIANT JBE 23 02 20.pdf

     

     

  • 52 enfants accueillis par la Régie des Sports à Natoye lors d’une journée pédagogique

    DSC_0178.jpgMis à part les écoles communales de Mohiville et d’Achet, les enseignants des autres écoles communales de l’entité de Hamois étaient en journée pédagogique ce vendredi 7 février. Afin d’aider les parents qui ne pouvaient s’occuper de leurs enfants, l’accueil extrascolaire communal a organisé des activités en partenariat avec la Régie des Sports au hall communal de Natoye. 52 enfants y ont participé, soit 13% des écoliers qui se retrouvaient en congé en ce dernier jour de classe de la semaine.

    DSC_0179.jpgAu programme, danse ou unihoc, parcours avec ballon ou équilibre, sieste pour les plus petits ou graffitis, bricolage ou frisbee. Une garderie (gratuite) était même prévue et de 7h30 à 8h30 et de 16h à 18h. Pascal Leclercq, échevin de l’enseignement, a toujours voulu privilégier d’offrir aux écoliers qui se retrouvaient en congé lors de journées pédagogiques, avec des partenaires de la commune comme la Spirale ou la Ferme du Bois du Bocq par exemples.

    DSC_0180.jpg

    Frédérique Lesuisse, coordinatrice de la Régie des Sports, m’a confié qu’elle est toujours à la recherche d’animateurs sportifs. Si cela vous intéresse, pour la contacter, son bureau rue du Château d'Eau 31 à Natoye, le 083/21 67 26 ou https://www.facebook.com/rcahamois.